Jeudi 26 Avril 2018
(Journal de Brazza 31/07/13)
La direction interdépartementale de la pêche au Kouilou et à Pointe-Noire a sensibilisé le 26 juillet 2013 à Pointe-Noire, les propriétaires de bateaux de pêche sur les textes nationaux et internationaux en matière de pêche aux fins d’une utilisation rationnelle et durable des ressources halieutiques dont regorgent les eaux congolaises. Organisé en partenariat avec «RENATURA», une association franco-congolaise spécialisée dans la protection de la biodiversité, ce séminaire de sensibilisation a été marqué par des exposés développés par des cadres de la direction interdépartementale de la pêche, des membres de RENATURA, un agent de Total E&P Congo et le conservateur du Parc National Conkouati-Douli (PNCD). Dans son exposé, le membre de RENATURA, Samuel Moktar, a édifié ses interlocuteurs sur les textes...
(Congo-Site 31/07/13)
La ville de Djambala vient d'être dotée des chaussées aéronautiques accommodées aux aéronefs de type Boeing 737. Instrument de désenclavement et de développement, l'aéroport du chef-lieu des Plateaux a reçu un vol inaugural le 29 juillet 2013. Il s'agit, en effet, d'un vol mémorable sur Djambala, effectué avec un Boeing 737 300 de la compagnie Trans Air Congo (TAC) en provenance de Brazzaville, la capitale. L'avion transportait cinq membres du gouvernement à savoir les ministres à la présidence chargés de l'aménagement du territoire et de la délégation générale des grands travaux Jean Jacques Bouya, et des zones économiques spéciales Alain Akouala Atipault, les ministres de l'énergie et de hydraulique Henri Ossebi, de l'agriculture et de l'élevage Rigobert Maboundou et du...
(7sur7.cd 31/07/13)
Denis Sassou N’Guesso a, à peine, fait savoir sa disponibilité à conduire la médiation entre Joseph Kabila et ses opposants qu’une vive controverse raisonne déjà à Kinshasa sur ses réelles intentions. A Chacun son commentaire quant à l’agenda du voisin Brazza-congolais. Il y en a qui parlent des visées communes entretenues les deux Chefs d’Etat. L’un et l’autre accomplissent le dernier mandat. Et l’un et l’autre sont soupçonnés de chercher à tripatouiller la Constitution pour s’octroyer un énième mandat, outre que les opposants Brazza-congolais s’indignent que leurs homologues de l’autre côté de la rive applaudissent pour un Sassou pas du tout démocrate chez lui. De là à s’imaginer que Sassou s’engage en RD-Congo pour préparer une passerelle à Kabila, quitte...
(Congo-Site 31/07/13)
Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville vient de procéder au recrutement de près de 400 nouveaux agents en vue de faire face au déficit en personnel que connait ce grand centre hospitalier du pays. Parmi ces nouvelles recrues, on compte 264 agents para-medicaux : des infirmiers diplômés d’état, des sages-femmes, des agents techniques de santé, des techniciens auxiliaires de laboratoire ; des techniciens supérieurs de laboratoire et autres. A eux se sont ajoutés les agents administratifs ainsi que les filles et garçons de salle. En ce qui concerne les para-medicaux, le recrutement a été effectué suite à un appel lancé par le CHU. «Le métier d’infirmier étant un métier difficile, nous ne pouvions pas recruter des gens dont nous...
(RFI 31/07/13)
A Dolisie, une cité de 150 000 habitants au sud du Congo, la principale radio privée de la place, Radio Louvakou, n’émet plus. Elle a été suspendue pour une durée non précisée par l’organe de régulation qui avance des raisons techniques ; tandis que le promoteur dénonce une décision politique à l’approche des élections locales. C’est la première sanction contre cette station qui relaie des chaînes internationales depuis 12 ans. « A 342 kilomètres de Brazzaville, vous écoutez Radio-Télévision Louvakou », à Dolisie, les auditeurs de Radio Louvakou n’ont plus entendu ce jingle depuis quelques jours. Cette radio a été suspendue pour une durée indéterminée, par le Conseil supérieur de la liberté de communication. Son directeur, Victor Tecmassi, voit des...
