Samedi 16 Décembre 2017
(RFI 24/11/17)
La Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) a publié ce jeudi 23 novembre son rapport 2017 sur les pays les plus pauvres du monde. Il y en a 47 aujourd’hui, dont 33 africains. La Cnuced s’est intéressée cette année à l’accès à l’énergie moderne dans ces pays. Trois indicateurs définissent les pays les moins avancés : le revenu national brut par habitant, le taux d’accès à l’éducation et aux services de santé, ainsi qu'un indice reflétant la capacité à résister aux chocs économiques et environnementaux. Autres caractéristiques communes : des économies peu diversifiées et un accès extrêmement limité à l’électricité. Certains pays regorgent d'hydrocarbures et de minerais, qu’ils exportent souvent bruts, comme l'Angola, la République...
(Jeune Afrique 22/11/17)
La première cimenterie du milliardaire nigérian Aliko Dangote au Congo-Brazzaville est sur le point d'être officiellement inaugurée, dans un contexte de forte croissance (+19,2 %) des ventes de Dangote Cement hors du Nigeria. Dangote Cement poursuit son expansion en Afrique centrale avec l’inauguration prévue, jeudi 23 novembre, d’une nouvelle cimenterie au Congo-Brazzaville, à Mfila, dans le district de Yamba (département de la Bouenza). D’un coût de 300 millions de dollars (environ 255,5 millions d’euros), l’usine, qui fonctionne depuis septembre 2017, a une capacité de production annuelle de 1,5 million de tonnes.
(Jeune Afrique 22/11/17)
C’est une curiosité qu’a mise en évidence le verdict rendu à l’issue du procès intenté à Teodorín, le vice-président équato-guinéen : dans l’Hexagone, la justice peut ordonner la vente de biens saisis, mais n’a rien prévu pour que l’argent ainsi récupéré soit reversé aux victimes des détournements. Dans le parking Boieldieu, au second sous-sol du centre commercial des Quatre-Temps, dans le quartier des affaires de la Défense, au nord-ouest de Paris, neuf bolides d’exception se décatissaient depuis deux ans quand de potentiels acheteurs sont venus en faire le tour. Tous munis d’un badge électronique leur permettant d’accéder à cette zone réservée à la fourrière de la préfecture de police. Nous sommes en juillet 2013, et ces anciennes propriétés de Teodoro Nguema...
(RFI 22/11/17)
Le Congo, qui compte des milliers de déplacés internes à cause des violences dans le Pool, mais aussi des sinistrés du fait des pluies et autres catastrophes, va désormais compter sur l'appui du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR). L'agence onusienne va mettre à sa disposition une équipe d'urgence humanitaire conformément à un protocole d'accord et du mécanisme humanitaire conclu ce 21 novembre à Brazzaville, la capitale. Le Congo est le tout premier pays de la sous-région à avoir paraphé un tel document avec le HCR, qui doit également renforcer ses interventions en faveur des réfugiés. Cet accord est une avancée historique en matière d'assistance aux réfugiés et aux déplacés internes victimes des catastrophes, selon Cyr Modeste Kouamé, représentant de l'agence onusienne...
(Agence Ecofin 22/11/17)
Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo (photo), a présidé la troisième réunion d'évaluation des travaux d'amélioration de la qualité des réseaux conduits par les opérateurs de la téléphonie exerçant en République du Congo, la semaine dernière. Au cours de cette rencontre tenue le 17 novembre 2017, à laquelle a pris part Yves Castanou, le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE), le patron du secteur TIC et Télécoms national a jugé encourageants les efforts entrepris par MTN, Airtel, Congo Telecom et Azur Congo pour proposer aux consommateurs une meilleure expérience télécoms. Au-delà de l’amélioration du réseau, il est également attendu des opérateurs télécoms, une amélioration de la...
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(Agence Ecofin 20/11/17)
MTN Congo, entreprise citoyenne œuvrant à travers sa Fondation, depuis près de 10 ans, pour les communautés qu’elle dessert et dans le cadre de la consolidation de ses relations avec ses différents partenaires, a une fois de plus marqué sa solidarité aux côtés de l’Association France Volontaires, à l’occasion de la 6ème Journée Internationale du Volontariat Français en République du Congo. Cette Journée commémorative a été célébrée cette année sur le thème « 17 Objectifs pour une planète volontaire », liés aux Objectifs de Développement Durable (ODD), le 3 novembre dernier à Brazzaville, à l’Institut Français du Congo (IFC, ex Centre culturel français-CCF) sous le patronage de Madame la Ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Mme...
