Lundi 25 Septembre 2017
(APA 20/09/17)
APA-Brazzaville (Congo) - 1381 cas de violences basées sur le genre ont été enregistrés entre 2012 et 2014 dans plusieurs centres hospitaliers du Congo, a révélé, mardi à Brazzaville, le colonel de police, Jean Roger Kouni-Okogna. «Ces 1381cas de violences basées sur le genre ont été enregistrés dans 23 centres hospitaliers à travers le Congo, dont 82% de violences sexuelles et 18% de violences physiques », a dit le coordonnateur du projet de lutte des violences sur le genre qui s’exprimait lors d’une formation des agents de la police sur la gestion des violences sur le genre. La représentante du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Barbara Laurenceau, a saisi l’occasion pour révéler que « 20% des personnes...
(AFP 19/09/17)
Deux organisations de défense et de protection des journalistes ont adressé une lettre ouverte au chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso lui demandant la libération d’un journaliste indépendant emprisonné sans jugement depuis plus de huit mois, selon un communiqué conjoint parvenu mardi à l’AFP. Reporters sans frontières (RSF) et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) ont écrit au dirigeant congolais pour "demander la libération immédiate du journaliste et éditeur du journal Talassa, Ghys Fortuné Bemba", selon le communiqué. "La détention de M. Bemba, qui dure depuis plus de huit mois, sans procès, est inhumaine et résonne comme une intimidation pour tous les médias du Congo", dénoncent les deux ONG.
(RFI 19/09/17)
Au Congo-Brazzaville, l’intervention militaire n’a pas jusque-là mis un terme aux exactions du Pool attribuées par le gouvernement à Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntumi, et à ses ex-combattants ninjas. Au sein du pouvoir et même de l’opposition, des voix s’élèvent pour réclamer un dialogue avec l’ancien chef rebelle pour trouver une issue pacifique à la crise. Mais il y a aussi des voix discordantes qui s’opposent à toute initiative de dialogue. En clôturant récemment une session de l’Assemblée nationale, son président Isidore Mvouba a affirmé que le président congolais Denis Sassou-Nguesso a accédé à la demande des élus du peuple d’instaurer une plateforme d’échanges...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans une publication de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) datée du 18 septembre, l’on découvre une information plutôt inquiétante concernant le secteur bancaire dans la Cemac. En effet, Abbas Mahamat Tolli, président de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) et gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a révélé au cours d’une réunion tenue en juillet dernier à Ndjamena, au Tchad, que plus de la moitié des banques dans la sous-région ne disposent pas d'une surface financière suffisante. « Au plan prudentiel, sur un effectif de 52 banques en activité, 27 banques disposent de fonds propres nets, suffisants pour respecter l'ensemble des normes prudentielles assises sur cet agrégat.», a déclaré Abbas Mahamat Tolli,...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Le siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) a abrité le 15 septembre à Libreville, le lancement de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale pour le commerce (OMC) en Afrique centrale. Claude Sinzogan, représentant de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique présent à la cérémonie, a expliqué que globalement, le projet vise à renforcer l’intégration régionale à travers des actions visant à stimuler le commerce et la compétitivité. Ceci, afin de contribuer à une croissance économique inclusive dans les pays membres de la Communauté. Cet Accord entend également renforcer les capacités du Secrétariat général de la Ceeac en matière de facilitation des échanges afin de lui permettre...
(APA 18/09/17)
APA-Brazzaville (Congo) - La Banque mondiale et le gouvernement congolais ont cofinancé à hauteur de 38 milliards FCFA le Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif congolais (Praased), en vue d’améliorer et renforcer le rendement scolaire au niveau du primaire et du secondaire, a indiqué lundi à Brazzaville la radio nationale. « La priorité de ce projet est axé sur les zone rurales et celle où les rendements scolaires sont très faibles notamment, les groupes marginalisés tels que les enfants démunis, handicapés et les enfants autochtones » a précisé cette source. Pour la représentation de la Banque mondiale au Congo, ce financement qui intervient dans un contexte particulier pour le Congo, devrait aider le pays à maintenir les appuis aux...
(Xinhua 18/09/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le président de l'Union pour un mouvement populaire (UMP, parti du centre), Digne Elvis Tsalissan Okombi, a écarté samedi à Brazzaville, toute possibilité de dialogue avec le pasteur Ntoumi, en vue du rétablissement de la sécurité dans le département du Pool (sud Congo), a constaté Xinhua. "Dans ce contexte de chaos dans le département du Pool, toute proposition mettant Ntoumi au centre de la résolution de cette problématique par le dialogue serait de nature à mettre en péril l'autorité de l'Etat", a déclaré M. Okombi, au cours d'une conférence de presse. "Depuis pratiquement plus d'une année, la force publique congolaise traque dans les forêts du Pool Frédéric Bintsamou (alias pasteur Ntoumi)...
