Vendredi 23 Juin 2017

Dans le monde

(AFP)

Les forces de sécurité saoudiennes ont déjoué vendredi une action "terroriste" contre la Grande Mosquée de La Mecque, premier lieu saint de l'islam, où des dizaines de milliers de fidèles étaient rassemblés, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Onze personnes, dont cinq policiers, ont été blessées dans l'effondrement d'un bâtiment de trois étages où se barricadait un kamikaze qui s'est fait exploser, a précisé un porte-parole du ministère dans un communiqué publié par l'agence officielle Spa.

(AFP)

L'acteur vedette Johnny Depp s'est excusé vendredi pour avoir évoqué en plaisantant un assassinat de Donald Trump lors d'un festival de musique en Angleterre, en déclarant qu'il était "peut-être temps" qu'un acteur tue le président américain.

La star de "Pirates des Caraïbes" a envoyé un communiqué au magazine People en affirmant que ses paroles au festival de Glastonbury "ne sont pas ressorties comme (il) en avai(t) l'intention".

"J'essayais juste d'être amusant, pas de faire du mal à quiconque", a-t-il ajouté.

(AFP)

Un total de 800 appartements répartis dans 5 tours d'habitation du nord de Londres vont être "évacués immédiatement" pour permettre la réalisation de "travaux urgents" de sécurité incendie, a annoncé vendredi soir la municipalité de Camden.

L'évacuation "a lieu immédiatement. Nous ne pouvons pas être sûrs que les gens sont en sécurité", a déclaré Georgia Gould, responsable de la municipalité, neuf jours après l'incendie qui a ravagé la tour Grenfell, faisant 79 morts.

(AFP)

L'Armée de libération nationale (ELN), dernière guérilla en activité en Colombie, a annoncé vendredi la libération de deux journalistes néerlandais qu'elle avait enlevés lundi.

"Nous annonçons que les deux étrangers enlevés par l'ELN dans le Catatumbo (nord-est, ndlr) ont été libérés en parfaite condition" de santé, a indiqué sur son compte Twitter la guérilla, actuellement en négociations de paix avec le gouvernement.

(AFP)

La coalition menée par les Etats-Unis en Syrie et en Irak a éliminé dans une frappe aérienne un responsable financier du groupe Etat islamique (EI), impliqué dans les transferts de fonds des jihadistes avec l'étranger, a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué.

Fawaz Muhammad Jubayr al-Rawi était sur la liste des sanctions du Trésor américain.

Il a été tué vendredi 16 juin dans une frappe aérienne à Boukamal, près de la frontière irakienne, dans la province de Deir Ezzor, riche en pétrole et en grande partie contrôlée par l'EI.

(AFP)

Des slogans hostiles à la famille régnante saoudienne et au groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont été scandés vendredi, avec les traditionnels "mort à Israël", lors des manifestations organisées à travers l'Iran pour la "Journée de Jérusalem".

"La Journée d'Al-Qods" (Jérusalem en arabe) est célébrée tous les ans en Iran depuis la révolution islamique de 1979 pour soutenir la cause palestinienne.

(AFP)

Le fils aîné de Helmut Kohl a jugé vendredi "indignes" les prochaines funérailles de l'ancien chancelier organisées par sa belle-mère, envenimant un peu plus la querelle familiale autour du père de la Réunification allemande.

"Je trouve les derniers développements indignes pour mon père, pour l'Allemagne et pour l'Europe", a déclaré Walter Kohl, 53 ans, né comme son frère cadet de la première union l'ancien chancelier, mort le 16 juin à 87 ans.

(AFP)

Les évêques catholiques ont invité vendredi à Kinshasa les Congolais à se mobiliser et à se mettre "debout" pour demander l'application intégrale de l'accord de sortie de crise entre pouvoir et opposition en République démocratique du Congo, conclu sous leur médiation.

(AFP)

L'incendie qui a ravagé une tour de logements sociaux la semaine dernière à Londres n'est pas d'origine criminelle et est parti d'un réfrigérateur défectueux, a annoncé vendredi une des responsables de la police scientifique de la capitale britannique.

Fiona McCormack a précisé à la presse que le feu, qui a fait au moins 79 morts, était parti du compartiment congélation de l'appareil de marque Hotpoint, fabriqué par le numéro un mondial de l'électroménager Whirlpool.

