| Africatime
Mardi 21 Février 2017
(AFP 21/02/17)
L'Afrique centrale a fait un petit pas vers la libre-circulation des personnes, un enjeu majeur sur tout le continent et dans cette sous-région en crise surveillée de près par le FMI, avec l'accord de principe du Gabon et de la Guinée-Equatoriale. Les deux présidents, Ali Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale), se sont engagés à "appliquer la libre-circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de la Ccommunauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac)", selon le communiqué d'un récent sommet en Guinée équatoriale reçu lundi par l'AFP. Cette mesure devrait profiter aux ressortissants des quatre autres pays de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Tchad)...
(La Tribune 21/02/17)
Nouvellement élu à la tête de la commission de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, le gabonais Daniel Ona Ondo qui remplace le congolais Pierre Moussa aura pour mission de réorganiser la libre circulation dans la zone. Il aura aussi à cœurs de faire aboutir les discussions entre l'Union européenne et l'Afrique centrale. Les missions du nouveau président de la commission de la communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Daniel Ona Ondo sont bien connues. A en croire l'actuel premier gabonais Emmanuel Isso Ngondet, il devra travailler sur l'intégration régionale. Selon lui, Daniel Ona Ondo aura pour mission de faire aboutir les projets en cours pour le renforcement de l'intégration sous-régionale qui ont de...
(BBC 21/02/17)
Après plus de deux décennies de black out, les cinéphiles de Brazzaville ont retrouvé le chemin des salles de cinéma. Disons plutôt... de la salle. Un complexe lancé par Cinébox, une entreprise congolaise de distribution et d'exploitation cinématographique, cofondée par Romaric Oniangue et Gilles-Laurent Massamba. Pour les deux jeunes congolais, MTN Movies House, c'est bien plusqu'un complèxe, c'est la résurrection d'une industrie qui s'était éteinte. "Aujourd'hui, on voit les industries comme Nollywood qui s'en sortent très bien. Et on s'est...
(RFI 20/02/17)
Au Congo-Brazzaville, la mort en détention du colonel Marcel Ntsourou continue de susciter de nombreuses interrogations parmi ses proches. L'ancien numéro deux des services de renseignement est mort vendredi 18 février, et dans la foulée, l'un de ses avocats a été placé en garde-à-vue par les enquêteurs congolais pendant le week-end. Il est interrogé depuis samedi après-midi. Ce n'est pas parce qu'il avait défendu le colonel Ntsourou que maître Esseau a été interpellé, ni même parce qu'il défendait d'autres prisonniers...
(RFI 20/02/17)
Toujours beaucoup d'interrogations après la mort du colonel Marcel Ntsourou au Congo. L'ancien numéro deux des services de renseignements qui purgeait une peine d'emprisonnement à perpétuité pour, notamment, « rébellion, détention illégale d'armes de guerre », est mort vendredi 17 février à l'hôpital central des armées de Brazzaville. L’avocat de Marcel Ntsourou ainsi que l’opposition réclament une enquête internationale. Le mystère demeure autour de la mort du colonel Ntsourou. Selon un communiqué de l’hôpital militaire de Brazzaville où il a été admis en urgence, l’ancien numéro deux des services de renseignements congolais est décédé après avoir été victime...
(APA 20/02/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le groupe Bolloré en charge de la gestion du terminal à conteneurs du port autonome de Pointe/noire, envisage d’investir près de 150 milliards de F.CFA supplémentaires dans les prochaines années en vue de poursuivre la modernisation de ce port et son agrandissement pour accroitre ses activités. Un communiqué des services de communication de la présidence congolaise transmis à APA indique que l’annonce a été faite à la presse par le responsable de ce groupe, Vincent Bolloré, lors de...
(La Tribune 20/02/17)
Etat d’Afrique centrale, mais n’ayant pas le Fcfa pour monnaie locale, la RDC n’est pas automatiquement éligible pour faire partie de la CEMAC. Mais face à l’ampleur du blanchiment d’argent dans la sous-région, le pays de Joseph Kabila a soumis en 2016 une demande d’adhésion au Groupe d’action sous-régional contre le blanchiment d’argent. Il vient de recevoir un avis favorable. C'est officiel ! La RDC est désormais membre associé du groupe d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique centrale (GABAC), une institution mise en place décembre 2000 par les Chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) dans le but d'inscrire la sous-région dans la dynamique...
(APA 20/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Une réunion de haut niveau sur la poliomyélite s’ouvre mercredi à Brazzaville, sous l’égide de la région africaine de l’Organisation mondiale de la santé (OMS/Afro), en partenariat avec l’Unicef (Fonds des Nations Unies pour l’enfance), GAVI (Organisation mondiale des vaccins) et le ministère congolais de la Santé et de la Population, annonce un communiqué reçu lundi à APA, Selon le communiqué, cette réunion appelée à réfléchir sur les stratégies aptes à éradiquer la poliomyélite dans les pays...
(Agence Ecofin 20/02/17)
(Agence Ecofin) - L'une des résolutions forte issues des travaux de la 13eme session ordinaire des chefs d'État et de gouvernement membres de la Cemac, tenue en Guinée équatoriale le 17 février, a été le remplacement du Congolais Pierre Moussa à la présidence de la Commission de l'instance sous-régionale par l’ex-Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo. « Il [Daniel Ona Ondo] devrait remplacer le congolais Pierre Moussa, qui a passé 5 ans à la tête de l'institution. Il reviendra au...
