Vendredi 23 Juin 2017
(Al-Watwan 21/06/17)
Selon le conseiller diplomatique du président Azali, l’ex-président de la République, Sambi, ne devait pas rendre public son opposition “dans la mesure où il connait parfaitement les rouages, comprend les difficultés quand il s’agit de prendre ce genre de décision et du fait que son parti, allié du principal parti au pouvoir, détient des postes ministériels. Le conseiller diplomatique du président de la République, Mohamed Issimaïla, a tenu un point de presse hier, mardi 20 juin au palais de Beït-Salam, pour “faire le point” sur les sujets qui dominent l’actualité nationale, à commencer par la rupture diplomatique avec Doha. Sur ce point, il a soutenu que le dernier mot dans ce genre de sujet revenait...
(Al-Watwan 20/06/17)
Parmi les amendements apportés au règlement intérieur révisé de l’Assemblée de l’Union, figure l’article 5 qui donne aux membres du bureau de l’institution et les présidents des commissions permanentes, un mandat de cinq ans, comme celui du président de l’Assemblée. Dans le cadre de leurs travaux parlementaires, les représentants de la nation se sont réunis hier, lundi, en session plénière pour adopter une série de lois. Parmi les projets et propositions de lois adoptés, figure le règlement intérieur de l’Assemblée de l’Union, qui a été l’une des causes des tensions quasi-permanentes au sein du parlement. Dans un premier temps, les députés ont autorisé, à l’unanimité, le président de la République à ratifier l’accord-cadre de coopération entre le gouvernement de l’Union...
(Al-Watwan 19/06/17)
A l’occasion de l’ouverture officielle du bureau de l’Office national de la vanille et au lancement de la campagne vanille 2017, samedi, son directeur, Aboubakar Abdoulwahab, a indiqué que prix du kilo de la vanille verte allait se négocier à partir de 20 000fc. Pour sa part, le coordonnateur résident du Snu a soutenu que ce rendez-vous qui se tient “moins d’une année après l’annonce de la création de l’Office, témoigne de la volonté du gouvernement de valoriser ses produits phares” et estimé que c’est par l’investissement maîtrisé que...
(Al-Watwan 16/06/17)
Le grand ménage peut commencer. Cinq députés viennent d’être désignés membres de la Commission d’enquête parlementaire sur la loi relative à la citoyenneté économique. Trois jours après l’adoption, samedi 10 juin dernier, en séance plénière, de la proposition de résolution portant création d’une commission d’enquête parlementaire sur la loi relative à la citoyenneté économique, le président de l’Assemblée nationale n’a pas perdu son temps en signant mardi dernier l’arrêté de la liste des députés qui auront la lourde tâche d’enquêter sur ce dossier aux multiples implications à la fois politiques et financières. Il s’agit des députés Abdallah Tocha Djohar, Mohamed Rachadi Abdou, Oumouri Mmadi Hassani, Hachim Ramiara...
(Financial Afrik 15/06/17)
Le président des Comores, Azali Assoumani, a reçu Financial Afrik pour un entretien autour des questions de l’émergence, à travers le cas particulier de son pays. Rayé de la carte par une série d’épreuves, l’archipel de l’Océan indien retrouve de la lumière. Les délestages électriques qui empêchaient toute action économique sont maintenant de vieux souvenirs. Rivé sur l’horizon 2030, rendez-vous promis à ses concitoyens pour l’émergence, le président Assoumani refuse de céder à tout triomphalisme. «Le combat pour le développement est un long voyage», nous dira-t-il.
(Al-Watwan 15/06/17)
Situation tumultueuse au parlement de Ndzuani. Un climat malsain qui écorne même le travail des représentants insulaires. Une session ouverte à une heure peu ordinaire, des suppléants qui siègent à la place des titulaires sans connaître la raison valable, la fracture du Conseil de l’île en deux institutions opposantes et tant d’autres situations auxquelles le président Ibrahim Mohamed tente d’apporter des éclaircissements à notre reporter. Interview. Une chose peu ordinaire : la session a cette fois été ouverte un après-midi,...
