Vendredi 26 Mai 2017
(Al-Watwan 11/04/17)
L’évènement pourrait avoir lieu «les prochains jours» à Moroni en présence d’une délégation de haut niveau attendue de Rabat, la capitale du royaume. Il y a deux semaines, quatre cadres comoriens ont été désignés par le gouvernement marocain pour assurer le fonctionnement de cette nouvelle institution financée par le roi du Maroc, Son altesse Mohamed VI. Le gouvernement marocain s’apprête, «les prochains jours», à procéder à l’ouverture à Moroni, du bureau de la représentation de la Fondation Mohamed VI des ulémas du continent africain. Cette initiative entre dans le cadre de la politique de Son altesse Mohamed VI en Afrique, dans le but de renforcer les liens d’amitié et de fraternité avec les peuples africains dans le domaine de la...
(Al-Watwan 11/04/17)
Selon Int’Air Iles, «la concurrence est rude en ce moment entre les compagnies de la région, les prix et les services proposés, dont le nombre de kilos de bagages en soute, ont changé la donne. Certains se voient ainsi bousculés dans leur position de toujours. Tout devient prétexte pour mettre en difficulté un concurrent. Int’Air îles est une jeune compagnie comorienne, qui aura seulement dix ans l’année prochaine». Depuis le samedi dernier, de nombreux passagers de la compagnie aérienne Int’Air Iles sont bloqués à l’aéroport d’Ivato, à Madagascar. Jusqu’ici, ils n’ont aucune indication sur leur date de retour à Moroni. Au siège de la compagnie, on accuse la compagnie nationale malgache, Air Madagascar, d’être à l’origine de ce blocage. Selon...
(Al-Watwan 11/04/17)
Les travaux d’installation des nouveaux groupes pourraient durer quinze à vingt jours, pendant que depuis plus d’une semaine les techniciens d’Henry Fraise en seraient encore à l’œuvre pour la remise en état de l’un des trois vieux générateurs de Ntrenani. La date du 16 avril, initialement annoncée pour l’inauguration des nouveaux générateurs, pourrait être dépassée. Les accessoires des nouveaux générateurs destinés à l’île de Ndzuani, et qui faisaient défaut jusqu’ici pour permettre leur branchement au réseau, sont finalement arrivés dans l’île vendredi dernier à bord d’un bateau. Les techniciens du groupe Caterpillar, à qui incombe l’installation des nouveaux engins, sont, eux, arrivés sur place la veille, et accueillis en grande pompe à l’aéroport de Wani par des autorités publiques. Ils...
(RFI 10/04/17)
Aux Comores, l'ouverture vendredi 7 avril de la session parlementaire sous haute tension a fait éclater tous les désaccords et peut-être même les alliances politiques. Les leaders des partis de l'opposition doivent rencontrer deux présidents de groupes parlementaires ce lundi matin 10 avril. Les différents partis cherchent ensemble une solution afin de ne plus revivre les scènes de pugilat de vendredi dans l'hémicycle. Précisions sur les enjeux de ce contentieux. En plus des députés élus, trois conseillers de chaque île siègent à l'Assemblée nationale. Sur l'île d'Anjouan, une liste de trois conseillers signée par le doyen d'âge contredit le procès-verbal signé par le président du conseil de l'île comme il est légalement prévu. Par ailleurs, les conseillers désignés par le...
(Al-Watwan 10/04/17)
A la sortie de l’hémicycle, le secrétaire général du Juwa, le député Ibrahim Mohamed Soulé, a estimé qu’il s’agissait «d’une situation créée et voulue au plus haut sommet de l’Etat pour empêcher les trois conseillers de Juwa de devenir députés. Jusqu’à présent, nous constituons une minorité de blocage et l’Etat, avec la complicité d’Abdou Ousseni, a tout manigancé pour que cette minorité de blocage ne soit pas de nouveau constituée». L’ouverture de la première session parlementaire de 2017, vendredi 7 avril, a été émaillée de nombreux incidents. S’il est vrai que l’hémicycle est devenu, ces derniers temps, le lieu d’affrontements entre partis politiques, le spectacle que les députés ont donné à voir est à inscrire dans les pages noires du...
