| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(La Voix de l'Amérique 28/04/17)
Le gouvernement congolais a annoncé qu’il allait s’adapter à la crise pétrolière qui le frappe de plein fouet depuis deux ans. Le budget de l'état est fortement amoindri. Les autorités comptent sur les réserves de pétrole et la surproduction pour relancer l’économie. Le Congo-Brazzaville ne se remet toujours pas de la crise pétrolière car le pétrole représente plus de 60% des recettes de l’Etat. Les pénuries récurrentes de carburant et de gaz ajoutent à cette morosité économique et les tensions sociales. Toute la société souffre de la pénurie d'essence mais la situation touche plus particulièrement les personnes travaillant dans le secteur des transports. Les autorités s'assurent confiantes et estiment qu’il y a moyen de contourner...
(Agence Ecofin 28/04/17)
(Agence Ecofin) - Pour assurer la disponibilité des produits pétroliers sur toute l’étendue du territoire, le gouvernement congolais envisage de construire une ligne pipelinière du Sud vers le Nord. C’est ce qu’a révélé à RFI, Norbert Mabiala, le directeur des études et du développement de l’aval pétrolier à la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC). Cette nouvelle survient alors que le pays producteur d’or noir traverse une grave pénurie de produits pétroliers et de gaz butane due à la suspension depuis plusieurs semaines des activités de sa seule raffinerie pétrolière, la Coraf. Selon le responsable, l’infrastructure servira à l’effort de satisfaction de la demande interne, sans cesse grossissante. « Ce pipeline répond à un besoin qui est la croissance...
(RFI 28/04/17)
Au Congo-Brazzaville, l’arrêt technique de la Congolaise de raffinage (Coraf), la principale usine de raffinage de produits pétroliers, a ralenti l’activité économique du pays. Cette dernière semble aujourd'hui redémarrer. Brazzaville se dit prêt à construire un oléoduc du Sud au Nord pour assurer la disponibilité des produits. Pourtant, les investisseurs l’invitent à s’adapter à la réalité du marché, marquée par la tendance baissière des cours du baril, en dépit de l’augmentation de la production de l’or noir. « Nous sommes...
(Agence d'information d'afrique centrale 28/04/17)
Dans ses efforts pour l’atténuation et l’adaptation climatiques, le gouvernement congolais envisage d’aménager ses plantations dans les prochains mois sur des sites à déterminer. Ce projet qui a bénéficié du soutien de plusieurs partenaires devra également favoriser le secteur artisanal et des PME de transformation locale. Les nouvelles plantations comporteront entre 5000 - 7000 hectares de plantations énergétiques et systèmes agroforestiers communautaires ; entre 12000- 18000 hectares de plantations énergétiques dans les zones d’approvisionnement des grands centres urbains et systèmes...
(APA 28/04/17)
APA-Casablanca (Maroc) - Une mission de donneurs d’ordres privés maliens et congolais vient d’effectuer une visite de travail à Casablanca destinée à renforcer la coopération avec les entreprises marocaines dans le cadre du développement des exportations et du partenariat entre les différentes parties. Initiée par Maroc Export en collaboration avec la Fédération des Industries de matériaux de construction, cette mission a eu l’opportunité de discuter de plusieurs questions se rapportant aux créneaux d’investissements, aux facilités offertes pour garantir une meilleure...
(Xinhua 27/04/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Les responsables des autorités anti-corruption d'une dizaine de pays africains réunis les 26 et 27 avril à Brazzaville, au Congo, échangent leurs expériences dans la lutte contre la corruption et la fraude. Il s'agit de la deuxième assemblée générale de l'Association des autorités anti-corruption d'Afrique. Elle est organisée sur le thème : "l'exploitation des nouvelles tendances dans la lutte contre la corruption". Les participants venus, entre autres, du Nigeria, du Ghana, du Sénégal, du Gabon, du Burundi,...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats d’Afrique centrale vient de lancer un appel d’offres international en vue de la sélection d’un organisme spécialisé dans la gestion des portefeuilles d’actifs financiers en vue du placement des fonds de la caisse de retraite de la Banque centrale (CRBC). L’institut d’émission sous-régional informe que la mise en place de cette caisse vise à garantir un régime de retraites complémentaires à ses personnels retraités ainsi qu’aux ayant-droits des familles. Cette caisse créée en...
(APA 26/04/17)
APA-Brazzaville (Congo) - La troisième Conférence internationale et exposition sur les hydrocarbures au Congo (CIEHC) s’est achevée mercredi à Brazzaville sur fond de plusieurs promesses dont celle de la construction d’un oléoduc de 1200 km à court terme et la maximisation des performances de la Congolaise de raffinage (CORAF) afin de rendre les produits pétroliers disponibles à travers tout le pays. Intervenant lors d’une communication au cours de cette rencontre, Norbert Mabiala, directeur Développement Aval pétrolier à la Société nationale...
(Xinhua 26/04/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- L'Assemblée nationale congolaise a adopté le 24 avril à Brazzaville deux projets de loi en vue de la création effective des zones économiques spéciales dans le pays. Plus de 5 ans après le lancement de ce projet, les autorités congolaises semblent ne plus avoir du temps à perdre sur ce dossier essentiel de la diversification d'une économie durement frappée par la baisse des cours internationaux du pétrole. L'or noir apporte au pays plus de 70% de ses...
(Xinhua 26/04/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- La troisième édition de la conférence internationale et expositions sur les hydrocarbures en République du Congo, s'est ouverte lundi à Brazzaville, capitale congolaise, avec pour objectifs, de promouvoir le développement du secteur pétrolier, un secteur clé de l'économie congolaise, en vue d'attirer des investissements. Plus de 200 participants de plus de 15 pays (principalement des pays membres de l'association des producteurs de pétrole africains APPA), prennent part à cette conférence qui permet notamment de découvrir les opportunités...
