| Africatime
Vendredi 03 Juillet 2015
(Agence d'information d'afrique centrale 03/07/15)
Cette exigence fait partie des préalables posés par l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), pour sa participation au dialogue national. Le premier secrétaire de ce parti d’opposition, Pascal Tsaty Mabiala a réagi à cet effet, le 3 juillet à Brazzaville, à l’ouverture des travaux du congrès constitutif des femmes de son organisation. « Le dialogue, pour le Parti congolais du travail et son président, est un simple mot pour distraire l’opinion. En effet, ceux qu’ils ont organisés antérieurement n’ont jamais produit le progrès, ni la compréhension mutuelle, ni l’apaisement. Autrement dit, on ne serait pas aujourd’hui en train d’exiger la gouvernance électorale ! L’Upads est un parti de dialogue. Il l’a démontré à maintes...
(Agence d'information d'afrique centrale 03/07/15)
Cette plante venue d’Amazonie a fait l’objet d'une conférence- débat des chercheurs, tenue le 30 juin à Brazzaville, à l’occasion de la Journée de la renaissance scientifique en Afrique, placée sous le signe de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le manioc est devenu une culture commerciale et non plus de subsistance. Il est cultivé dans la quasi-totalité des départements du Congo. Consommé par plus de 80% de la population, c’est un produit qui fait vivre beaucoup de famille. Cependant, sa culture se fait de façon artisanale, ainsi la contribution de la science, la technologie et l’innovation dans la recherche améliorera son rendement et sa qualité de production. Selon, les chercheurs, le plus grand défi réside dans la formation. Actuellement, il...
(Afrik.com 03/07/15)
Le 26 mai dernier, Paris, première collectivité française, a adopté une loi appelée "1% déchets", pour soutenir ses actions de développement et de solidarité internationale dans le monde. C’est dans ce cadre qu’elle a retenu la ville de Brazzaville, capitale congolaise, dans son projet de coopération bilatérale. « C’est la première fois qu’une collectivité s’engage pour des opérations de solidarité », déclare une source proche du dossier à la Mairie de Paris à Afrik.com. Le choix de Brazzaville Le choix...
(Agence d'information d'afrique centrale 03/07/15)
Lors d’une conférence de presse conjointe le jeudi 2 juillet à Brazzaville, la Banque congolaise de l’habitat (BCH) et la Société de promotion immobilière Eridan (SPIE), ont indiqué que ces logements sociaux voulus par le président Denis Sassou-N’Guesso, sont à la portée de tous les Congolais. Dans la perspective de l’émergence annoncée en 2025, le Gouvernement congolais a appelé les promoteurs de projet de développement à susciter des initiatives. La construction des logements sociaux décents et modernes, a été au...
(Star du Congo 03/07/15)
Niari, (Starducongo.com) - La Dynamique pour la Nouvelle République tiendra un meeting populaire, le 4 juillet courant à Dolisie. Cette plateforme associative a inspiré les populations de Dolisie qui l’ont invitée à rééditer son exploit du 29 avril dernier à Pointe-Noire, où elle a largement partagé sa vision sur la nécessité de promouvoir le dialogue et la nécessité de vivre ensemble. Les associations de la ville de Dolisie, à l’instar de celles de Pointe-Noire tiennent à marquer son adhésion au...
(Agence d'information d'afrique centrale 03/07/15)
C’est une action du Lions Club Brazzaville Baobab en partenariat avec la Fondation américaine Starket qui consiste à outiller les malentendants pour les aider à améliorer leur capacité auditive. L'opération entamée depuis l’année dernière, s’étendra jusqu’à ce 3 juillet. Ainsi, 700 malentendants bénéficieront de ce don qui est une première en République du Congo. « Vous voyez qu’ici on s’occupe de la communauté. Je peux vous dire que tout à l’heure vous avez pu être témoin. Quand un enfant à...
(Congo-Site 03/07/15)
Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – La fondation BantuHub a procédé, le 1er juillet, au lancement du programme de formation des femmes à l’informatique de base et à l’internet sous la houlette de Ludovic Oniangué, directeur de cabinet du ministre de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, en présence du président de la fondation BantuHub Veronne Mankou. Cette formation entend promouvoir l’intégration numérique des femmes, d’autant plus que le développement des technologies de l’information et...
(AFP 02/07/15)
Les expulsions collectives de ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC) par les autorités du Congo-Brazzaville voisin en 2014 pourraient constituer des "crimes contre l'humanité", affirme Amnesty international dans un communiqué publié jeudi. "Les violences policières, persécutions, détentions arbitraires et viols survenus dans le cadre d’une opération de sécurité visant à expulser hors de la République du Congo (...) des dizaines de milliers de ressortissants de la (RDC) l’an dernier relèvent d’attaques généralisées susceptibles de constituer des crimes contre l'humanité", écrit cette organisation de défense des droits de l'Homme.
(RFI 02/07/15)
Au Congo-Brazzaville, à peine annoncé, le dialogue national voulu par le président Sassou-Nguesso fait déjà polémique. Plusieurs semaines après des consultations boycottées par l'opposition, le chef de l'Etat a annoncé un dialogue du 11 au 15 juillet. Au menu : comment organiser au mieux les prochains scrutins et, faut-il faire évoluer les institutions ? Une commission préparatoire sera chargée de préparer l'échéance. Beaucoup voient dans cette annonce un nouveau coup de poker du président Sassou-Nguesso, avec comme objectif : organiser un référendum constitutionnel pour se maintenir au pouvoir. Denis Sassou-Nguesso marche sur des œufs. Selon une bonne source...
