| Africatime
Jeudi 27 Avril 2017
(Xinhua 05/04/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- L'ambition du Congo à atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour lutter contre la faim et la pauvreté contraint aux autorités de multiplier des initiatives en appui avec les agences du système des Nations Unies, notamment l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) avec laquelle un projet de renforcement des capacités des producteurs vient d'être mis en place. Intitulé "Appui à l'élaboration d'une stratégie nationale de renforcement des capacités des organisations paysannes", ce projet a fait l'objet d'un accord conclu ce 4 avril, entre le ministre congolais de l'Agriculture et de l'Elevage, Henri Djombo, et la représentante de la FAO au Congo...
(Agence Ecofin 05/04/17)
(Agence Ecofin) - La Bourse des Valeurs Mobilière d’Afrique Centrale basé à Libreville au Gabon, a accueilli mardi 4 avril 2017, les titres de l’emprunt obligataire émis en monnaie locale (FCFA) en 2016 par la République du Congo avec un taux de 6,5% et pour une maturité de 5 ans. L’opération une première pour le pays, avait été lancée dans un contexte où la note donnée à par Standard & Poor’s à ce pays pétrolier et minier d’Afrique centrale avait atteint la limite du défaut. Elle a pourtant été sursouscrite à hauteur de 128%, poussant l’émetteur à offrir des titres pour 192,3 milliards de FCFA, contre 150 milliards de FCFA initialement émis. « Cette toute première expérience témoigne de la...
(Afrik.com 05/04/17)
C’est une personnalité connue quasiment des Congolais de l’étranger en général et de ceux de France en particulier. Celle que l’on surnomme « Mama Diaspora », Agnès Ounounou, vit en France depuis bientôt quatre décennies et n’hésite pas à aller partout où résident les Congolais, de Paris à Casablanca en passant par Cotonou, Johannesburg, etc. En parallèle à sa vie professionnelle, elle s’est investie dans des activités humanitaires et humanistes. Dans quelques jours, elle sera à Brazzaville dans la perspective des élections législatives à venir, comme pour donner un nouveau sens à ses multiples engagements. Ni emphase ni paraphrase. Quand « Mama Diaspora » évoque le mot « engagement », les phrases deviennent autres, des volutes de fumées opiacées. Enivrantes...
(Gabon Review 05/04/17)
Le séjour de deux jours à Libreville du ministre congolais du Travail et de la Sécurité sociale, Emile Ouosso s’est achevé le 4 avril, après des échanges enrichissants avec la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), sur le fonctionnement de l’assurance maladie universelle. Le ministre Congolais du Travail et de la sécurité sociale, Emile Ouosso, le 4 avril 2017 à Libreville. © Gabonreview Arrivé au Gabon le 2 avril pour s’inspirer du modèle de la CNAMGS, dans la mise en place de l’assurance maladie universelle, le ministre congolais du Travail, Emile Ouosso est repartit satisfait de toutes les connaissances acquises. Après avoir échangé avec le directeur général de la CNAMGS, Michel Mboussou sur les mécanismes de financement...
(Agence Ecofin 05/04/17)
C’est la principale nouvelle qui a sanctionné la visite d’Emile Ouosso (photo), ministre congolais du Travail et de la sécurité sociale à Libreville du 2 au 4 avril. «Je suis venu pour m’inspirer de la volonté et du volontarisme [gabonais] pour aller mettre en place l’assurance maladie au Congo», explique le ministre. En fait, dans les semaines à venir, le ministère du Travail et de la sécurité sociale du Congo et la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), en vue de la mise à la disposition de cette facilité aux populations congolaises, vont signer un accord-cadre de partenariat technique opérationnel. Cet accord donnera lieu à la venue au Gabon de nombreux cadres de ce département ministériel afin...
(Agence Ecofin 05/04/17)
(Agence Ecofin) - Le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF) a réuni les 30 et 31 mars à Yaoundé, une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région qui ont validé un Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme. L’opportunité d’une telle initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que, les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit (>50%) d’huile de palme et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Ainsi, le document validé à Yaoundé est une des solutions pour remédier à...
(RFI 04/04/17)
Ce mardi 4 avril marque l'an 1 des attaques des quartiers sud de Brazzaville, attribuées par les autorités aux ex-combattants ninjas du pasteur Ntumi. Ces troubles se sont étendus dans la région voisine du Pool où le trafic ferroviaire est interrompu depuis novembre. Conséquences : le gaz butane n'est plus transporté jusqu'à Brazzaville où il se fait très rare. Une pénurie problématique dans la vie quotidienne. Chaque jour ou presque, déménageurs et autres responsables de foyers transportent leurs bonbonnes de gaz dans leurs voitures personnelles, à bord des taxis ou encore dans les brouettes...
