Samedi 21 Avril 2018
(Mediapart 24/05/13)
Au départ, nous pensions qu'à cause du mariage de sa belle-fille, la princesse Caroline, Antoinette Sassou Nguesso qui n'a pas d'enfant - bien qu'elle en ait eu d'autres unions - avec son légitime époux (qui lui n'arrête pas d'en faire - ce qui aurait déjà causé le divorce sous d'autres cieux) n'aurait pu effectuer le voyage à Saint-Tropez pour célébrer son soixante-dixième anniversaire. Cependant, elle a eu le temps. Et l'argent pour trimbaler ses cent cinquante courtisans et parents en Côte-d'Azur. Des millions d'euros vaporisés dans des dépenses de prestige. juste comme ça : pschitt ! Celui qui dépense plus de trois millions d'euros en quatre jours ne peut être qu'un milliardaire. Le clan Sassou & Nguesso cherche des occasions...
(La Semaine Africaine 24/05/13)
Une enquête de police, dans l’affaire Kata-Kata (assassinats suivis de mutilations), à Ouesso (département de la Sangha), a permis d’interpeller au moins six personnes, dont des autochtones, à Ouesso et le maire, Siméon Mobondé, qui a été interpellé, mercredi 22 mai dernier, à Pointe-Noire, transféré, le lendemain, à Brazzaville, et placé en garde à vue. Une perquisition a eu lieu à ses domiciles de Ouesso et de Brazzaville, et à la mairie de Ouesso. L’affaire Kata-Kata, qui a terrorisé les populations du chef-lieu de la Sangha, a commencé, sans doute, à livrer ses secrets. Les lecteurs se souviennent que, dans sa livraison du mardi 30 avril 2013, La Semaine Africaine, sous la plume de Victor Guembela, évoquait le phénomène Kata-Kata...
(Journal de Brazza 23/05/13)
Ladite déclaration a été signée le 22 mai, par les ministres et parlementaires des pays des Grands Lacs en charge des questions environnementales réunis au Congo Réunis à Brazzaville dans le cadre d'une consultation de haut niveau sur les questions environnementales majeures, les ministres et parlementaires des pays des Grands Lacs en charge des questions environnementales, ont signé mercredi 22 mai au Congo, une déclaration appelant les pays de cette région, à intégrer les questions environnementales liées aux camps des réfugiés et aux sites des personnes déplacées, au sein des politiques et législations nationales, en vue d'une gestion efficace de l'environnement de ces lieux. Cette réunion qui a débuté la veille mardi 21 mai, dans la capitale congolaise, avait pour...
(Congo-Site 23/05/13)
Le rapport final de la session bilancielle du conseil d'administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) publié le 22 mai à Brazzaville, indique que les créances des entreprises atteignent 55 milliards FCFA. Cette session a été patronnée par le président du conseil d’administration de la CNSS, Christian Barros. Au cours de cette rencontre, les administrateurs ont examiné les états financiers des exercices 2011 et 2012, le rapport de gestion exercice 2012 et le procès-verbal de la session ordinaire du conseil d'administration du 28 décembre 2012. Le bilan de la CNSS établi au 31 décembre 2011 présente un total actif et passif de 176 204 991 034 FCFA. L'exercice clos en décembre de la même année a dégagé un...
(Journal de Brazza 23/05/13)
Le groupe pétrolier français a annoncé le 22 avril que la compagnie nationale qatarie Qatar Petroleum va prendre 15% de la filiale d’exploration-production de Total au Congo Le groupe pétrolier français a annoncé le mercredi 22 avril une entrée de la compagnie nationale qatarie Qatar Petroleum dans son capital. En effet La compagnie pétrolière nationale qatarie Qatar Petroleum (QP) et Total ont scellé, mercredi 22 mai, un accord de partenariat en vue de l’entrée de QPI à hauteur de 15% dans la filiale d’exploration-production de Total au Congo-Brazzaville. Cette prise de participation, qui se fait via une augmentation de capital de Total E&P Congo, permettra au géant pétrolier français de faciliter ses financements dans le pays africain, notamment son grand...