(Afrik.com 31/07/13)
Le patron de l’UMP, Jean-François Copé, s’est attiré les foudres de la gauche, après sa participation rémunérée au Forum économique à Brazzaville, à l’initiative du magazine Forbes Afrique. Il aurait reçu 30 000 euros. Pourtant, il est loin d’être le seul à s’être rendu dans la capitale congolaise. Quelques dizaines de jours avant, des personnalités comme Rachida Dati et Michel Rocard se sont aussi assis à la table de Denis Sassou Nguesso, en toute discrétion bien sûr. Jean-François Copé épinglé. 30 000 euros. C’est le montant qu’aurait reçu le Secrétaire général de l’UMP en échange de sa participation au Forum économique Forbes Afrique à Brazzaville, dénonce le Parti socialiste. Le Secrétaire général du PS, Harlem Désir, ne s’est pas privé...
(Congo-Site 31/07/13)
Un séminaire sur le contentieux maritime et portuaire se tient du 30 juillet au 2 août à Pointe-Noire. Ce séminaire est organisé à l’intention du corps judiciaire, notamment des magistrats, avocats, notaires, huissiers de justice et greffiers et des opérateurs économiques du secteur maritime et portuaire (importateurs et exportateurs). Cette rencontre entre dans le cadre du processus de renforcement des capacités des opérateurs et acteurs du secteur de la mer. Elle va permettre la mise en application de l’une des recommandations principales de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) dans le but de vulgariser le code communautaire de la marine marchande en vigueur depuis le 22 juillet 2012. Ce code traite de tous les litiges liés au...
(Congo-Liberty 31/07/13)
Tout est prétexte à fêter (souvent avec l’argent public), à faire couler le champagne ! Toujours dans le luxe des grands hôtels, dans les palaces, de Paris, New-York, Miami et Saint-Tropez. Et lorsqu’il n’y pas dans leur village de pêcheurs, un trou qui s’appelle OYO, d’endroit digne où faire la fête, on y construit un palace 5 étoiles , Alima, qu’il faudra rembourser aux Chinois avec l’argent du Peuple Congolais. Cet hôtel a été livré récemment. Il devait y être célébré en grandes pompes le 50ème anniversaire d’OYO ! Curieusement Denis Sassou NGuesso n’y avait pas assisté. Des rumeurs de coup d’Etat(s) ? Une très grande fatigue ? Nul ne sait vraiment, peu importe ! Voilà un anniversaire tout aussi...
(Journal de Brazza 31/07/13)
Un Boeing 737 de la compagnie aérienne Trans Air Congo (TAC) s’est posé le 29 juillet sur la piste d’atterrissage de l’aéroport de Djambala, ouvert exceptionnellement au transport aérien public pour la période allant du 29 juillet au 20 août 2013, pour les besoins des festivités du 53ème anniversaire de l’indépendance du pays, le 15 août dans ce chef-lieu des Plateaux. Cette piste, la plus longue à l’intérieur du pays avec une longueur de 2,50 km sur 30 m de large, construite par la société SGEC-Congo, est l’un des ouvrages directement liés aux festivités de Djambala où tout est fin prêt pour que la fête soit belle. En effet, les travaux du pavillon et du Palais présidentiels, du complexe omnisports...
(Xinhua 31/07/13)
Les étrangers au Congo ne doivent pas se sentir en insécurité, car la force publique met tout en œuvre pour assurer la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire national. C’est le message qu’a voulu faire passer le porte-parole de la police congolaise, le colonel Jean Aive Alakoua le mardi 30 juillet 2013, au cours d'un entretien avec l’agence de presse chinoise Xinhua. Il a donné l’assurance que «La police du Congo s'emploiera toujours à sécuriser tous les citoyens congolais y compris les étrangers présents sur le sol congolais». Le colonel Jean Aive Alakoua a fait cette déclaration fort d constat de la recrudescence des actes criminels, à l’instar des assassinats, viols ou braquage à l’encontre des...
