| Africatime
Lundi 02 Mai 2016
(AFP 01/05/16)
Réélu il y a un mois, le président congolais Denis Sassou Nguesso a nommé dimanche matin un nouveau gouvernement, une composition marquée par le départ de plusieurs caciques du parti au pouvoir, indéboulonnables depuis vingt ans. Selon un décret lu à la télévision publique, la nouvelle équipe nommée par le président congolais sur proposition de son Premier ministre Clément Mouamba, lui-même désigné à ce poste le 23 avril, compte 38 ministres dont trois ministres d’État et trois ministres délégués. Quatre ministres d'Etat, tous des caciques du régime, n’ont pas été reconduits : Me Aimé Emmanuel Yoka (Justice)...
(Paris-Match 30/04/16)
Un mois après l’élection présidentielle au Congo, dont le président sortant Denis Sassou-Nguesso a été proclamé vainqueur, son principal opposant, le général Jean Marie Michel Mokoko est toujours privé de ses mouvements, encerclé par les forces de l’ordre, dans sa villa de Brazaville. Par téléphone, il a accordé une interview à Paris Match, indiquant que rien ne fera fléchir sa détermination et appelant à la fin des violences dans la région du Pool. Paris Match. Un mois après l’élection présidentielle du 20 mars, vous êtes toujours reclus dans votre maison familiale. Quelle est votre situation? Jean Marie Michel Mokoko. Ça dure depuis presque deux mois. Je suis encerclé par les agents cagoulés du pouvoir, seul avec mon aîné qui a...
(MondAfrique 30/04/16)
Le général Jean-Marie Michel Mokoko, candidat à la présidentielle du 20 mars dernier au Congo, dont la résidence est encerclée depuis plusieurs jours par une unité anti-terroriste, se voit désormais imposer la privation des médicaments nécessaires à sa maladie chronique. Le blocus des médicaments intervient après les démarches du pouvoir de Sassou auprès de la mère du général Mokoko pour le faire rentrer dans les rangs. Des pressions qui visent à amener le rival de Sassou à lire une déclaration...
(Le Monde 30/04/16)
Maurice Massengo Tiasse est un homme profondément croyant. Il ne cesse de remercier le seigneur de l’avoir protégé durant ces mois de tumulte électoral que Denis Sassou-Nguesso (72 ans) a déclenché en usant de tous les moyens pour se maintenir au pouvoir malgré trente-deux années, déjà, passées au sommet de l’Etat. « Je suis un survivant », lâche ce petit homme qui a échappé à une tentative d’arrestation, « voire pire », par la police d’un régime étouffant la voix...
(MondAfrique 30/04/16)
Un climat de répression politique s’est abattu sur le Congo-Brazzaville depuis la réélection très contesté du président Denis Sassou Nguesso à la tête du pays. Pour dissimuler ses méthodes musclées, le régime congolais fait particulièrement attention à sa communication. Quitte à faire tomber quelques têtes. Tout récemment, le directeur de l’information de la télévision d’Etat « Télé-Congo » Christian Martial Poos a été limogé de ses fonctions par le Ministre des médias Thierry Moungalla après huit mois passés à ce...
(Afrik.com 30/04/16)
En écoutant certains médias étrangers on a l’impression que le feu couve à Brazzaville alors que sur place la ville est calme et que les populations vaquent à leurs occupations quotidiennes. La tension post-électorale a été très vite maîtrisée par l’Etat congolais. En sillonnant la capitale congolaise de Poto-Poto à Kintélé, on constate réellement que les soubresauts notés dans la nuit du 04 avril dernier à Brazzaville sont loin derrière les Congolais car la situation a été maîtrisée rapidement et...