(Congo-Site 23/05/13)
Le comité de direction du fonds routier a tenu sa 11ème session ce 22 mai à Brazzaville, au cours de laquelle il a adopté le budget exercice 2013 du fonds en recettes et en dépenses à la somme de 70 milliards de francs CFA contre 66 milliards de francs CFA en 2012. Une bonne partie des ressources de ce budget seront affectées aux projets liés à la construction des routes, ainsi qu’à l’entretien routier. Selon le directeur général du fonds routier, Elenga Oba Nianga quelque 44 milliards de francs CFA seront consacrés au financement de 11 projets de routes dans le département des Plateaux qui bénéficie, cette année, du programme de construction des infrastructures de base dans l’arrière-pays, appelé municipalisation...
(Burundi– AGnews 23/05/13)
A Bubanza, à environ 12 km de la capitale Bujumbura, en commune Rugazi, samedi dernier, le Ministre des Relations Extérieures du Congo Brazaville, M Basille IKOUEBE, a été reçu en audience par , le Chef de l’Etat du Burundi, le très populaire président africain, S.E. Pierre Nkurunziza en plein travaux au près de sa population… Alors que le Président S.E. Nkurunziza Pierre était en plein Travaux de Développement Communautaire (TDC) auprès de ses compatriotes entrain de construire une classe d’école à la Colline Kibambwe en Commune Mpanda à Bubanza, le ministre Congolais, M Basille IKOUEBE, est venu lui remettre un message de son homologue S.E. Denis SASSOU NGUESSO… Ce message annonce une visite prochaine du numéro un Congolais au Burundi...
(Journal de Brazza 23/05/13)
Les assises du congrès constitutif de la nouvelle organisation unique de la jeunesse du Parti Congolais du Travail (PCT), sont prévues du 24 au 26 mai 2013 à Brazzaville 1500 délégués venus des différents départements du Congo, de la commune de Brazzaville et de la diaspora, prendront part aux assises du congrès constitutif de la nouvelle organisation unique de la jeunesse du Parti Congolais du Travail (PCT), prévues du 24 au 26 mai prochain dans la capitale congolaise. Cette information a été donnée le 20 mai dernier à Brazzaville, à l’ouverture de l’assemblée générale de la jeunesse du PCT de la ville capitale, par le secrétaire général chargé de la jeunesse au niveau du PCT et président de la commission...
(Le Pays 23/05/13)
Contrairement aux idées reçues, le continent noir est l’une des régions du monde à la plus forte croissance économique. Il n’y a pas si longtemps, le monde entier pleurait son continent brisé, l’Afrique. « L’Afrique est comme une cicatrice sur la conscience mondiale. » déclarait en 2001 Tony Blair, alors Premier ministre de la Grande-Bretagne. Thème récurrent s’il en est ; guerres civiles, stagnation économique ainsi qu’une importante charge de morbidité ont toujours paru irréversibles, condamnant la région à la pauvreté éternelle. Pourtant, dix ans plus tard, l’Afrique a réussi à sortir la tête de l’eau. Loin du continent dévasté par la misère si souvent dépeint, l’Afrique est aujourd’hui bien vivante avec de plus en plus de centres urbains, un...
(Congo-Site 22/05/13)
Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique Makhtar Diop a salué le 21 mai à Brazzaville, le niveau des investissements de la République du Congo qui selon lui ont atteint 26% du PIB. Selon M. Makhtar, cette hausse du niveau des investissements est tributaire de l’atteinte du Congo au point d’achèvement de l’initiative pays pauvres très endettés (PPTE) en janvier 2010. «Nous pensons que cette initiative a permis au Congo de pouvoir augmenter son niveau d’investissement. Aujourd’hui, le Congo a atteint un niveau d’investissements de l’ordre de 26% du PIB qui est assez élevé et a permis également d’accélérer les investissements dans un certain nombre de secteurs qui étaient importants pour le développement du pays. Je crois que sans...
