Samedi 22 Juillet 2017
(Agence Ecofin 21/07/17)
(Agence Ecofin) - Au Congo, Sparrows Group et SPIE Oil & Gas Services qui fournissent des services dans la chaîne de production des hydrocarbures ont remporté un contrat de maintenance, d’inspection et de tests de cinq grues du FPU Likouf sur le projet pétrolier Moho Nord. Un contrat qui est aussi valable sur le TLP mobilisé sur le site. D’une durée de trois ans, à compter du troisième trimestre de l’année en cours, le contrat sera exécuté par SPIE, alors que Sparrows mettra à disposition des techniciens et experts spécialisés. Toutefois, le montant de l’accord n’a pas été précisé. Pour rappel, en août 2016, les deux partenaires avaient annoncé la signature d’un partenariat pour développer...
(APA 21/07/17)
Le président de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), le Tchadien Abbas Mahamat Tolli, a déploré jeudi à N’Djaména la faiblesse des crédits accordés par les banques de la sous-région, soulignant qu’avec des prêts équivalant à 15% du PIB de la zone CEMAC il est quasi-impossible d’envisager un développement économique. Img : La faiblesse des crédits bancaires plombent le développement de la CEMAC (responsable) «Malgré son expansion rapide au cours des dernières années, le financement bancaire en faveur de l’investissement productif demeure insuffisant. Il peine à soutenir la croissance économique à un rythme suffisant pour une transformation profonde des structures économiques de nos Etats», a déclaré Abbas Tolli dans un discours prononcé à la clôture des travaux du forum...
(Agence Ecofin 20/07/17)
Halilou Yerima Boubakary (photo), le secrétaire général (SG) de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), menace de sanctionner des commissaires aux comptes des établissements de crédit dans la zone Cemac. C’est le fait saillant qui ressort de la 4ème rencontre bisannuelle, tenue fin juin, à Libreville, au Gabon. Le responsable accuse certains Commissaires aux comptes de ne pas produire la revue du reporting Cerber qui « constitue un manquement, les exposant aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur...
(Jeune Afrique 19/07/17)
Les activités du groupe pétrolier Total ont été paralysées par deux grèves lancées en Mauritanie et au Congo-Brazzaville. Si la direction congolaise du groupe a annoncé la fin de la grève dans le pays, les négociations en Mauritanie semblent, elles, bloquées. Les employés de Total en Mauritanie sont en grève illimitée depuis le mercredi 12 juillet. Ils réclament des augmentations de salaire et le paiement de leurs heures supplémentaires. Les représentants du personnel ont pu rencontrer, lundi 17 juillet, la...
(RFI 19/07/17)
Durant deux jours, les 17 et 18 juillet, se sont tenues à Brazzaville les premières Assises nationales du tourisme du pays. Une volonté affichée de diversifier l'économie congolaise, mal en point depuis la chute des cours du pétrole. Le contraste est saisissant. Au lendemain des législatives, à quelques 90 kilomètres du Pool où le scrutin n’a pu se tenir pour des raisons de sécurité, à Brazzaville, l’on parle plutôt promotion du tourisme. La grande salle de conférence Cuvette de l’hôtel Radisson Blu M’bamou palace a été désignée pour accueillir les premières assises nationales du secteur. L’événement a un slogan décliné en hashtag #DestinationCongo, et un invité de marque, le docteur Taleb Rifai...
(APA 19/07/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Les premières assises nationales du tourisme, tenues du 17 au 18 juillet à Brazzaville ont recommandé la mise en place d’un fonds de garantie pour les entreprises touristiques au Congo, en vue de faire éclore son développement. Ces premières assises nationales du tourisme qui se sont tenues en présence du Secrétaire général de l’OMT (Organisation mondiale du Tourisme) , Dr Taleb Rifai ont aussi suggéré l’ouverture des capitaux aux entreprises, la mise en place d’une politique de visas...
(Agence Ecofin 19/07/17)
(Agence Ecofin) - En dévoilant son réseau 3G+ de la République centrafricaine le 15 juillet 2017, le groupe Azur Telecom a annoncé par la même occasion l’introduction de la même technologie au Congo d’ici la fin de l’année. Selon les précisions de Jean Bruno Obambi, son Président-directeur général, la technologie mobile à haut débit sera opérationnelle dans le pays d’ici le mois de septembre 2017. Des sites GSM de quatrième génération sont d’ailleurs déjà en cours d’installation au Congo dans...
(Agence Ecofin 18/07/17)
(Agence Ecofin) - A l’occasion de la session ordinaire du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), tenue le 11 juillet à Yaoundé, Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de cette institution, a réagi à la rumeur selon laquelle, le président français Emmanuel Macron aurait déclaré, quelques jours plus tôt au Mali : « Si on n’est pas heureux dans le FCFA, on le quitte, on crée sa monnaie[…]». « Ce n’est pas la France...
(Agence Ecofin 17/07/17)
Réuni le 11 juillet dernier, à la faveur de sa session ordinaire, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a relevé une reprise progressive de la croissance, consécutive au dynamisme du secteur non pétrolier au niveau de la sous-région. Le communiqué publié au terme de cette rencontre relève une légère remontée de la croissance économique (+0,8%) en termes réels, une atténuation des tensions inflationnistes avec un taux de +1,6% à fin décembre...
