Mardi 17 Octobre 2017

Les malendendants d'Afrique en conclave à Brazzaville

Les malendendants d'Afrique en conclave à Brazzaville
(Xinhua 23/09/17)

BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Un sommet regroupant des handicapés auditifs de plusieurs pays d'Afrique s'est ouvert vendredi 22 septembre à Brazzaville.

Placée sous l'égide du ministère congolais des Affaires sociales, la rencontre de Brazzaville permettra aux handicapés auditifs regroupés au sein d'une plate-forme continentale, de faire entendre leur voix au plus haut niveau pour une meilleure prise en compte de leurs problèmes par les plus hautes autorités africaines.

Selon la présidente de l'Organisation nationale des femmes devenues sourdes du Congo (Onafedsco), Roseline Ouenabio, dont le pays accueille les assises, l'objectif visé est de faire le plaidoyer pour mettre un terme aux discriminations dont les sourds sont victimes, en dépit de leurs aptitudes.

"Les personnes vivant avec handicap auditif ont la capacité et des compétences. Elles peuvent mieux faire en apportant quelque chose pour le développement de nos sociétés", a-t-elle indiqué.

Au Congo, a ajouté Roseline Ouenabio, l'association a déjà favorisé la scolarisation gratuite de soixante élèves sourds l'année dernière grâce à la volonté des enseignants valides.

Pour ce sommet de Brazzaville, le programme prévoit plusieurs activités, notamment des communications sur le thème éducation des sourds ; forces et faiblesses et autres. A cela s'ajoutent la présentation du premier livre congolais en langue de signe ; des collections des nouvelles créations de vêtements, des expositions photos ainsi que des collectes des fonds en faveur de ces personnes handicapées.

De même, chaque pays partagera son expérience et incitera les enfants sourds à se prendre en charge en vue de leur épanouissement.

"Ce premier congrès africain des sourds permettra de lancer les bases en recueillant les forces et faiblesses de chaque pays afin de les fédérer de manière à avoir des résultats fiables pour le bien-être des enfants vivant avec handicap auditif en Afrique", a rappelé Leonard Kouakou de l'Organisation nationale des parents auditifs de Côte d'Ivoire.

En Afrique, la situation des enfants handicapés auditifs se présente presque de la même manière. La volonté politique des dirigeants du continent suscite, d'après les participants, l'espoir d'un rendement meilleur. Elle s'est traduite, au Congo, par l'implication du chef de l'Etat qui a facilité la tenue de ce sommet en terre congolaise.

Commentaires facebook