Mardi 25 Juillet 2017
(Al-Watwan 03/07/17)
Le locataire de Beït-Salam estime que c’est à travers les mairies, qui constituent la représentation de l’État sur le plan local, que «nous réussirons la meilleure synergie entre les plans de développement de base et le plan de développement national», mais également que «nous poursuivrons avec les meilleures chances de succès, notre ambition de faire de notre pays, un pays émergent à l’horizon 2030. Je salue donc l’initiative des assises de la coopération décentralisée franco-comorienne». Après le report officiel du séminaire sur la coopération décentralisée, pour cause la présence d’élus d’origine Maoraise les élus et maires français, qui avaient effectué le déplacement sur Moroni, ont été reçus par le président de l’Union des Comores vendredi après midi à Beït-Salam. Cette...
(RFI 01/07/17)
Elle est championne du monde de kickboxing et doctorante en droit. Mais cette Marseillaise d’origine comorienne et marocaine peine à s’imposer sur le ring politique. «Ce n’est pas parce que j’ai 24 ans que je peux me permettre d’échouer. » Au volant de sa petite Peugeot noire, Sarah Soilihi file dans les rues de Marseille. D’un geste vif, elle redresse le rétroviseur qui pendouille sur le flanc de la voiture. Il y a deux semaines, entre deux séances de tractage, elle a méchamment amoché son véhicule en faisant un mauvais créneau. « La fatigue. » Quand elle trouvera dix minutes, dans un an ou deux, elle passera chez le garagiste. En attendant, elle appuie sur l’accélérateur. Sur la banquette arrière...
(Al-Watwan 30/06/17)
Un mois après la désignation de Chamisidine Achiraf, membre de la Cour constitutionnelle par le gouverneur de Ndzuani, la situation pousse à réfléchir sur la modalité de désignation de ces membres. Le règlement intérieur de l’institution dit que «la Cour constitutionnelle est composées de membres nommés conformément aux articles 37 et 38 alinéa1 de la loi référendaire du 17 mai 2009». Un mois après la désignation de Chamisidine Achiraf, membre de la Cour constitutionnelle par le gouverneur de Ndzuani, la situation pousse à réfléchir sur la modalité de désignation de ces membres.
(Al-Watwan 30/06/17)
Après les dernières listes communales, toutes les lignées politiques sont désormais appelées à impliquer et inciter davantage les femmes à prendre le devant dans les différentes circonscriptions. Ce qui permettrait d’obtenir le pourcentage requis des candidates aux législatives et aux conseils des îles. La loi instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives a été examinée et adoptée en séance plénière du 22 juin dernier. Proposée par la députée Hadjira Oumouri, cette loi est composée de quatre articles et vise à réduire les inégalités de représentation des femmes. Pour les fonctions nominatives, en son article premier, elle dispose que «les nominations dans l’exécutif de l’Union, comme dans ceux des îles autonomes doivent respecter la...
(APA 30/06/17)
Doit-on estimer que pour qu’une loi entre en vigueur, elle dépend de l’humeur présidentielle ? L’esprit de l’article 17 de la constitution ne signifie-t-il pas que toute loi adoptée définitivement doit nécessairement entrer en vigueur sous les quinze jours comme indiquée ? Toujours est-il qu’aucune disposition ni aucun texte n’est prévu pour exiger la promulgation d’une loi. Voter des lois entre généralement dans le cadre d’une modernisation du droit en l’adaptant aux nouvelles réalités. Mais encore faut-il qu’elles soient promulguées, or, aux Comores ce n’est pas toujours le cas. La liste des lois qui ne sont pas promulguées est longue. Très longue. Il faut dire que leur promulgation entre dans les compétences exclusivement dévolues au président de l’Union. On peut...
(Al-Watwan 30/06/17)
Cette année scolaire se sera, pour l’instant, démarquée de toutes les autres pour les suspens qu’elle aura suscités. D’arrêts de cours à grèves en passant par les reprises poussives et autres rentrées ratées, l’année 2016-2017 n’aura pas été (et ne l’est toujours pas) de tout repos pour les élèves du public et même du privé contraints de suivre avec angoisse le sort de leurs collègues du public. Aujourd’hui, après avoir menacé de ne pas respecter le nouveau calendrier établi par le ministre de l’éducation, l’Intersyndicale des agents de l’Education refait marche arrière mais menace de prendre les “décisions adaptées si d’ici le 22 juillet les choses restent en l’état”. On croyait avoir tourné le dos à la grève d’une façon...
(Al-Watwan 30/06/17)
Le huitième anniversaire du crash de l’appareil de la compagnie Yemenia Airways a eu lieu hier, en fin d’après-midi à Ikoni. Le vice-président Moustadraoine Abdou a représenté le chef de l’Etat à la cérémonie commémorative des victimes de cet accident, en présence de plusieurs proches, amis et membres du collectif des familles des disparus. La cérémonie de prières et recueillements en la mémoire des victimes du crash de l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia Airways s’est déroulée hier, en fin d’après-midi, dans la Zawiya de la confrérie Shadhuliya d’Ikoni. Cela fait huit ans, jour pour jour, depuis l’accident qui s’est produit au large du nord-ouest de l’île de Ngazidja, dans la nuit du 29 au 30 juin 2009.Cent cinquante deux...