(RFI 29/04/16)
Ce jeudi 28 avril au matin, sur RFI, le représentant du pasteur Ntumi, toujours recherché et sous le coup d'un mandat d'arrêt, a lancé un appel à la communauté internationale pour que celle-ci facilite la mise en place d'un dialogue. Mais pour le porte-parole du gouvernement congolais, Thierry Moungalla, pas question de dialoguer avec le Pasteur Ntumi. Pour le ministre congolais de la Communication, Thierry Moungalla, contacté par RFI, le pasteur Ntumi n'a qu'une alternative : être arrêté ou se...
(Afrik.com 29/04/16)
En écoutant certains médias étrangers on a l’impression que le feu couve à Brazzaville alors que sur place la ville est calme et que les populations vaquent à leurs occupations quotidiennes. La tension post-électorale a été très vite maîtrisée par l’Etat congolais. En sillonnant la capitale congolaise de Poto-Poto à Kintélé, on constate réellement que les soubresauts notés dans la nuit du 04 avril dernier à Brazzaville sont loin derrière les Congolais car la situation a été maîtrisée rapidement et la paix civile aussitôt restaurée. Le « Nouveau Congo » est en chantier avec l’arrivée des Chinois. En deux ans...
(RFI 28/04/16)
Plus de trois semaines après le déclenchement des opérations militaires dans le Pool, le pasteur Ntumi, désormais sous le coup d'un mandat d'arrêt, accusé par les autorités d'être derrière les violences qui ont secoué Brazzaville le 4 avril dernier - ce qu'il a toujours nié - continue de se cacher. Alors que les bombardements ont fait des milliers de déplacés et qu'il est toujours très difficile d'établir un bilan fiable et indépendant, le représentant du pasteur Ntumi en Europe demande...
(Jeune Afrique 28/04/16)
Selon les informations de Jeune Afrique, la Banque des États de l'Afrique centrale (Beac) va distribuer plusieurs dizaines de milliards de F CFA de dividendes à ses actionnaires. La Banque des États de l’Afrique centrale fait preuve de générosité après son bénéfice exceptionnel de 160,8 milliards de F CFA en 2015 (245 millions d’euros). Selon les informations de Jeune Afrique, la banque centrale, que dirige Lucas Abaga Nchama, a décidé de renforcer ses fonds propres à hauteur de 89,9 milliards...
(Angola Press 28/04/16)
Luanda - Les experts de la Commission du Golfe de Guinée (CGG) sont réunis à partir de mercredi, à Luanda, pour préparer la 10ème session ordinaire du Conseil des ministres de l'organisation. La réunion des experts a évalue la mise en œuvre des décisions issues de la 9ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’organisation, tenue à Malabo, en Guinée équatoriale, le 23 mai 2015. L'ordre du jour prévoit également la proposition du secrétariat exécutif sur la revitalisation de...
(AFP 27/04/16)
Le député d’opposition Guy-Brice Parfait Kolélas, deuxième à la présidentielle du 20 mars au Congo, a demandé mardi au président de l’assemblée nationale d’ouvrir "une enquête parlementaire impartiale" sur les bombardements du Pool (sud). "Au niveau du parlement, j’ai déposé une demande d’enquête parlementaire. Mais ce Parlement, est-ce qu’il va m’écouter ? a déclaré M. Kolélas. Ces bombardements sont survenus au lendemain de l’attaque (le 4 avril) des quartiers sud de Brazzaville par les ex-combattants ninjas, selon le gouvernement, qui les a accusés d’avoir attaqué une position de l’armée et incendié au moins quatre commissariats de police.
(Alwihda 27/04/16)
Le nouveau président Centrafricain, Faustin Archange Touadera, a effectué, ce mardi 26 avril 2016, sa toute 1ère visite de travail de 24 heures, à Brazzaville. Arrivé dans la capitale congolaise par l’aéroport international Maya-maya, le Chef de l’Etat centrafricain a foulé le sol congolais pour deux motifs : féliciter Denis Sassou N’Guesso pour sa réélection et lui exprimer la reconnaissance du peuple centrafricain, pour implication dans la crise. Faustin Archange Touadera, qui a été accueilli à sa descente d’avion par...