(Congo-Liberty 22/05/13)
L’observation des comportements du dictateur africain nous amène à faire un exercice psychologique c’est-à-dire essayer de se mettre dans sa tête afin de déceler ce qui l’empêche à agir normalement comme on attendrait de lui. Les dictateurs africains viennent généralement des couches pauvres de la population, peu éduqués et le plus souvent militaires de bas rang. À la différence des grands hommes qui militent pour un idéal et qui voient leur accession au pouvoir comme l’aboutissement des années de lutte et qui désormais ont la chance de réaliser leurs desseins et ambitions pour leurs peuples, les dictateurs africains accèdent au pouvoir grâce aux forces étrangères colonialistes. C’est ici qu’il faut dénoncer l’intelligence cynique de ces forces qui généralement portent leurs...
(Les Dépêches de Brazzaville 22/05/13)
Le collège des membres du Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC), réuni le 21 mai à Brazzaville, a déploré les atteintes multiformes à l'exercice de la liberté de la presse enregistrées ces derniers temps au Congo Il a notamment condamné l'agression du directeur de la radio Yakala FM de Pointe-Noire et l'entrave manifeste à l'exercice de la liberté de la presse subie par l'équipe de reportage de DRTV à la station de péage de Ngoyo, à Pointe-Noire. Le CSLC a souligné que l'accès aux sources d'information est libre en vertu des dispositions de l'article 4 de la loi n°8-2001 du 12 novembre 2001 sur la liberté de l'information et de la communication. Il a rappelé que l'institutionnalisation de...
(Pressafrik 22/05/13)
Un collectif d'avocats s'inquiète pour Maître Jean Martin Mbemba. Ancien ministre de la Justice devenu président de la Commission nationale des droits de l'homme, il est depuis le 13 mai sous le coup d'une convocation à la DST, la Direction de surveillance du territoire. Pendant ce temps le directeur départemental de la sécurité du Pool, lui, est en détention depuis une dizaine de jours. Le collectif d'avocats a mêlé les deux cas mardi 21 mai pour dénoncer, lors d'une conférence de presse, les méthodes de la DST dans ces affaires.
(La Semaine Africaine 21/05/13)
Hellot Matson Mampouya, actuel ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, a créé un parti politique, la D.r.d (Dynamique républicaine pour le développement), mettant ainsi un terme, on le suppose, à la longue crise qui l’a opposé à Guy-Brice Parfait Kolélas, secrétaire général et chef du M.c.d.d.i (Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral). L’annonce officielle de la création du nouveau parti a été faite le samedi 18 mai 2013, par Hellot Matson Mampouyya, lui-même, au cours d’une cérémonie organisée à son domicile, sis au quartier Batignolles, au Plateau des 15 ans (Brazzaville), en présence de la presse et de nombreux militants. Par la même occasion, Hellot Matson Mampouya a annoncé la tenue du congrès de ce...
(Les Dépêches de Brazzaville 21/05/13)
La quatrième édition du Forum international Green Business a lieu du 28 au 30 mai à Pointe-Noire. Prélude à l'évènement, Sylvestre-Didier Mavouenzela, président de la chambre de commerce, d'industrie d'agriculture et des métiers de Pointe-Noire, a animé un déjeuner de presse pour présenter l'événement qui réunira près de trois cents délégués du monde entier Le forum, organisé par la chambre de commerce, d'industrie, d'agriculture et des métiers de Pointe-Noire en partenariat avec le gouvernement congolais et plusieurs organismes du Congo et d'ailleurs, est un rendez-vous du donner et du recevoir qui est une interface dynamique où les chefs d'entreprises, les décideurs politiques, les chercheurs, les organisations intermédiaires et la société civile échangent et mettent à profit leurs expériences en vue...
