Dimanche 19 Novembre 2017

Le Fonds mondial pour la nature soutient le Cameroun pour l’aménagement de la boucle minière du Dja, frontalière du Congo

Le Fonds mondial pour la nature soutient le Cameroun pour l’aménagement de la boucle minière du Dja, frontalière du Congo
(Agence Ecofin 08/11/17)

Le ministre camerounais de l’Economie, Louis Paul Motaze (photo), et Hanson Njiforti, directeur national du Fonds mondial pour la nature (WWF) au Cameroun, ont procédé, le 7 novembre, à la signature d’une convention de partenariat à Yaoundé. C’est dans le cadre du programme d’aménagement et de développement intégré de la boucle minière du Dja (Padi-Dja) où sont prévus des projets miniers (fer de Mbalam, nickel-cobalt de Lomié, fer de Nkout, Nabeba…) frontalière du Congo.

Louis Paul Motaze a expliqué que le Padi-Dja est un espace à écologie sensible dans lequel se trouvent implantées plusieurs aires protégées classées parmi les plus importantes du Cameroun, en ce qui concerne la diversité biologique. Il s’agit notamment de la réserve de faune et de biosphère du Dja, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, des parcs nationaux de Boumbabek-Nki et du massif forestier de Ngoyla-Mintom. Ces aires protégées font partie du complexe transfrontalier de conservation dénommé le « Tridom », créé à Brazzaville en 2005 par le Cameroun, le Congo et le Gabon.

« La signature de la convention donnera l’opportunité au Cameroun de bénéficier de l’ingénierie du Fonds mondial pour la nature, à l’effet de développer les activités du Padi-Dja tout en limitant les impacts négatifs sur l’environnement et la biodiversité », a déclaré le ministre en charge de l’Economie.

S.A

Commentaires facebook