(Les Afriques 02/07/15)
A l’orée de la fin du mandat constitutionnel du président congolais Denis Sassou Nguésso fixé en août 2016, l’heure du compte à rebours semble sonner sur la rive droite du grand et majestueux fleuve Congo. La rigidité de la Constitution n’offrant au chef de l’Etat congolais aucune issue pour lever les principaux verrous de la loi fondamentale congolaise adoptée par référendum en mars 2012. Le président Sassou place l’avenir des institutions et de son garant qui se trouve être lui-même...
(Afrik.com 02/07/15)
Préoccupé par les aspirations de son peuple dont il est écouté, le président Denis Sassou N’Guesso, a consacré dix jours pour rencontrer les responsables politiques, les membres de la société civile, les organisations des jeunes et des femmes soucieux de préserver la concorde nationale par un dialogue fécond et inclusif. Pendant ces dix jours, des citoyennes et citoyens, ont été reçus sans distinction par le Président de la République qui a recueilli leurs différents points de vue afin de créer...
(Afrique Actualité 02/07/15)
La convocation d'un dialogue natioanl fait suite aux consultations initiées par Denis Sassou Nguesso, avec les forces vives de la Nation. « Pendant dix jours, du matin au soir, j'ai eu le privilège d'entendre, d'écouter attentivement quatre cent Congolaises et Congolais de couches différentes et de conditions diverses... », a indiqué le président congolais qui a loué la franchise et la sincérité ayant caractérisé ces échanges interactifs. Tirant quelques conclusions de ces consultations, il a déclaré : « outre les...
(Jeune Afrique 02/07/15)
La Chine va financer la construction du rail et du port minéralier de Lolabé, des infrastructures liées au projet minier de Mbalam-Nabeba, entre le Cameroun et le Congo. Le groupe portugais Mota-Engil, qui avait remporté l'appel d'offres pour la construction de ces installations et disposait d'un an pour en structurer le financement, devrait en être évincé. Alors que les prix du fer sont en net recul, l’Australien Giulio Casello veut croire que le salut des projets africains liés à ce...
(France 24 02/07/15)
Après plusieurs manifestations, parfois assez agitées, des chauffeurs de taxi, l’application Uber Pop a finalement été interdite en France, le ministre de l’Intérieur l’ayant jugée "illégale". Une décision que regrette Pierre Mabounda : cet enseignant finançait son association d’aide à la reconstruction de son village d’origine, dans le sud du Congo Brazzaville, grâce à quelques extras… comme chauffeur Uber. Lire la suite… Pierre Mabounda est enseignant en microélectronique dans un lycée de Picardie. Il a créé avec son épouse l’association...
(Agence d'information d'afrique centrale 02/07/15)
Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan national de prévention et de préparation à la riposte contre la maladie à virus Ebola, le gouvernement congolais a lancé, le 1er juillet, en partenariat avec l’Unicef et la Fondation SNPC, la formation des prestataires de santé sur cette pandémie La formation dont le coup d’envoi a été donné officiellement à Brazzaville, se déroulera simultanément dans la ville capitale, à Pointe-Noire et dans la Cuvette-Ouest. Le but étant de...
(Agence d'information d'afrique centrale 02/07/15)
Le Rassemblement pour la majorité présidentielle (RMP) s’est réuni en assemblée générale le 1er juillet à Brazzaville. Objectif : Réfléchir afin de contribuer à la réussite du dialogue national sans exclusif. Après l’annonce faite par le chef de l’Etat sur la tenue du dialogue national du 11 au 15 juillet, la majorité présidentielle s’organise et voit l’impérieuse nécessité de la tenue de celui-ci en vue d’un consensus sur les questions relatives à la gouvernance électorale et sur la réforme institutionnelle...
(RFI 02/07/15)
 
00:00
Trois pays en deux jours. C'est une tournée éclair que François Hollande vient de commencer sur le continent africain. Premier pays, le Bénin, où il est arrivé mercredi soir à minuit. Le président français doit y prononcer ce jeudi matin un discours sur la démocratie en Afrique. Un discours très attendu, en raison des derniers événements sur le continent. Le discours que doit délivrer François Hollande ce jeudi à Cotonou est d’autant plus attendu que plusieurs présidents africains sont actuellement...
(AFP 01/07/15)
Le président congolais Denis Sassou Nguesso a annoncé mardi la convocation d'un "dialogue national" du 11 au 15 juillet pour discuter de l’organisation des futures élections et de l'avenir des institutions. "J'ai arrêté que le dialogue national aura lieu du 11 au 15 juillet 2015", a déclaré dans un bref message télévisé le chef de l'Etat, que l'opposition soupçonne de vouloir changer la Constitution du Congo-Brazzaville pour pouvoir briguer un nouveau mandat en 2016. M. Sassou n'a pas précisé quels...
(BBC 01/07/15)
Cette rencontre est prévue du 11 au 15 juillet pour discuter de l'organisation des futures élections et de l'avenir des institutions. Le président congolais Denis Sassou Nguesso l'a annoncée mardi dans un message télévisé. Il n'a pas précisé quels seront les partis et les personnalités conviés à ces discussions. L'opposition soupçonne le président congolais de vouloir changer la Constitution pour briguer un nouveau mandat en 2016 et ne se montre pas favorable à ces pourparlers.
(RFI 01/07/15)
Après avoir consulté quelque 400 concitoyens entre fin mai et début juin sur la vie de la nation et de l'Etat, le président congolais Denis Sassou-Nguesso a annoncé mardi 30 juin à la télévision publique qu'il allait convoquer un dialogue national du 11 au 15 juillet. Ce dialogue sera l'occasion d'aborder les questions liées à l'organisation des élections à venir, notamment la présidentielle de 2016 à laquelle il est constitutionnellement exclu. L'avenir des institutions sera également débattu au cours de...

Pages