| Africatime
Samedi 25 Février 2017
(RFI 24/02/17)
Un lycéen blessé par balles en caoutchouc et sept autres matraqués et hospitalisés, c'est le bilan des échauffourées avec les forces spéciales de gendarmerie qui ont éclaté au lycée public de Moroni lundi alors que les élèves s'étaient regroupés pour soutenir leur proviseur arrêté pour fraude à l'électricité. En réaction, les lycéens ont décidé jeudi 23 février, lors d'une réunion de tous les établissements publics de l'île, de ne pas reprendre les cours tant que les auteurs de ces agressions ne seront pas traduits en justice. C'est dans une ambiance exaltée que s'est tenue la réunion des lycées publics jeudi...
(France 24 24/02/17)
Une douzaine de gendarmes comoriens ont frappé, matraqué et tiré sur des jeunes qui participaient à une manifestation étudiante au lycée Said Mohamed Cheick de Moroni, lundi 20 février. Une vidéo montre notamment un jeune roué de coups à l’arrière d’un pick-up dans la cour du lycée, alors que des dizaines de témoins sont présents. Le lycéen est matraqué et violemment frappé dans la remorque d’un pick-up appartenant au PIGN [le peloton d’intervention de la gendarmerie nationale], garé dans l’enceinte du lycée. Alors que quelques dizaines de témoins assistent à la scène dans...
(Le Télégramme 24/02/17)
Des cours de soutien scolaire, gratuits : c'est ce que propose depuis quelques mois l'association culturelle de la communauté comorienne de Bretagne, dans ses locaux au rez-de-chaussée du 17, rue du Général Le Flô, à Morlaix. Dans son viseur, la lutte contre le décrochage scolaire. Hier, à 14 h 30, au 17, rue du Général le Flô, dans les locaux de l'association culturelle de la communauté comorienne de Bretagne. L'ambiance oscille entre moments de rigolade et calme studieux. Après avoir...
(Al-Watwan 23/02/17)
«Il y a toujours eu des sanctions prononcées contre un gendarme qui a commis une anomalie. Nos archives sont là et il y a eu beaucoup de gendarmes qui ont été traduits devant le conseil d’enquête, exclus ou subis une autre forme de sanction car celle-ci est en fonction de la bavure commise», dixit le commandant de la gendarmerie nationale. Une vidéo où l’on voit un lycéen se faire tabasser par des éléments du Peloton d’intervention de la gendarmerie nationale...
(Linfo.re 22/02/17)
Moroni est agitée depuis lundi 20 février par des manifestations de lycéens qui protestent contre une réforme gouvernementale qui visant notamment à interdire aux enseignants de travailler dans plusieurs établissements en même temps. Selon les autorités comoriennes, la qualité de l’enseignement s’en ressent, raison pour laquelle elles entendent y mettre un frein. Quoi qu’il en soit, la manifestation de lundi 20 février a été très violemment réprimée par les forces de l’ordre, à en croire une vidéo mise en ligne...
(Zinfos974 22/02/17)
 
00:00
Ce lundi, des gendarmes ont tiré à balles réelles sur des lycéens, quatre ont été touchés et un autre a été violemment molesté, à l’arrière d’un pick-up. Sur la vidéo, on peut voir une victime présentée comme un jeune lycéen qui se fait sauvagement et gratuitement frapper par les forces de sécurité. La scène, en plus d’être extrêmement choquante, montre la grande liberté que possèdent les autorités comoriennes et une réponse inappropriée contre les manifestants, écrit la presse locale. Le...
(Al-Watwan 22/02/17)
L’approvisionnement de la capitale, Moroni, en eau courante a fait l’objet, hier, d’une réunion de travail entre le vice-président chargé de l’Energie et les partenaires au développement du pays. Aujourd’hui, ce sont plusieurs quartiers de la ville qui n’ont pas accès à l’eau courante potable, avec toutes les conséquences que cela suppose, notamment en matière de santé de la population. En effet, pour trouver une solution à cette crise, Djaffar Ahmed Said a fait appel à l’ambassade de Chine aux...
(Al-Watwan 22/02/17)
Dans un communiqué publié hier, le Syndicat national des professeurs comoriens (Snpc) exprime son ‘‘mécontentement’’ et son ‘‘indignation’’ après la descente musclée des forces de l’ordre, avant-hier, au lycée de Moroni. Il déplore des agissements «malveillants et irresponsables» et condamne énergiquement des «comportements conduisant au chao et à l’anarchie». Le Snpc dit se joindre aux familles de tous les élèves et «celles dont les enfants sont agressés, fusillés et blessés pour partager cette désolation». Insécurité Au-delà des mots, il a...
(Al-Watwan 22/02/17)
Agé de 21 ans, Assad Ibrahim, natif d’Ipvwani, est un élève de la Première G du lycée de Moroni. Lundi, il a été blessé par balle lors des échauffourées entre les lycéens et les forces de l’ordre. «J’étais dans ma salle de classe avec le délégué et d’autres filles lorsque la gendarmerie a fait irruption. Nous nous sommes refugiés dans une petite salle, puis un agent des forces de l’ordre y est entré et a commencé à gifler notre délégué...
(Al-Watwan 21/02/17)
Un élève, qui a reçu une balle à blanc dans cette course poursuite, a aussitôt été transféré à l’hôpital et son pronostic vital n’est plus engagé. Le docteur Ibrahim Djabir, chef du service des urgences à l’hôpital El-Maarouf, a fait état de sept cas de blessés. Par Mohamed Nafissa Bint, Stagiaire Hier, en début de matinée, l’Armée nationale de développement (And) a effectué une descente au lycée Saïd Mohamed Cheikh (Lsmc) de Moroni pour, dit-on, rétablir l’ordre «après un brusque...
