| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Agence Ecofin 10/03/17)
(Agence Ecofin) - Une délégation du ministère congolais du Travail conduite par Frederick Manienze, directeur de cabinet du chef de ce département ministériel à Brazzaville, séjourne actuellement à Libreville à l’effet d’échanger sur les réussites de la prise en charge sociale des personnes vulnérables par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Aussi les missionnaires congolais se sont-ils entretenus avec Michel Mboussou, directeur général de la CNAMGS, sur les enjeux, l'organisation et le fonctionnement de cette institution qui a réussi à assurer plus de 700 000 Gabonais en 2016. Les avantages, les difficultés et autres dysfonctionnement que rencontre l'assurance maladie, les différents guichets développés par l’institution au Gabon, ont également constitué la substance des échanges lors de...
(Xinhua 10/03/17)
OYO (Congo), (Xinhua) -- Neuf ministres des pays africains on signé le 9 mars à Oyo, une localité du nord du Congo, un mémorandum d'accord de création du Fonds bleu pour le bassin du Congo. Ce fonds initié par le président congolais, Denis Sassou N'Guesso et accueilli favorablement par les pays africains participant à la COP22 au mois de novembre 2016, à Marrakech, au Maroc, vise à promouvoir "l'économie bleue" dans la zone géographique de douze pays arrosés par le fleuve Congo, deuxième plus long au monde après l'Amazonie, et ses affluents. Il s'agit notamment de pays d'Afrique centrale que sont l'Angola, le Burundi, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Rwanda, et le...
(APA 09/03/17)
APA-Oyo(Congo) - Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a salué la détermination du continent africain ‘’d’aller plus loin’’ dans la préservation de l’environnement et la promotion des mécanismes d’un développement durable, à l’issue de la signature par les pays du Bassin du Congo, jeudi à Oyo (département de la cuvette à environ 415 km, au nord de Brazzaville), du mémorandum sur l’accord portant création du Fonds Bleu. « Après un temps de discours, voici venu celui des actes (..)Vous venez, d’accomplir un acte historique, une œuvre déterminante. Une œuvre méritoire. Avec bonheur, ce qui est tout à votre honneur, vous avez planté remarquablement les jalons de notre ambition commune et déblayé...
(Xinhua 09/03/17)
OYO (CONGO), (Xinhua) -- Le Premier ministre congolais Clément Mouamba a appelé, mercredi soir à Oyo (ville située à 400 km au nord de Brazzaville), les pays du Bassin du Congo à une gestion rationnelle de l'eau, a constaté Xinhua sur place. "Conscients de la vulnérabilité de nos pays au changement climatique, ainsi que de la prochaine crise de l'eau dont les signes sont déjà perceptibles, il est indispensable que cette ressource vitale soit préservée et gérée correctement et surtout de manière concertée, les cours d'eau et plans d'eau ne connaissant pas souvent les frontières des pays", a déclaré M. Mouamba à l'ouverture du segment ministériel sur la création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. "La gestion rationnelle...
(Xinhua 09/03/17)
Le président togolais Faure Gnassingbé effectue une visite d'amitié et de travail au Congo à partir de mrecredi à l'invitation de son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, notamment pour assister à la cérémonie de signature d'un accord sur la création d'un fonds de financement de l'économie bleue pour le bassin du Congo.. Les deux chefs d'Etat ont eu un tête-à-tête à la villa des hôtes de marque jouxtant le port d'Oyo. Puis une séance de travail élargie aux deux délégations s'est tenue à la salle Edith Luciede la mêmelocalité, indique un communiqué de la présidence. Les entretiens ont porté sur plusieurs questions d'intérêt commun aux deux pays ainsi que sur le renforcement de l'intégration entre les différentes régions, en faveur...
(APA 09/03/17)
APA-Oyo(Congo) - Le président togolais Faure Gnassingbé séjourne depuis ce mercredi matin à Oyo (département de la cuvette), 415 km au nord de Brazzaville pour une visite de travail, a –t-on constaté. Il est arrivé vers 11 h, heure locale à l’aéroport international d’Ollombo situé à cinq km de la localité d’Oyo, accueilli à la descente d’avion par le président congolais Denis Sassou N’Guesso. Après un bref tête à tête et un bain de foule, le cortège a pris la direction d’Oyo, où les deux présidents auront un long tête à tête. D’après le protocole le séjour du président togolais au Congo sera ponctué par un calendrier chargé allant de la visite de certaines réalisations agro-pastorale du président Denis Sassou...
(APA 09/03/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Les ministres délégués de huit pays membres du Bassin du Congo (Angola, Burundi, Congo, RD Congo, RCA, Gabon, Rwanda, Tchad), et du Maroc, ont procédé jeudi à Oyo (département de la cuvette à environ 415 km, au nord de Brazzaville), à la signature d’un mémorandum d’accord portant création du Fonds Bleu du Bassin du Congo dont le but est la préservation des forêts de cette zone. Ce mémorandum d’accord de 13 articles a été signé en présence des présidents congolais Denis Sassou N’Guesso, et togolais Faure Gnassingbé ; des anciens présidents du Nigéria Olusegun Obasanjo et d’Alpha Omar Konaré du Mali et de bien d’autres hautes personnalités des Nations Unies et de la Fondation de Brazzaville partenaire de...
