Mercredi 20 Septembre 2017

République du Congo : la directrice générale du CHU de Brazzaville finalement limogée

République du Congo : la directrice générale du CHU de Brazzaville finalement limogée
(AfricaNews 14/07/17)

Les remous au sein du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville, la capitale de la République du Congo se poursuivent. Mardi 11 juillet, une note du ministère de la Santé a annoncé le remplacement de Gisèle Marie Gabrielle Ambiero, jusque-là directrice générale du CHU, par Jérémie Mouyokani.

Un remaniement qui devrait permettre “d’apaiser le climat social”, précise la note du ministère, alors que le CHU était de nouveau sur le fil après le dépôt d’un préavis de grève par l’intersyndicale des agents. Ces derniers réclamaient entre autres mesures urgentes, le changement de la direction générale du CHU et la nomination d’un directeur par intérim.

A présent installé, le nouveau DG Jérémie Mouyokani aura par ailleurs à s’assurer de l’amélioration de l’offre de soins, améliorer le dialogue social avec les différentes catégories du CHU-B ou encore s’assurer de l’application des procédures comptables et financières du centre en conformité avec le règlement de la comptabilité publique.
>>>LIRE AUSSI : “Congo – CHU de Brazzaville : la directrice dénonce un “grand État mafieux” dans une lettre ouverte au président Sassou”:http://fr.africanews.com/2017/06/22/congo-chu-de-brazzaville-la-directri...

S’agissant de sa prédécesseur, elle a été appelée à “d’autres fonctions”, a vaguement mentionné la note, sans plus de détails. Fin juin, Gisèle Marie-Gabrielle Ambiero adressait une lettre ouverte au chef d‘État congolais, Denis Sassou N’Guesso. Elle y révélait entre autres un “grand réseau mafieux” qui “vole, pille, ment, désoriente et désinforme” au sein du CHU.

L’objectif de cette lettre, expliquait-elle, était d’attirer l’attention du président congolais et de solliciter son soutien.

Commentaires facebook