(Al-Watwan 14/06/17)
Les responsables du parti Juwa réfute l’idée d’une alliance et donc d’un divorce avec la Crc. A en croire le secrétaire général du parti, au lendemain de l’élection de l’actuel président, il aurait tout fait pour sceller l’alliance avec Crc. «J’ai rencontré Hamidou karihila, puis Ali Mhadji pour tenter de concrétiser cette alliance, mais en vain. Et aujourd’hui on nous parle de divorce ?», a-t-il déclaré à Al-watwan. Il en profitera pour épingler le docteur Sounhadj. Depuis la rupture de...
(Al-Watwan 14/06/17)
Une proposition de loi instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives et le règlement intérieur révisé de l’institution seront à l’ordre du jour demain, jeudi. En présence de la secrétaire d’Etat chargée du tourisme et de l’artisanat auprès du vice-président en charge du ministère de tutelle, Sitti Attoumane, le président de l’Assemblée de l’Union, Abdou Ousseni, a dirigé la conférence hebdomadaire des présidents, hier. L’ordre du jour portait sur les différents projets et...
(Al-Watwan 13/06/17)
Les relations diplomatiques entre l’Arabie saoudite et les Comores ont commencé officiellement le 31 décembre 1983, année où a été ouverte l’ambassade des Comores dans la capitale saoudienne. Il faut, cependant, noter que quelques années auparavant, en 1979 plus précisément, une convention entre le Fonds Saoudien et le gouvernement, d’un montant de plus de 3 millions de dollars, a été signée. Cette convention a été paraphée par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Said Kafe. En 1989, une aide budgétaire a...
(Al-Watwan 13/06/17)
La vidéo de l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi, diffusée sur les réseaux sociaux suite à la rupture diplomatique entre les Comores et le Qatar, fait décidément couler beaucoup d’encre. Dernière sortie en date et pas des moindres, le secrétaire général de la Convention pour le renouveau des Comores qui appelle sans ambages à la fin de l’alliance Crc-Juwa. Ali Mhadji, secrétaire général par intérim de la Crc (principal parti au pouvoir), a convoqué une conférence de presse hier. L’objet de...
(Financial Afrik 12/06/17)
A la tête des Comores depuis mai 2016, Azali Assoumani vient de boucler une année riche en réalisations. Pour la première fois, l’archipel de l’Océan indien a mis fin aux délestages qui paralysaient toute action économique. ” S’il y a une chose dont nous sommons fiers, c’est la question de l’énergie. Nous avons réussi en moins d’un an à mettre définitivement un terme aux délestages qui étaient devenus la règle et qui rendaient illusoire toute ambition de développement économique”, déclare le président Azali Assoumani. Envoyé spécial de Financial Afrik à Moroni, Daniel Djagoué s’est...
(Al-Watwan 12/06/17)
Si la solidarité semble être de rigueur sur la façon de gérer la situation après les propos “injurieux” du président français, il n’en va tout autrement à propos de la rupture des relations diplomatiques avec le Qatar. Chacun des leaders politiques y est allé de sa manière pour condamner “les agissements” de l’ex-président, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi. Lorsque Mouigni accuse l’ancien raïs d’avoir “incité les qataris à partir à la hâte”, Larifou Saïd, lui, l’accuse de “manipuler l’opinion”. Ainsi la...
(Jeune Afrique 12/06/17)
Un « trait d’humour malheureux » soluble dans « l’esprit d’apaisement et de confiance mutuelle » et un coup de fil de l’offenseur à l’offensé, avec ses regrets mais sans excuses : ainsi l’Élysée a-t‑il soldé le compte de la (petite) vague d’indignation née de la blague sinistre d’Emmanuel Macron sur les kwassa-kwassa, ces canots rapides à fond plat qui « ramènent du Comorien » comme d’autres des crevettes, mais qui, surtout, en précipitent dans les abysses du canal du Mozambique,...
