Mardi 25 Juillet 2017
(Al-Watwan 02/06/17)
Les trois jeunes entrepreneurs propriétaires de Spe ont eu un démarrage difficile. Il fallait, en effet, connaitre le marché comorien à un moment où ils ont fait tout leur cursus scolaire et professionnel en France. «Il a fallu un temps d’adaptation au niveau commercial, au marché local et au niveau relationnel. Aujourd’hui ça va mieux car on a fait plus de cent installations que se soit en solaire ou en Box et notre vitrine ce sont nos clients», selon son directeur, Mohamed Allaoui. Sun power energie ou Spe est une société dédiée à l’énergie. Elle a été créée fin 2011 par trois frères qui considèrent qu’il y’a des lacunes certaines en équipements solaires aussi bien au niveau des ménages que...
(Al-Watwan 02/06/17)
Le conseil des ministres a examiné le dossier, mercredi. La fédération avait demandé un soutien financier de 91 millions dont 51 millions seulement pour le match de Lilongwe comptant pour les qualifications de la Can 2019. Cette somme sera perçue lundi. Les 51 millions engloberont “les titres de transport, le paiement de l’hôtel, les primes des joueurs et tout ce qui va avec”, devait préciser la secrétaire générale de l’institution, Mariyatta Abdou Chacour. Le gouvernement a donné mercredi dernier, au cours de son Conseil des ministres hebdomadaire, son aval pour le financement des deux rencontres des Cœlacanthes. Il mettra à la disposition de la fédération les moyens, sur la base du budget proposé par cette dernière, pour les deux prochains...
(Al-Watwan 01/06/17)
Plusieurs personnalités, dont des vice-présidents de la République, des membres du gouvernement, de hauts dignitaires religieux, des diplomates de pays arabo-musulmans, des représentants des organismes internationaux, des responsables d’Ong et de membres de la société civile ont répondu à l’invitation du Dr Hamad Ben Mohammad Al-Hadjiri. Avant-hier, lundi 29 mai, l’ambassadeur d’Arabie saoudite aux Comores, Dr Hamad Ben Mohammad Al-Hadjiri, a organisé une réception de rupture du jeûne (iftar) à l’hôtel Ritaj à Moroni. Plusieurs personnalités, dont des vice-présidents de la République, des membres du gouvernement, de hauts dignitaires...
(Al-Watwan 01/06/17)
Il y a 40 ans, le 23 avril 1977, Ali Soilihi faisait adopter aux Comores indépendantes, leur première Constitution. Un an plus tard, le 29 mai 1978, il disparaissait dans des troubles circonstances. Notre propos ici, n’est pas de porter un jugement sur le régime qu’il instaura. Comme il le disait lui même : «Tarehi Hakime». Notre objectif est néanmoins, de présenter, aux plus jeunes notamment, les textes qu’il nous laisse en héritage, leur apport ainsi que leur actualité. Contexte Au début de l’indépendance, du 6 juillet au 3 août 1975, l’Assemblée constituante s’est transformée en Assemblée nationale, qui a élu l’ancien président du Conseil de gouvernement sous l’autonomie interne, Ahmed Abdallah, président de la jeune République...
(Al-Watwan 01/06/17)
Hier en début de la matinée, le président de l’Assemblée nationale, Abdou Oussene, a reçu le nouvel ambassadeur de la République Unie de Tanzanie à Moroni, Sylvester M. Mabumba, dans le cadre du renforcement de la diplomatie parlementaire entre Moroni et Dar Es Salam. Dans sa déclaration devant la presse, l’ambassadeur a salué les efforts du président de l’Assemblée nationale pour la consolidation de la démocratie parlementaire en Union des Comores, depuis son élection à la tête de l’institution, il y a deux ans à peine. A cet effet, il a invité le président Abdou Oussene à effectuer une visite de courtoisie en Tanzanie, pour rencontrer ses homologues députés de Zanzibar et Dar Es Salam, pour le renforcement des relations...
