Lundi 25 Septembre 2017
(Le Point 25/09/17)
Le calendrier se précise pour la mission du FMI au Congo-Brazzaville alors que le pays doit d'urgence réduire les dépenses publiques. Voici ce qui l'attend. La venue à Brazzaville d'une mission du Fonds monétaire international (FMI), prévue à l'origine pour le début du mois de septembre, après la trêve des élections législatives et locales, est annoncée pour le 27 septembre. Objectif : entamer des négociations avec le Congo en vue de la signature d'un programme de redressement économique et financier. Un flou qui impacte la Cemac Il y a urgence. Pour deux raisons. Les caisses de l'État sont vides, l'endettement est abyssal et les arriérés de paiement s'accumulent. En outre, le retard pris par le...
(La Tribune 25/09/17)
En amont de la visite des limiers du Fonds monétaire international ce mardi 26 septembre, Christine Lagarde et Denis Sassou Nguesso ont eu une entrevue en marge de la 72e Assemblée générale des Nations Unies. Sans doute un tête-à-tête pour baliser le terrain à l’équipe du FMI qui séjournera du 26 septembre au 4 octobre. Une visite qui ouvre la voie aux négociations sur un plan de redressement de l’économie du pays en crise depuis plus de deux ans et dont la dette a atteint 117% du PIB. Denis Sassou Nguesso avait annoncé l'année 2017 comme «l'année de la rigueur et de la vérité».
(Les Echos 25/09/17)
Le FMI a fortement réévalué la dette du Congo, à 120% du PIB. Mais l'information reste secrète. Standard&Poor’s l'estime à 80%. Le flou règne pour les investisseurs. Le président congolais ne pouvait mieux s'entourer. Denis Sassou-Nguesso a fait venir à son chevet Dominique Strauss-Kahn, au moment où le Congo négocie une aide auprès du Fonds monétaire international, comme l'a révélé «Challenges » fin août. Une situation cocasse puisqu'elle fait de l'ancien patron du FMI le conseiller financier d'un Etat miné...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi qu'il allait envoyer mardi une équipe à Brazzaville pour faire notamment le point sur l'évolution économique de la République du Congo et la situation précaire de sa dette. La mission, menée à la demande des autorités du pays, « finalisera l’évaluation de la dette et la mise à jour des projections macroéconomiques », a précisé l’institution dans un communiqué, ajoutant que son équipe restera jusqu’au 4 octobre. Le Congo mène des négociations...
(APA 25/09/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) est attendue durant la dernière semaine de septembre à Brazzaville où elle mènera des pourparlers avec le gouvernement congolais en vue d’un éventuel programme d’ajustement structure au Congo, a appris APA, dimanche, de source proche du ministère des Finances. «Cette délégation du FMI, souligne la source, pourrait fouler le sol congolais de Brazzaville entre le lundi 25 ou le mardi 26 septembre, avec pour objectif d’amorcer les discutions devant aboutir...
(AFP 25/09/17)
Des gardes forestiers financés par le Fonds mondial pour la nature (WWF) sont accusés de violations des droits de l'homme "systématiques et généralisées" envers les pygmées au Cameroun, en République démocratique du Congo et en Centrafrique, selon un rapport de l'ONG Survival International. "Ce rapport documente de graves abus qui ont lieu depuis 1989 jusqu’à aujourd’hui au Cameroun, en République du Congo et en République centrafricaine par ces gardes financés et équipés par le WWF et la Wildlife Conservation Society...
(Le Monde 25/09/17)
Deux grandes ONG environnementales sont visées par les accusations de Survival International. Il ne s’agit pas de bavures isolées. Les témoignages de Pygmées rassemblés par l’ONG Survival International dans trois pays du bassin du Congo – Cameroun, Centrafrique et Congo-Brazzaville – font la lumière sur les violences infligées aux peuples des forêts pour les tenir à distance des aires naturelles protégées. La lecture du rapport intitulé « Comment allons-nous survivre ? La destruction des tribus du bassin du Congo au...
(Xinhua 23/09/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Un sommet regroupant des handicapés auditifs de plusieurs pays d'Afrique s'est ouvert vendredi 22 septembre à Brazzaville. Placée sous l'égide du ministère congolais des Affaires sociales, la rencontre de Brazzaville permettra aux handicapés auditifs regroupés au sein d'une plate-forme continentale, de faire entendre leur voix au plus haut niveau pour une meilleure prise en compte de leurs problèmes par les plus hautes autorités africaines. Selon la présidente de l'Organisation nationale des femmes devenues sourdes du Congo (Onafedsco), Roseline Ouenabio, dont le pays accueille les assises, l'objectif visé est de faire le plaidoyer pour mettre un terme aux discriminations dont les sourds sont victimes...
(RFI 23/09/17)
Faire en sorte que les champignons cessent d’être un produit saisonnier. En produire en permanence et à tout moment chez soi, tels sont les objectifs fixés par la startup Bio-Tech Congo, qui fabrique des kits appropriés. Cette start-up a été créée, il y a quelque temps par l’ingénieur et inventeur congolais Tsengué-Tsengué, qui exporte même déjà son savoir-faire. A Moungali, dans le 4e arrondissement de Brazzaville et dans une zone facile d’accès, près d’un ruisseau aménagé, se dresse Bio-Tech Congo,...
