Jeudi 14 Décembre 2017
(RFI 04/12/17)
Ils ne sont pas quantifiés par les autorités, mais leur nombre est assez important au regard de la situation sur le terrain. Les habitants de Brazzaville qui ont perdu ou abandonné leurs maisons du fait de l’avancée des érosions sont en pleurs. Ces érosions sont dues aux pluies diluviennes qui s’abattent sur la capitale congolaise. Les autorités sont aussi pointées du doigt, car leurs travaux d’aménagement des voiries urbaines abandonnés se transforment aussi en érosions. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171203-phenomenes-erosion-brazzaville
(RFI 02/12/17)
Les avocats de l'ex-ministre et opposant André Okombi Salissa, inculpé depuis près d'un an pour atteinte à la sûreté de l'Etat, se disent indignés par l'interruption de leur conférence de presse avant même qu'elle ne débute jeudi 30 novembre. Dans un communiqué diffusé ce vendredi 1er décembre, ils dénoncent «des violences inacceptables dans un Etat de droit». Journalistes molestés, pneus de voitures crevés... pour les avocats d'André Okombi Salissa il y a eu jeudi 29 novembre une volonté claire de museler la défense et la presse. Rappelons que des hommes en civil se présentant comme membres des forces de l’ordre ont investi les lieux -une salle privée- où des journalistes avaient été appelés pour une conférence de presse des avocats...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Les ambassades de France et des Etats-Unis à Brazzaville ont indiqué vendredi qu'elles avaient demandé aux autorités congolaises un renforcement de leur sécurité jeudi, face à des menaces d'attaques. "Suite à la réception, dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 novembre 2017, d'un message faisant état de possibles attaques, l'ambassade de France avait sollicité le concours des autorités de la République du Congo pour que soient mis en place des dispositifs de sécurité renforcés autour des principaux sites d'intérêt français, à Brazzaville et à Pointe-Noire", lit-on sur le site de l'ambassade de France. "Dès le début de matinée du jeudi 30 novembre, des éléments des forces de sécurité congolaises ont été déployés. Ces mesures sont toujours en vigueur...
(AFP 01/12/17)
Des avocats congolais, sénégalais et français ont accusé vendredi "les forces de sécurité" congolaises d'avoir empêché la tenue de leur conférence de presse la veille à Brazzaville en agressant des journalistes. Des journalistes - dont le correspondant de l'AFP et de RFI - ont été pris à partie par des individus en civil alors qu'ils venaient rencontrer les avocats d'un opposant en prison, André Okombi Salissa, à 16h30 locales dans les locaux d'un journal. "Les forces de sécurité ont envahi dès 16h00 les lieux afin d'empêcher la tenue de la conférence de presse", ont accusé les avocats dans un communiqué vendredi. "Ils ont alors pris à partie l'ensemble des membres de la presse, dont certains se sont vus sévèrement brutalisés...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(Jeune Afrique 30/11/17)
Mercredi 29 novembre dans la soirée, une réunion d'urgence s'est tenue à l'initiative de la présidence française, en marge du sommet Union africaine-Union européenne sur la lutte contre les trafiquants de migrants vendus comme esclaves en Libye. Outre la France, l’UA, l’UE, le secrétaire général des Nations unies, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Tchad, le Niger, la Libye (représentée par le président Fayez al-Sarraj), le Maroc et le Congo-Brazzaville y ont été conviés. Lors d’une conférence de presse donnée à la résidence de l’ambassadeur de France peu après la rencontre, Emmanuel Macron a annoncé qu’une série de mesures avaient été prises. « La Libye a réaffirmé son accord pour autoriser l’accès au sol libyen afin d’évacuer les camps où ces scènes...
(Agence Ecofin 30/11/17)
Le groupe Bintel Ltd, maison-mère d’Azur Telecom, a dévoilé la signature d’un accord de partenariat avec le groupe Lycatel, opérant dans plusieurs marchés sous la marque Lycamobile. A travers cette nouvelle alliance, la société émiratie explique que sa filiale bénéficiera non seulement de l’expertise opérationnelle de Lycatel dans le développement du trafic international, mais aussi d’un financement de ses besoins en trésorerie pour lancer la 4G en Centrafrique où la compagnie a inauguré la 3G+ il y a quelques semaines, le lancement de la 3G au Gabon et de la 4G au Congo. Dans son communiqué, Bintel Ltd indique que les documents qui matérialisent sa collaboration avec le groupe Lycatel ont été signés à Londres le 17 novembre 2017. La...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(Le Point 29/11/17)
Avec l'inauguration de son usine dans le Sud, Dangote pourrait faire doubler la production du Congo par an et en faire un pays exportateur. De quoi ouvrir les perspectives. L'inauguration de la cimenterie Dangote Cement Congo a eu lieu ce 23 novembre. Une bonne nouvelle pour le département de la Bouenza, situé dans le sud du Congo, un pays dont la situation économique et financière est plutôt catastrophique depuis l'annonce en septembre dernier du montant abyssal de la dette publique extérieure, évaluée à près de 120 % du produit intérieur brut (PIB). Objectif : diversification pour le Congo Localisée à Mfila, dans le district de Yamba, sur l'axe routier Bouansa-Mouyondzi, la cimenterie est une filiale du groupe nigérian Dangote Cement...
