Lundi 29 Mai 2017

Congo : les autorités judiciaires initient une opération de répression des hors la loi

Congo : les autorités judiciaires initient une opération de répression des hors la loi
(Xinhua 12/05/17)

BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le procureur de la République près du Tribunal de grande instance de Brazzaville, André Gakala Oko, a lancé le 11 mai à Brazzaville, une opération spéciale de police pour traquer et interpeller tous les criminels et hors la loi qui sévissent dans les grandes villes au Congo.

Dénommée "Patrouille judiciaire", cette opération spéciale mixte est co-menée par la police et la gendarmerie. Elle vise à traduire devant les tribunaux tous les malfrats afin qu'ils répondent de leurs actes qualifiés d'ignobles.

Lancée dans la ville capitale, elle devrait se poursuivre dans les grandes métropoles du Congo (Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie) où se développe, depuis quelques temps le grand banditisme imputé essentiellement aux groupes de "gangs" composés aussi bien des jeunes congolais que des sujets étrangers, en majorité ceux en provenance de la RDC et de la Centrafrique.

"L'objectif fondamentale de cette patrouille judiciaire est de permettre à tous les officiers de police judiciaire de Brazzaville d'éradiquer par tous les moyens, le phénomène Bébés noirs et de Koulouna (groupes de bandits) qui sévissent à Brazzaville", a précisé le procureur général au lancement de l'opération, soulignant que "les Bébés noirs sèment la terreur à Brazzaville" et que les autorités les combattraient "par tous les moyens de droit afin qu'ils soient traduits devant les juridictions".

Selon lui, outre les gangsters, la traque concerne également leurs complices qui tomberont dans les mailles des forces de l'ordre, conformément à la loi.

En vue d'alerter la population sur cette traque qui se veut pérenne, André Gakala Oko, a effectué une ronde de quelques quartiers périphériques réputés fiefs de ces bandits qui opèrent, de jour comme de nuit avec des armes blanches.

Commentaires facebook