(Le Monde 22/09/17)
Andréa Ngombet, du collectif #Sassoufit, répond à Jean-Yves Ollivier, auteur d’une tribune en faveur d’un plan de paix piloté par l’Union africaine. Jean-Yves Ollivier, président de la Fondation Brazzaville, homme dont les affaires ont souvent concerné des pays en marge du droit des nations, comme l’Afrique du Sud de l’apartheid, a signé sur Le Monde Afrique un plaidoyer ubuesque pour la résolution de la crise libyenne. Lorsqu’on appartient à la société civile congolaise et qu’on résiste à la dictature de...
(Le Point 22/09/17)
Avec du soleil et de la pluie à volonté, le Congo a de sérieux atouts pour développer son agriculture, mais toutes ses terres n'étant pas aussi fertiles qu'on le croit, l'option de leur enrichissement par des méthodes bio prend de plus en plus le pas. En zone de savane, souvent sableuses, les terres congolaises manquent de matières organiques, et même dans la Bouenza et le Niari, des régions réputées pour leurs sols argileux et l'abondance des pluies qui entraîne le...
(Xinhua 22/09/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le gouvernement congolais vient de créer une commission qui sera chargée de mener les discussions avec le Fonds monétaire international (FMI) dans la perspective de la conclusion d'un programme de coopération économique. Créé par décret présidentiel, cette commission comprend un comité politique présidé par le Premier ministre, chef du gouvernement Clément Mouamba et un comité technique. Dans son message à la nation lors de la célébration de la fête nationale de l'indépendance le 15 août dernier, le...
(APA 21/09/17)
APA-Brazzaville (Congo) - La Banque mondiale a convenu de débloquer une enveloppe de 100 millions de dollars (environ 60 milliards de FCFA) pour la mise en œuvre du projet d’appui à l’agriculture commerciale au Congo appris jeudi de la représentation de cette institution financière au Congo. L’accord de ce financement a été paraphé, mercredi à Brazzaville, par le gouvernement congolais, représenté par le ministre des Finances, Calixte Ganongo, et la Banque mondiale, représentée par le directeur des opérations de Banque...
(Opinion Internationale 21/09/17)
Lors de son discours de vœux à la Nation du 31 décembre 2016, Denis Sassou Nguesso annonçait que l’année 2017 serait celle de la « rigueur et de la vérité ». Et bien nous y voilà! Après la gabegie des années pétrolières, le changement contesté de la Constitution pour un troisième mandat, le bourbier de la guerre du Pool enclenchée au lendemain de son hold-up électoral des années 2015 et 2016, le pouvoir de Brazzaville fait appel au FMI pour...
(Journal de Brazza 21/09/17)
Le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour les deux Congo, Ahamadou Moustapha Ndiaye, avait annoncé mardi 19 septembre à Brazzaville, que le nouveau projet agricole de 100 millions de dollars, soit environ 50 milliards de francs CFA, sera bientôt signé pour développer l’agriculture congolaise, à l’issue d’un entretien avec la Ministre congolaise du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas. ‘’Nous avons discuté des questions de diversification économique, notamment le développement économique. Nous...
(La Voix de l'Amérique 21/09/17)
Le président Sassou N’Guesso, en séjour à New York, a rencontré la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde. Elle aurait assuré au chef de l’Etat congolais que son institution était disposée à accompagner le Congo dans ses réformes économiques pour faire face à la crise. A Brazzaville où la mission du FMI est attendue depuis le mois d’août, l’impatience se dessine dans la société. Plusieurs Brazzavillois ne jurent que par le FMI pour voir leurs problèmes s’arranger...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/09/17)
Dans sa déclaration délivrée, le 20 septembre, devant la tribune de la 72e Assemblée générale des Nations Unies à New York, aux États-Unis, le président Denis Sassou N'Guesso a annoncé la tenue à Brazzaville, le mois prochain, de la 7e conférence internationale sur la région des grands lacs et la réunion de haut niveau de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région. Deux rendez-vous qui, a indiqué le chef...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/09/17)
Le ministre des Finances, Calixte Nganongo, et le directeur des Opérations de la Banque mondiale, Ahmadou Moustapha Ndiaye, ont conclu le 20 septembre à Brazzaville, l’accord de financement d’un montant de 55 milliards FCFA, en vue de la mise en œuvre du Projet d’appui à l’agriculture commerciale (PDAC). D’une durée de cinq ans (2017-2022), ce projet vise à améliorer la productivité des agriculteurs et l’accès aux marchés des groupes de producteurs et des micros, petites et moyennes entreprises agro-industrielles en...
(Mwinda 21/09/17)
Sassou est entre le marteau et l’enclume. Cisaillée, comme jamais auparavant par une crise financière aigue rançon de la mauvaise gestion, du gaspillage et des détournements de fonds publics, l’économie congolaise s’essouffle. Les retraités de la fonction publique n’ont pas été payés depuis bientôt huit mois. Idem pour les étudiants, les salariés d’établissements publics comme le CHU, les employés de l’université en grève d’ailleurs depuis plusieurs jours. Beaucoup s’accordent à dire que sans intervention du FMI, le Congo risque dès...
(Agence Ecofin 21/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans un entretien accordé au site d’informations adiac-congo.com, le ministre des Postes et Télécommunications, Léon Juste Ibombo, a dévoilé la mise en place prochaine d’un fonds du numérique. Cette caisse de financement des projets TIC innovants portés par la jeunesse, devrait peser près de 500 millions de Fcfa. Elle sera créée dans le cadre du projet Central Africa Backbone (CAB). En apportant son soutien financier aux start-up porteuses de projets TIC innovants, le gouvernement de la République...

Pages