(Al-Watwan 12/06/17)
Tout un pays peut-il prétendre s’aligner derrière une décision, fut elle juste ou justifié? N’est-ce pas à l’honneur de la démocratie, que d’autres personnalités du pays expriment d’autres options. L’adhésion totale et sans faille n’est-elle pas un leurre des vieilles dictatures. Le président Azali a tranché en toute souveraineté dans un domaine qu’il considère à juste titre comme réservé. Il décide de couper les relations diplomatiques avec le Qatar sans consulter les forces politiques ou les présidents des institutions. Il...
(Al-Watwan 09/06/17)
La rupture diplomatique entre l’Union des Comores et le Qatar suscite bien des interrogations. Selon une source du ministère des affaires étrangères, la rupture entre les 2 pays ne signifie pas que les projets en cours vont brusquement s’arrêter. Société de pêche, Salsabil ou les Ong caritative (Qatar Charity, Eid et Raf), l’avenir de ces structures qataries suscite des interrogations, suite à la rupture brutale des relations diplomatiques entre l’Union des Comores et le Qatar. Cette rupture que le citoyen...
(RFI 08/06/17)
Emmanuel Macron et son homologue comorien Azali Assoumani se sont entretenus par téléphone ce lundi 5 juin, convenant de «—travailler dans un esprit d'apaisement et de confiance mutuelle—» après l'indignation provoquée par la plaisanterie du président français sur les kwassa-kwassa. Le président comorien assure que la pression est retombée. Depuis le visa instauré par Edouard Balladur en 1995, les Comoriens partent en kwassa-kwassa vers Mayotte. Lors d'un déplacement jeudi, le chef de l'Etat français avait plaisanté au sujet de ces frêles embarcations sur lesquelles périssent de nombreux migrants comoriens tentant de rejoindre le département français voisin, dans l'océan Indien.
(RFI 08/06/17)
La crise qui secoue actuellement l'Arabie saoudite et le Qatar a des répercussions jusqu'aux Comores. Moroni a annoncé ce mercredi 7 juin sa rupture de toute relation diplomatique avec le Qatar. L'archipel des Comores, seul Etat de l'océan indien à être membre des pays de la Ligue arabe, a fait bloc face à Doha. Un mouvement de solidarité avec Riyad qui inquiète l'opinion publique. Le président de l'Union des Comores Azali Assoumani l'a annoncé officiellement ce mercredi 7 juin dès...
(Al-Watwan 08/06/17)
La décision de rupture des relations diplomatiques avec l’Etat du Qatar a été annoncée hier, mercredi, par le président de la République Azali Assoumani. Ainsi, l’Union des Comores vient de prendre position dans le conflit qui déchire les relations entre l’Arabie Saoudite et le Qatar. Une crise qui s’est étendue à certains autres pays du golfe contre le Qatar. L’annonce a été faite aussitôt le conseil hebdomadaire des ministres fini. Selon le chef de l’Etat, des instructions sont déjà données...
(Al-Watwan 08/06/17)
Les Comores avaient rompu, il ya plus d’un an, leurs relations diplomatiques avec l’Iran sous la présidence de Ikililou. Le nouveau régime lui emboite le pas et demande à l’ambassadeur et les Ong iraniens de plier bagages. Avec cette rupture fracassante des relations diplomatiques avec le Qatar, les Comores confirment leur alignement sans faille derrière l’Arabie saoudite. L’Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, l’Égypte, les Maldives et le Yémen ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu’ils accusent...
(Al-Watwan 08/06/17)
L’Office comorien des produits pharmaceutiques (Ocopharma) est un établissement public à caractère industriel, dont les missions consistent à promouvoir la recherche, à assurer la préparation et la fabrication des médicaments pour la médecine humaine. Deux textes de loi ont été soumis avant-hier, mardi, à l’examen et adoption par les représentants de la nation, en séance plénière de la session parlementaire en cours. Il s’agit du projet de loi portant transfert des activités de la Camuc (Centrale d’achat de médicaments de...

Pages