(Al-Watwan 01/06/17)
Vingt-quatre Cœlacanthes dont trois locaux sont convoqués pour l’équipe nationale de football senior masculine par le sélectionneur. Dans le programme d’Amiredine Abdou, deux rencontres à négocier dont une amicale, dimanche prochain à Marseille en France contre le Togo, et le 10 juin à Lilongwe contre le Malawi dans le cadre des qualificatifs de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Pour des “raisons administratives”, les trois locaux du groupe comorien ne pourront pas, exceptionnellement, faire partie de la sélection qui doit se mesurer aux Eperviers à Marseille et doivent atterrir directement à Lilongwe. Le sélectionneur des Cœlacanthes a dévoilé officiellement lundi la liste des joueurs qui vont affronter, respectivement les 4 et 10 juin, le Togo et le Malawi. Vingt-quatre joueurs...
(Al-Watwan 01/06/17)
L’arbitre Amaldine Soulaimane a dirigé, le 28 mai dernier à Libreville, le match de la troisième place de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans. L’assistant international comorien a officié le duel ouest-africain opposant la Guinée au Niger. Les guinéens se sont imposés devant les Nigériens par le score de 3 buts à 1. Amaldine Soulaimane est l’un des deux Comoriens qui ont fraichement été gradés, au Caire en Egypte, élite A de la Confédération africaine de football (Caf). Pour l’instructeur physique local de la Caf, le docteur Moussa Hamidou, Amaldine Soulaimane a su porter haut le sifflet comorien. «Il a fait parler de l’arbitrage comorien au Gabon», a juré le toubib avant de soutenir qu’«il a...
(RFI 31/05/17)
Aux Comores, les examens nationaux sont reportés. Les enseignants sont en grève depuis plus d'un mois et les négociations avec le ministère de l'Education nationale n'ont que peu avancé. Néanmoins les enseignants commencent peu à peu à reprendre le chemin des collèges et lycées depuis mardi 29 mai, même si leurs revendications n'ont été qu'en partie entendues. Baccalauréats et brevets des collèges sont reportés. Le secrétaire général du ministère de l'Education nationale l'a annoncé : il n'est pas question de sacrifier l'avenir des enfants. Ils rattraperont donc les six semaines de cours durant lesquelles leurs enseignants étaient en grève avant d'avoir à se présenter aux examens. Le débrayage avait débuté avec trois exigences : le paiement des arriérés de salaire,...
(Al-Watwan 31/05/17)
Papotant avec ses clients, Maman Madjanazi, originaire de Moidja-ya-Hamahamet, pointe du doigt les autorités. Selon elle, les prix ne peuvent pas baisser tant que les vendeurs en gros ne seront pas contrôlés. Elle s’acharnera contre l’importation de produits cultivés sur place, notamment les tarots et le manioc, entre autres. Au lendemain du premier jour du mois sacré de ramadan [notre reportage étant réalisé lundi], les marchés de Moroni grouillent de monde. Il est 9 heures et le Petit marché de la capitale ou «shindo shahale» est plein à craquer. Certains font les cent pas, d’autres se sentent perdus, mais très peu essaient de marchander. La raison est simple. Les prix annoncés par les autorités nationales pour ce mois béni sont...
(Al-Watwan 31/05/17)
Le président des Émirats arabes unis, son altesse Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, a adressé une invitation au président Azali Assoumani, pour une visite dans son pays à une date qui sera convenue entre les deux parties. Lors d’une audience accordée à l’envoyé spécial à Moroni du président émirati, l’ancien président du parlement arabe, Ahmed Mohamed Al-Jarwan, les grands axes de la coopération entre les deux pays pour les années à venir ont fait objet de longues discussions. Le président des Émirats arabes unis, son altesse Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, a adressé une invitation au président de la République, Azali Assoumani, pour une visite officielle dans...
