Lundi 29 Mai 2017
(20minutes 08/04/13)
Le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou N'Guesso, a appelé ce lundi la justice française, qui enquête sur le dossier des biens présumés «mal acquis» par lui-même et sa famille, à ne pas s'immiscer dans les affaires intérieures des autres pays. Denis Sassou N'Guesso, qui s'exprimait après un entretien avec François Hollande à l'Elysée, a souhaité que «la justice en France ne se sente pas le droit de traiter des questions qui intéressent les problèmes intérieurs des autres pays». Une enquête est ouverte en France sur l'origine des biens possédés par les dirigeants de Guinée équatoriale, du Gabon et du Congo-Brazzaville dans l'Hexagone, une procédure à l'origine de nombreuses frictions diplomatiques avec ces pays. «Ce que nous voulons rappeler simplement, c'est...
(Les Dépêches de Brazzaville 29/03/13)
Le gouvernement congolais et la Banque mondiale, à travers l'association internationale de développement (IDA), ont lancé le 28 mars à Brazzaville, le projet forêt et diversification économique Prévu pour une durée de cinq ans, ce projet est cofinancé par le gouvernement congolais à hauteur de 22,6 millions de dollars et 10 millions de dollars par la Banque mondiale à travers son association IDA. Il concerne trois secteurs forestiers : ceux du nord, du sud et du centre du Congo. Ce projet répond à l'ambition des autorités congolaises d'assurer l'émergence d'un secteur hors pétrole dynamique, en vue de promouvoir le développement durable du pays. Il vise, entre autres, à renforcer la capacité institutionnelle dudit ministère, ainsi que le cadre législatif et...
(Afrique7 29/03/13)
Total investit plus dans le pétroleLe géant pétrolier français Total a annoncé qu’il investirait 10 milliards de dollars de plus dans la production de l’or noir en République du Congo. Cette injection financière lui permettra d’augmenter sa production avec un supplément de 140.000 barils par jour à d’ici 4 ans. Les productions supplémentaires commenceront à partir de l’année 2015 et connaîtront des croissances progressives jusqu’à atteindre une phase de maturité en 2017. Les réserves supplémentaires qui seront exploitées par la compagnie française sont estimées actuellement à 485 millions de barils équivalent pétrole, soit environ 47 milliards de dollars de valeur marchande au cours actuel. Pour un investissement initial de 10 milliards de dollars et une production journalière de 140.000 barils...
(Journal de Brazza 28/03/13)
Dans une déclaration publiée au terme de la réunion du 1er conseil fédéral de la Fédération des Travailleurs de la Science, des Sports, de l’Enseignement, de l’Information et de la Culture Le Conseil Fédéral de la FETRASSEIC a demandé le 27 mars à Brazzaville au gouvernement, de publier le décret relatif au relèvement de la valeur indiciaire des enseignants en vue de répondre à leurs revendications. Dans une déclaration publiée à l’issue de la réunion du premier conseil fédéral de la Fédération des Travailleurs de la Science, des Sports, de l’Enseignement, de l’Information et de la Culture (FETRASSEIC), cet organe a exigé également du gouvernement de diligenter la publication des statuts particuliers des secteurs relevant de cette fédération. Celle-ci intervient...
(Journal de Brazza 28/03/13)
Des bénéfices en légère baisse, puisse que la caisse locale de la Mutuelle Congolaise d’Epargne et de Crédits (MUCODEC) avait engrangé un million de plus en 2011 La caisse locale de la Mutuelle Congolaise d’Epargne et de Crédits (MUCODEC) de Djambala, a réalisé au cours de l’année 2012, un bénéfice de 4 millions 866.643 FCFA contre 6 millions 029.180 FCFA en 2011, soit une régression d’un millions 162.537 FCFA. Cette légère diminution se justifie par rapport aux charges d’exploitation et à la distribution de la ristourne aux membres dont le montant s’élève à la somme de plus de 3 millions de FCFA. La caisse a atteint un sociétariat de 1198 membres en 2012, sur une prévision de 1199, soit un...