(Agence d'information d'afrique centrale 18/09/17)
La journée internationale de la démocratie célébrée, le 15 septembre de chaque année, a été placée sous le thème : « la démocratie et la prévention des conflits ». Au Congo, le deuxième secrétaire de l’Assemblée nationale, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, à qui revenait la charge de délivrer la déclaration du parlement congolais y relative, a indiqué que cette thématique met en évidence la nécessité de renforcer les institutions démocratiques dans le but de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans le monde. « Le Congo a emprunté très tôt le chemin de la démocratie, en privilégiant avant tout le dialogue comme seul moyen de règlement de conflits et de déchirures sociales. Pour preuve, les appels du président...
(Xinhua 18/09/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le maréchal Khalifa Haftar, l'un des protagonistes de la crise libyenne, a réaffirmé samedi à Brazzaville son engagement pour des négociations en vue de la résolution de la crise libyenne. "Je suis venu à Brazzaville rencontrer le président Denis Sassou Nguesso, pour réitérer mon engagement pour les négociations en vue du rétablissement de la paix en Libye", a déclaré le maréchal Haftar, au sortir d'une audience de plus d'une heure en matinée avec le président congolais, qui est également président du Comité de haut niveau de l'Union africaine (UA) sur la Libye. M. Haftar est arrivé dans la capitale une semaine après la tenue de la 4ème réunion du Comité de haut niveau de l'UA sur la...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - L’Agence de régulation des postes et télécommunications (Arpce) a réussi à démanteler un nouveau réseau de fraude sur les appels internationaux entrants à Brazzaville. Dans un communiqué publié le 13 septembre dernier, le régulateur télécoms indique que trois personnes ont été interpellées, 800 cartes de recharge et près de 200 cartes SIM des opérateurs MTN, Airtel et Azur ont été saisies, au cours d’une opération de terrain menée le 11 septembre 2017, avec l’aide de la gendarmerie nationale. S’exprimant au sujet de cette opération, Yves Castanou, le directeur général de l’Arpce a déclaré qu’« à l’heure de l’optimisation des recettes fiscales dans le pays, il est inconcevable que de tels réseaux se développent sur le marché. Les...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) craint une nouvelle baisse des réserves des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) au niveau de leur banque centrale, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). C’est le message passé par Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint de l’institution, alors en visite au Cameroun du 14 au 15 septembre. « Les réserves de la Beac se sont stabilisées, mais elles demeurent faibles. Les retards observés dans la conclusion d’un accord sur un programme appuyé par le FMI avec la République du Congo et la Guinée Equatoriale pourraient entraîner une nouvelle baisse des réserves », a déclaré Mitsuhiro Furusawa. Il a rappelé qu’en décembre 2016, lors du sommet...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - Selon une étude menée par la firme britannique spécialisée Global Data dans l’analyse de données et l’apport de solutions innovantes aux secteurs industriels, l’Afrique est le deuxième marché mondial le plus dynamique de l’Upstream pétro-gazier. Elle est classée à la deuxième position derrière l’Asie et devant l’Europe en termes du plus grand nombre de projets de développement prévus pour entrer en service d’ici 2021. Au total, plus de 432 projets, au plan global devraient entrer en service avant cette échéance. La particularité de l’Afrique est que le nombre de projets ne cesse de croitre. Pour exemple, trois domaines viennent de s’ajouter à cette liste. Il s’agit de Golfinho-Atum et de Mamba au Mozambique et Mboumba au Gabon...
(RFI 15/09/17)
La coalition « Publiez ce que vous payez Congo » salue la qualité du rapport « Gunvor au Congo : pétrole, cash et détournements : les aventures d’un négociant suisse à Brazzaville ». Cette enquête, publiée le 12 septembre par l'ONG suisse Public Eye, décortique les méthodes du négociant en pétrole helvétique Gunvor, actuellement sous le coup d'une procédure pénale en Suisse pour soupçon de blanchiment d'argent. Un rapport qui révèle l'opacité qui règne dans la gestion des ressources du pétrole congolais. Le vice-coordinateur de « Publiez ce que vous payez Congo », Christian Mounzeo, interpelle le gouvernement congolais et le Fonds monétaire international, en réclamant l'ouverture d'une enquête. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170915-congo-b-une-coalition-salue-rapport-p...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - Au cours d’une communication donnée le 11 septembre 2017, Léon Juste Ibombo, le ministre des Postes, Télécommunications et de l’économie numérique, a annoncé la création dans quelques jours du fonds pour l’accès et le service universel au Congo. Le fonds aura pour principale mission d’assurer le financement de projets visant à couvrir l’ensemble du territoire national en infrastructures et services de communications électroniques, notamment en zone rurale ou enclavée. Il sera alimenté par les contributions des opérateurs à hauteur de 2% de leurs chiffres d’affaires. Le fonds pour l’accès et le service universel au Congo, grâce au déploiement de l’infrastructure télécoms à travers le pays qu’il se fixe comme mission, devrait contribuer à résoudre une fois pour...
