| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(Xinhua 23/03/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Dans le cadre de la Journée mondiale des forêts célébrée le 21 mars, la ministre en charge des forêts du Congo, Rosalie Matondo, a rendu publique une déclaration dans laquelle elle a indiqué que 80% des ménages du pays utilisaient le bois comme source d'énergie. "Environ 17.000 hectares de forêts sont détruits chaque année dans notre pays du fait des défrichements occasionnés par l'agriculture sur brûlis, la récolte du bois de chauffe, la production du charbon de bois, les incendies de forêts, l'exploitation minière et l'ouverture de routes", a-t-elle déploré. Profitant de la journée internationale des forêts, Mme Matondo a invité les Congolais à s'engager à ralentir le déboisement, à conserver les...
(APA 23/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La croissance économique réelle de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait se situer à 1,6% en 2017 contre 0,2% un an auparavant, selon les prévisions du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de la sous-région (BEAC). Au terme de sa première session de l’année, tenue mercredi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cette reprise sur le compte de la remontée des cours du pétrole ainsi que la mise en œuvre des réformes actées dans le programme des réformes économiques et financières. Le CPM table également sur une amélioration dans la gestion des finances publiques, avec un recul du déficit budgétaire base engagements, hors dons à hauteur...
(Agence Ecofin 23/03/17)
Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l'Afrique centrale (Beac) réuni à Yaoundé, au Cameroun le 22 mars, a indiqué que la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) connaîtra une reprise de la croissance économique réelle, avec un taux de 1,6% en 2017 contre 0,2% en 2016. Selon Abbas Mahamat Tolli (photo), gouverneur de la Beac, « cette reprise de la croissance est en lien avec la remontée des cours du brut et...
(Xinhua 23/03/17)
Plongée dans une profonde crise économique, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) a enregistré une décélération plus marquée de la croissance de son produit intérieur brut (PIB) à 0,2% en 2016, révèle mercredi une analyse de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) qui table cependant sur une reprise de 1,6% en 2017. Selon les récentes estimations publiées en décembre par la BEAC, la CEMAC, espace communautaire composé du Cameroun, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la...
(RFI 21/03/17)
Un déficit abyssal, des centaines de salariés qui ne sont plus payés, des avions cloués au sol depuis le 10 octobre 2016. Voilà ce qui reste de la compagnie aérienne nationale du Congo Brazzaville, ECAir, lancée en grande pompe en 2011 et à grand renfort d'argent public, près de 500 millions d'euros. Un rapport d'audit commandé en fin d'année par le ministère des Finances, confié aux cabinets congolais Cacoges et Rainbow et rendu public en février, met clairement en cause la gestion de l'entreprise en soulignant de possibles conflits d'intérêts avec certains partenaires, des anomalies dans les comptes, de nombreuses dépenses non justifiées, des charges d'exploitation exorbitantes, etc.
(Agence Ecofin 21/03/17)
(Agence Ecofin) - Le 15 mars dernier, l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (Arpce) a constaté un arrêt pendant quelques heures du réseau de l’opérateur de téléphonie mobile MTN. Cette situation a suscité de nombreux désagréments auprès des consommateurs. Afin de tirer toutes les conséquences de ce manquement, le régulateur télécoms a sommé l’entreprise de s’expliquer. Dans un communiqué, Yves Castanou, le directeur général de l’Arpce, a expliqué que «conformément à la loi, MTN Congo devra...
(RFI 20/03/17)
A 57 ans révolus, il est le tout premier citoyen d'origine équato-guinéenne à présider aux destinées de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC). Fortunato Ofa Mbo Nchama a été intronisé le samedi 18 mars à Brazzaville au siège de cette institution sous-régionale pour un mandat de cinq ans. Il a décidé de ne financer que des projets ayant un véritable impact sur le quotidien des populations ; d'épargner et de réduire les importations surtout en cette...
(Xinhua 20/03/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Les dirigeants de la Banque de développement de l'Afrique centrale (BDEAC), entendent, sous la conduite de leur nouveau président, mobiliser plus de nouvelles ressources en vue d'appuyer la relance économique des pays de la communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), durement touchés par la chute des cours des matières premières. Cet engagement a été pris samedi à Brazzaville à l'issue de l'assemblée générale extraordinaire et du conseil d'administration de cette banque, couplée avec l'installation de...
(Agence Ecofin 17/03/17)
(Agence Ecofin) - La croissance économique de la République du Congo devrait progresser de 1% cette année après une récession de 2,1% en 2016. Cette bonne performance sera portée par une augmentation de la production pétrolière du pays, indique Reuters qui cite un communiqué du comité financier et monétaire du Congo. Cette hausse de la production d’or noir sera portée par l’entrée en activité cette semaine du champ pétrolier du français Total à Moho. Ce champ augmentera de 100 000...
(RFI 17/03/17)
Au Congo-Brazzaville, la compagnie aérienne ECAir se défend. Dans un document d'une vingtaine de pages que RFI a pu consulter, l'entreprise répond aux critiques formulées dans un rapport d'audit commandé par le ministère des Finances, et qui conclut à de graves dysfonctionnement de gestion. Un audit commandé pour tenter de comprendre comment cette entreprise dans laquelle l'Etat a investi plus de 500 millions d'euros depuis 2011 a pu faire faillite, au point de cesser toute activité en octobre dernier. En...
