Lundi 25 Septembre 2017
(Le Point 25/09/17)
Le calendrier se précise pour la mission du FMI au Congo-Brazzaville alors que le pays doit d'urgence réduire les dépenses publiques. Voici ce qui l'attend. La venue à Brazzaville d'une mission du Fonds monétaire international (FMI), prévue à l'origine pour le début du mois de septembre, après la trêve des élections législatives et locales, est annoncée pour le 27 septembre. Objectif : entamer des négociations avec le Congo en vue de la signature d'un programme de redressement économique et financier. Un flou qui impacte la Cemac Il y a urgence. Pour deux raisons. Les caisses de l'État sont vides, l'endettement est abyssal et les arriérés de paiement s'accumulent. En outre, le retard pris par le...
(La Tribune 25/09/17)
En amont de la visite des limiers du Fonds monétaire international ce mardi 26 septembre, Christine Lagarde et Denis Sassou Nguesso ont eu une entrevue en marge de la 72e Assemblée générale des Nations Unies. Sans doute un tête-à-tête pour baliser le terrain à l’équipe du FMI qui séjournera du 26 septembre au 4 octobre. Une visite qui ouvre la voie aux négociations sur un plan de redressement de l’économie du pays en crise depuis plus de deux ans et dont la dette a atteint 117% du PIB. Denis Sassou Nguesso avait annoncé l'année 2017 comme «l'année de la rigueur et de la vérité».
(Les Echos 25/09/17)
Le FMI a fortement réévalué la dette du Congo, à 120% du PIB. Mais l'information reste secrète. Standard&Poor’s l'estime à 80%. Le flou règne pour les investisseurs. Le président congolais ne pouvait mieux s'entourer. Denis Sassou-Nguesso a fait venir à son chevet Dominique Strauss-Kahn, au moment où le Congo négocie une aide auprès du Fonds monétaire international, comme l'a révélé «Challenges » fin août. Une situation cocasse puisqu'elle fait de l'ancien patron du FMI le conseiller financier d'un Etat miné...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi qu'il allait envoyer mardi une équipe à Brazzaville pour faire notamment le point sur l'évolution économique de la République du Congo et la situation précaire de sa dette. La mission, menée à la demande des autorités du pays, « finalisera l’évaluation de la dette et la mise à jour des projections macroéconomiques », a précisé l’institution dans un communiqué, ajoutant que son équipe restera jusqu’au 4 octobre. Le Congo mène des négociations...
(APA 25/09/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) est attendue durant la dernière semaine de septembre à Brazzaville où elle mènera des pourparlers avec le gouvernement congolais en vue d’un éventuel programme d’ajustement structure au Congo, a appris APA, dimanche, de source proche du ministère des Finances. «Cette délégation du FMI, souligne la source, pourrait fouler le sol congolais de Brazzaville entre le lundi 25 ou le mardi 26 septembre, avec pour objectif d’amorcer les discutions devant aboutir...
(Le Point 22/09/17)
Avec du soleil et de la pluie à volonté, le Congo a de sérieux atouts pour développer son agriculture, mais toutes ses terres n'étant pas aussi fertiles qu'on le croit, l'option de leur enrichissement par des méthodes bio prend de plus en plus le pas. En zone de savane, souvent sableuses, les terres congolaises manquent de matières organiques, et même dans la Bouenza et le Niari, des régions réputées pour leurs sols argileux et l'abondance des pluies qui entraîne le...
(Xinhua 22/09/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le gouvernement congolais vient de créer une commission qui sera chargée de mener les discussions avec le Fonds monétaire international (FMI) dans la perspective de la conclusion d'un programme de coopération économique. Créé par décret présidentiel, cette commission comprend un comité politique présidé par le Premier ministre, chef du gouvernement Clément Mouamba et un comité technique. Dans son message à la nation lors de la célébration de la fête nationale de l'indépendance le 15 août dernier, le...
(Opinion Internationale 21/09/17)
Lors de son discours de vœux à la Nation du 31 décembre 2016, Denis Sassou Nguesso annonçait que l’année 2017 serait celle de la « rigueur et de la vérité ». Et bien nous y voilà! Après la gabegie des années pétrolières, le changement contesté de la Constitution pour un troisième mandat, le bourbier de la guerre du Pool enclenchée au lendemain de son hold-up électoral des années 2015 et 2016, le pouvoir de Brazzaville fait appel au FMI pour...
(Journal de Brazza 21/09/17)
Le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour les deux Congo, Ahamadou Moustapha Ndiaye, avait annoncé mardi 19 septembre à Brazzaville, que le nouveau projet agricole de 100 millions de dollars, soit environ 50 milliards de francs CFA, sera bientôt signé pour développer l’agriculture congolaise, à l’issue d’un entretien avec la Ministre congolaise du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas. ‘’Nous avons discuté des questions de diversification économique, notamment le développement économique. Nous...