(Al-Watwan 10/04/17)
«Moi, qui suis ministre et issu du Juwa, je rappelle que nous avons soutenu Azali contre Mamadou, donc contre Abdou Ousseine. On ne peut pas être de la majorité présidentielle et manoeuvrer avec l’opposition à l’assemblée. Ce n’est pas beau ! Maoulana Charif doit être convoqué par le parti pour clarifier la situation. S’il n’y a plus de majorité, qu’on se le dise et qu’on recompose autrement». Al-watwan : Vendredi, lors de l’ouverture de la première session parlementaire de 2017, on a assisté à des échauffourées entre députés. Le fait que deux listes de députés, issues du Conseil de l’île de Ndzuani, ont atterri à l’assemblée nationale en est la cause. Chaque camp estime que l’autre n’a pas la légitimité...
(Clicanoo.re 10/04/17)
Il y a quelques jours, des braconniers s'apprêtaient à repartir avec, à bord de leur bateau, 5 tortues marines à Itsamai dans le parc marin de Mohéli, aux Comores. Un seul des braconniers, qui venaient de Bambini, sur l'île d'Anjouan, a pu être attrapé, mais le reste du groupe a pris la fuite. Ces plages, protégées par l'Association pour le développement socio-économique d'Itsamia (ADSEI) sont aussi les sites de ponte les plus importants au monde en ce qui concerne les tortues vertes. Grâce à l'implication des villageois, plus de 3500 tortues femelles accourent sur ces plages pour y pondre, chaque année, devant le village même et les plages avoisinantes. Un atout touristique certain pour Itsamai, devenue une étape obligée pour...
(Al-Watwan 10/04/17)
«Aucun étudiant ne parvient à maitriser les deux langues (anglais et arabe). Il faudrait peut-être scinder le département en deux. Moi, si j’avais l’opportunité de sécher l’arabe, je l’aurais fait. Malheureusement j’ai dû faire avec pendant trois ans». Cet aveu d’une étudiante de la filière conforte la thèse selon laquelle la filière de langues mérite d’être sinon supprimée, en tout cas restructurée. Faut-il supprimer le département de Langues étrangères appliquées (Lea) à l’Université des Comores? La question peut paraitre, de premier abord, incongrue, mais certains acteurs du système éducatif ne se privent plus de dire tout haut ce qu’ils pensent de cette filière, qui ne serait, à les en croire, pas «en phase avec les réalités nationales et n’apporte rien...
(Al-Watwan 10/04/17)
Suspendu suite à un arrêté de son ministre, Saïd Abdou Djaé refuse de quitter son poste de secrétaire général et de laisser la place. Cette situation pénalise le fonctionnement de l’ensemble du département. Avec deux secrétaires généraux, le ministère fait face, ainsi, à une double gestion. Amroine Darkaoui qui a été nommé pour assurer l’intérim du poste «gère tout ce qu’un secrétaire d’un ministère doit gérer», mais il n’aurait pas accès à certains dossiers, encore aux mains de Saïd Abdou Djaé. Plus de quinze jours après avoir suspendu Saïd Abdou Djaé de son poste de secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Abdou Mhoumadi peine à faire respecter sa décision. Le ministre est, en effet, confronté au refus de l’intéressé...
(Al-Watwan 06/04/17)
Durcissement des sanctions contre les éventuels fraudeurs, harmonisation du nombre de points de rachat, mise aux normes des sites d’examen,… l’Office national des examens et concours (Onec) entend prendre, dès cette année, une série de dispositions pour sécuriser les examens nationaux et éviter que les anomalies souvent constatées en pareille période ne se reproduisent jamais. Après les sanctions infligées aux élèves, enseignants et autres responsables de l’éducation pris en flagrant délit de fraudes ou de complicité de fraudes, le directeur général de l’Office national des examens et concours (Onec) se dit confiant quant à la sécurisation des prochains examens. Abdou Ali Abdallah et son équipe sont, en effet, à pied d’œuvre pour éviter que les erreurs et autres anomalies constatées...