(Congo-Site 21/05/13)
Le vice-président de la Banque mondiale pour la Région Afrique, Makhtar Diop, a réitéré le 21 à Brazzaville, la volonté de cette organisation de soutenir le gouvernement congolais dans la réalisation des projets liés à l’amélioration des conditions de vie des populations. «Nous saurions tout à fait accord à renforcer les efforts du gouvernement congolais dans l’amélioration des conditions de vie de la population», a déclaré Makhtar Diop au cours d’une réunion avec la partie congolaise, représentée par le ministre d’Etat, ministre de l’économie, des finances, du plan, du portefeuille public et de l’intégration, Gilbert Ondongo ; les ministres Emile Ouosso de l’équipement et des travaux publics ; Adélaïde Mougany des petites, moyennes entreprises et de l’artisanat ; et Hello...
(Les Dépêches de Brazzaville 21/05/13)
Le 7 juin, c'est dans moins de trois semaines. Une partie des dirigeants de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) a décidé, à cette date, de tenir le congrès unitaire extraordinaire repoussé à plusieurs reprises. Ces dirigeants s'appuient pour ce faire sur l'acte pris par le permanent du Conseil des vice-présidents, Pascal Gamassa. L'annonce du rendez-vous a mis le feu aux poudres à l'Upads. Et pour cause. Un deuxième groupe de responsables du parti s'y oppose farouchement. Où peut mener ce bras de fer haletant qu'un apaisement obtenu au forceps au long d'intenses tractations il y a deux ans avait un temps dissimulé ? Bien loin, pourrait-on dire. Car si le courant favorable à la convocation du congrès parvient...
(La Semaine Africaine 21/05/13)
Le président du C.e.s (Conseil économique et social), Jean-Marie Tassoua, a exhorté ses collaborateurs au travail, lors d’une communication qu’il leur a faite, mardi 14 mai 2013, dans la salle de réunion du C.e.s, à Brazzaville. Cette communication fait suite à la tenue, du 2 au 3 mai dernier, du symposium international sur la sécurité alimentaire. Jean-Marie Tassoua a voulu, pendant cette communication, exprimer aux membres du C.e.s, les félicitations des délégations étrangères, pour la réussite de ce symposium. Il a, en outre, exprimé la volonté de son institution de mener la réflexion sur les modalités de faire désormais, les descentes dans les départements, afin d’expliquer aux populations les activités du C.e.s, de même que le rattrapage des sessions passées...
(Congo-Site 21/05/13)
La Société nationale d’électricité (SNE) a réceptionné le 20 mai à Brazzaville, une dotation du gouvernement composée de nacelles et de grues. Ces engins serviront à installer les lampadaires, à déterrer les poteaux électriques et à réaliser d'autres opérations. Le directeur général de la SNE, Albert Camille Pella a salué l’action des pouvoirs publics qui selon lui permettra à la société d’être plus opérationnelle sur le terrain. «Nous avons reçu au total dix véhicules. Là, il n’y a que quatre parce que d’autres sont en cours de livraison. Ces véhicules seront répartis dans toute la ville. Il y en aura pour les villes de Pointe-Noire et Dolisie (département du Niari), ainsi que pour les départements des Plateaux, de la Bouenza,...
(Mwinda 21/05/13)
Tout ça pour ça ! Il y a quelques mois " Mwinda " écrivait ce qui suit : « Hellot Matson Mampouya éjecté du MCCDI par le fils du fondateur de ce parti, il était écrit que ce dernier ferait comme « tout le monde », c’est-à-dire créerait sa propre boutique, condition sine qua pour tout entrepreneur politique au Congo de continuer à ramasser les miettes de la mangeoire nationale, histoire de continuer à « boukouter » tranquillement. Hellot Mampouya connaît les codes congolais de la grande politique telle qu’elle est pratiquée dans le pays. Sa réponse ne s’est donc pas fait longtemps attendre. En effet, à l’instar de ce qu’on a observé à l’UDR MWINDA ou à l’UPADS, notre...

Pages