(La Voix de l'Amérique 21/09/17)
Le président Sassou N’Guesso, en séjour à New York, a rencontré la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde. Elle aurait assuré au chef de l’Etat congolais que son institution était disposée à accompagner le Congo dans ses réformes économiques pour faire face à la crise. A Brazzaville où la mission du FMI est attendue depuis le mois d’août, l’impatience se dessine dans la société. Plusieurs Brazzavillois ne jurent que par le FMI pour voir leurs problèmes s’arranger...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/09/17)
Le ministre des Finances, Calixte Nganongo, et le directeur des Opérations de la Banque mondiale, Ahmadou Moustapha Ndiaye, ont conclu le 20 septembre à Brazzaville, l’accord de financement d’un montant de 55 milliards FCFA, en vue de la mise en œuvre du Projet d’appui à l’agriculture commerciale (PDAC). D’une durée de cinq ans (2017-2022), ce projet vise à améliorer la productivité des agriculteurs et l’accès aux marchés des groupes de producteurs et des micros, petites et moyennes entreprises agro-industrielles en...
(Mwinda 21/09/17)
Sassou est entre le marteau et l’enclume. Cisaillée, comme jamais auparavant par une crise financière aigue rançon de la mauvaise gestion, du gaspillage et des détournements de fonds publics, l’économie congolaise s’essouffle. Les retraités de la fonction publique n’ont pas été payés depuis bientôt huit mois. Idem pour les étudiants, les salariés d’établissements publics comme le CHU, les employés de l’université en grève d’ailleurs depuis plusieurs jours. Beaucoup s’accordent à dire que sans intervention du FMI, le Congo risque dès...
(Agence Ecofin 21/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans un entretien accordé au site d’informations adiac-congo.com, le ministre des Postes et Télécommunications, Léon Juste Ibombo, a dévoilé la mise en place prochaine d’un fonds du numérique. Cette caisse de financement des projets TIC innovants portés par la jeunesse, devrait peser près de 500 millions de Fcfa. Elle sera créée dans le cadre du projet Central Africa Backbone (CAB). En apportant son soutien financier aux start-up porteuses de projets TIC innovants, le gouvernement de la République...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans une publication de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) datée du 18 septembre, l’on découvre une information plutôt inquiétante concernant le secteur bancaire dans la Cemac. En effet, Abbas Mahamat Tolli, président de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) et gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a révélé au cours d’une réunion tenue en juillet dernier à Ndjamena, au Tchad, que plus de la moitié des banques dans la sous-région ne disposent...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Le siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) a abrité le 15 septembre à Libreville, le lancement de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale pour le commerce (OMC) en Afrique centrale. Claude Sinzogan, représentant de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique présent à la cérémonie, a expliqué que globalement, le projet vise à renforcer l’intégration régionale à travers des actions visant à stimuler le commerce et la...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - L’Agence de régulation des postes et télécommunications (Arpce) a réussi à démanteler un nouveau réseau de fraude sur les appels internationaux entrants à Brazzaville. Dans un communiqué publié le 13 septembre dernier, le régulateur télécoms indique que trois personnes ont été interpellées, 800 cartes de recharge et près de 200 cartes SIM des opérateurs MTN, Airtel et Azur ont été saisies, au cours d’une opération de terrain menée le 11 septembre 2017, avec l’aide de la gendarmerie...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) craint une nouvelle baisse des réserves des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) au niveau de leur banque centrale, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). C’est le message passé par Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint de l’institution, alors en visite au Cameroun du 14 au 15 septembre. « Les réserves de la Beac se sont stabilisées, mais elles demeurent faibles. Les retards observés dans la...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - Selon une étude menée par la firme britannique spécialisée Global Data dans l’analyse de données et l’apport de solutions innovantes aux secteurs industriels, l’Afrique est le deuxième marché mondial le plus dynamique de l’Upstream pétro-gazier. Elle est classée à la deuxième position derrière l’Asie et devant l’Europe en termes du plus grand nombre de projets de développement prévus pour entrer en service d’ici 2021. Au total, plus de 432 projets, au plan global devraient entrer en service...
(RFI 15/09/17)
La coalition « Publiez ce que vous payez Congo » salue la qualité du rapport « Gunvor au Congo : pétrole, cash et détournements : les aventures d’un négociant suisse à Brazzaville ». Cette enquête, publiée le 12 septembre par l'ONG suisse Public Eye, décortique les méthodes du négociant en pétrole helvétique Gunvor, actuellement sous le coup d'une procédure pénale en Suisse pour soupçon de blanchiment d'argent. Un rapport qui révèle l'opacité qui règne dans la gestion des ressources du...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - Au cours d’une communication donnée le 11 septembre 2017, Léon Juste Ibombo, le ministre des Postes, Télécommunications et de l’économie numérique, a annoncé la création dans quelques jours du fonds pour l’accès et le service universel au Congo. Le fonds aura pour principale mission d’assurer le financement de projets visant à couvrir l’ensemble du territoire national en infrastructures et services de communications électroniques, notamment en zone rurale ou enclavée. Il sera alimenté par les contributions des opérateurs...

Pages