Lundi 29 Mai 2017

Congo-Brazzaville: le gouvernement en guerre contre les «Bébés noirs»

Congo-Brazzaville: le gouvernement en guerre contre les «Bébés noirs»
(France TV Info 16/05/17)
Une patrouille de la gendarmerie au quartier Jacques Opangault à Brazzaville, le 11 mai 2017.

Les autorités congolaises ont annoncé des mesures pour éradiquer ces groupes d’adolescents qui terrorisent les habitants des quartiers nord de Brazzaville, surnommés les «Bébés noirs». Ils ont entre 13 et 20 ans, «tuent, pillent, violent les femmes (...), sèment la terreur et la désolation», a réaffirmé le procureur de la République. Un phénomène récurrent dans la capitale depuis plusieurs années.

Les Brazzavillois sont dans l'attente de mesures draconniennes à l'encontre des «Bébés noirs». «Nous allons combattre dès cet instant les Bébés noirs et leurs complices et nous allons les mettre hors d'état de nuire», a annoncé, le 11 mai 2017, le procureur de la République André Ngakala. La scène s'est déroulée au commissariat central de la Tsiémé, quartier populaire de la capitale Brazzavile, mais le nombre d'agents affectés à cette opération dont l'objectif est de «permettre à tous les officiers de police judiciaire de (les) éradiquer par tous les moyens» n'a pas été précisée.

M.Ngakala, qui a dirigé la première patrouille mixte impliquant des gendarmes et des policiers dans plusieurs quartiers nord de Brazzaville, avait affiché, en juillet 2016, la même détermination et fait peu ou proue les mêmes promesses pour lutter contre ces apprentis-criminels surnommés les «Bébés noirs» qui restent insaisissables et alimentent la psychose des habitants.

Commentaires facebook