| Africatime
Jeudi 27 Avril 2017
(Al-Watwan 03/03/17)
Pour présenter un tableau exhaustif de la situation sécuritaire, sociale, politique et économique du pays, le porte-parole et ministre de l’Intérieur a répondu aux questions d’Al-watwan. Mohamed Daoudou a balayé tous les sujets d’actualité et répondu aux détracteurs du régime du président Azali Asoumani. Ambiance. En votre qualité de ministre de l’Intérieur, vous avez la lourde tâche de veiller à l’unité nationale et à la solidarité des comoriens. Comment comptez-vous renforcer la cohésion nationale ? D’abord je tiens à porter une rectification, je suis ministre, mais pas le garant de l’unité et de la cohésion nationale. Nous sommes au service de la nation pour exécuter les orientations et les décisions du chef de l’Etat qui permettront d’assurer la cohésion nationale...
(Al-Watwan 03/03/17)
La société nationale d’investissement aura à soutenir l’action d’entreprises déjà existantes ou à créer. Mais elle doit, également, contribuer au développement économique local, en jouant le rôle promoteur ou complémentaire là où les sociétés privées ne pourraient seules atteindre aussi vite les objectifs de développement fixés par le gouvernement, ou là où ces sociétés seraient défaillantes. Elle devra constituer le fer de lance de l’activité nationale. Elle, c’est la société nationale d’investissement (Sni). Cette structure, annoncée dans le Plan d’investissement quinquennal 2016-2021, vient d’être créée par décret présidentiel (n° 008/Pr du 24 janvier 2017).
(Al-Watwan 03/03/17)
«Il n y a pas eu de détournement d’objectif. Tous les arriérés de versement du fonds d’entretien routiers de «deuxième génération» pourvu d’une dotation de 780 millions par an ont été apurés par le gouvernement. Ce fonds est affecté à l’entretien courant des routes, dont sept lots de travaux d’entretien courant, de travaux d’assainissement et de confortement d’ouvrages et de cantonage». W’E. : La loi portant programme de développement durable du secteur des transports en 2012-2017 a été votée en fin 2011. Quel bilan peut-on faire de ces cinq ans de programmation? Un bilan satisfaisant. Les objectifs et les résultats escomptés ont été en grande partie réalisés notamment le bouclage de la Rn32 entre Miringoni et Wala, a été réalisé...
(Al-Watwan 02/03/17)
«Nous sommes surpris par ce rejet d’autant plus que j’ai participé aux différents travaux en commission et je nourrissais l’intime conviction que les conseillers allaient l’adopter. Il nous appartient maintenant de trouver une solution pour éviter la paralysie des projets insulaires. Pour cela, conformément à la loi, le gouverneur peut procéder par arrêté et disposer du tiers ou du quart de ce budget afin d’assurer le fonctionnement des institutions», a déclaré le secrétaire général du gouvernorat, Abdourahim Said Bakar. Suite au rejet du budget du gouverneur Hassani Hamadi par les conseillers de Ngazidja avant-hier, Ngazi-Ngomé s’est dit surpris par ce résultat et annonce que le gouverneur peut disposer du tiers ou du quart...
(Al-Watwan 02/03/17)
Le travail a été intense ; la journée pouvait durer jusqu’à 22 heures. Sous l’égide du ministère de l’Intérieur et avec l’appui technique de l’Eces, l’accent a été cette fois porté sur la forme et non pas le fond des textes, déjà réaménagés lors du premier atelier. Le gouvernement espère pouvoir soumettre le nouveau texte à l’examen de l’Assemblée nationale à la prochaine session d’avril. Après la première table ronde consacrée à l’évaluation du dernier processus électoral en Union des Comores, qui s’est déroulée au mois de septembre 2016 à Moroni, les principales institutions impliquées dans l’organisation et la gestion des élections aux Comores (Commission électorale nationale indépendante, Cour constitutionnelle, Exécutifs des îles, société civile, Conseil national de la presse...
