Jeudi 23 Novembre 2017

Des coups de feu dans les quartiers sud de Brazzaville

Des coups de feu dans les quartiers sud de Brazzaville
(APA 16/05/17)

APA-Brazzaville (Congo) - Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de lundi à mardi à Madibu, Ngangaligolo et Mayanga, des quartiers situées après la rivière Djoué au sud de Brazzaville, appris APA mardi matin de sources concordantes.

Selon ces sources, les coups de feu de la nuit auraient pour origine une tentative de Frédéric Bitsamou (alias Ntumi) et ses miliciens Ninjas Nsiloulou de marcher sur Brazzaville pour libérer le Secrétaire général de leur parti politique le CNR (Conseil national des républicains), J.gustave Ntondo, arrêté à Brazzaville par les autorités.

J .Gustave Ntondo dont la nouvelle de l’arrestation circule depuis le lundi était envoyé à Brazzaville pour nouer des attaches en vue des négociations ou un dialogue entre le président de son parti politique le Pasteur Ntumi (Frédéric Bintsamou) et le pouvoir de Brazzaville, destiné à mettre fin à la crise dans le département du Pool.

De sources concordantes, l’on appris que depuis ce matin il n’y a pas de circulation des populations entre le Pool et Brazzaville, le pont du Djoué qui relie ces deux départements étant contrôlé par les forces armées congolaise (FAC) qui repoussent les assaillants.

Dans un message publié le 6 mai dernier qui circule dans les réseaux sociaux et est reproduit par des journaux de la place, Ntumi accuse le pouvoir de Brazzaville de massacrer les populations du Pool.

Depuis le déclenchement de cette crise, le 4 avril 2016, on déplore plusieurs morts, des milliers de déplacés et la destruction de villages entiers.

Au moment où l’insécurité règne dans le département du Pool, à Brazzaville la population vague calmement à ses occupations quotidiennes et du côté du pouvoir on ne dit mot sur ce qui se passe réellement de l’autre côté partie de la capitale.

Commentaires facebook