(RFI 27/06/17)
Les Rencontres de la coopération décentralisée France-Comores qui devaient avoir lieu mercredi et jeudi au Palais du peuple de Moroni ont finalement été annulées. La présence, souhaitée par la France, d'élus venant de l'île de Mayotte a été le grain de sable enrayant tout le mécanisme d'un événement destiné à renforcer les liens d'amitié entre les collectivités territoriales des deux pays. Dans la délégation française, on attendait des élus de La Courneuve et de l'île de la Réunion. Seulement des élus mahorais figuraient aussi dans la liste des invités transmise au ministère comorien des Affaires étrangères. Il a aussitôt réagi en faisant savoir à l'ambassadeur de France aux Comores qu'il était hors de question que des élus de Mayotte viennent...
(Al-Watwan 23/06/17)
Une plainte avec constitution de partie civile est adressée au doyen des juges d’instruction par Ali Ayad. Elle est dirigée contre ses ex beaux-parents pour enlèvement d’enfant mineur de trois ans. Ces faits, qui ont conduit cette saisine de la justice, remontent au lundi 19 juin lorsque les beaux-parents du plaignant ont décidé d’embarquer l’enfant à bord d’un avion à destination de la France sans informer ni demander l’autorisation de son père. Selon ce courrier adressé au doyen des juges d’instruction, le père de l’enfant explique que ses beaux-parents ont pris le vol avec son enfant sans tenir compte d’un ordre d’empêchement de quitter le territoire émis par le procureur de la République de Moroni, le 2 août 2016. «Cette...
(Al-Watwan 23/06/17)
Zhang Ming a effectué une visite éclair de moins de 48 h dans le pays. Arrivé mercredi et reparti hier, le vice-ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine est venu dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays. Le vice-président en charge de l’Agriculture et de la Pêche, qui assure l’intérim du président de l’Union des Comores, Moustadirane Abdou a reçu hier matin le vice-ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine. Le chef adjoint de la diplomatie chinoise, Zhang Ming, effectué cette visite aux Comores dans l’objectif «d’unifier avec nos amis comoriens...
(Al-Watwan 23/06/17)
Historique. Pour la première fois de l’histoire des Comores, les députés ont adopté à l’unanimité, un projet de loi, relatif à la couverture sanitaire en Union des Comores. Désormais, le comorien aura la possibilité d’être soigné sans mettre la main à la poche. En adoptant cette loi, les élus de la nation ont accompli un acte historique en faveur des plus démunis. Pour la première fois de l’histoire des Comores également, a été adoptée une loi instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives, « qui réduira de façon significative les inégalités hommes-femmes dans les sphères de décision». Comme chaque jeudi, hier en début de journée, a eu lieu une session plénière, portant adoption...
(Al-Watwan 23/06/17)
Nous avons noté, grâce à vous, 16.550 articles lus par jour en moyenne, démontrant l’intérêt que vous portez au journal avec un pic enregistré de 26.997 en une journée. Nous allons célébrer, dans quelques jours, la fête de l’Aïd-el-fitr qui marque la fin du ramadan, mois de jeûne et de prières que nous espérons agréés par Allah, Subhanahu Wa Taanla. Puisse ce jour, tous les fidèles, s’acquitter du Zakat-el-fitr, l’aumône de la rupture du jeûne, et accomplir dans la paix et la joie la prière en début de matinée. Je saisis cette occasion pour remercier les fidèles lecteurs, qui nous suivent partout et nous accompagnent par leurs critiques et leurs suggestions. Je tiens également à remercier les contributions gracieuses qui...
(Al-Watwan 23/06/17)
Ce n’est pas l’ambition qui manque à l’arbitre assistant de 32 ans : «lors de cette édition des seniors, je vise au moins les demi-finales. On se bat pour se qualifier pour les prochaines étapes du tournoi. C’est un peu comme le font les équipes dont l’objectif est de finir le tournoi le plus loin possible», défie-t-il, ni plus ni moins. Ou encore : “Je vois loin et je suis convaincu que je peux espérer diriger des matches d’un Mondial. Je suis en évolution constante au niveau cadets, juniors et seniors que ce soit aux Jeux des îles de l’Océan indien, à la coupe Cosafa ou des Ligues africaines des champions africains”. L’arbitre assistant comorien Amaldine Soulaimane s’est rendu en...
(Al-Watwan 21/06/17)
Désigné membre de la Cour constitutionnelle depuis le 27 mai dernier, Chamsidine Achiraf a jusqu’au 27 juin prochain pour prêter serment afin de remplir officiellement ses nouvelles fonctions de conseiller auprès de la Cour constitutionnelle. Ce risque d’auto-annulation de l’arrêté du gouverneur de Ndzuani peut contaminer celui de Hassani Hamadi, car la cérémonie de prestation de serment des ces deux nouveaux membres n’est toujours pas à l’ordre du jour. Les membres de la Cour sont tenus à la prestation de serment dans les 30 jours qui suivent le jour où leur nomination leur a été notifiée, à défaut de quoi il est pourvu à leur remplacement».