(Al-Watwan 02/03/17)
De Hassane Hamadi, actuel gouverneur de l’île de Ngazidja, Mouigni Baraka Said Soilihi fustige «la remise en cause systématique» de tout ce qu’il a entrepris durant sa mandature. De prime abord, l’ex-locataire de Mrodjou dira de Hassan Hamadi qu’il cherche à balayer tout ce qu’il a fait ‘‘comme si mon héritage était entièrement négatif’’. Pourtant, ajoutera-t-il, «il y a ce que nous avons fait de bien et ce que nous n’avons pas réussi». Par «biens», le candidat malheureux aux dernières élections présidentielles entend la distribution des fournitures scolaires aux élèves du primaire, la mise en place des mutuelles de santé ou encore la construction des hôtels de ville. «Tout cela était apprécié par la population de Ngazidja», plaidera-t-il. Il enfoncera...
(Al-Watwan 02/03/17)
Les dix ‘‘Hommes de l’année 2016’’ se sont vus remettre hier, soir, leurs trophées respectifs au cours d’une cérémonie organisée à hôtel Itsandra. Devant plus de 250 invités, dont des ministres et des ambassadeurs accrédités aux Comores, Al-watwan a, en effet, officiellement décerné ses prix aux personnalités ayant positivement marqué 2016 par leurs exploits dans leurs secteurs d’activités respectifs. Il faut dire que cette cérémonie est devenue un rituel du journal depuis six ans. La nouveauté de cette année est la création du Prix Amad Mdahoma, qui récompense le journaliste d’Al-watwan pour la richesse et la qualité de sa production. C’est Elie Dine Djouma qui a eu l’honneur de recevoir ce premier Prix. Chroniqueur sportif et chef de la rubrique...
(L'Express.mu 02/03/17)
Le conseil des ministres de la Commission de l’océan Indien s’est réuni, mercredi 1er mars, à St-Denis, à La Réunion. Et celui-ci a décidé que Maurice assumera désormais la présidence de la commission. C’est ce qui ressort d’un communiqué émis dans la soirée d’hier. Lors de cette rencontre, les pays membres de la COI, notamment La France (La Réunion), Madagascar, les Seychelles, l’Union des Comores et Maurice se sont attardés sur l’intégration régionale. Ces derniers comptent sur Maurice pour faire progresser le rapprochement économique des îles voisines. Le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui a assisté à la réunion du conseil, sera de retour à Maurice ce jeudi 2 mars. Il mettra le cap demain sur Jakarka, en Indonésie...
(Al-Watwan 01/03/17)
Le bilan du régime Azali, les bisbilles au sein du Rdc, le silence de l’opposition, son soutien à Mohamed Ali Soilihi lors du troisième tour de la présidentielle, le meeting de samedi dernier de son ex-allié Mahmoud Wadaane, etc., l’ancien gouverneur de Ngazidja, Mouigni Baraka Said Soilihi, a accepté d’aborder tous ces sujets dans un entretien avec Al-watwan. Dans le combat qui vous oppose à Djae Ahamada autour du contrôle du Rdc, la justice vient de vous débouter. Si la Cour d’appel confirme la décision du tribunal de première instance, qu’envisagez-vous de faire? Nous avons fait appel et si cette décision devait se confirmer, nous aurions le droit de poursuivre le combat juridique. Au-delà du sentiment qui nous anime, il...
(Al-Watwan 01/03/17)
Pour le président du conseil de l’île, Younoussa Said M’madi, «après maintes tentatives de conciliation et de médiation, le gouverneur campe sur ses positions au détriment de la bonne marche des institutions insulaires. Nous déplorons l’absence d’un exécutif légal depuis bientôt quatre mois. Ce qui rend nul et non avenu tout acte administratif posé par les commissaires en exercice». À l’instar de leurs homologues de Ndzuani, les conseillers de Ngazidja ont rejeté le budget 2017 du gouverneur Hassani Hamadi hier, lors de la fermeture de la session budgétaire, ouverte le 30 janvier dernier. Sur vingt-deux conseillers présents, dix-sept ont voté contre le budget, fixé à 18.047.343.000 francs comoriens. Le rapporteur de la commission des Finances du conseil de l’île, Miftahou...
