Mardi 23 Janvier 2018

Congo 2018 : année de la lutte contre la corruption, annonce Sassou Nguesou

Congo 2018 : année de la lutte contre la corruption, annonce Sassou Nguesou
(APA 02/01/18)

APA-Brazzaville(Congo) - Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso a réaffirmé la volonté de son gouvernement, en ces temps de crise économique, à lutter contre la corruption, la réduire le train de vie de l’Etat et relancer l’agriculture afin de parvenir à l’autosuffisance alimentaire dans le pays.

« La crise doit nous aider à rectifier certains comportements(…),il s’agit de réprimer ,éduquer, redresser lorsque les faits l’exigent. Face à la fraude, la corruption, la concussion, le trafic d’influence, le laxisme » a déclaré le président congolais dans son discours de fin année 2017 prononcé dimanche soir.

« Sanctionner sera la pierre angulaire de la gouvernance, sur l’autel de la législation et de la réglementation en vigueur », at-il assuré avant de marteler que « la lutte contre la corruption doit être menée dans tous les secteurs de l’Etat et plus particulièrement, au niveau des régies financières

« Sauvons nous, nous-mêmes .N’attendons pas que le salut vienne d’ailleurs » a dit le président congolais qui a annoncé dans la foulée la tenue imminente du Conseil supérieur de la magistrature qui d’après lui : « offrira l’opportunité d’examiner les possibilités d’insuffler plus d’efficacité à la justice et de combattre la corruption. »

Et le président Sassou de préciser que : « dans notre pays, aucune disposition n’interdit aux Procureurs de la République de se saisir des dossiers délictueux, y compris ceux de portant sur des crimes économiques. »
Affirmant que la situation économique actuelle du pays devrait détourner ses compatriotes de la facilité, il les a invités à promouvoir l’excellence afin que l’intelligence collective secrète de nouveaux modes de penser et d’agir(…)

Selon lui, ‘’c’est ce qui fera que nos partenaires se mobilisent pour nous aider d’avantage’’.

Le président congolais a instruit sur la réduction du train de vie de l’Etat en ces termes : « Je renouvelle les instructions inhérentes à la nécessité de réduire la fréquence des missions à l’étranger, la composition des délégations, il en est de même de l’usage abusif des véhicules administratif et de service ».

Ce rappel annonce d’autres mesures et réformes visant la réduction du train de vie de l’Etat sur lesquelles doit se pencher sans délai ,le gouvernement »,a-t-il poursuivi.

« Dès le début de l’année 2018,il importera de relever plusieurs défis dont, celui de l’offre alimentaire insuffisante en denrées de base »,a annoncé le chef de l’Etat congolais qui a émis le vœu que : « l’autosuffisance alimentaire annoncée durant plusieurs années ne soit plus un slogan creux. »

Il s’est engagé à veiller à ce que les financements inscrits au budget de l’Etat exercice 2018, pour le développement de l’agriculture, soient mobilisés de ‘’manière effective’’.

Commentaires facebook