(Al-Watwan 06/04/17)
Cette trente-quatrième session, qui s’est tenue à Tunis, a été consacrée à la coopération interarabe en matière de lutte contre le terrorisme, la drogue et les stupéfiants. Les participants ont planché sur les relations entre les pays membres par rapport à la lutte contre le terrorisme et la sécurité civile. Une commission sécuritaire arabe de très haut niveau pourrait être mise en place. Le ministre de l’Intérieur et de l’Information, Mohamed Daoudou, a pris part, les 5 et 6 avril à Tunis, à la trente-quatrième session du conseil des ministres arabes de l’Intérieur. Les travaux de cette réunion ont été ouverts par le président tunisien, Béji Caid Essebsi, en présence des hauts représentants de la Ligue arabe, du Conseil de...
(Al-Watwan 06/04/17)
Dar-soifa, le Conseil de l’île de Ndzuani, vit une situation cocasse. La session extraordinaire ouverte hier, mercredi 5 avril, en vue de la désignation des trois représentants du Conseil à l’Assemblée nationale, a finalement débouché sur deux séances plénières distinctes (l’une de l’opposition et l’autre du parti au pouvoir, Juwa), avec, au final, deux listes distinctes d’élus mandatés pour siéger à Hamramba. Le tout sur fond d’engueulades, ponctuées par le recours à la police par le président de l’institution, qui craignait des affrontements physiques. Pour le premier groupe de conseillers (Juwa), dont la séance a été présidée par le président du Conseil, Ibrahim Mohamed, sont désignés députés à Hamramba pour l’année 2017 les conseillers Muhammad Abdou El-magd, Loutfi Houmadi et...
(Reunion 1ère 06/04/17)
 
00:00
La tension entre les Comores et Mayotte ne se limite plus aux seuls jeux des îles. Des oulémas comoriens viennent d’éditer une fatwa contre : « yoro yiremwa » chanson du groupe mahorais Moro Squad. « Yoro yiremwa » du groupe Moro Squad fait un véritable carton à Mayotte, mais également sur l’archipel des Comores. En Mars dernier explique le site Mayotte-Hebdo, après la victoire de l’équipe des coelacanthes sur l’ Île Maurice, le public a défilé sur l’air du tube en changeant les paroles : Yoro yiremwa » est devenu, « Yi remwa » (traduction : ils ont été battus). Pourtant le texte originel du hit déplaît aux oulémas. Ils le jugent insultant envers les femmes et dangereux pour...
(Al-Watwan 05/04/17)
La journée sera précédée d’une marche pour la paix, entre Place de l’indépendance et le siège de l’Assemblée nationale. Cette marche sera suivie de la cérémonie officielle. Se tiendront dans la foulée trois conférences-débats sur «les dynamiques et les résolutions des conflits en Afrique Orientale», l’«historique, l’organisation et la mission de l’Easf» et, enfin, sur «l’opérationnalisation de l’Easf». En compagnie du chef d’Etat-major de l’Armée nationale de développement (And) et du directeur général de la police, le directeur de cabinet du chef de l’Etat chargé de la Défense nationale a rencontré la presse hier, mardi 4 avril, pour annoncer l’organisation d’une journée d’information et de sensibilisation sur la Force est-africaine en attente (Easf), le samedi prochain, 8 avril, au Palais...
(Al-Watwan 05/04/17)
Le président de l’Actic a rappelé que les Tic (Technologies de l’information et de la communication) avaient indu de nouveaux usages dans le quotidien de la population susceptibles de générer des «conséquences désagréables ». C’est la raison pour laquelle son association s’est jointe à la Fcc pour lancer des alertes en direction des jeunes et des parents et réfléchir sur les instruments juridiques de protection et de sécurisation du secteur. Dans le cadre de la journée mondiale des consommateurs, célébrée le 16 mars sous le thème «Bâtir un monde numérique meilleur pour les consommateurs», la Fédération comorienne des consommateurs (Fcc), en partenariat avec l’Association des consommateurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication (Actic), a organisé, hier à...