(Al-Watwan 31/05/17)
Après plusieurs accusations venant de toute part, ComoresTélécom a réuni la presse hier matin pour mettre les pendules à l’heure. Les responsables de la société d’État sont revenus sur l’épineuse question de l’interconnexion nationale qui, à la base, devait entrer en vigueur le 22 mai dernier. Pour ces derniers, l’opérateur public est demandeur de l’interconnexion nationale, mais en suivant «les procédures établies». Malgré cet accord qui stipule que les deux opérateurs devaient être interconnectés depuis la semaine dernière, les consommateurs sont toujours dans l’attente. Pour le directeur commercial de la société publique des télécommunications, Mohamed Marzouk, cet accord conclu devait être obligatoirement suivi d’un contrat entre les deux sociétés pour les tarifs des terminaisons d’appels. «Cet accord est venu nous...
(Al-Watwan 31/05/17)
Après avoir usé de tous les moyens susceptibles d’aboutir à un terrain d’entente avec l’intersyndicale des enseignants du secondaire, le gouvernement a décidé de passer à la vitesse supérieure : Procéder aux recrutements des contractuels dès aujourd’hui pour reprendre le flambeau et terminer l’année scolaire si les enseignants refusent de reprendre le chemin de l’école. C’est donc officiel, le gouvernement procédera à des recrutements de contractuels pour terminer l’année scolaire des enfants du pays accusant déjà un mois de retard. C’est donc ce qui est ressorti de la réunion ad hoc qui s’est tenue hier, mardi dans la matinée, au ministère de l’Education nationale. Cette rencontre avait réuni, entre autres, le directeur du budget, le directeur générale de la fonction...
(Al-Watwan 31/05/17)
Les majors des services des urgences, de pédiatrie, d’ophtalmologie et de kinésithérapeute, tous originaires de Ndzuani, viennent d’être affectés à l’Hôpital de l’amitié sino-comorienne de Bambao-mtsanga par une note du directeur général du Chn El-Maarouf. Mais, les intéressés ne voient pas cette affectation de bon œil, et accusent le directeur général de «procéder d’une manière raciste». Selon le secrétaire général du Syndicat national des agents de santé ( Synas), cette décision ne serait pas étrangère au mouvement de grève que le Synas avait déclenché il y a de cela plus d’un mois. Pour Soifaouidine Issimaila, alors que le ministère de la Santé s’était montré compréhensif et ouvert aux discussions, le directeur du Chn El-Maarouf, lui, avait mal réagi et considérait...
(AFP 30/05/17)
Le candidat FN aux législatives dans la 2e circonscription de Mayotte Madi Anli Boinali, qui avait écrit sur Facebook en mai 2016 que s'il avait pu exterminer les Comoriens, il ne s'en "serait pas privé", a affirmé regretter ses propos. "C'est avec regrets que j'ai adressé mes excuses écrites à la communauté Comorienne de Mayotte et de Métropole", a expliqué Madi Anli Boinali, le candidat du FN de la 2e circonscription de Mayotte. "Exterminer" les Comoriens Dans un post Facebook, le candidat du FN avait écrit en mai 2016 que s'il avait pu "exterminer" les Comoriens, il ne s'en "serait pas privé".
(Al-Watwan 30/05/17)
Pour que le respect desdits prix soit effectif, le vice-président en charge de l’Economie a affirmé que le ministère de la Justice est au courant des prix homologués. Sur ce, «toute personne qui tentera de ne pas respecter ces prix sera sévèrement sanctionnée. Parce que les opérateurs ont participé à la fixation des prix. Aucune justification n’est valable du non-respect de l’arrêté», a martelé Djanfar Ahmed Saïd. Le vice-président en charge du ministère de l’Economie, Djanfar Ahmed Saïd, a convié la presse hier, lundi 29 mai dans les locaux de son ministère, pour faire le point des dispositions prises dans le cadre du mois sacré. Selon lui, la vice-présidence en charge de l’Economie, en partenariat avec les chambres...