(AFP)

De sa fenêtre, au 18ème étage d'une tour londonienne, Pippa Wordsworth désigne le sommet calciné de la tour Grenfell, où au moins 79 personnes ont péri la semaine dernière. Sur les façades de son immeuble, le même revêtement hautement inflammable.

"Cette tragédie rappelle à quel point le feu peut être dangereux", dit à l'AFP cette élégante grand-mère aux cheveux décolorés, coupés au carré. "J'ai un de mes petits-enfants avec moi actuellement. Désormais, je suis terrifiée à chaque seconde où je suis dans l'immeuble".

(AFP)

L'armée syrienne a pénétré vendredi pour la première fois depuis 2014 dans la province orientale de Deir Ezzor, contrôlée entièrement par le groupe Etat islamique (EI) à l'exception d'une partie de sa capitale et de l'aéroport, selon une ONG.

"L'armée syrienne, avec des combattants iraniens, libanais et irakiens, a pénétré aujourd'hui de 8 km à l'intérieur de la province en longeant la frontière avec l'Irak, grâce à un important appui russe", a affirmé le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

(AFP)

Le zoo de Tokyo où est né le 12 juin un bébé panda, une première depuis cinq ans dont tout le Japon s'est réjoui, a annoncé vendredi qu'il s'agissait d'une femelle, apparemment en bonne santé.

Le sexe, très difficile à déterminer chez les petits pandas, a pu être confirmé sur la base de photos envoyées à un centre de recherche spécialisé en Chine, patrie de ces populaires animaux, a précisé à l'AFP un porte-parole du zoo d'Ueno.

(AFP)

Des cérémonies de "purification" se dérouleront au Togo du 3 au 9 juillet pour "promouvoir l'esprit d'apaisement" et de "tolérance", après les violences politiques commises dans l'histoire récente du pays, notamment en 2005, a indiqué vendredi le gouvernement.

Ces cérémonies vont également "contribuer à la consolidation du climat de décrispation en prélude au programme de réparation (indemnisation, ndlr) des victimes", précise un communiqué lu sur les médias d'Etat.

(AFP)

Le tourisme est devenu pour les habitants de Barcelone le problème numéro un de leur ville, la plus visitée d'Espagne, selon un sondage commandé par la mairie publié vendredi.

Le tourisme dans la cité méditerranéenne de 1,6 million d'habitants est considéré comme un problème par 19% des 800 sondés, devançant le chômage et les conditions de travail (12,4%) qui constituaient depuis 2009 la première préoccupation.

(AFP)

Les ambitions présidentielles du principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, ont été refroidies vendredi par la commission électorale centrale, qui l'a jugé inapte à se présenter contre Vladimir Poutine en mars prochain en raison d'une condamnation de justice.

L'opposant de 41 ans, qui a organisé fin mars et mi-juin deux manifestations anticorruption mobilisant surtout des jeunes, reste déterminé à défier le président russe et mène campagne dans toute la Russie malgré de nombreux obstacles, voire des agressions visant ses partisans.

(AFP)

Emmanuel Macron et Angela Merkel ont vanté vendredi la relance du moteur franco-allemand pour faire avancer l'Europe, lors d'un sommet à Bruxelles, au moment où le Royaume-Uni prépare ses valises pour la quitter.

"La symbiose entre la France et l'Allemagne est la condition pour que l'Europe avance. Il n'y a pas de solution pertinente si elle n'est pas pertinente pour la France et l'Allemagne", a plaidé le nouveau président français, lors d'une longue (45 minutes) conférence de presse commune, devant une salle pleine à craquer.

(AFP)

L'homme qui a foncé à bord d'une camionnette sur des fidèles musulmans près de la mosquée de Finsbury Park en début de semaine à Londres a été mis en examen pour "meurtre lié au terrorisme", ont annoncé le parquet et la police vendredi.

Darren Osborne, 47 ans, de Cardiff au Pays de Galles, a comparu vendredi devant le tribunal londonien de Westminster, pour une première audition après son attentat qui a fait un mort et onze blessés dans la nuit de dimanche à lundi.

(AFP)

Des attentats ont ensanglanté le dernier vendredi du mois sacré du ramadan au Pakistan, faisant au moins 30 morts et des dizaines de blessés, un bilan qui pourrait encore grimper selon les autorités.