(La Voix de l'Amérique 04/04/17)
Le 4 avril 2016, les quartiers de Bacongo et de Makelekele sont secoués par une longue nuit de tirs d’armes à l'annonce des résultats de l’élection présidentielle. Ces violences se poursuivent dans le Pool entre la force publique et les ninjas du pasteur Ntumi. Un an après, les civils continuent de fuir le Pool, et les acteurs politiques restent divisés. Au lendemain de ces violents incidents du 4 avril 2016, les autorités avaient désigné le pasteur Ntumi, chef de la milice ninjas, comme instigateur. Une année après, le ministre de la Justice et des droits humains, Pierre Mabiala n’a pas changé son discours. Pour lui, le pasteur Ntumi est responsable de tout ce qui est arrivé dans les quartiers sud...
(Agence d'information d'afrique centrale 04/04/17)
Le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, Pierre Mabiala s’est entretenu le 3 avril à Brazzaville, avec les procureurs et présidents des tribunaux de grande instance, sur le rôle qu’ils sont appelés à jouer pour garantir la paix et la sécurité publique. Pierre Mabiala a, au cours de cette rencontre, enjoint les parquetiers à ouvrir chacun dans sa zone de compétence, une patrouille judiciaire, pour rechercher tous les délinquants. Cette « Patrouille judiciaire » dont la date de lancement n’a pas été précisée, est une opération d’enquête que les parquets vont mener, en collaboration avec les officiers de police judiciaire sur les faits bien précis, afin de retrouver les auteurs et les...
(AFP 03/04/17)
La justice française resserre son étau sur l'entourage de Denis Sassou Nguesso: l'enquête sur le patrimoine en France de la famille du président congolais laisse entrevoir la possibilité d'un deuxième procès à Paris des "biens mal acquis". Depuis 2010, des juges d'instruction français tentent de déterminer si les fortunes de trois familles présidentielles, celles de feu Omar Bongo (Gabon), de Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et de Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale), ont pu être bâties grâce à des deniers publics détournés de ces pays. Le fils du président équato-guinéen, Teodorin Obiang, doit répondre en juin notamment de blanchiment de détournement de fonds publics devant le tribunal correctionnel à Paris.
(BBC 03/04/17)
L'enquête sur le patrimoine en France de la famille du président congolais laisse entrevoir la possibilité d'un deuxième procès à Paris des "biens mal acquis". D'où viennent les belles voitures, les propriétés parisiennes et les bijoux? La justice a déjà saisi plusieurs biens de la famille Sassou Nguesso ou de son entourage entre 2014 et 2016. Au total, une dizaine de voitures de luxe, un studio dans le très sélect XVIe arrondissement de Paris, un triplex dans la riche banlieue de Neuilly-sur-Seine, deux biens immobiliers à Courbevoie ainsi qu'un ensemble immobilier dans le XVIIe arrondissement de Paris au nom de l'épouse du président, Antoinette Sassou Nguesso, une enseignante à la retraite.
(La Tribune 03/04/17)
L’étau judiciaire semble se resserrer sur le président congolais Denis Sassou Nguesso et sa famille. En effet, la justice française semble optimiste quant à l’ouverture prochaine d’une procédure judiciaire pour « biens mal acquis ». Les magistrats financiers ont pour la première fois mis en examen un membre du clan Nguesso, à savoir le neveu du président, Wilfrid Nguesso. Ce dernier est suspecté d’avoir facilité l’utilisation de fonds publics congolais pour l’acquisition de biens immobiliers en France. Un autre neveu de Sassou Nguesso a été convoqué par la justice française pour les mêmes motifs. Après Teodorin Obiang, c'est maintenant le président congolais, Denis Sassou Nguesso, qui se retrouve dans le collimateur de la justice française. Selon l'AFP, l'enquête sur le...
(Xinhua 03/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Le Tchadien Mahamat Abbas Tolli a pris officiellement les fonctions de gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) vendredi à Yaoundé en remplacement de l'Equato-guinéen Lucas Abaga Nchama avec pour mission d'accélérer les réformes macroéconomiques et structurelles. A bientôt 45 ans, M. Abbas Tolli prend la tête de la banque centrale des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) dans un contexte marqué par une grave crise économique qui frappe la plupart de ces pays du fait de la baisse continue des prix du pétrole et de la menace sécuritaire due à Boko Haram.
(APA 03/04/17)
APA-Douala (Cameroun) - Le nouveau gouverneur de la Banque des Etats de de l’Afrique centrale (BEAC) Abbas Mahamat Tolli, a officiellement été installé à la tête de l’institut d’émission monétaire sous-régionale, au terme du Comité ministériel de l’Union monétaire d’Afrique centrale (UMAC) vendredi à Yaoundé. En l’installant dans ses nouvelles fonctions, ainsi que l’ensemble du gouvernement de la BEAC, dont le vice-gouverneur Dieudonné Evou Mekou, le président en exercice de l’UMAC et ministre Congolais des Finances, du Budget et du Portefeuille public, Calixte Nganogo, a prescrit dynamisme, efficacité et collégialité dans la conduite des affaires de la banque centrale. “La BEAC est le symbole et le fleuron de l’intégration régionale. La longévité, la crédibilité de la BEAC sont le symbole...