(RFI 18/11/17)
L'appel de fonds lancé en juillet dernier par le gouvernement congolais et ses partenaires, en vue d'assurer une assistance humanitaire d'urgence aux milliers de déplacés dans le Pool, commence à apporter ses fruits. La Chine a annoncé vendredi 17 novembre l'octroi d'une aide de 6 millions de dollars américains (3 milliards de FCFA) qui sera gérée à parts égales par deux agences de l'ONU installées au Congo. Cette aide de la Chine représente le quart du montant global (24 millions de dollars) sollicité par le Congo et ses partenaires pour assister les personnes en détresses dans le Pool. Pour l'ambassadeur de Chine au Congo, Xia Huang, qui a annoncé le décaissement de ladite aide, c'est dans le malheur qu'on reconnaît...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Levée des barrières militaires dans le Pool, libération des détenus proches du pasteur Ntumi... Depuis quelques jours, des mesures d'apaisement sont annoncées à Brazzaville. Mais suffiront-elles à mettre fin à la crise sécuritaire qui sévit dans la partie méridionale du pays depuis avril 2016 ? Le statu quo s’éternisait depuis près de vingt mois. Vingt mois de traque infructueuse de Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntumi. Ce gourou et chef milicien se serait retranché avec ses Ninjas Nsiloulous dans la jungle du Pool, département situé dans la partie méridionale du Congo-Brazzaville. Mais selon une source gouvernementale congolaise, « depuis quelques temps, plusieurs centaines de ces jeunes insurgés manifestent la volonté de sortir de la forêt ». À l’en croire, des «...
(RFI 16/11/17)
« Allez à l’école et apprenez tout là-bas, une bonne fois pour toute », c’est le conseil donné aux élèves congolais par leurs parents depuis un moment. Ils ne sont plus en mesure de leur payer les services des répétiteurs à la maison à cause de la crise économique, due justement à la baisse des prix du pétrole et qui touche tous les secteurs sociaux. Les répétiteurs ont désormais de la peine à joindre les deux bouts, à cause de cette situation qu’ils jugent « embarrassante ». Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171116-congo-repetiteurs-ecoliers-travail-s...
(RFI 16/11/17)
Le président congolais, Denis Sassou N'Guesso, est arrivé le 14 novembre à Bonn, en Allemagne, pour participer au sommet sur le climat, la COP 23. Ce sera l'occasion notamment d'évoquer la question de la préservation des forêts dans le bassin du Congo, deuxième plus grande forêt pluviale du monde. Pourtant, la semaine dernière, le bateau Esperanza de Greenpeace, n'a pas pu accoster dans le port de Pointe-Noire, au sud du Congo. L'ONG devait organiser à son bord des discussions avec les membres de la société civile pour parler de la gestion durable des forêts. « Tout ceci n'est qu'une question administrative », selon l'attachée de presse du ministère de l'Economie forestière congolais. D'après elle, Greenpeace n'a demandé que bien trop...
(RFI 14/11/17)
Après avoir annoncé l'ouverture des couloirs humanitaires en vue de faciliter la sortie des ex-combattants ninjas du Pool, où ils combattent l’armée depuis avril 2016, le pouvoir de Brazzaville a envoyé un autre signal fort de dégel en libérant il y a quelques jours certains proches de l’ancien chef rebelle Frédéric Bintsamou, alias le pasteur Ntumi, qui étaient restés sous les verrous sans jugement. Aucun élément n’a été fourni sur le nombre exact de proches du pasteur Ntumi concernés par cette libération, qui survient après plusieurs mois de détention sans jugement. De sources policières, ils avaient été arrêtés dans le cadre des enquêtes sur les attaques des quartiers sud de Brazzaville en avril 2016. Ces attaques, attribuées au pasteur Ntumi...
(AFP 14/11/17)
L'organisation de protection de l'environnement Greenpeace a regretté lundi que les autorités du Congo-Brazzaville aient empêché la semaine dernière son bateau Esperanza d'accoster à Pointe-Noire, après des étapes en RDCongo et au Cameroun. "Pendant deux jours, le navire avait abordé les eaux congolaises. Mais les responsables du port et du gouvernement à Pointe-Noire ont refusé l'accostage, affirmant n'avoir aucune connaissance préalable de l'arrivée du navire et de ses activités sur le territoire congolais", a écrit Greenpeace dans un communiqué. "Le navire a fait une tournée au Cameroun et en République démocratique du Congo (RDC) pour exhorter les acteurs environnementaux à sauvegarder et à gérer durablement la forêt du bassin du Congo, qui est la deuxième plus grande forêt pluviale du...