(Congo-Site 30/07/13)
Le Chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, est arrivé le 29 juillet à Oyo, dans le département de la Cuvette, pour une visite de travail de plus de 72heures. Il a été accueilli à l’aéroport international d’Ollombo par les autorités locales ainsi que quelques membres du gouvernement. A son arrivée à Oyo, Denis Sassou N’Guesso a visité quelques chantiers publics et privés, notamment le futur siège de la Radio et de la Télévision d’Oyo dont les travaux sont très avancés. Ensuite, il s’est rendu à Ngolodoua, à quelques kilomètres d’Oyo, où se réalisent des activités piscicoles. Au cours de son séjour, le Président de la République pourrait également visiter les ranches d’Opokania et d’Ondembé, situés à environ 4km d’Oyo. Le...
(RFI 30/07/13)
Accusés de détournements de deniers publics, le président de l’Observatoire anticorruption du Congo (OAC) et quatre autres collaborateurs sont en prison depuis plus d’une semaine. Leur avocat dénonce une procédure viciée et demande leur liberté provisoire. De son côté la société civile, qui se base sur une enquête qui concluait en 2011 que la corruption touchait tous les secteurs du pays, exige des arrestations systématiques et non au cas par cas. Les montants que Joseph Mapakou et ses collaborateurs auraient détournés ne sont pas connus avec exactitude. Leur avocat, Thomas Djolani, dénonce la procédure qui a suivi leur arrestation : « la procédure contre Joseph Mapakou, le président de l’Observatoire anticorruption, et ses collaborateurs, a été légalement et juridiquement viciée...
(Journal de Brazza 30/07/13)
350 anciens combattants congolais viennent de créer l’association dénommée «Dynamique pour la paix», qui a pour objectif de prôner la paix et négocier pacifiquement leur réinsertion. Démobilisés depuis 12 ans, les quelque 350 anciens combattants congolais ayant servi l’ancien président congolais déchu, Pascal Lissouba (1992-1997) viennent de se constituer en association. Sous l’appellation de «Dynamique pour la paix», cette structure comme son nom l’indique, entend prôner des messages de paix et négocier pacifiquement la réinsertion de ces combattants, qui n’a pas suivi leur démobilisation en 2001. Présentés récemment dans la salle de conférence du conseil départemental du Niari, à Dolisie, les jeunes, membre de cette association ont assuré vouloir à travers cette : «Dynamique pour la paix» qu’ils ont créée,...
(Le Huffington Post 30/07/13)
Dominique de Villepin y était en 2012, Jean-Pierre Raffarin aussi en tant qu'homme politique en fonction, alors qu'a eu de si particulier la présence de Jean-François Copé au Congo? L'Afrique centrale est la région qui s'arrière le plus dans le continent, celle aussi, sans qu'il y ait forcément de lien de causalité, où l'on retrouve le plus de dictateurs au kilomètre carré. Sassou Nguesso (depuis 1979 avec une pause pipi entre 1992 et 1997), Obiang Nguema (depuis 1979), Paul Biya (depuis 1982), la dynastie Bongo (depuis 1967) totalisent à eux seuls près de deux siècles de règne. À côté d'eux, Idriss deby, avec ses 22 ans de règne, est presque un démocrate et Michel Djotodia, avec son récent coup d'État,...
(Congo-Liberty 30/07/13)
La prestation de Jean François Copé à Brazzaville devait passer inaperçue ou presque, comme la visite quelques jours avant de Rachida Dati. Le déroulement et la promotion de cette édition du Forum « Fourbes » Afrique ca avait été pris en charge par Stéphane Fouks, d’Havas Worldwide. La grande prêtresse Christine Ockrent et autres participants qui se voulaient prestigieux mais, à une exception ou deux sur le déclin, devaient conforter l’apparence de sérieux et de crédibilité de l’évènement. Cependant, malgré un arrosage conséquent de millions d’euros nécessaires à la confection d’une sauterie de ce genre, il n’y eut aucun article d’un journal ou d’un média renommé. Aucune retombée rédactionnelle, à part les Dépêches de Brazzaville et la télévision congolaise. Ce...
