Samedi 18 Novembre 2017
(Al-Watwan 11/09/17)
Les partis politiques, toutes tendances confondues, se sont réunis, samedi dernier à Moroni, pour peaufiner une stratégie commune concernant les assises nationales, prévues pour décembre prochain. Au cours de cette réunion, qui n’excluait personne, les partis ont révélé que la composition du comité de pilotage des assises est imminente avec quarante membres repartis entre la société civile, le Mouvement du11 août, les institutions et les partis politiques. Certains leaders, dont les formations ne sont pas reconnues par la loi sur les partis politiques, sont revenus sur les critères de reconnaissance sans pour autant pouvoir obtenir des précisions. L’environnement politique est dominé par la multiplication des réunions de concertation autour de l’organisation des assises nationales, prévues du 4 au 9 décembre...
(Al-Watwan 11/09/17)
“Blague o bled”, la nouvelle émission qui cartonne dans le service public de la radio et de la télévision est une émission comique de distraction, animée par Saïd Ali Mirghane le… cameraman de la télévision. Ses sketchs ont pour nom, entre autres, “Kotri”, “Garage, la clé 12”, “Garage, huile et charbon”, “Crédit”, ou encore “500 fc et le sorcier”, sans doute celui qui plait le plus aux téléspectateurs. Mais Saïd Ali craint pour la survie de son “bébé”. Saïd Ali Mirghane est désormais célèbre depuis la fameuse publicité sur la Télévision numérique (Tnt) à l’Office de radio et télévision des Comores (Ortc). Ce cameraman de la station est apprécié partout où il passe par les téléspectateurs, en particulier les plus...
(Al-Watwan 08/09/17)
Selon le patron d’Ab-Aviation, les avions sont attendus à l’Aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim dans la soirée de ce vendredi 8 septembre. Les inspections des appareils auront lieu demain, samedi. Et, dans la foulée, le premier vol commercial est programmé pour dimanche 10 septembre à destination de Ndzuani et Mwali. Après huit mois d’absence dans le ciel comorien, la compagnie aérienne Ab-Aviation s’apprête à faire son grand retour. En effet, suite à une rencontre, qui a eu lieu le mardi 5 septembre, entre Mohamed Chanfi Ahmada et Ayad Bourhane, respectivement nouveau patron de l’Aviation civile et directeur d’Ab-Aviation, le premier a accepté de procéder au renouvellement provisoire du Permis d’exploitation aérienne de la compagnie. Ce qui fut fait car,...
(Al-Watwan 08/09/17)
Les principaux intervenants à la conférence de presse d’hier ont, tour à tour, dressé le bilan économique, social, institutionnel et politique des différents régimes et en ont tiré les pistes et moyens à suivre pour aboutir, entre autres, à une réelle émergence et à un développement du pays “gage du retour de l’île comorienne de Mayotte dans son giron naturel”. L’ex-conseiller à la Cour constitutionnelle, Antoy Abdou, dégage ainsi quelques propositions à soumettre lors des assises nationales. La première est l’instauration d’un régime parlementaire. N’a-t-il pas déjà existé ? “Sous Djohar, il n’a existé que sur le papier mais dans les faits ce n’était pas le cas. Nous voulons un vrai régime parlementaire démocratique”, martèle Ibrahim Youssouf, qui avait pris...
(Al-Watwan 08/09/17)
«Depuis le mois de mai à ce jour, le service de surveillance du territoire a expulsé 13 personnes en situation irrégulière, dont 4 hier, jeudi, de plusieurs nationalités. Il y a parmi eux des malgaches, des tanzaniens et des indiens» Il y aurait, à en croire la police nationale, depuis le mois de mai beaucoup d’étrangers qui auraient posé leurs valises aux Comores. Ainsi, ses éléments chargés de la surveillance du territoire font régulièrement des descentes afin de débusquer toutes les personnes qui seraient en situation irrégulière, notamment à Volovolo, grand marché de la capitale et haut lieu d’activités économiques.