(APA 18/02/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le médecin général, directeur central des services de santé des armées, Pascal Ibata a déclaré dans un communiqué de presse publié ce vendredi après-midi à Brazzaville, que le Colonel Marcel N’Tsourou serait mort des suites d’un arrêt cardio-respiratoire. « Le service des urgences de l‘hôpital central des armées Pierre Mobengo de Brazzaville a reçu de l’infirmerie de la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, le nommé Marcel N’Tsourou. Après l’avoir examiné (…) il a été cliniquement constaté le décès...
(Xinhua 18/02/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- L'ancien secrétaire général du Conseil national de sécurité, le colonel Marcel Ntsourou, est mort ce vendredi des suites d'un arrêt cardio-respiratoire, à l'hôpital central des armées de Brazzaville, où il y avait été conduit après un violent malaise. Selon une déclaration faite en fin d'après-midi par le directeur central des services de santé des armées, le général Pascal Ibata, le décès du colonel Ntsourou a été cliniquement constaté aux environ de 11 heures par le service des...
(RFI 18/02/17)
Au Congo-Brazzaville, l'ancien numéro 2 des services de renseignements, le colonel Marcel Ntsourou, est mort ce vendredi 17 février à l'hôpital central des armées de Brazzaville où il a été conduit d'urgence après avoir été victime d'un malaise dans sa cellule. Il purgeait une peine d'emprisonnement à perpétuité depuis deux ans et demi. Au départ, une rumeur, qui s’est répandue à travers Brazzaville comme une traînée de poudre. La nouvelle de la mort du colonel Marcel Ntsourou a été confirmée à RFI par un de ses avocats, maître Eric Yvon Ibouanga.
(APA 18/02/17)
APA - Brazzaville (Congo) - Le Colonel Marcel Ntsourou qui purgeait sa peine à la maison d'arrêt de Brazzaville est mort ce vendredi à l’hôpital des armées de Brazzaville des suites d'une maladie, a appris APA de sources concordantes. Ancien N°2 du conseil national de la sécurité, le défunt est incarcéré depuis 2014 pour atteinte à la «sûreté de l’Etat» Présenté comme un des artisans de la victoire militaire du président Sassou N’Guesso en 1997 face aux troupes de Pascal...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(AFP 17/02/17)
Le colonel Marcel Ntsourou, ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité (CNS) du Congo, condamné à des travaux forcés à perpétuité en 2014, est décédé vendredi à la suite d'un malaise à l’hôpital militaire de Brazzaville, a appris l’AFP auprès de son avocat. "Je confirme que le colonel Marcel Ntsourou est décédé. Son corps est en train d’être acheminé à la morgue (municipale de Brazzaville, ndlr). J’ignore ce qui s’est réellement passé parce que je n’ai pas eu...
(Jeune Afrique 17/02/17)
Le colonel Marcel Ntsourou est décédé ce matin à la maison d'arrêt de Brazzaville. Il avait été condamné en 2014 à une peine de travaux forcés à perpétuité. L’ancien commandant en second du Conseil national de sécurité (CNS) n’aura donc survécu qu’un peu plus de deux ans à sa condamnation. Accusé de rébellion et d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État, Marcel Ntsourou avait été condamné en septembre 2014 aux travaux forcés à vie, après avoir été arrêté, le 16...
(APA 17/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Le groupe Bolloré annonce dans un communiqué rendu public vendredi à Brazzaville, sa volonté d’investir d’ici cinq ans une enveloppe de 150 milliards de FCFA dans la modernisation et l’agrandissement du terminal à conteneurs du port autonome de Pointe-Noire au Congo dont il assure la gestion L’annonce dans ce sens, précise le communiqué, a été faite par le patron du groupe Vincent Bolloré qui avait récemment été reçu en audience à Brazzaville par le chef de l’Etat...
(La Tribune 17/02/17)
Pas d'accord de partenariat économique (APE) entre l'UE et la Cemac. La réunion du Conseil des ministres d'Afrique centrale s'est terminée en queue de poisson, sans réussir à lever les réserves des pays à signer un tel accord. Agacée par cette temporisation de la Cemac, l'UE a rompu les négociations. Détails C'est l'agacement qui l'a emporté sur la patience. Lors du sommet extraordinaire de Malabo en juillet 2016, les pressions de l'Union européenne (UE) pour une signature de l'accord de partenariat économique (APE) en octobre 2016, se sont heurtées aux réticences de certains pays...
(Financial Afrik 17/02/17)
Le groupe Bolloré envisage d’investir d’ici cinq ans une enveloppe de 150 milliards de FCFA dans la modernisation et l’agrandissement du terminal à conteneurs du port autonome de Pointe-Noire au Congo, dont il assure la gestion. L’annonce a été faite vendredi 17 février via un communiqué rendu public par le patron du groupe, Vincent Bolloré, au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso. « En dépit de cette crise due à la chute du baril...
(La Voix de l'Amérique 17/02/17)
Le gouvernement de la République du Congo organise depuis quelques jours un salon du bois pour permettre aux artisans d’exposer leurs meilleures œuvres et s’imposer ainsi sur le marché local très concurrencé par les articles venant de l’étranger. Les Congolais eux-mêmes n’intéressent souvent pas aux articles des menuisiers locaux qui sont portant de bonne qualité. Devant son atelier au quartier Ouenzé à Brazzaville, le menuisier Pedro Mayembe expose souvent ses meubles dont les lits et des armoires de qualité, rien...

Pages