(Al-Watwan 30/05/17)
Pour illustrer les procédures de financement, Nassurdine Ali Soilihi a fait savoir que pour le cas de Dzahani-ya-Washili, le village a déboursé huit millions de francs comoriens, cinq millions de francs de la part de la diaspora, et Ma-mwe a contribué à hauteur de cinq millions de francs. Bien que la distribution de l’électricité soit effective depuis février au niveau de Ngazidja, six villages ne sont toujours pas électrifiés. Dans ces derniers, la rupture du jeûne se fait sous la pénombre à défaut de l’éclairage du distributeur public de l’eau et de l’électricité (Ma-mwe). Pourtant, la direction technique de la société d’Etat en avait fait le pari. Quatre villages de Ngazidja devraient être électrifiés avant le début de ce mois...
(Al-Watwan 30/05/17)
Abdallah Djalim, secrétaire général du ministère de l’Education nationale, a indiqué à Al-watwan qu’«il y aura bel et bien un report des examens nationaux pour sauver la scolarité de nos enfants». Cela fait presque deux semaines depuis que les négociations entre l’intersyndicale et le gouvernement sont au point mort. Où en est-on ? Depuis le 24 avril dernier, l’intersyndicale des agents de l’enseignement secondaire a entamé une grève. Ils ont demandé la satisfaction de trois doléances, lesquelles le gouvernement n’a pas refusé de répondre favorablement. Il a, d’ailleurs, accepté de payer les reliquats qui font partie des trois revendications. Toutefois, pour les deux autres, nous avons demandé qu’un nouveau contrôle soit effectué pour connaitre le chiffre exact des enseignants. Car...
(Al-Watwan 30/05/17)
Une dizaine de chargeurs d’un camion et leur patron, qui n’est autre que le directeur de l’hôtel Al-amal, sis à Mutsamudu, ont été violemment agressés par des militaires, samedi dernier près du camp de Sangani, situé sur les hauteurs de Mutsamudu. Assez sérieusement amochés, certains d’entre eux ont été admis à l’hôpital de Hombo, après un passage à la gendarmerie, tout près de là. Les soldats ont du décharger leur courroux sur les occupants du camion après que le véhicule ait roulé sur un sentier menant au camp, et qui venait d’être cimenté par les premiers, comme nous l’a expliqué le colonel Ahmed Daoudou alias Mataba, chef du commandement régional de l’Armée nationale de développement à Ndzuani. «J’ai appris cet...
(Al-Watwan 30/05/17)
Elle avait été prévue au Centre hospitalier national El-Maarouf, mais suite à un calendrier très chargé des responsables du centre qui devaient superviser l’opération, elle n’a pu y être menée. Elle fait partie des actions menées, selon son tout nouveau commissaire général, Ibrahim Mohamed Taki, “pour relancer les activités du Mouvement scout aux Comores”. Sous la direction du nouveau Commissaire général du mouvement scout des Comores, Ibrahim Mohamed Taki, plus d’une dizaine de scouts comoriens, en particulier de Ngazidja, se sont retrouvés samedi dernier au Lycée Saïd Mohamed Cheikh de Moroni pour lancer l’opération “Capitale propre”. Elle a débuté dans l’après-midi tout près de la présidence et s’est achevée le dimanche sur la place de l’indépendance. L’objectif, selon le commissaire...
(RFI 29/05/17)
Aux Comores, alors qu'on a entamé dimanche 28 mai la période du mois sacré du ramadan, les produits de première nécessité ainsi que les produits carnés sont en sévère pénurie. Les autorités redoutent une flambée des prix, tandis que les commerçants revendiquent leur droit à la libre concurrence. Les bateaux sont en cours de déchargement, donc les points de vente seront achalandés. Néanmoins, le président Azali Assoumani a lui-même une position tranchée sur l'encadrement des prix : « Ce problème de stock, nous sommes en train de voir comment y pallier avec beaucoup de commerçants. Les Comoriens ont cette manie de faire la hausse des prix pendant le ramadan. Même si les produits sont là, les prix montent. Pourquoi cela...

Pages