(Agence Ecofin 03/04/17)
La chaîne hôtelière singapourienne Frasers Hospitality Group envisage de faire sa première incursion en Afrique en ouvrant des hôtels au Congo et au Nigeria, a rapporté le site spécialisé Travelers Today le 3 avril, citant un dirigeant du groupe. «L’Afrique et le Moyen-Orient sont des marchés importants dans nos plans d'expansion à l’international. Alors que ces régions continuent d'émerger en tant que centres d'affaires, les établissements que nous implanterons dans les villes clés seront bien placés pour répondre aux besoins des voyageurs.», a déclaré le directeur général de Frasers Hospitality Group, Choe Peng Sum. «Nous visons en premier lieu des centres d'affaires clés tels qu'Abuja, la capitale fédérale du Nigeria et la plus grande ville d'Afrique, et nous espérons élargir...
(APA 02/04/17)
L’icône du football mondial Lionnel Messi, plusieurs fois ballon d’or, prendra part à Brazzaville ce samedi après-midi à l’ouverture d’une école de football, indique un communiqué du ministère congolais des Sports et de l’Education physique publié samedi matin. Selon ce communiqué : « Messi arrive à Brazzaville pour ouvrir une école de football. Il aura aussi au cours de son séjour congolais à visiter les infrastructures sportives qui ont abrité le 11ème Jeux africains en 2015 ». En outre il aura aussi à disputer un match organisé en son honneur entre les Diables-Rouges séniors et juniors, un match auquel il prendra part en partageant les 90 minutes entre les deux équipes. Cette visite en Afrique de l’attaquant du Barça (club...
(APA 02/04/17)
La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son homologue de la République démocratique du Congo (RDC) ont signé, vendredi à Rabat, une convention de partenariat visant le développement du football en Afrique. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son homologue de la République démocratique du Congo (RDC) ont signé, vendredi à Rabat, une convention de partenariat visant le développement du football en Afrique. Paraphée par les présidents des deux fédérations Fouzia Lekjaa et Constant Omari Selemani, cette convention s'inscrit dans le cadre de la coopération et l'échange d'expertise entre les deux instances footballistiques. Ces conventions visent entre autres le partage du modèle de développement du football marocain notamment en ce qui concerne les infrastructures et le côté...
(AFP 31/03/17)
Alger et Brazzaville ont exprimé leur totale "convergences de vues" sur divers dossiers à l'issue de la visite d'Etat en Algérie du président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, selon un communiqué conjoint diffusé jeudi soir par l'agence APS. Arrivé lundi à Alger, le président Sassou Nguesso avait été reçu mardi par le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Au plan africain, les deux chefs d'Etat "ont réitéré leur soutien aux efforts de l'Union Africaine dans la recherche de solutions politiques aux crises et confits en Afrique et ont réaffirmé la nécessité d'œuvrer en faveur du développement économique et social du Continent", indique le communiqué conjoint. Tout en relevant la prolifération des groupes terroristes, du trafic de drogue et la...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Le président congolais, Denis Sassou-Nguesso, termine ce jeudi une visite officielle en Algérie où il a rencontré son homologue, Abdelaziz Bouteflika. Libye et partenariats économiques étaient au sommaire de la visite. Le président de la République du Congo termine ce jeudi 30 mars une visite officielle de quatre jours en Algérie, entièrement dédiée à la situation en Libye et à la relance de la coopération économique. Mardi 28 mars, Denis Sassou-Nguesso, qui est à la tête du Comité de l’Union africaine (UA) sur la Libye, a rencontré Abdelaziz Bouteflika dans sa résidence à Zéralda. Il ne l’avait pas vu depuis 2011, lorsque l’organisation panafricaine avait envoyé une mission de médiation à Tripoli et à Benghazi pour rencontrer l’ancien président libyen,...
(Xinhua 31/03/17)
ALGER, (Xinhua) -- Le président de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso a achevé jeudi une visite officielle de quatre jours en Algérie, laquelle avait qualifiée de "succès total". A son départ de l'aéroport international de Constantine, le chef de l'Etat congolais a été salué par le président de l'Assemblée populaire nationale (chambre basse du parlement), Mohamed Larbi Ould Khelifa, trois ministres, ainsi que par les autorités civiles et militaires. Pendant son séjour, le président congolais s'est déplacé de la capitale Alger, à la capitale de l'Est algérien, Constantine. Mardi dernier, soit au deuxième jour de sa visite, Sassou N'Guesso a été reçu par son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika. A l'issue de l'entretien entre les deux hommes, le président...

Pages