Lundi 22 Mai 2017

Violences en République du Congo, 15 insurgés tués

Violences en République du Congo, 15 insurgés tués
(Reuters 20/03/17)
Des soldats congolais

BRAZZAVILLE, (Reuters) - Une quinzaine d'insurgés ont été tués par les forces de sécurité en République du Congo lors d'une opération militaire effectuée dans le département du Pool. Ce secteur est un des fiefs du chef rebelle Frédéric Bintsamou, alias le Pasteur Ntumi, et police et gendarmerie y interviennent à intervalles réguliers depuis un an. Le raid des forces de sécurité, selon un communiqué officiel, visait la localité de Renéville où se trouvait un groupe commandé par le chef de cabinet du Pasteur Ntumi, Daniel Bayidikila Malonga. Ce dernier a pu s'enfuir.

Des explosifs, des armes et des munitions ont été saisis. Le gouvernement de Brazzaville accuse le Pasteur Ntumi d'être responsable des affrontements meurtriers en avril dernier dans la capitale, quelques jours après la réélection du président Denis Sassou-Nguesso, à la faveur d'un scrutin dont l'opposition a contesté la validité. Le Pasteur Ntumi, qui avait commandé une milice, les "ninjas", engagée il y a vingt ans dans une guerre civile contre le président Sassou-Nguesso, a repris le maquis après l'élection.

(Philon Bondenga, Gilles Trequesser pour le service français)

Commentaires facebook