(APA 16/03/17)
APA-Brazzaville (Congo) - La production pétrolière du Congo sera d’environ 300.000 barils par jour en 2018 contre 250.000 baril par jour en 2016 selon les estimations du ministère des hydrocarbures rendues publiques jeudi à Brazzaville. Le ministère congolais des hydrocarbures justifie cette croissance de la production pétrolière par l’annonce par la société française Total, le 15 mars 2017, de la mise en production du champ pétrolier Moho Nord, en mer profonde à quelque 75 km au large de Pointe-Noire. Ce projet dans lequel la participation de Total est de 53,5%...
(Agence Ecofin 16/03/17)
(Agence Ecofin) - En République du Congo, le géant pétrolier français Total a annoncé la mise en production du périmètre Moho Nord situé en eau profonde, à 75 km au large de Pointe-Noire. D’une capacité de production de 100 000 barils de pétrole par jour, le projet Moho Nord contribuera à doper la production nationale congolaise et assurera au pays une place dans le peloton de tête des principaux producteurs du continent africain. A plein régime, Moho Nord devrait générer...
(Financial Afrik 16/03/17)
Total a annoncé, le 15 mars, avoir mis en production le projet Moho Nord en mer profonde, situé à 75 kilomètres au large de Pointe-Noire en République du Congo. Le projet, opéré par Total, a une capacité de production de 100 000 barils équivalent pétrole par jour. « Moho Nord est le plus important projet pétrolier jamais réalisé en République du Congo. Vitrine de l’excellence opérationnelle du Groupe en mer profonde, ce projet conforte notre position de leader en Afrique...
(Agence Ecofin 16/03/17)
(Agence Ecofin) - En proie à l’insécurité des terres agricoles qu’ils exploitent par location auprès de propriétaires qui ne se montrent pas toujours compréhensifs, les producteurs congolais en appellent à l’intervention de l’Etat. « Nous demandons au gouvernement de résoudre le problème des terres, qui ne facilite pas notre travail. La récolte qui devait déjà avoir lieu, se fera au mois de septembre à cause de quelques soucis que nous avons eus avec les propriétaires fonciers », a déclaré Davy...
(Agence Ecofin 16/03/17)
Selon un communiqué de l’agence de notation Fitch publié par Reuters le 15 mars, les programmes économiques proposés actuellement par le Fonds monétaire international (FMI) pourraient atténuer le manque à gagner provoquée par la baisse des recettes pétrolières subies par certains pays de la Cemac. Fitch cite nommément le Cameroun (B/Stable), la République du Congo (CCC) et le Gabon (B +/Négative). L’étendue des retombées des programmes FMI, selon l’agence de notation, dépendrait de la capacité de mise en œuvre des...
(AFP 15/03/17)
Le mouvement citoyen congolais Ras-le-bol a dénoncé mercredi à Brazzaville la "mauvaise gestion" de la compagnie aérienne publique Ecair, dont les avions sont cloués au sol depuis octobre en raison de son endettement, a constaté un journaliste de l’AFP. Une quinzaine de jeunes militants du mouvement se sont rassemblés durant une trentaine de minutes devant le siège d’Ecair (Equatorial Congo airlines), situé en face de l’aéroport international de Brazzaville. Ils ont scandé des slogans hostiles à la direction de la société, avant de se disperser sans incidents. "Il faut que les responsabilités soient établies et que les responsables de ce désordre financier répondent de leurs actes.
(Jeune Afrique 15/03/17)
Le géant pétrolier Total a annoncé ce mercredi 15 mars avoir mis en production le champ pétrolier de Moho Nord, situé au large de Pointe-Noire, et dont il est l'opérateur majoritaire. Le projet de Moho Nord, situé en mer profonde, à 75 kilomètres au large de Pointe-Noire, a une capacité de production de 100 000 barils équivalent pétrole par jour et constitue « le plus important projet pétrolier jamais réalisé en République du Congo », selon Total. Ce champ pétrolier...
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit de venir en aide à la République du Congo frappée par la chute des cours du pétrole et le rétrécissement subséquent de son économie. Suite à une mission de deux semaines, début mars, d’officiels de l’institution internationale et conduite par l'économiste sénégalais Abdoul Aziz Wane, le FMI a annoncé qu’il a entamé des discussions avec le gouvernement congolais en vue d’un «potentiel arrangement financier qui pourrait être soutenu par le FMI...
(Les Afriques 14/03/17)
À l’issue de l’audit diligenté par l’Etat congolais pour déceler les causes de la mise en déroute de la compagnie aérienne nationale Ecair, les experts-comptables ont découvert une société transformée en tonneau des Danaïdes avec des chiffres terrifiants qui donnent le tournis. Après avoir cloué Lina Congo, Air Congo, le régime de Brazzaville vient d’inscrire un nouveau palmarès de champion d’Afrique, toutes catégories confondues, de la mauvaise gestion et de la gabegie financière. En effet, au regard des éléments consignés...
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - La Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), organise en partenariat avec la Coopération allemande au développement (GIZ), du 13 au 17 mars 2017 en Guinée équatoriale, la 1ère session de formation des organisations de la société civile (OSC), membres des comités Itie (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) de la zone. Cette formation, indique la Cemac, fait suite à une étude initiée par le projet de Renforcement de la gouvernance dans...

Pages