(Al-Watwan 21/02/17)
L’objectif de l’atelier, qui réunit à la fois les représentants des médias publics et privés et la direction générale de l’information, est de définir les conditions de délivrance de la carte de presse. Les propositions qui émaneront de ces deux jours de réflexion seront remises au ministre de l’Information qui, à son tour, les transmettra au président de la République. Dans son discours d’ouverture des travaux, le président du Conseil national de la presse et de l’audiovisuel (Cnpa), Mohamed Boudouri,...
(Al-Watwan 20/02/17)
Depuis son ouverture à Ntsudjini, le vendredi 6 janvier, le «Lycée d’excellence» de Ngazidja ne cesse d’alimenter la chronique à cause, notamment, des nombreux problèmes que rencontrent les élèves. Dernier en date, la bourse d’étude. Les cinquante quatre élèves de l’établissement ont, en effet, perçu mercredi cette bourse… amputée de 20 000 francs. Ibrahima Hamadi Sidi, secrétaire général du commissariat à l’Education, affirme aujourd’hui qu’il n’y a pas lieu de polémiquer. «Certes, nous avions promis 50.000 fc, mais il était...
(Al-Watwan 20/02/17)
Le Fond des Nations unies pour l’enfance (Unicef) en partenariat avec la Direction nationale du tourisme et le directeur de l’hôtel Itsandra, ont procédé dans l’après-midi du samedi 18 février à Itsandra Hôtel, à la signature de l’engagement pour l’acquisition du label «Hôtel Amis des enfants». Un label décerné aux hôtels qui offrent un cadre propice à l’épanouissement et à la protection de l’enfant. Dans son discours de bienvenu, le directeur d’Itsandra hôtel, Mohamed Rachid, a tenu à féliciter l’Unicef...
(Al-Watwan 16/02/17)
Le ministre de la Justice et des Affaires islamiques a signé le 24 janvier dernier un arrêté portant approbation du cahier des charges des agences du hedj aux lieux saints de l’islam. Composé de 31 articles, ce document stipule en son premier article que «peuvent participer à l’organisation du Hedj et de la Umra que les agences organisatrices régulières vis-à-vis de l’administration générale des impôts et des domaines et agréées par la direction générale du Hedj». L’agence est «tenue de signer une convention avec la direction générale du Hedj avant toute session» et de «disposer d’un siège social avec enseigne et de comporter au moins un bureau...
(Al-Watwan 16/02/17)
Le directeur Europe du groupe international Wari, David Lacoffrette, s’est entretenu avec notre journaliste Abdallah Mzembaba au sujet d’un vieux contrat signé en 2013 entre les autorités comoriennes et la société Moneo Applicam, aujourd’hui devenue Wari. Dans le même article, nous avons aussi fait état de ses rencontres avec certains responsables locaux et des activités qu’il souhaite développer aux Comores. Si ce contrat signé avec le précédent régime n’est plus en vigueur, il aurait fallu nous le dire clairement et...
(Al-Watwan 16/02/17)
Le Bénin vient de supprimer le visa pour les ressortissants de 31 pays africains dont les Comores. Désormais, les fonctionnaires comoriens qui souhaitent se rendre à Cotonou sont exemptés du fameux sésame. Encore faut-il que leur séjour ne dépasse pas 90 jours. ‘‘En attendant que la mesure soit applicable au niveau des services de police français à l’aéroport, les intéressés doivent se faire délivrer un visa de courtoisie gratuit, soit par Consulat général du Bénin à Paris, soit par les...
(Al-Watwan 15/02/17)
Les prélèvements que l’exécutif de Ngazidja s’apprête à opérer sur les salaires des agents et fonctionnaires de l’ile provoquent des remous non seulement au sein du Syndicat des enseignants du secondaire, mais aussi du côté de la Ctc (Confédération des travailleurs comoriens). Le secrétaire général de la centrale syndicale, Salim Soulaimane, qualifie de ‘‘illégale’’ cette décision du gouverneur Hassani Hamadi de ponctionner les salaires des fonctionnaires pour mettre en place une société financière de solidarité et d’investissement. ‘‘Il s’agit tout...
(Al-Watwan 15/02/17)
Désormais, la gestion des aéroports secondaire de Ndzuani et Mwali est à la charge de la direction générale de l’Aimpsi (Aéroport international Moroni prince Said Ibrahim). La décision a été arrêtée en conseil des ministres, mercredi dernier, suite aux difficultés constatées, en termes de gestion, sûreté et sécurité au sein de ces aérodromes. Le directeur de l’Aimpsi, Yasser Ali Assoumani, a confié hier, mardi, que la décision du conseil des ministres lui a été notifiée par le vice-président en charge...
(Al-Watwan 15/02/17)
Multiples rencontres entre les différentes parties ont abouti à la signature de ce protocole d’accord qui, dans son préambule, dit vouloir ‘‘mettre fin à la grève et améliorer les conditions de travail des enseignants et des étudiants’’. Les points ayant fait l’objet de ce compromis portent sur «la clarification des cotisations des retraites et charges patronales et la régularité de paiement ; la reconnaissance des statuts administratifs des fonctionnaires enseignants de l’Udc à la Fop ; l’élaboration d’une politique d’orientation...
(Al-Watwan 14/02/17)
Pour trouver un compromis entre l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacm) et la compagnie Ab-Aviation (lire nos précédentes éditions), l’Assemblée nationale n’a pas chômé. Une commission parlementaire a aussitôt entendu les deux parties et confronté les chiffres de chaque société pour dénouer le principal nœud de ce litige commercial‎ : le montant exact des arriérés de redevances que l’une doit à l’autre. Un protocole d’accord a ensuite été signé le 4 février, toujours sous l’œil de...

Pages