(Al-Watwan 21/06/17)
Selon le conseiller diplomatique du président Azali, l’ex-président de la République, Sambi, ne devait pas rendre public son opposition “dans la mesure où il connait parfaitement les rouages, comprend les difficultés quand il s’agit de prendre ce genre de décision et du fait que son parti, allié du principal parti au pouvoir, détient des postes ministériels. Le conseiller diplomatique du président de la République, Mohamed Issimaïla, a tenu un point de presse hier, mardi 20 juin au palais de Beït-Salam, pour “faire le point” sur les sujets qui dominent l’actualité nationale, à commencer par la rupture diplomatique avec Doha. Sur ce point, il a soutenu que le dernier mot dans ce genre de sujet revenait au seul président qui, en...
(Al-Watwan 21/06/17)
Dans un courrier datant du mercredi 14 juin, Cma-Cgm informe ses clients, des opérateurs économiques, que suite au mouvement social à Mayotte, les conteneurs n’ont pu être déchargés et aucune opération portuaire n’a eu lieu au hub de Longoni. “Afin d’éviter que les conteneurs ne restent à bord pour un voyage complet vers leur point d’origine avec une date de déchargement reportée au 1er août 2017, un plan d’urgence a été mis en place afin d’assurer la continuité du service. Une escale ad-hoc à Mombassa, le 12 juin 2017, a été décidée et les opérations de déchargement ont été complétées le 13 juin”. Si ce plan consiste à “faciliter” et contourner le problème, les opérateurs comoriens, eux, ne voient pas...
(Al-Watwan 21/06/17)
Quant à la qualité des travaux, le directeur des travaux routiers, Mohamed Soilih, a fait savoir qu’il est question, cette fois-ci, d’une route enrobée de six à sept mètres de largeur. Des trottoirs, balises et glissières de sécurité sont prévus dans les travaux. Serait-il possible d’obtenir une route de sept mètres vu les maisons qui se situent à quelques centimètres de la chaussée ? Après la réponse de l’avis à non-objection la semaine dernière auprès du bailleur, le Fonds saoudien de développement (Fsd), la direction des travaux routiers a dévoilé le nom de l’entreprise qui a gagné le marché des travaux routiers de l’axe Hahaya-Mitsamihuli. Financé à hauteur de 11 milliards de francs comoriens, les travaux du tronçon qui couvre...
(Al-Watwan 21/06/17)
La Fondation “Salim Saadi”, qui finance les deux projets, juge “utile” de s’investir dans le football et le basketball, “des disciplines populaires qui peuvent être les vecteurs de beaucoup de choses et notamment de l’épanouissement des jeunes”, selon son fondateur, Salim Saadi, un membre de la diaspora comorienne de France, natif de cette ville du centre de Ngazidja. Les deux stades de Ntsudjini, un de basketball et un de football, bénéficient d’un projet d’aménagement de la Fondation “Salim Saadi”. Le premier est en chantier depuis dimanche dernier. Les premiers travaux consisteront à la construction de gradins. Suivra ensuite le réaménagement de l’espace de jeu et l’élévation des clôtures de sécurité. Des travaux entièrement financés par la Fondation Salim Saadi. «Nous...
(Al-Watwan 20/06/17)
Parmi les amendements apportés au règlement intérieur révisé de l’Assemblée de l’Union, figure l’article 5 qui donne aux membres du bureau de l’institution et les présidents des commissions permanentes, un mandat de cinq ans, comme celui du président de l’Assemblée. Dans le cadre de leurs travaux parlementaires, les représentants de la nation se sont réunis hier, lundi, en session plénière pour adopter une série de lois. Parmi les projets et propositions de lois adoptés, figure le règlement intérieur de l’Assemblée de l’Union, qui a été l’une des causes des tensions quasi-permanentes au sein du parlement. Dans un premier temps, les députés ont autorisé, à l’unanimité, le président de la République à ratifier l’accord-cadre de coopération entre le gouvernement de l’Union...
(Al-Watwan 20/06/17)
Neuf ans après l’adoption de la version Sydonia++, la direction générale des douanes poursuit le processus de modernisation de ce nouvel outil informatique qui permettra de faciliter davantage les activités douanières. Après avoir achevé la première étape, qui est celle de l’interconnexion des agences, la douane va désormais organiser une vague de sensibilisations auprès des différents acteurs pour qu’ils s’approprient ce nouveau fichier Sydoniaworld. La direction générale des douanes a organisé hier, lundi 19 juin, une rencontre de sensibilisation sur la migration vers le SydoniaWorld, un outil informatique destiné à améliorer les travaux de la douane. L’objectif de cette journée d’échanges est de montrer l’importance de la mise en place de cette nouvelle structure qui sera bénéfique, à la fois,...

Pages