(APA 17/07/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Les assises nationales du tourisme au Congo débutent ce lundi à Brazzaville en présence du Secrétaire général de l’OMT(Organisation mondiale du Tourisme) ,le Dr Taleb Rifai, arrivé la veille dans la capitale congolaise. Prévus jusqu’au 18 juillet les assises ont pour objectif de ‘’faire du Congo une destination touristique incontournable en Afrique’’. Le secrétaire général de l’OMT, le Dr Taleb Rifai, est accompagné d’une délégation de hauts fonctionnaires et d’une quinzaine des journalistes internationaux spécialisés des questions du...
(RFI 15/07/17)
Au Congo-Brazzaville, se dirige-t-on vers la fin du mouvement social au sein du groupe Total ? Les employés du groupe réclament, depuis le début de la semaine, le versement de leurs avantages sociaux, mais aussi la démission du directeur de Total à Pointe-Noire. Le groupe pétrolier a publié vendredi 14 juillet un communiqué dans lequel il annonce la reprise de la production sur tous ses sites. Mais des questions subsistent autour du mouvement social. L’arrêt de la production sur les sites pétroliers de Total à Pointe-Noire aura duré à peine plus de 24 heures.
(APA 15/07/17)
Le président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), Pierre Moussa, a déclaré vendredi au sortir d’une audience avec le président Denis Sassou N’Guesso, que l’organisation qu’il dirige a enregistré des avancées dans les réformes des économies des pays membres». Pierre Moussa était venu, en sa qualité du président du Comité de pilotage des réformes, rendre compte au chef de l’Etat congolais des avancées enregistrées dans le processus d’achèvement des réformes économiques entamées dans...
(Les Echos 14/07/17)
L’agence a abaissé la note du Congo à « CCC », signe d’un quasi-défaut de paiement. Un nouvel épisode de la saga Commisimpex, qui oppose le clan Sassou-Nguesso et l’homme d’affaires Mohsen Hojeij depuis des décennies. Défaut ou pas défaut ? Les avis divergent. Le 7 juillet, l'agence Standard & Poor's a décidé d'abaisser la note de crédit du Congo de « B- » à « CCC », tout en la plaçant sous surveillance. Une décision qui a vivement irrité Brazzaville. Les...
(RFI 14/07/17)
Au Congo-Brazzaville, les sites d'exploitation du géant pétrolier Total sont à l'arrêt, paralysés par un mouvement social des employés. L'intersyndicale des salariés du groupe a annoncé une mobilisation générale jusqu'à ce que la direction réponde à leurs revendications. Selon une source proche du dossier, c'est un échange entre des salariés de Total et leur directeur qui a mis le feu aux poudres. Un échange qui a eu lieu lors d'une visite sur site, en mer de Yanga au large de...
(Jeune Afrique 13/07/17)
L’imbroglio s'épaissit autour de l'affaire Commisimpex, du nom de la société qui réclame au Congo de vieilles créances impayées. Elle a connu un nouveau rebondissement, fin juin. La justice américaine, qui avait donné raison à Commisimpex, a gelé un versement congolais destiné au remboursement de la dette extérieure du pays. Dans la foulée, l'agence de notation S&P a dégradé la note de cette dette, arguant que le pays avait fait défaut. Dans un communiqué daté du 12 juillet, la République...
(APA 13/07/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a relevé, au niveau de la sous-région, «une reprise progressive de la croissance, consécutive au dynamisme du secteur non pétrolier». Dans une note de conjoncture publiée mercredi, au terme de sa session ordinaire tenue la veille dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance relève, à la lumière des données économiques, monétaires et financières actualisées de l'année 2017, une légère remontée de la...
(Jeune Afrique 12/07/17)
Chiffres à l’appui, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a balayé le 11 juillet les spéculations entretenues depuis des semaines sur les réseaux sociaux et parfois reprises par des médias. Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale est monté au créneau pour démentir la rumeur d’une prochaine dévaluation du Franc Cfa d’Afrique centrale. « Aucun facteur objectif ne plaide aujourd’hui en faveur d’un ajustement monétaire dans la Cemac », a conclu Abbas...
(APA 12/07/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, a exclu tout risque de dévaluation du francs CFA ainsi que l’annonce une certaine opinion depuis quelques mois. S’exprimant face à la presse mardi à Yaoundé, la capitale camerounaise, au terme de la 2èmeréunion ordinaire de l’année de l’Institut d’émission, il a martelé que ces rumeurs sont sans aucun fondement. «Les rumeurs sur la dévaluation du franc CFA ont cours depuis quelques temps,...
(La Tribune 10/07/17)
Alors que l’économie congolaise pourrait connaitre une deuxième année successive de récession selon les prévisions de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le pays tente de multiplier les pistes de sortie. En première ligne, le tourisme. Brazzaville prépare activement ses premières assises touristiques qui se tiendront les 17 et 18 juillet prochains avec, entre autres, la présence attendue du secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OIT), le Jordanien Taleb Rifai. « Je veux [...] rendre crédible la...
(RFI 10/07/17)
Resté longtemps dépendant du pétrole qui représente à lui seul 60% du PIB, le Congo veut désormais diversifier son économie en jouant la carte du tourisme. Les autorités l'ont annoncé ce week-end. Un plan directeur de développement du potentiel touristique du pays sera au cœur des premières assises touristiques du pays prévues les 17 et 18 juillet à Brazzaville. Le Congo ambitionne de faire passer la part du tourisme au PIB de 3% à 10% à l’horizon 2021 grâce à la mise à exécution d’un plan directeur nécessitant des capitaux nationaux et étrangers.

Pages