(Al-Watwan 08/09/17)
L’histoire met en scène Étincelle, une jeune fille à bord d’un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, la jeune fille va se remémorer certaines des histoires que lui contaient sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner naissance. Après la Mention spéciale du prix Wepler et le Prix Senghor du roman francophone pour son premier roman, le deuxième roman d’Ali Zamir intitulé “Mon étincelle” est sorti, aujourd’hui, aux éditions Le Tripode. Selon plusieurs témoignages, notamment Livres Hebdo, ce second roman confirme le goût de l’écrivain comorien pour la narration imagée par un langage “pimentée”. Pour sa part,...
(Al-Watwan 08/09/17)
En réalité, les sociétés comme Dynapharm ne sont pas considérées comme des fabricants de médicaments et leurs gérants sont loin d’être des «docteurs», comme les gens ont tendance à les appeler couramment. L’approche a donc peu à voir avec les principes éthiques de la médecine et de la pharmacie. Ils étaient environ une cinquantaine d’hommes et de femmes, le matin du mercredi 6 août, à avoir investi le siège de la société Dynapharm à Chitsangani, dans la ville de Mutsamudu. Parmi eux des «adhérents», mais aussi des curieux, venus écouter Nsabimana Astere, expatrié burundais et gérant de ce dépôt de vente de produits diététiques aux vertus médicinales. Après trois mois d’activités dans l’île, celui qui se réclame biochimiste de formation...
(Al-Watwan 07/09/17)
A la question du chiffre exact figurant dans le fichier de la Fonction publique de l’île de Ngazidja, le commissaire a révélé qu’actuellement 3.861 agents sont au service de l’île sans tenir compte des contractuels. Ces agents sont payés à 100% par le gouvernement central. Six mois depuis qu’il est à la tête du commissariat à la Fonction publique, à la Sécurité intérieur, à la Décentralisation et à l’Information de Ngazidja, Issihaka Mdoihoma a convié la presse hier, mercredi 6 septembre dans les locaux de son administration, pour dresser le bilan semestriel et pour dégager les nouvelles perspectives de son département. Issihaka Mdoihoma a concentré son bilan beaucoup plus sur la Fonction publique de l’île qui, selon lui, connait de...
(Al-Watwan 07/09/17)
Les problèmes récurrents de courant seraient dus, selon le directeur technique du producteur et distributeur public de l’électricité, à une panne constatée, lundi soir, à la centrale de Vwadju. Le problème a été repéré à l’endroit où l’on distribue le courant au niveau du départ n°3, soit celui qui alimente la région du sud. La situation a nécessité une interruption électrique totale au niveau de la centrale. Les délestages et coupures électriques intempestifs sont ils de retour Ngazidja ? C’est en tout cas ce qui s’est passé ces trois derniers jours, où les nuits dans les localités éloignées de la capitale ainsi que pendant la journée du mardi dernier les coupures ont été plus ressenties. Interrogé sur ce cas précis,...
(Al-Watwan 07/09/17)
Le ministre de l’Education nationale, Salim Mohamed Abderemane, a officialisé, par l’arrêté N°17-011/MENER/CAB en date du 31 août dernier, la rentrée scolaire de l’année 2017-2018. Ainsi, les enseignants retrouveront les classes le lundi 25 septembre tandis que les élèves, eux, les rejoindront trois jours plus tard soit le 28 de ce même mois. Pour l’Université, les enseignants ont déjà repris le chemin de l’établissement depuis le 1er septembre dernier, et les étudiants sont attendus le 25. Le ministre de l’Education nationale, Salim Mohamed Abderemane, a officialisé, par l’arrêté N°17-011/MENER/CAB en date du 31 août dernier, la rentrée scolaire de l’année 2017-2018. Ainsi, les enseignants retrouveront les classes le lundi 25 septembre tandis que les élèves, eux, les rejoindront trois jours...