(Al-Watwan 28/02/17)
Les paramédicaux se réuniront en assemblée générale demain, mercredi, pour plancher sur les propositions du ministre. «J’ai appelé le secrétaire régional du syndicat à Anjouan et celui de Mohéli ; eux aussi devront se réunir pour se mettre d’accord sur le chemin à suivre. En attendant, nous continuons à travailler. Et j’espère qu’on trouvera une issue positive pour éviter la grève», a indiqué le secrétaire général du Synas. Le Syndicat national des agents de la santé (Synas) s’est entretenu, samedi dernier, avec le ministre de la Santé et son cabinet au sujet du gel de leurs avancements, intégrations et titularisations.
(Al-Watwan 28/02/17)
Les partis politiques composés de l’Apsi, du Radhi, du Rdc, Updc, du Ridja, Rdr entre autres, ont à leur tour proposé une alternative à la nouvelle loi sur les partis, jugée trop sévère. Si l’esprit de ladite loi était la limitation des partis, avec des conditions à respecter pour qu’ils puissent prétendre à une existence légale, la proposition des formations politiques de l’opposition est à son extrême opposé. La proposition faite par l’opposition n’est rien d’autre qu’une nouvelle loi sur les partis. Ni plus ni moins. Si celle mise en application en janvier dernier est jugée sévère, voire anticonstitutionnelle, celle proposée par ces formations politiques est plus «permissive». En son article 6 par exemple, il est dit, «(…) la création...
(Al-Watwan 28/02/17)
Il était question pour la mission de livrer au chef de l’Etat les conclusions de leurs travaux et de lui exprimer la satisfaction de l’institution quant aux progrès réalisés par les autorités nationales. Cette mission conduite par le chef du département Afrique du Fmi, Harry J.G. Trines, a tenu, en effet, à souligner les efforts du gouvernement, à commencer par la collecte des taxes fiscales. Arrivée depuis deux semaines pour procéder à une évaluation économique du pays, une mission du Fonds monétaire international (Fmi) a été reçue, hier, par le président Azali Assoumani. Il était question pour la mission de livrer au chef de l’Etat les conclusions de leurs travaux et de lui exprimer la satisfaction de l’institution quant aux...
(Al-Watwan 28/02/17)
A partir de l’année prochaine, les enseignants devront faire le choix entre le public et le privé. Le ministre de l’Education nationale, Abdou Mhoumadi, l’a annoncé récemment au cours d’une conférence de presse. Inutile de dire que la mesure fait jaser et risque de se heurter à la résistance des intéressés. Dans une conférence de presse le 9 février dernier à Moroni, le ministre de l’Education a annoncé que dès l’année prochaine, les enseignants auraient à faire le choix entre le public et le privé (lire notre édition N° 3113). Depuis, les langues se délient. Selon le directeur chargé des relations avec les écoles privées de Ngazidja, Omar Chehani, cette mesure fait partie des recommandations issues des assises nationales sur...
(Al-Watwan 28/02/17)
La présidente de l’Association Swiha Ndjema a remis, hier, un lot de petits matériels d’urgence à El-Maarouf. Il s’agit d’un saturometre (appareil qui sert à mesurer l’oxygène dans le sang), des tensiomètres et stéthoscopes pour adultes et enfants ainsi que des thermomètres. Un geste salué par les responsables du Centre hospitalier national, en l’occurrence le chef du service des urgences, le Dr Djabir Ibrahim. Selon lui, son service était jusqu’ici équipé d’un seul saturometre. ‘‘C’est aussi la première fois que le service des urgences est équipé d’un tensiomètre pour enfants’’. A en croire le directeur du Chn El-Maarouf, la représentante de l’Association Swiha Ndjema a effectué un stage aux services des urgences et a vu comment fonctionnait le service. «Ce...