(Congo-Site 27/03/13)
L'ambassadeur de Chine en République du Congo, Guan Jian, a annoncé, le 25 mars au cours d'une conférence de presse, l'arrivée le 29 mars prochain à Brazzaville, du président chinois Xi Jinping pour une visite d'Etat de 48heures. Le chef de l'Etat de la deuxième puissance économique mondiale sera accompagné de son épouse Peng Liyuan. Le Congo constituera pour lui, la 3ème et dernière étape d'un périple africain après la Tanzanie et l'Afrique du Sud. Ce voyage s’inscrit dans la politique d'ouverture de la Chine vers l'Afrique. Pendant son séjour, le président chinois signera une dizaine d'accords de coopération dans plusieurs domaines avec le gouvernement congolais. Il procédera en compagnie de son homologue congolais Denis Sassou N'Guesso, à l'inauguration de...
(Libération 26/03/13)
Accusé de crimes de guerre et contre l'humanité lors du conflit en Ituri en 2002-2003, il affirme être innocent. Par AFP Le chef rebelle Bosco Ntaganda, soupçonné d’atrocités commises dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) en 2002 et 2003, a comparu mardi pour la première fois devant la Cour pénale internationale (CPI) après sa reddition surprise une semaine plus tôt. «Je m’appelle Bosco Ntaganda, je ne porte que les deux noms, les noms qui m’ont été attribués par mes parents», a déclaré le suspect, appelé à se présenter par la juge Ekaterina Trendafilova. «Comme vous le savez, j’étais militaire au Congo», a-t-il ajouté. «Je suis né au Rwanda mais j’ai grandi au Congo. Je suis Congolais.» Surnommé...
( 25/03/13)
Un investissement de 10 milliards de dollars. La part de l'Afrique dans la production du groupe devrait continuer à croître. Total a annoncé vendredi le lancement de Moho Nord, un projet de 10 milliards de dollars à 75 kilomètres au large des côtes de Pointe-Noire, en République du Congo. « La mise en production est attendue en 2015 et la production devrait atteindre 140.000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) en 2017 », a indiqué Total dans un communiqué. Des puits « d'appréciation » et d'exploration, forés en 2008 et 2009, avaient confirmé à Total le potentiel de cette zone. Si Total opère depuis déjà plusieurs décennies en République du Congo (il est le premier opérateur pétrolier du pays, avec...
(Les Dépêches de Brazzaville 25/03/13)
Organisé du 20 au 22 mars à Pointe-Noire, le séminaire de vulgarisation de la convention des Nations unies sur le contrat de transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer se termine sur une note d'espoir Après deux jours de travaux portant sur le thème principal, « Les règles de Rotterdam en droit communautaire et en droit conventionnel », les participants ont abordé dans un style comparatif et persuasif les huit sous-thèmes qui ont suscité des débats passionnés et fructueux. Entre autres contributions et préoccupations des participants enregistrées au cours de ces rencontres, on pouvait noter la transposition jugée précoce de certaines dispositions des règles de Rotterdam dans le code communautaire de la marine marchande en zone Cémac,...
(Journal du Cameroun 25/03/13)
La BEAC a indiqué que le taux de croissance serait de 4,1% en 2013 contrairement aux prévisions de 5,2% annoncées fin décembre 2012 Le gouvernement de la Banque de Etats de l’Afrique Centrale s’est voulu rassurant vendredi 22 mars en annonçant un recul de la croissance en Afrique centrale au cours de l’année 2013. « Ce taux s’affichera à 4,1% mais ce n’est pas un problème, car la croissance dans notre sous-région reste soutenue, au regard de la moyenne des performances au cours des dix dernières années » a expliqué Monsieur Abaga Nchama, gouverneur de la BEAC et président du comité de politique monétaire au cours d’un point de presse avec des journalistes au siège de la Banque. L’inflation elle...