(Al-Watwan 07/09/17)
Après la mobilisation en masse avant-hier, l’audience a repris hier matin dans une relative discrétion. Devant le juge, les trois prévenus issus de la localité de Shomoni-ya-Washili ont reconnu avoir désobéi à la décision du muftorat et ont demandé pardon. Le procès engagé contre les dissidents de l’Aïd El-Kabir a repris et pris fin hier, mercredi 6 septembre, par la comparution d’Ismaila Ali Mwegarie, Saïd Ahamada et Soufiane Soulé, tous les trois issus de la localité de Shomoni-ya-Washili. S’agissant du même dossier , l’affaire est mise en délibéré pour le samedi prochain. Poursuivis devant le tribunal de flagrant délit, les trois prévenus ont reconnu les faits reprochés et ont demandé pardon au tribunal pour avoir désobéi à la décision du...
(Al-Watwan 07/09/17)
Une “commission nationale pour le développement du sport comorien” sera mis sur pied, ce mois de septembre, pour dénouer les multiples crises qui minent le sport depuis près deux ans. L’idée est venue du ministère des Sports qui cherche à impulser une démarche nouvelle dans le sport comorien. Cependant, au vu de la tension qui fait rage entre l’ensemble des instances et suite à l’échec des multiples tentatives menées sous la houlette du tout nouveau ministre, on peut se demander pourquoi une “commission” réussirait là où tout le monde a échoué. Une commission nationale pour le développement du sport comorien verra le jour ce mois de septembre. Elle regroupera des responsables des associations sportives nationales, des agents du ministère des...
(RFI 06/09/17)
La grande salle du tribunal de Moroni était pleine à craquer mardi 5 septembre lors du procès des personnes arrêtées pour avoir célébré l'Aïd el-Kebir vendredi dernier comme en Arabie saoudite. Lors de son annonce de la date du samedi comme jour saint, le grand mufti comorien avait clairement indiqué que cela correspondait à la volonté des autorités. Malgré les menaces d'arrestation, plusieurs personnes ont suivi les étapes des pèlerins à la Mecque en priant vendredi et onze d'entre elles se sont retrouvées mardi devant la justice. Entendus tour à tour, les prévenus ne savent plus comment justifier ce qui pour eux tombe sous le sens : l'Aïd el-Kebir, ou Aïd al-Adha, a lieu le lendemain du rassemblement au mont...
(Al-Watwan 06/09/17)
L’audience qui s’est tenue au tribunal hier a vu l’affluence d’une foule nombreuse qui n’hésitait pas à faire le “V” de la victoire avec les doigts ou encore à scander “fi-sabilillah”. Et pour cause, les prévenus qui ont “bravé” la “fatwa” qui disposait que l’Aïd el Kebir devait être célébrée le samedi 02 et qui ont prié le 1er septembre y étaient entendus. Le verdict lui, sera connu le samedi prochain et en attendant, les onze prévenus originaires d’Itsinkudi-ya-Washili ont été renvoyés en prison. L’affaire commence à faire des vagues. Et des grosses. Les onze prévenus ont quasiment tenu le même argumentaire en brandissant le décret du 23 novembre 2009, lequel a fixé la célébration de l’Aïd el Kabir au...
(Al-Watwan 06/09/17)
Désignés membres de la Cour Constitutionnelle, depuis trois mois, Chamsidine Achiraf et Hamada Hamidou ne bénéficient pas des traitements dévolus aux juges constitutionnels faute d’avoir prêté serment. Si Hamada Hamidou a pu toucher un mois de salaire en tant que membre de la Cour Constitutionnelle, le représentant du gouverneur de Ndzuani, lui n’a jamais rien perçu, pas même son salaire “normal” d’agent de la fonction publique. Trois mois après la désignation de Chamsidine Achiraf et Hamada Hamidou, en tant que membres de la Cour Constitutionnelle, leur situation est loin d’être claire. Les deux nouveaux juges constitutionnels respectivement choisis par les gouverneurs de Ndzuani et de Ngazidja occupent leurs bureaux auprès de l’institution. Et ça s’arrête là. En effet, les deux...