Un premier attentat à la mi-journée a fait au moins 13 morts devant un QG de la police au Baloutchistan, province instable du sud-ouest.

Bien plus au nord, un marché bondé de Parachinar, à la frontière afghane, a été frappé en pleine heure de pointe, alors que les chalands s'affairaient à l'approche des festivités de l'Aïd, qui marquent la fin du Ramadan.

(AFP)

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a exorté vendredi les Etats membres de l'UE à honorer les engagements financiers pris envers l'Afrique pour lutter contre l'immigration illégale.

"Les engagements pris en conseil des ministres doivent être respectés", a lancé M. Juncker lors d'une conférence de presse concluant un sommet européen de deux jours à Bruxelles.

"Les Etats membres ne tiennent pas leurs promesses à un degré suffisant en ce qui concerne les engagements envers le fonds africain", a-t-il explicité.

(AFP)

La forêt amazonienne brésilienne, "poumon de la planète", risque de perdre son plus généreux protecteur, la Norvège, dont les financements vont chuter drastiquement du fait de l'accélération de la déforestation.

Le pays scandinave a prévenu vendredi que ses paiements au Brésil seraient divisés par deux -au moins- en 2017 par rapport aux 850 millions de couronnes (100 millions de dollars au cours actuel) versés en 2016, et qu'ils pourraient même tomber à zéro à l'avenir.

(AFP)

Une dispute meurtrière entre deux jeunes a dégénéré en violences tribales près de Sidi Bouzid, dans le centre de la Tunisie, entraînant une intervention de la police dont six membres ont été blessés.

L'affaire a éclaté jeudi lorsque deux jeunes hommes se sont disputés dans un souk de Bir El Hafey, près de Sidi Bouzid, l'un poignardant l'autre mortellement, ont indiqué des sources de sécurité à l'AFP.

(AFP)

Les Emirats arabes unis ont sommé vendredi le Qatar de prendre "au sérieux" une liste de demandes de ses voisins, dont une réduction des relations avec l'Iran et la fermeture de la chaîne Al Jazeera, pour mettre fin à la crise du Golfe.

La chaîne qatarie, longtemps source de conflit entre Doha et ses voisins, a réagi en dénonçant une atteinte à la liberté d'expression.

(AFP)

Il y avait la Trump Tower au milieu de New York, de luxueux Trump Hotels dans les grandes villes du monde. Il y aura désormais le "Trump Village", bourgade perdue dans la campagne de l'Inde qui s'est rebaptisée.

Marora, commune pauvre et rurale de l'Etat de l'Haryana (nord) qui jouxte New Delhi, s'est renommée vendredi de son propre chef "village Trump" en hommage au président américain, à quelques jours d'un déplacement aux États-Unis du Premier ministre Narendra Modi.

(AFP)

Les deux plus hauts-dirigeants khmers rouges encore en vie se sont accrochés vendredi à leur déni de tout "génocide" au Cambodge, pour la dernière audience de leur second procès pour crimes contre l'humanité.

Après plus de trois années d'audiences, durant lesquelles plus de 100 témoins sont passés à la barre pour dénoncer les décapitations, les viols, les mariages forcés, le cannibalisme, le verdict est attendu dans les mois à venir.

(AFP)

Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté vendredi une résolution prévoyant l'envoi d'un groupe d'"experts internationaux" chargés d'enquêter sur les graves violences dans le Kasaï, région du centre de la République démocratique du Congo.

(AFP)

Un kamikaze a tué douze personnes en se faisant exploser parmi des civils fuyant la vieille ville de Mossoul, où des jihadistes acculés résistent âprement aux forces irakiennes cherchant à les chasser de leur dernier fief urbain en Irak.

Le carnage survient après la destruction mercredi soir par le groupe Etat islamique (EI) de la mosquée Al-Nouri --où Abou Bakr al-Baghdadi avait donné en juillet 2014 son premier prêche en tant que leader de l'EI-- et son célèbre minaret penché, dans le Vieux Mossoul.

(AFP)

Trouver un logement abordable à New York est toujours difficile. Mais les immigrés sans-papiers ou musulmans doivent désormais compter avec des propriétaires profitant du discours anti-immigration du président américain Donald Trump pour les pousser dehors.