(Xinhuanet 22/03/13)
Le Fonds monétaire international (FMI) a exprimé sa satisfaction suite à l'accession de la République du Congo au statut de pays conforme à l' Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), survenue en février dernier. Dans une déclaration publiée à l'issue d'une visite des services du FMI effectuée du 9 au 16 mars dernier à Brazzaville et remise jeudi à la presse, l'équipe des services du FMI a, à cet effet, vivement recommandé au gouvernement congolais de faire adopter rapidement par le Parlement une loi requise sur la transparence et la responsabilisation budgétaires. Conduite par M. Mbuyamu Matungula, chef de mission pour la République du Congo, la délégation du FMI a passé, à cette occasion, en revue l'évolution macroéconomique...
(Les Dépêches de Brazzaville 19/03/13)
Le Fonds monétaire international (FMI) dont une mission a séjourné du 9 au 16 mars à Brazzaville, recommande au gouvernement congolais de faire adopter rapidement par le Parlement, la loi requise sur la transparence et la responsabilisation budgétaire L'invite du FMI fait suite à l'accession du Congo, en février dernier, au statut de pays conforme à l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). Ainsi, la mission conduite par le chef de mission pour la République du Congo, Mbuyamu Mutungulu, a permis de passer en revue l'évolution macroéconomique récente du pays et les perspectives à court terme. De même, elle visait à s'accorder avec les autorités congolaises, sur le programme des consultations de 2013 prévues à Brazzaville du 30 avril...
(Afrik.com 19/03/13)
Le 17 mars 2013, le représentant du médiateur de la crise centrafricaine, Léon Essongo a effectué une mission à Sibut, ville située à 185 kilomètres de Bangui sur la route de Damara où sont regroupés les combattants du séléka (ceux de l’axe Damara). Seulement, les ministres du Gouvernement d’Union nationale qui accompagnaient le représentant du médiateur ont été mis sous séquestre par les ex-combattants. Ils étaient ministres du gouvernement d’union nationale à avoir été bloqués à Sibut, préfecture de Kémo, par les ex-combattants de la coalition séléka. Il s’agit de Christophe Gazam-Betty, ministre de la Communication, Michel Djotodjia, vice Premier-ministre, ministre de la défense, Mohamed Daffahne, ministres des Eaux et forêts, Amalas Amias Aroune, ministre du commerce et Herbert Djono...
(Congo-Site 19/03/13)
Le gouvernement congolais mettra à la disposition des groupements coopératifs des équipements de transformation des produits agricoles de base tels, le manioc, le maïs et le riz. Présentés le 18 mars à Brazzaville, ces équipements ont été acquis avec l’appui financier de l’Union Européenne (UE) et l’appui technique du fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ils sont composés de 60 broyeurs de manioc et de maïs acquis dans le cadre de la mise en œuvre du projet PNSA (Programme national de la sécurité alimentaire), entièrement financé par le gouvernement et 30 décortiqueuses de riz acquises au titre du projet Congo Sun dont la majeure partie a été financée par l’UE. Le projet PNSA vise entre autres l'accroissement...
(Les Dépêches de Brazzaville 18/03/13)
Au moment où l'Europe (jadis premier partenaire du continent) est affaiblie par la crise économique et financière, la Chine affermit de façon décisive son partenariat avec l'Afrique en générale et le Congo en particulier un partenariat, dont les prérogatives se font de plus en plus ressentir La Chine a développé une coopération à avantages réciproques avec les pays africains dans les domaines politique, économique et culturel. En vue de renforcer la coopération amicale sino-africaine, le Forum de coopération Chine-Afrique a été mis en place en l'an 2000. Actuellement, ce forum est devenu une plate-forme importante, favorable au dialogue collectif entre la Chine et les pays africains, ainsi qu'un mécanisme efficace pour la coopération pragmatique entre les deux parties. Tout en...