(Al-Watwan 06/09/17)
Dans un entretien accordé à Al-Watwan, le directeur général nouvellement nommé de l’Anacm a fait part de sa décision d’accorder aux compagnies aériennes nationales, des autorisations provisoires de trois mois chacune, en vue de reprendre leurs activités. Il a souligné que ces autorisations sont spécifiques au transport inter-îles. Cependant, les compagnies devront poursuivre leurs démarches de certification en se conformant aux normes de l’Aviation Civile comorienne et celles de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (Oaci), pour bénéficier des autorisations qui leur permettront d’effectuer des vols régionaux et internationaux. Au lendemain de sa prise de fonction, hier mardi 5 septembre, le nouveau directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (Anacm), Mohamed Chanfi Ahmad a accordé un...
(Al-Watwan 06/09/17)
130 bœufs ont trouvé la mort au cours de la traversée entre la Tanzanie et les Comores. Une solution d’urgence a dû être trouvée pour s’en défaire. Si la première consistait à incinérer les bovins, il a fallu in extrémis recourir à leur immersion. Avec les conséquences que cela suppose. Un bateau transportant 315 bœufs depuis la Tanzanie a amarré au port de Moroni depuis mercredi dernier. Pour le plus grand malheur des importateurs, 130 sur 315 bœufs ont péri. Certains cadavres jetés en mer ont migré vers nos côtes. Ainsi, trois bœufs auraient été trouvés à Ntsaweni vendredi et samedi derniers selon Ali Mmadi Soilih. Mais le lendemain un a été emporté par les vagues et ils ont incinérés...
(Al-Watwan 06/09/17)
"J’appelle mes compatriotes et toutes les personnes d’ailleurs qui défendent la beauté comorienne à voter pour moi et pour les Comores", a-t-elle lancé. Laïla Abdou Tadjiri a débuté sa carrière de mannequin en 2014 en défilant pour Zeden, la marque du styliste Zakaria Mohamed. Puis elle a défilépour Shiromani Design de Mireille avant d’être admise à l’agence de mannequinat de l’Alliance française de Moroni, lancée par l’actuel directeur de cette institution, Pierre Barbier. En novembre et décembre prochains, Laïla Abdou Tadjiri défendra le pays à Lagos au Nigeria. Laïla Abdou Tadjiri est nominée pour représenter les Comores, son pays natal, à l’édition de 2017 du concours de beauté continentale, intitulé Miss University Africa, qui aura lieu à Lagos, au Nigéria,...
(Al-Watwan 05/09/17)
A ce sujet, le procureur de la République a évoqué la loi n°08-041/AU du 27 juin 2008 instaurant les pratiques religieuses pour estimer les peines passibles à ces vingt-quatre personnes. A l’entendre, ils risquent de cinq mois à un an d’emprisonnement avec ou sans amende de 100 à 500 mille francs. Il a insisté sur le fait que seule la position religieuse des autorités doit être suivie parce qu’il ne s’agit pas d’un État laïc. La liste n’est apparemment pas fermée mais treize localités sont impliquées pour le moment. Dans l’après-midi d’hier vingt-quatre hommes ont été entendus par le procureur de la République...
(Al-Watwan 05/09/17)
L’Aïd-el-kabir a été fêtée officiellement samedi dernier dans l’archipel. A Ndzuani, elle a été célébrée sans grand enthousiasme, beaucoup de mosquées, à l’exemple de celle de la médina de Mutsamudu, ayant été désertées par une partie des fidèles. Cela aurait été lié au décalage de la fête du vendredi au samedi, comme le supposent de nombreuses personnes. La population de l’île a eu droit à deux cérémonies officielles de présentations de vœux, à la présidence de l’Union le jour-même de l’Aïd, et au gouvernorat le lendemain, dimanche. Dans l’une comme dans l’autre, les interventions ont été axées sur les assises et la question de la tournante, avec des propos bien dirigés, d’un côté comme de l’autre. L’Aïd-el-kabir a été célébrée...

Pages