(APA 13/11/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, dans une déclaration rendue publique samedi à Brazzaville, a appelé la communauté internationale tout comme ‘’les acteurs politiques et la société civile’’ de la République démocratique du Congo à accompagner ‘’dans l’unité, la paix et la sérénité’’ l’application du calendrier électoral publié dans ces pays. Rendu public le 5 novembre dernier par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le nouveau calendrier fixe à la date du 23 novembre 2018 les prochaines élections présidentielle, législatives, provinciales et locales en République démocratique du Congo (RDC). Ce faisant, Sassou N’Guesso qui s’exprimait en sa qualité de président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), a invité...
(APA 11/11/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le Congo va mobiliser près de 16 milliards de FCFA pour la mise en œuvre de son plan pluriannuel élargi de vaccination 2018-2022 dans le but d’éliminer la morbidité et la mortalité liées aux maladies qui peuvent être évitées par la vaccination, a-t-on appris vendredi auprès du ministère congolais de la population et de la santé. L’annonce a été faite par Alexis Mourou Moyoka concepteur dudit plan vendredi à Brazzaville au cours de la réunion du Comité inter-agence du programme élargi de vaccination qui faisait le point des activités de vaccination des années passées en présence du ministre congolais de la population et de la santé, Lidia Mikolo. Présentant les stratégies de ce plan 2018-2022, Alexis Mourou...
(Agence Ecofin 10/11/17)
La compagnie minière listée sur AIM, Zanaga Iron Ore (ZIOC) a annoncé que le ministère de l’environnement du Congo lui a octroyé une licence environnementale pour son projet de fer Zanaga. Cette licence couvre la première phase de développement de la mine qui devrait produire 12 millions de tonnes de minerai de fer si la société arrive à trouver le financement nécessaire. Elle est indispensable pour l’obtention d’un permis d’exploitation minière. « Obtenir le permis environnemental nous aidera dans nos efforts pour faire avancer le projet Zanaga et attirer des financements pour permettre à cette précieuse ressource d’être amenée en production. », a déclaré Clifford Elphick, président de ZIOC. Zanaga Iron Ore détient à 50% la mine Zanaga qui devrait...
(Agence Ecofin 09/11/17)
La Banque Mondiale va dégager un montant de 600 millions $ en vue de financer un important projet visant à améliorer les infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika en Afrique de l’Est, a déclaré Libérat Mpfumukeko, Secrétaire général de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (CAE). C’était à l’occasion d’une réunion des représentants de quatre pays riverains du lac Tanganyika à savoir le Burundi, la Tanzanie, la République démocratique du Congo et la Zambie, tenue à Bujumbura les 2 et 3 novembre dernier. Cette rencontre à laquelle ont également participé des représentants de la Banque mondiale avait pour objectif de plancher sur ce vaste projet : le Lac Tanganika, plus vaste que la Belgique, fait 673 km de...
(La Tribune 09/11/17)
Très loin de ses prévisions de 1,6% en début d'année, le taux de croissance économique dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique de centrale (CEMAC) ne devrait pas dépasser 0,2% cette année, a-t-on appris d'un communiqué du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale. C'est presqu'un aveu d'échec pour la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) et les Etats de la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Les différentes mesures prises, dont la réduction des coefficients des réserves obligatoires des banques, la réduction des plafonds de refinancement de certains Etats, le resserrement des dépenses publiques, l'élargissement de l'assiette fiscale, la priorisation de certains investissements, la...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Réunis à N’Djamena, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale sont parvenus à régler nombre de dossiers épineux… À commencer par la suppression des visas. Une conjoncture économique défavorable peut avoir des vertus. En butte à des difficultés budgétaires et en quête de relance, l’Afrique centrale bouge enfin. Le 31 octobre, au cours d’un sommet convoqué à N’Djamena, au Tchad, les chefs d’État ont fait aboutir en quelques traits de plume une pile de dossiers pourtant bloqués depuis plus d’une décennie. Conséquence, le lendemain, 1er novembre, à la suite des autres pays membres, le Cameroun a été le dernier de la Cemac à supprimer l’exigibilité du visa aux ressortissants des autres pays membres. Ironie de...
(Jeune Afrique 08/11/17)
À l’invitation de Rodolphe Adada, l’ambassadeur du Congo à Paris, une délégation d’anciens parlementaires français, accompagnés par l’ex-Premier ministre Dominique de Villepin, aujourd’hui reconverti dans le lobbying, a séjourné à Brazzaville du 25 au 28 octobre. Parmi les participants, Michel Terrot (LR), qui présida le groupe d’amitié France-Congo, et le socialiste François Loncle, qui fut membre de la commission des Affaires étrangères. Tous deux ont créé il y a six mois le Groupe de liaison Afrique-Europe (Glae), une structure informelle réunissant experts et élus. L’un des vice-présidents du groupe d’amitié France-Congo, Patrice Verchère (LR), s’est joint à ce voyage organisé à l’occasion de l’anniversaire...

Pages