(Congo-Site 18/03/13)
Les partis politiques et associations membres de la majorité présidentielle invitent l’opposition à la modération et à une approche constructive d’appréciation du processus du développement national. L’invite a été lancée au cours d’un meeting qu’ils ont organisé le 16 mars 2013 au boulevard Alfred Raoul, à Brazzaville. Au cours de ce meeting, qui a fait défiler six orateurs à la tribune, les partis politiques et associations de la majorité présidentielle ont tenu à donner leur position sur les questions d’actualité qui agitent la vie politique, précisément sur les enjeux et la nécessité du dialogue politique qui sera organisé à Dolisie, chef-lieu du département du Niari. La démocratie est un processus à parfaire. Elle est un espace de dialogue citoyen, ouvert...
(Congo-Site 18/03/13)
La capitale congolaise, notamment la faculté de droit de l’université Marien Ngouabi accueillera le 19 mars prochain, une conférence-débat sur la Convention des Nations-Unies sur le contrat de transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer dite «Règles de Rotterdam». Placée sous la direction scientifique du Pr. Khalil DIALLO, cette rencontre sera animée par des experts ayant participé aux travaux du groupe III de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international de 2002 à 2008 sur le projet de Convention sur le transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer (Règles de Rotterdam). Elle est organisée par le Conseil congolais des chargeurs (CCC) en partenariat avec l’Union des conseils des chargeurs africains (UCCA)...
(Zenga-Mambu.com 18/03/13)
La gestion de cette grève échappe aux syndicalistes qui ont depuis longtemps perdu la confiance des enseignants (des travailleurs congolais). Les ténors des centrales syndicales ayant été cooptés par le pouvoir de Brazzaville qui leur verse des prébendes juteux pour inhiber toute velléité de grève sociale. Ils ont cette fois été disqualifiés par une base qui désormais décide de tout en assemblée générale Commencé il y a quelques semaines à Brazzaville, le mouvement de grève est également observé dans des lycées, collèges et instituts d'enseignement général et technique publics de Pointe-Noire Dans les établissements publics du primaire, qui ont commencé aujourd'hui les évaluations du deuxième trimestre, et les écoles privées, les cours se déroulent normalement. En revanche, dans tous les...
(Les Dépêches de Brazzaville 12/03/13)
Le comité de pilotage du Programme concerté pluri-acteurs Congo (PCPA) s'est réuni ce lundi 11 mars au ministère du Plan et de l'Intégration, sous la direction du ministre délégué Léon Raphael Mokoko, secondé par l'ambassadeur de France au Congo, Jean-François Valette Au cours de ces travaux qui dureront trois jours, le diplomate français a assuré à l'ensemble des participants, notamment les représentants de la société civile ainsi que ceux des pouvoirs publics, l'engagement du gouvernement français de renouveler son assistance auprès du PCPA Congo. « J'ai confiance en la réussite de ce programme et je suis convaincu de son unité et même de sa nécessité. Les résultats sont encourageants et les avancées notables. C'est pourquoi, j'invite l'ensemble des participants à...
(Zenga-Mambu.com 12/03/13)
Je ne sais pas si on peut déjà parler de revirement. Mais il est vrai que d’un point de vue politique François Hollande ne fait pas exception. Cela fait des mois que François Hollande repousse sans arrêt le moment où il devait recevoir le dictateur sanguinaire congolais Denis Sassou N’Guesso à l’Elysée. Selon nos informations, c’est désormais bien acté, le vieux dictateur congolais Denis Sassou N’Guesso sera reçu à l’Elysée par François Hollande dans les prochains jours. A Oyo où le vieux dictateur et son clan s’apprêtent à accueillir de nombreux invités à l’occasion de la cérémonie officielle de pose de la première pierre de la future agence de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) de cette même...

Pages