(AFP 14/09/17)
Une ONG suisse a enquêté sur les pratiques d'une société de négoce pétrolière soupçonnée par la justice helvète d'avoir corrompu des officiels proches du président du Congo pour acheter du pétrole dans ce pays d'Afrique centrale. L'ONG Public Eye a publié mardi sur son site les résultats de son enquête sur la société Gunvor, présentée comme le "quatrième négociant indépendant de pétrole du monde" et dont les bureaux à Genève ont été perquisitionnés en 2012 par la justice suisse. Le parquet suisse a ouvert "une procédure pénale contre X pour +soupçons de blanchiment d’argent+", a précisé l'ONG. "Le ministère public de la Confédération s'intéresse à des versements suspects liés à des contrats pétroliers...
(La Voix de l'Amérique 14/09/17)
Avec 17 femmes élues à l’Assemblée nationale, alors qu’elles n’y étaient que 12 à la dernière législature, la participation féminine dans les pôles de décisions progresse. La sénatrice de la majorité, Marie Thérèse Bouvet, estime que ce combat ne doit pas s’arrêter, car les femmes sont en droit de remporter plus de victoires. ​"Nous sommes 15 au Sénat. Le combat va se poursuivre, afin que les femmes soient plus représentées", indique-t-elle, en marge de la session inaugurale de la chambre haute du Parlement congolais. Deux femmes, dont Sylvie Kaki dans la Lékoumou (sud-ouest), ont été élues à la tête des conseils départementaux. Il y a quelques seulement, cela était encore impossible. Grâce à une loi sur la parité et qui...
(RFI 13/09/17)
Le Sénat, la chambre haute du Parlement congolais, a un nouveau président en la personne de Pierre Ngolo. Il a été élu mardi 12 septembre au cours d'un vote sans suspens à l'occasion de la session inaugurale. Non seulement son nom circulait sous les manteaux, mais il était aussi le seul candidat en lice. Si la désignation en 2011 de Pierre Ngolo au poste secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) avait surpris même les caciques du PCT et certains observateurs de la vie politique congolaise, son élection mardi à la tête du Sénat a été plutôt une simple formalité. Proche parmi les proches du président Denis Sassou-Nguesso, ce natif d'Ongogni, dans les Plateaux au centre du...
(MondAfrique 13/09/17)
De Ministre à opposant il n’y a parfois qu’un pas. Le 1er août 2015, Charles Zacharie Bowao officialise son divorce avec le régime actuel en créant un parti intitulé, Initiative pour la démocratique au Congo (IDC). L’ancien proche du président plaide pour la conservation de la constitution, menacée par un pouvoir trop gourmand. Trop tard, le texte sera remplacé le 25 octobre 2015 à l’issue d’un référendum critiqué par l’opposition. Sans surprise, le dirigeant Sassou remporte les élections le 20 mars 2016 et entame son troisième mandat. Le sentiment de mécontentement gronde dans le pays et la guerre éclate de nouveau au Pool.Charles Zacharie Bowao était son principal opposant. A l’âge de 59 ans, Charles Zacharie Bowao ausculte avec lucidité...
(MondAfrique 13/09/17)
L’avocat William Bourdon, à l’origine en 2010 de la plainte pour “biens mal acquis” contre plusieurs présidents africains, a saisi la justice après avoir pris connaissance de “menaces de mort” contre lui. Il semble que ce soit le propre fils du président congolais, Denis Sassou Nguesso, qui ait tenu ces propos. Ce n’est pas la première fois que William Bourdon essuie des scuds hostiles de la part du clan Sassou. Dans “le Point” voici quelques années, paraissait une enquête malveillante contre cet avocat connu pour ses positions contre la corruption. A l’origine de cette salve, signée par un journaliste de l’hebdomadaire, Jean François Jacquier, déja le régime congolais. En effet une proche amie du président Sassou, Bénédicte Haïm, ex-épouse d’un...
(Xinhua 13/09/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a procédé le 12 septembre à Brazzaville à la décoration de son homologue congolais Denis Sassou Nguesso de la médaille Amilcar Cabral qui est la plus haute distinction honorifique de Guinée-Bissau. Cette médaille est une reconnaissance des efforts que déploie le président Sassou Nguesso dans la résolution des conflits en Afrique. Elle est également une récompense de l'engagement de ce dernier en faveur de la Guinée-Bissau. Après avoir remercié le chef de l'Etat et le peuple bissau-guinéen, Denis Sassou Nguesso a déclaré : "Nous nous souviendrons toujours d'Amilcar Cabral, ce digne fils d'Afrique, ce vaillant combattant de la liberté. En portant son illustre nom, cette distinction est une belle initiative qui...

Pages