(Al-Watwan 28/02/17)
Cette ouverture de la D1 interviendra après l’homologation des mutations des joueurs entre les clubs. «Nous espère que tous les clubs sont prêts à entrer en lice et que nous allons assistés à de belles compétitions marquées par le fair-play», prie la secrétaire générale de la Fédération de football, Mariata Abdou Chakour, qui «souhaite de bons championnats à tous les clubs». Le championnat de football de première division sera bientôt ouvert. La fédération a arrêté la date du 11 mars pour lancer sa principale compétition. Du coup, chacune des ligues insulaires a essayé de planifier une «affiche» pour ouvrir le bal de la saison. Comme à l’accoutumée, les trois matchs d’ouverture de la D1 opposent les champions régionaux en titre...
(Al-Watwan 27/02/17)
Outre le marché du bitume dont elle veut détenir le monopole, la Societe comorienne des hydrocarbures ou Sch veut aussi se lancer dans l’importation de lubrifiants automobiles et devenir le distributeur agréé de la société pétrolière Shell. «Nous allons finaliser les négociations les semaines qui viennent. Notre objectif est de garantir une huile de qualité», a déclaré le patron de l’entreprise publique, au cours d’une conférence de presse samedi. Le patron de la Société comorienne des hydrocarbures (Sch), Mohamed Chatur Badaoui, a organisé une conférence de presse samedi pour annoncer les perspective,s à court terme, de sa société et mettre quelques points sur les «I» au sujet, notamment, de son nouveau partenariat avec le groupe suisse Vitol. Selon lui, le...
(Al-Watwan 27/02/17)
Dans son meeting de samedi au Foyer des femmes de Moroni, le président du Rifaid s’est livré à un exercice de démolition du bilan des neuf mois du chef de l’Etat, Azali Assoumani. C’est ce qu’on appelle une attaque frontale. Pour sa rentrée politique, le candidat malheureux à la présidentielle de 2016, Ahmed Mahmoud Wadaane, a, en effet, frappé un grand coup. Même si en termes de mobilisation, le compte n’y était pas, malgré la présence de certains ténors de l’opposition comme Houmed Msaidie, Mouigni Baraka Said Soilihi, Mohamed Abdouloihabi ou encore Nourdine Bourhane, les propos étaient sans nuance. Le président du Rifaid s’est livré à un exercice de démolition du bilan des neuf mois du chef de l’Etat, Azali...
(Al-Watwan 27/02/17)
‘‘Nous appelons l’ensemble des élèves à apporter leurs contributions dans la mesure de leurs modestes moyens. Nous n’accepterons aucune aide d’une autorité politique ou responsable de l’Etat. Nous ne voulons pas que ce téléthon serve à soigner leur image’’, a fait savoir Ali Abdallah Kassim, président du Collectif des élèves du public. Après les échauffourées du lundi 20 février au lycée Saïd Mohamed Cheikh de Moroni (Lire nos précédentes éditions), le Collectif des étudiants et élèves comoriens du secteur public (Ceecsp) souhaite assurer l’évacuation à l’étranger de leur collègue Assad Ibrahim, blessé par balle lors de l’assaut de l’Armée nationale de développement (And). Certes, le pronostic vital de ce jeune de 21 ans n’est pas engagé, mais «nous tenons à...
(Al-Watwan 27/02/17)
Ce lundi 27 février, débutent dans la préfecture Mitsmihuli-Mbude les premières audiences foraines. Cette politique vise à rapprocher la justice de la population et à permettre aux citoyens de mieux comprendre le fonctionnement de la justice. Cette première édition portera sur l’examen de 23 affaires pénales. Selon le président du tribunal de première instance de Moroni, la délocalisation de ces audiences consiste aussi à réduire les déplacements des justiciables vers le Palais de justice de Moroni. «Le justiciable n’aura pas de soucis à rentrer chez lui, même-si l’audience tarde à finir». Ces audiences foraines se tiendront dans chaque préfecture, sept fois pour les deux volets, correctionnel et civil. Selon le même magistrat, elles ont un aspect pédagogique car «elles permettront...

Pages