(Le Potentiel Online 30/07/13)
Annoncé initialement à Luanda (Angola), selon une lettre datée du 12 juillet 2013 et adressée aux ministres des Affaires étrangères de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), c’est finalement à Nairobi que se tient le 31 juillet 2013 le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CIRGL. Raison évoquée, l’indisponibilité de Luanda à accueillir cette réunion. Au niveau de la CIRGL, le mystère plane sur cette volte-face surprise de Luanda. La crise qui ronge l’Est de la RDC, dont ont été rendus responsables Kigali et Kampala, y est certainement pour quelque chose. Toujours est-il que le Comité interministériel de la CIRGL devrait se réunir à Nairobi dans une session extraordinaire les 29 et 30 juillet prochains...
(Xinhua 30/07/13)
GENEVE -- Le ministre gabonais du Commerce Fidèle Mengue Me Engouang a avoué lundi que les nouvelles règles sur la valeur en douane de l'Organisation mondiale du commerce ( OMC) ne sont pas encore appliqués dans l'espace de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). "Elles ont été adoptées par la CEMAC mais elles ne sont toujours pas appliquées", a affirmé le ministre gabonais à Xinhua en marge d'une réunion de l'OMC tenue du 29 au 31 juillet à Genève, destinée à examiner les politiques africaines. La CEMAC regroupe six Etats, dont cinq sont membres de l'OMC: le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la République centrafricaine (RCA), et le Tchad. La Guinée équatoriale possède le statut...
(Congo-Site 30/07/13)
Une exposition vente des produits artisanaux congolais est organisée du 24 au 31 juillet à Brazzaville. Organisée dans le cadre des quatrièmes journées artisanales, cette exposition qui est placée sous le thème «L’artisanat au cœur de l’économie nationale», regroupe cinquante artisans congolais sélectionnés dans divers domaines. Il s’agit de la bijouterie, la broderie, la couture, la chapellerie, la maroquinerie, la menuiserie, la peinture, la perlerie, la savonnerie, la sculpture, le tissage de raphia, le macramé et la vannerie. Au cours de cette édition qui se tient sous le patronage du ministère des petites, moyennes Entreprises et de l’Artisanat, l’exposition n’est ouverte qu’aux produits fabriqués entièrement à l’aide d’outils à main ou de moyens mécaniques. Cette exposition-vente vise à promouvoir l’émergence...
(Star du Congo 30/07/13)
Faute d’informations de la part des institutions nationales, c’est la rumeur qui a pris le dessus sur la longue absence, au pays, depuis plus de deux mois environ, du ministre d’Etat Isidore Mvouba, ancien secrétaire général par intérim et membre du bureau politique du P.c.t (Parti congolais du travail), proche du président Denis Sassou Nguesso et actuel ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé. Alors que la rumeur battait son plein, allant jusqu’à colporter une certaine défection du ministre d’Etat, son cabinet a appelé quelques journalistes des médias nationaux à un point de presse, vendredi 26 juillet dernier, à partir de 10h. Jusqu’à 13h, les journalistes ont attendu, en vain, le point de presse. Puis, ils...
(Le Nouvel Observateur 30/07/13)
Le président de l'UMP aurait touché des dizaines de milliers d'euros à l'occasion de sa participation au "Forum Forbes Afrique 2013", organisé au Congo. Un "ménage" vivement critiqué au sein de la majorité, Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes, jugeant "choquant" ce mélange des genres. François de Rugy, co-président du groupe écologiste à l'Assemblée, dénonce la promptitude de la gauche à condamner cette pratique, alors que le projet de loi sur la transparence, peu à peu édulcoré, ne comportera finalement pas d'interdiction de cumul d'un mandat parlementaire avec une activité professionnelle, comme le souhaitait les écologistes. Interview.La participation de Jean-François Copé à cette conférence relève-t-elle de sa vie privée, ou de la vie publique ? Participer à...

Pages