(La Tribune 25/04/17)
Devenir le troisième producteur de pétrole en Afrique à partir de 2018, c’est le défi que compte relever le Congo Brazzaville. Durement frappé par une pénurie de carburant depuis le début du mois d’avril, le pays a décidé d’augmenter sa production journalière d’or noir de 290.000 actuellement à 350.000 barils/j. C'est sans doute une bonne nouvelle pour les automobilistes congolais. Alors que le Congo Brazzaville souffre d'une pénurie de carburant depuis le début du mois d'avril, le pays a décidé d'augmenter sa production de pétrole vers un pic jamais atteint. « Les perspectives sont bonnes et nombreuses, pour preuve, la production pétrolière du Congo va passer de 232.000 barils/j en 2016...
(APA 25/04/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Près de 350 participants nationaux et étrangers prennent part à la 3ème Édition de la Conférence internationale et exposition sur les hydrocarbures au Congo (CIEHC), dont l’ouverture a eu lieu le lundi à Brazzaville sous le thème :’’l’industrie pétrolière congolaise ; défis et perspectives ». Pendant trois jours (24 au 26 avril) les participants vont, à travers plusieurs communications concernant toute la chaîne de l’industrie pétrolière, s’imprégner des opportunités et perspectives d’avenir du secteur des hydrocarbures au...
(APA 25/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Japon vient d’accorder un prêt de 33 milliards de FCFA au Cameroun dans le cadre du financement de la seconde phase de la route Sangmelima (Cameroun) et Ouesso (Congo), a annoncé mardi, le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT). Un décret du président de la République Paul Biya habilite le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) à signer un accord de prêt...
(La Tribune 25/04/17)
L’enseigne française FNAC Darty inaugure ce mercredi 26 avril son nouveau magasin à Douala au Cameroun avant celui de Brazzaville prévu pour le mois de juin prochain. Le distributeur français, qui s’est allié à la société Mercure International, étoffe ainsi sa présence sur le continent dans le cadre de sa stratégie d’expansion africaine entamée il y a quelques années. En ligne de mire, le potentiel qu’offre l’émergence de la classe moyenne africaine qui attise déjà bien des convoitises. L'enseigne française...
(Le Monde 25/04/17)
Le directeur adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international, Roger Nord, assure que les programmes sociaux des Etats pourront être préservés. C’était il y a quatre mois. Le 23 décembre 2016, les dirigeants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), réunis en sommet à Yaoundé, au Cameroun, décidaient d’en appeler au soutien financier du Fonds monétaire international (FMI). La morosité ambiante ne laissait plus guère de choix aux économies de cette sous-région de la...
(RFI 24/04/17)
Former gratuitement au moins 3 000 développeurs Web entre 2017 et 2018 ; favoriser l’insertion professionnelle des jeunes congolais grâce au numérique, ce sont entre autres ambitions affichées par la Grande école numérique du Congo (GENC) avec l’appui du ministère congolais en charge de la formation qualifiante. Née il y a à peine six mois, la GENC, qui dispose de plus d’une quarantaine de formateurs, attire de plus en plus des apprenants dans un pays où le taux d’accès au...
(Autre média 20/04/17)
La ville de Brazzaville fait face à une importante pénurie de carburant. Le rythme d’approvisionnement des stations-service de la capitale congolaise a fortement baissé et la situation ne devrait pas s’améliorer avant plusieurs semaines. Le 6e pays producteur de pétrole d’Afrique manque de carburant. Malgré une production de brut de 278 000 barils/jour en 2015, le Congo demeure fortement dépendant de l’extérieur pour son approvisionnement en hydrocarbures raffinés. La seule raffinerie du pays produit moins de 30% des besoins nationaux et les autorités n’ont pas assuré la gestion de l’approvisionnement auprès des fournisseurs internationaux de façon rigoureuse.
(Agence Ecofin 19/04/17)
(Agence Ecofin) - Depuis plus d’une semaine, la capitale de la République du Congo fait face à une grosse pénurie de carburant et de gaz butane. Une situation qui exaspère les consommateurs contraints de passer plusieurs heures devant les points de distribution. Des dizaines d’automobilistes ont ainsi passé la nuit devant les stations-service, le week-end dernier. «Dans la semaine, on travaille pendant deux jours, et le troisième jour, on vient garer pour attendre de nouveau le carburant. On ne peut...
(RFI 18/04/17)
Au Congo Brazzaville, le trafic ferroviaire entre Pointe Noire, capitale économique du pays, et Brazzaville, est toujours interrompu. En novembre, la destruction de deux ponts a rendu la voie ferrée complètement inexploitable. La suspension de la ligne ferroviaire Pointe Noire- Brazzaville a de lourdes conséquences économiques. Au Congo Brazzaville, le trafic ferroviaire entre Pointe Noire, capitale économique du pays et Brazzaville, est toujours interrompu. En novembre, la destruction de deux ponts a rendu la voie ferrée complètement inexploitable. La suspension...
(RFI 18/04/17)
Les transports en commun sont perturbés depuis plusieurs jours à Brazzaville en raison d'une pénurie de carburant. Les chauffeurs taxis ne font plus recette et passent plus de temps dans les stations service où ils attendent désespérément d'être servis par les pompistes qui leur exigent souvent des pourboires. Les raisons de la pénurie ne sont presque pas expliquées ou justifiées. La crise dure depuis trois semaines.

Pages