(Le Monde 27/04/16)
Qui n’a pas entendu parler des Kayapo d’Amazonie dont le chef Raoni plaide pour les droits de son peuple partout à travers le monde ? Qui ne sait pas que derrière les pots de Nutella, ce ne sont pas seulement les orangs-outans mais d’autres peuples des forêts qui ont été chassés de leurs terres pour faire de la place aux plantations d’huile de palme ? Le sort des populations des forêts denses du bassin du Congo ne reçoit pas la...
(Journal de Bangui 27/04/16)
Absent le 16 avril dernier, lors de la prestation de serment de son homologue congolais, Denis Sassou N’Guesso, le nouveau président Centrafricain, Faustin Archange Touadera a effectué le 26 avril une Devant la presse nationale et internationale, le chef de l’Etat Centrafricain, Faustin Archange Touadera, a indiqué qu’il est venu pour, non seulement féliciter le président Denis Sassou N’Guesso pour sa « brillante réélection », mais aussi pour exprimer dans les faits la reconnaissance de son peuple à l’égard du chef de l’Etat congolais pour tous les efforts consentis dans la recherche des solutions au conflit qui déchirait Bangui, et pour son...
(Jeune Afrique 27/04/16)
La laiterie Bayo, installée à Brazzaville, cherche à lever 4,8 millions d'euros pour se désendetter et poursuivre la modernisation de ses installations, a appris "Jeune Afrique". La société, créée en 1991 par Joseph Louvouezo et qui emploie une centaine de personnes, produit pour le marché congolais des yaourts, des jus de fruits et de l’eau minérale. Selon nos informations, la société vient de mandater Aries Investissements, une structure récemment lancée par Loïc Mackosso, pour mobiliser du capital auprès d’investisseurs étrangers...
(Belga 27/04/16)
La Belgique espère que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) boucle rapidement un calendrier exposant clairement les prochaines étapes à franchir en vue de l'organisation d'élections en République démocratique du Congo, a indiqué mardi le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders à l'issue d'une entrevue avec son homologue congolais Raymond Tshibanda. Ce dernier s'est dit d'accord avec son collègue belge mais a souligné que l'organisation d'élections est un processus compliqué. L'éventuel soutien des Occidentaux au processus électoral dépendra de...
(Le Monde 27/04/16)
Qui n’a pas entendu parler des Kayapo d’Amazonie dont le chef Raoni plaide pour les droits de son peuple partout à travers le monde ? Qui ne sait pas que derrière les pots de Nutella, ce ne sont pas seulement les orangs-outans mais d’autres peuples des forêts qui ont été chassés de leurs terres pour faire de la place aux plantations d’huile de palme ? Le sort des populations des forêts denses du bassin du Congo ne reçoit pas la...
(MondAfrique 26/04/16)
Présent au grand raout de la COP 21 en novembre dernier à Paris, Denis Sassou Nguesso n’a pas été invité à se rendre à la cérémonie de signature de l’accord qui s’est tenu à New York le 22 avril dernier. Et pour cause, depuis la réélection du chef de l’Etat congolais fin mars à la suite d’un scrutin très contesté, les relations entre les autorités congolaises et les nations unies se sont dégradées. Le 13 avril dernier, le Haut commissaire...
(MondAfrique 26/04/16)
Alors qu’un climat de répression politique s’est abattu sur le Congo-Brazzaville depuis la réélection de Denis Sassou Nguesso fin mars à la suite d’un scrutin contesté, la justice française a saisi, vendredi 22 avril dernier, deux biens immobiliers au nom d’Antoinette Sassou Nguesso, l’épouse du chef de l’Etat, situés avenue Niel dans le 17ème arrondissement de Paris. La saisie s’est effectuée dans le cadre de la procédure dite des « biens mal acquis » qui s’intéresse au patrimoine immobilier en...

Pages