(Al-Watwan 05/04/17)
Financés à hauteur de 11 milliards de fc par le Fonds saoudien de développement, les axes Hahaya-Mitsamihuli et Dindri-Lingoni, qui mesurent respectivement 23 et 9 kilomètres à Ngazidja et Ndzuani, pourraient bien démarrer en juin prochain. «Les évaluations des appels d’offres sont actuellement en cours», nous a déclaré le directeur général des Infrastructures. A la direction générale des routes, l’heure est à l’examen des offres soumises par les différentes entreprises dans le cadre du lancement, dans les semaines à venir, du vaste chantier de réhabilitation du réseau routier national. Selon le directeur général des Infrastructures, Hassane Bacar Maecha, les contrats d’exécution des travaux relatifs aux tronçons Hahaya-Mitsamihuli à Ngazidja et Dindri-Lingoni à Ndzuani seront prêts à la fin du mois...
(RFI 04/04/17)
L'ordre national des pharmaciens des Comores a été officiellement lancé le week-end des 1er et 2 avril 2017, à Moroni, pour lutter, entre autres, contre les dysfonctionnements de l'industrie pharmaceutique. Jusqu'à présent, cette branche de la santé dépendait de l'ordre des médecins. Au programme de l’ordre des pharmaciens, une refonte complète de la réglementation en vigueur. L'ordre des pharmaciens était un projet initié en 1997, année de création de l'ordre des médecins comoriens ; une nécessité pour faire face au développement du marché noir des médicaments, à l'implantation de pharmacies à 10 mètres les unes des autres et, surtout, à l'ouverture de pharmacies par des personnes non diplômées dans ce domaine.
(Al-Watwan 04/04/17)
Les autres travaux porteront, entre autres, sur la plomberie, la peinture, la révision globale du système de climatisation et la sécurisation de l’Assemblée nationale. Dans le cadre du projet de réhabilitation du Palais du peuple de Hamramba, une mission chinoise a séjourné à Moroni du 12 mars au 1er avril. Samedi dernier, le vice-président de l’Assemblée nationale, qui assure l’intérim du président, Hachim Ramiara, et le conseiller chargé des Affaires économiques auprès de l’ambassade de Chine à Moroni, ont procédé à la signature du procès-verbal relatif aux études de faisabilité du projet. Les deux parties se sont ainsi mises d’accord sur les travaux à réaliser. Il faut dire que cette mission a été précédée d’une autre, en septembre dernier, qui,...
(Al-Watwan 04/04/17)
Le chef de l’Etat a fait savoir que «le projet touristique, la valorisation de nos produits de rente, la création d’une vraie société de transport maritime amélioreront la connectivité et renforceront la cohésion et l’unité nationales.» Le chef de l’Etat, Azali Assoumani, a reçu Eric Duval, président du groupe Duval, en fin de matinée du dimanche 2 avril au palais présidentiel de Beit-Salam. Avec 700 millions d’euros de chiffre d’affaires et 3.000 collaborateurs, le groupe Duval fait partie des plus grosses fortunes de France. A travers sa visite aux Comores, le patron de cet empire familial, créé ‘‘avec zéro franc’’, dit souhaiter ‘‘réaliser des investissements pour accompagner le développement économique des Comores’’. Il serait ‘‘très intéressé par l’exploitation de l’ylang...
(Al-Watwan 04/04/17)
«En tout, trois filles et trois garçons sont mis aux arrêts. Ils souhaitaient tous aller au Maroc. Ils se sont fait délivrer des passeports sénégalais pour pouvoir circuler librement dans l’espace Cedeao. Il faut noter qu’il y a pas moins de mille Comoriens qui sont à Dakar à ne rien faire. Certains ont fini leurs études et refusent de rentrer aux Comores, d’autres y viennent sans même le baccalauréat et avec la ferme intention de trouver un moyen de se rendre en France», affirme notre source sur place. Selon la presse sénégalaise, plusieurs personnes de nationalité comorienne se trouveraient actuellement entre les mains de la Division des investigations criminelles (Dic) pour détention de faux passeports. «Le 28 mars dernier, cinq...

Pages