(RFI 29/11/17)
Le roi du ciment, le milliardaire nigérian Aliko Dangoté a investi 300 millions de dollars (150 milliards de FCFA) pour construire au Congo une usine de ciment d’une capacité de production de 1,5 million de tonnes par an. Cette unité, qui va faire du Congo un pays exportateur de ciment, vient d’être mise en service, en présence du richissime homme d’affaires, dans une bourgade de la Bouenza située à environ 300 kilomètres au sud de Brazzaville. « Le ciment coûtait excessivement cher dans la Bouenza parce qu’un sac (de 50 kilos) coûtait jusqu’à 5 800 FCFA (8,84 euros). Aujourd’hui il est vendu à 3.000 FCFA (un peu plus de 5 euros), c’est une bonne chose : même la classe moyenne...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(AFP 28/11/17)
Le président français Emmanuel Macron s'est dit mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les Etats africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou. "La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré M. Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs. Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent. Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique.
(Jeune Afrique 28/11/17)
À Paris, le 20 novembre à 15 h 30, François de Rugy, le président de l’Assemblée nationale française, a reçu Isidore Mvouba, son homologue congolais. Parmi les participants à cette réunion, Rodolphe Adada, l’ambassadeur du Congo en France, la députée Amal-Amélia Lakrafi, membre du groupe d’amitié France-Congo à l’Assemblée nationale, et le lobbyiste Laurent Taieb. Si l’ordre du jour portait sur le renforcement de la coopération bilatérale, cette rencontre a surtout été l’occasion pour Mvouba de plaider en faveur d’un entretien...
(APA 27/11/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Une réunion du haut Conseil des villes et tribus libyennes s’est ouverte dimanche à Brazzaville sous la houlette du chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, président du Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la crise libyenne en vue d’un retour d’une paix durable en Libye. « Cette rencontre contribuera assurément à nous faire évoluer vers le dialogue inter-libyen tant attendu et tant souhaité par tous », a déclaré le président Sassou N’Guesso à l’ouverture de cette réunion. « Vous êtes une partie importante de la société libyenne et vous devez continuer à vous investir dans l’œuvre de retour de la paix dans votre pays », a poursuivi le chef de l’Etat congolais invitant...
(APA 27/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Les pays d’Afrique centrale, écartelés entre trois regroupements communautaires, mènent une réflexion au sein du Comité de pilotage de rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil/Cer-Ac) pour une harmonisation des procédures devant permettre de mettre sur pied une seule Communauté économique régionale (CER), a-t-on appris samedi de sources concordantes. Cette démarche est de nature à renforcer la circulation des personnes et des biens et booster les échanges économiques et commerciaux dans cette partie du continent. En prélude à la rencontre des ministres des Finances et de l’intégration qui s’ouvre lundi à Yaoundé, des experts planchent actuellement sur la question afin de soumettre au conseil des ministres, des propositions concrètes qui seront soumises à l’approbation des...
(AFP 24/11/17)
Le milliardaire nigérian Aliko Dangote a affirmé son ambition de figurer parmi les dix premiers producteurs mondiaux de ciment d'ici à 2020, en inaugurant jeudi une usine dans le centre du Congo, pays qui cherche à sortir du tout-pétrole. "Notre aspiration est de figurer parmi les dix premiers producteurs de ciment dans le monde d'ici à 2020", a déclaré l'homme le plus riche d'Afrique en inaugurant l'usine de Mfila, à 300 km au sud-ouest de Brazzaville, en présence du président Denis Sassou Nguesso. "Notre usine du Congo-Brazzaville sera la cinquième que nous aurons inaugurée au cours des deux dernières années. Notre capacité de production totale en Afrique s'élevait fin mai 2017 à 45,8 millions de tonnes par an". Les travaux,...
(APA 24/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les paiements en monnaie électronique, au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont dépassé le seuil de 121 milliards FCFA en 2016 dont 95% avec le Mobile Money, selon un rapport publié vendredi par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). A la fin de l’année 2016, l’on dénombrait 32.551 points de services à travers la sous-région, contre 23.867 un an plus tôt, un chiffre d’ailleurs considéré par l’Institut d’émission comme «en deçà de la réalité car, chez certains opérateurs, il n’est pas possible de déterminer avec exactitude le nombre de revendeurs (appelés ‘’call box’’ au Cameroun) affiliés aux grossistes». La monnaie électronique a ainsi été utilisée sur 97.836.317 transactions en...
(RFI 24/11/17)
La Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) a publié ce jeudi 23 novembre son rapport 2017 sur les pays les plus pauvres du monde. Il y en a 47 aujourd’hui, dont 33 africains. La Cnuced s’est intéressée cette année à l’accès à l’énergie moderne dans ces pays. Trois indicateurs définissent les pays les moins avancés : le revenu national brut par habitant, le taux d’accès à l’éducation et aux services de santé, ainsi qu'un indice reflétant la capacité à résister aux chocs économiques et environnementaux. Autres caractéristiques communes : des économies peu diversifiées et un accès extrêmement limité à l’électricité. Certains pays regorgent d'hydrocarbures et de minerais, qu’ils exportent souvent bruts, comme l'Angola, la République...

Pages