(Jeune Afrique 09/03/17)
Cette semaine, dans le cadre de notre série l’argent des Africains, nous mettons le cap sur Pointe-Noire, à la rencontre de David. Ce Congolais de 25 ans a créé son entreprise de conseil et réparation de matériel informatique il y a deux ans. Comment dépense-t-il son argent ? Il a accepté de faire le point avec nous. Le quotidien de David tourne presque exclusivement autour de sa jeune entreprise. Dynamique, ambitieux et à seulement 25 ans, il emploie quatre personnes et sollicite les services de trois prestataires pour faire tourner et grandir sa petite société spécialisée en informatique. Déjà, lorsqu’il était étudiant à l’École africaine du développement à Brazzaville, il travaillait en parallèle pour une société en tant que consultant...
(Gabon Review 09/03/17)
Afin de s’inspirer des dispositifs et mécanismes de financement de l’assurance maladie universelle de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), une délégation du ministère du Travail et de la sécurité sociale du Congo séjourne à Libreville du 8 au 10 mars. Le directeur général de la CNAMGS, Michel Mboussou en séance de travail avec la délégation congolaise, le 8 mars 2017 à Libreville. © Gabonreview Une délégation congolaise séjourne depuis le 8 mars à Libreville pour une mission de partage de connaissances sur le financement de l’assurance maladie universelle. Conduite par le directeur de cabinet du ministre du Travail, la délégation congolaise est venue au Gabon pour s’inspirer de la CNAMGS, dont les prestations en matière...
(Les Afriques 08/03/17)
La crise économique et financière qui frappe le Congo depuis un moment vient d’atteindre son apogée. En l’absence d’un plan de redressement économique et social conséquent, le pays n’a plus d’autre choix que de frapper à la porte du FMI pour bénéficier d’un appui financier afin de faire face à la crise, car il se trouve en situation potentielle de cessation de paiement. Ce qui peut paraître paradoxale ! Depuis 2015, le Congo fait face à de sérieux défis de liquidités. L’absence d’une politique de diversification de l’économie et d’une gestion saine des finances publiques constitue en partie une des causes de la situation sinistre de l’économie congolaise. La principale source des revenus reste encore le pétrole, et la baisse...
(RFI 08/03/17)
Au Congo-Brazzaville, les consultations pour préparer les élections législatives, sénatoriales et municipales de cet été se sont achevées, le 7 mars, à Ouesso dans le nord du pays. Sous l’égide du gouvernement, 300 délégués ont débattu sur les modalités du processus électoral. Si l'UPADS de l'opposant Pascal Tsaty Mabiala, la principale force d'opposition dans l'actuelle assemblée, était représentée, d’autres figures de l’opposition telles que Mathias Dzon ou les leaders de l’IDC-Frocad ont en revanche décidé de boycotter la rencontre. « Nous avons balisé la voie pour des élections libres, transparentes et démocratiques », s’est félicité Pierre Ngolo, secrétaire général du PCT, le parti au pouvoir. Les participants se sont prononcés pour un nouveau découpage électoral, un plafonnement des dépenses de...
(Sahara Medias Agency 08/03/17)
L’équipe nationale de football, « les Mourabitounes », va livrer, pendant le mois de mars deux rencontres amicales à Nouakchott, dans le cadre de sa préparation des prochaines éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations « Cameroun 2019 ». Après avoir annoncé un match test le 24 mars contre le Bénin, la fédération mauritanienne de football a annoncé mardi, un autre match amical contre le Congo Brazzaville lundi 27 mars à Nouakchott. Le Congo occupe la 76ème place dans le classement FIFA et a été tiré dans le groupe « G » pour les qualifications aux côtés du Zimbabwe, de la république démocratique du Congo et le Libéria. Les diables rouges du Congo éliminés en quart de finale en 2015,...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Pour la Standard Chartered Bank, l’avenir de la Cemac dépend en grande partie de l’ampleur des ajustements qui seront mis en œuvre au Congo et en Guinée équatoriale. Principaux contributeurs aux réserves de change de la communauté pendant la période d’abondance, ces deux pays sont aussi, en ces temps de vaches maigres, les premiers responsables de leur diminution. Depuis novembre 2014, la dégringolade de leurs réserves de change est estimée à quelque 6,6 milliards de dollars quand, pour l’ensemble de la région, cette baisse se chiffre à un peu plus de 9 milliards. Lorsqu’on ajoute à cela des déficits budgétaires de 7,5 % et de 5,3 % en 2016, respectivement pour le Congo et la Guinée équatoriale, autant dire que...