Dans cette ville symbole du "melting pot" américain, avec 40% des habitants nés à l'étranger et près de 500.000 sans-papiers, les plaintes pour discrimination au logement ont augmenté de 60% en 2016 et continuent de croître, affirme la mairie, qui s'efforce de contrer la tendance.

(AFP)

Vladimir Poutine a lancé vendredi la construction de la partie en eau profonde du gazoduc TurkStream vers la Turquie, symbolique de la réconciliation russo-turque et dont Moscou voudrait faire un nouveau point d'entrée du gaz russe en Europe.

Le président russe a assisté au début des travaux au large des côtes de la mer Noire, à bord du navire Pioneering Spirit, capable de poser des tuyaux jusqu'à deux kilomètres de profondeur.

(AFP)

Une centaine de commerçants d'un marché de Pékin ont manifesté vendredi pour protester contre leur expulsion, à l'heure où la capitale chinoise entend limiter sa croissance démographique.

Ces vendeurs rassemblés devant un populaire marché de gros près du zoo municipal, dans l'ouest de la ville, levaient le poing en criant "Rendez-nous notre argent", devant plusieurs rangées de policiers qui les encerclaient.

Les manifestations en pleine rue à Pékin sont rares en Chine, les autorités maintenant une étroite surveillance.

(AFP)

La capitale espagnole a renforcé sa sécurité pour le lancement, vendredi, de la WorldPride, l'un des plus grands événements mondiaux de revendication des droits des lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT).

Samedi 1er juillet, à partir de 17H00 locales (15H00 GMT), la manifestation dite des "Fiertés" pourrait réunir "jusqu'à un million de personnes", selon le Collectif LGBT de Madrid.

Mais la mairie estime que plus de deux millions pourraient participer aux activités prévues jusqu'au 2 juillet dans la capitale aux 3,1 millions d'habitants.

(AFP)

L'ex-confidente de l'ancienne présidente sud-coréenne a été condamnée vendredi à trois ans de prison pour avoir soudoyé des employés d'une prestigieuse université, dans un volet du retentissant scandale qui a entraîné la destitution de Park Geun-Hye.

Il s'agit de la première condamnation prononcée contre Choi Soon-Sil, qui pourrait se voir infliger des dizaines d'années d'emprisonnement si elle est reconnue coupable de l'ensemble des chefs dans cette affaire à tiroirs.

(AFP)

Un incendie s'est déclaré dans un parc naturel du sud des Pays-Bas dans la nuit de jeudi à vendredi, détruisant 21 hectares de végétation, selon le porte-parole des pompiers de la région.

"L'incendie a détruit 21 hectares dans le parc naturel de Deurnese Peel dans la province de Brabant, une surface "considérable aux standards néerlandais", a déclaré à l'AFP le porte-parole des pompiers de Brabant-Est, Ton Driessen.

(AFP)

Un homme de 22 ans a été tué par balles jeudi à Caracas, lors des manifestations de soutien de l'opposition à la procureure Luisa Ortega, chaviste entrée en dissidence, faisant grimper à 75 le nombre de morts au Venezuela depuis début avril.

David Vallenilla a été mortellement blessé dans le quartier d'Altamira, dans l'est de la capitale vénézuélienne, après avoir été atteint par trois balles au thorax, a précisé le ministère public.

(AFP)

La Norvège, principal bailleur de fonds pour la protection de la forêt amazonienne, a prévenu vendredi que ses paiements au Brésil seraient divisés par deux en 2017 du fait de l'accélération de la déforestation et qu'ils pourraient tomber à zéro à l'avenir.

"J'ai aujourd'hui exprimé mon inquiétude quant au fait que la déforestation au Brésil a sensiblement augmenté", a déclaré la Première ministre norvégienne Erna Solberg à l'occasion d'une visite du président brésilien Michel Temer.

(AFP)

Les raids de la coalition internationale antijihadistes menée par les États-Unis en Syrie ont causé la mort de 472 civils depuis un mois, soit le double du bilan des 30 jours précédents, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Selon cette ONG, la période allant du 23 mai au 23 juin a connu le nombre le plus élevé de civils tués dans des frappes depuis le début des opération de la coalition le 23 septembre 2014.

Entre les 23 avril et 23 mai, 225 civils avaient trouvé la mort.