Samedi 24 Juin 2017

Congo: le ministre chinois des Affaires étrangères attendu à Brazzaville

Congo: le ministre chinois des Affaires étrangères attendu à Brazzaville
(Xinhua 06/01/17)

BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, est attendu mardi prochain à Brazzaville pour une visite officielle de 24 heures en République du Congo. On indique de sources diplomatiques qu'il sera reçu par le président Denis Sassou N'Guesso avec qui il évoquera, entre autres, des sujets liés à la coopération bilatérale.

Ces quinze dernières années, cette coopération a été portée par un partenariat stratégique dont le Congo et la Chine tirent des avantages réciproques dans divers domaines. Il n'y a qu'à se référer, côté Congo, au développement d'infrastructures routières, hydroélectriques ou aéroportuaires.

La coopération sino-congolaise s'est renforcée davantage avec les visites du président chinois Xi Jinping et de Denis Sassou N'Guesso dans les deux pays respectifs, notamment en mars 2013 pour le président chinois à Brazzaville et en juin 2014 et juillet 2016 pour celui du Congo en Chine.

Elle a permis de voir les deux pays conclure de nouveaux accords de coopération dans divers domaines tels que la construction d'infrastructures de base, la protection environnementale, la santé, l'éducation, le sport et la culture.

"Depuis ces dernières années, les relations sino-africaines sont parvenues à une nouvelle étape historique. Avec la consolidation continue de la confiance politique mutuelle et les échanges de visites de haut niveau, le nouveau partenariat stratégique avec le Congo s'est élevé à un nouveau niveau", a confié un diplomate chinois en poste au Congo.

Grâce à ces accords, les commerçants chinois ont été autorisés à ouvrir des boutiques dans ce pays d'Afrique centrale. L'objectif de la coopération sino-congolaise est de bâtir un partenariat mutuellement bénéfique.

Dans un contexte où l'économie congolaise est peu diversifiée, dépendante des importations de produits manufacturés et de l'industrie pétrolière, avec une main d'œuvre peu qualifiée, la croissance des échanges et des investissements chinois s'est renforcée.

Commentaires facebook