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Parmi les nouveaux visages incontournables de la Cemac, le tchadien Abbas Mahamat Tolli hérite d'un poste d'autant plus important que la récession économique de la zone ne fait que commencer. Il a été adoubé le 17 février par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Dix jours après avoir pris ses quartiers dans le vaste bureau de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au 15e étage du siège, à Yaoundé. En attendant son installation officielle, Abbas Mahamat Tolli a déjà choisi son directeur de cabinet en la personne du Centrafricain Aimé-Dominique Bida-Kolika, qui avait déjà occupé ce poste du temps du Gabonais Philibert Andzembé (de 2007 à 2010). L’arrivée du...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Depuis la fin de son mandat de commissaire de l’Union africaine au Commerce et à l’Industrie, il y a quelques jours, la Tchadienne Fatima Haram Acyl n’a pas chômé. La belle-sœur du président Idriss Déby Itno va désormais seconder Daniel Ona Ondo en tant que vice-présidente de la Commission de la Cemac. Son parcours dans les organisations internationales a débuté au Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (Unops), où elle a assuré la direction des finances et de l’administration. Titulaire d’un MBA en finance de l’université Xavier de Cincinnati, cette fille et épouse de diplomate entame sa carrière aux États-Unis, exerçant dans plusieurs cabinets d’audit, dont PWC. Elle regagne son pays en 2004 pour être rapidement...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Fragilisés par la chute des cours du pétrole, les États d’Afrique centrale se voient contraints de frapper à nouveau à la porte du FMI. Ajustements structurels, orthodoxie financière…les mauvais souvenirs des années 1980 refont surface. La potion sera-t-elle aussi amère cette fois-ci ? Deux sommets de chefs d’État en deux mois. Le fait est suffisamment rare au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour être relevé. Il témoigne de l’urgence pour ces présidents de trouver une solution à la grave crise économique qui ébranle leur zone. Le 23 décembre 2016 à Yaoundé, en présence de Michel Sapin, ministre français de l’Économie et des Finances – et à ce titre garant de la parité fixe entre le...
(APA 07/03/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a officiellement invité l’Union européenne (UE) à revenir sur les négociations de l’Accord de partenariat économique (APE) au terme de la 16ème session du Comité ministériel des négociations (COMINA) de l’APE tenue à Douala. Le communiqué des ministres de la COMINA dont APA a obtenu copie mardi, est sans équivoque : les ministres ont adopté la position « de ne pas adhérer à l’Accord d’étape en l’état, et de poursuivre les négociations en vue de la conclusion d’un APE régional complet, suivant des formes à définir ultérieurement ». Dans ce sillage, le conseil de ministres a décidé de convenir avec la partie européenne d’organiser une réunion...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Après de deux années passées à diriger le Gabon en tant que Premier ministre, le nouveau président de la Commission de la Cemac va se pencher sur des dossiers d'envergure, comme la lutte contre corruption et la libre circulation des personnes. FMI : voici venu le temps de l’austérité en Afrique centrale Congo et Guinée équatoriale : les hauts fonctionnaires devront revoir leur dépenses à la baisse Sa retraite aura été de courte durée. Premier ministre du Gabon jusqu’en septembre, Daniel Ona Ondo a été nommé le 17 février président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac). Un poste taillé sur mesure pour cet agrégé d’économie âgé de 71 ans, qui a...
(Dw-World 07/03/17)
Des réfugiés particuliers, qui ont un temps bénéficié d'une aide spéciale du Haut Commissariat des Nations unies. Un statut perdu depuis, et en ce mois de mars nombre d'entre eux craignent la reprise d'opérations de déguerpissements. Arrestations des demandeurs d’asile de RDC à Brazzaville Plusieurs demandeurs d’asile de RDC, notamment les exilés politiques et les ex-soldats de Mobutu en situation de sans-papiers à Brazzaville font l’objet depuis quelques semaines d’arrestations par la police. Une ONG locale signale des cas d’expulsions vers Kinshasa. Ces réfugiés craignent à présent la relance de l’opération Mbata ya Bakolo. C’est l’Association pour les droits de l’homme et l’univers carcéral (ADHUC) qui a alerté l’opinion sur cette situation. Plusieurs cas d’arrestations sont enregistrés chaque semaine dans...
(Afrique Actualité 07/03/17)
La fédération togolaise de football (FTF) est mécontente de l'attitude de celui qu'il convient, désormais, d'appeler ex sélectionneur adjoint des Eperviers aux côtés du sélectionneur Claude Le Roy. Il s'agit de Sebastien Migne qui vient de quitter Claude Le Roy et la FTF. Ce, après avoir été retenu par la sélection du Congo Brazzaville, les Diables Rouges comme sélectionneur. Il a été confirmé lundi à ce poste par le ministre congolais des Sports, Léon Alfred Opimbat. Ce départ il faut le rappeler, vient confirmer les propos il y a quelques jours, de Léon Alfred Opimbat qui indiquait avoir reçu une short-list de 4 techniciens composée de Sébastien Migne, Patrice Neveu, John Toschak et Paul Put. Ce, dans le cadre du...

Pages