Samedi 21 Octobre 2017
(La Gazette des Comores 10/05/13)
Lors de la cérémonie d’accueil, vendredi dernier, du président de la république et du gouverneur de l’ile, à l’aérogare de Bandar es Salam, Mohamed Ali Said, a suggéré à Ikililou Dhoinine de former une équipe homogène lorsqu’il procédera au premier remaniement de son gouvernement. Pour les trois ans qui lui restent, selon le gouverneur, Ikililou n’a pas droit à l’erreur. Ce vendredi l’aéroport de Bandar es Salam était pris d’assaut par une foule nombreuse venant des quatre coins de l’ile, toutes catégories confondues. Tout ce beau monde pour accueillir à la fois le gouverneur de l’ile Mohamed Ali Said qui revenait de France où il a passé presque un mois, et le chef de l’Etat Dr Ikililou Dhoinine qui venait...
(Comores-Infos 10/05/13)
Une manifestation( Un Hitima) contre la tentative de coup d’état a eu lieu à ce dimanche 5 mai à Marseille pour dire non à la déstabilisation du pays et pour soutenir le pouvoir en place de l’Union des Comores et Non à la prise du pouvoir par un coup d’Etat. Comores infos a rencontré les organisateurs de cette manifestation qui a eu lieu au Salon Magallon à Marseille. Mr Antoissi SAID ALLAOUI de l »Association des Mohéliens de Marseille a accepté de répondre à nos questions. C.I : Pouvez-vous nous présenter votre association et votre rôle ? ‘’ l’ Association des Mohéliens de Marseille » créée en 1987, regroupant hommes et femmes, pour l’entraide et la solidarité, entre les Mohéliens...
(Comores-Infos 10/05/13)
C’était une bonne et généreuse idée de la Première dame des Comores Madame HADIDJA ABOUBACAR IKILILOU DHOININE: récolter des fonds pour des projets en faveur des enfants handicapés, vulnérables, défavorisés, ou victimes de violences et de toutes autres maltraitances. Un bon succès de l’avis de tous…Et pas seulement un succès financier mais aussi l’opération a permis de susciter une dynamique de réflexion sur la place de l’enfant dans la société comorienne. L’«Opération Riyali» a débutée le 19 novembre 2011 à Mitsoudjé (Ngazidja). La moisson fut bonne avec un peu plus de 152 millions de francs comoriens de dons dans l’ensemble des trois îles. Mais une atmosphère malsaine règne depuis la fin de l’opération en 2012 suite à l’incapacité du comité...
(Comores-Actualités 10/05/13)
Dans le cadre des processus entamés depuis plusieurs années pour l’adhésion de l’Union des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc), une formation de trois jours a été clôturée hier, jeudi 9 mai à Reetaj Moroni Hôtel. Initiée par le ministère des Finances, de l’Economie et du Commerce, elle a reçue l’appui technique du Centre du commerce international (Cci) et de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Ces dernières institutions internationales ont mené des discussions, les 7 et 8 mai, avec le secteur public et des organisations du secteur privé. Le but étant d’alimenter le débat entre public et privé, au sujet notamment de l’aide mémoire. L’aide mémoire étant en fait le fameux document...
(Comores-Actualités 10/05/13)
“ Le 5 juin prochain, les rescapés du crash de l’appareil d’Inter-Iles Air vont saisir la justice pour réclamer à la compagnie et à son assureur français, Eolia, leurs indemnisations, pour réparation morale et soins médicaux”, a confié à Al-watwan Me Bahassane Ahmed. Les passagers du vol de cette compagnie locale, qui a amerri quelques minutes seulement après son décollage, vont recourir à la justice car, selon leur avocat, l’assureur manifeste une attitude de mépris vis-à-vis de ces personnes et de l’Etat. Selon Me Bahassane, ces rescapés, que l’on avait annoncé sains et saufs après l’amerrissage, souffrent de traumatisme moral et problèmes psychologiques. “Certains d’entre eux souffrent de troubles de sommeil, d’angoisses, d’hypertension, entre autres”, rapporte l’avocat. A en croire...
(Romandie 08/05/13)
Le ministre comorien des Affaires étrangères, Mohamed Bacri, a rencontré vendredi à Kinshasa le président congolais Joseph Kabila, officiellement pour renforcer les liens de coopération, officieusement pour évoquer la récente tentative de coup d'Etat à Moroni où des Congolais ont été arrêtés. Le ministre a été reçu au Palais du peuple (siège du parlement congolais) par Joseph Kabila. Il a aussi rencontré le président des deux chambres du Parlement. A sa sortie, il a juste dit qu'il était venu renforcer les relations de coopération entre son pays et la République démocratique du Congo, a déclaré à l'AFP cette source. Une source proche du protocole d'Etat avait auparavant confié à l'AFP que la visite de M. Bacri, arrivé jeudi à Kinshasa,...
(Linfo.re 07/05/13)
Une nouvelle tentative de coup d’état a été enregistrée aux Comores au mois d’avril dernier. Maître Saïd Larifou, le Président du Ridja condamne ces actes politiques et annonce le dépôt d’une plainte. Les coups d’état aux Comores sont devenus fréquents. Dans la nuit du 20 au 21 avril dernier, une nouvelle tentative de coup d’état a été enregistrée dans l’archipel. Suite à cet événement, une information judiciaire a été ouverte afin d’établir les responsabilités des personnes arrêtées. Le Ridja ou "Rassemblement pour une initiative de développement avec une jeunesse avertie" s’est porté partie civile dans cette affaire. Le parti de l’opposition mené par Maître Saïd Larifou annonce qu’il portera plainte en France contre les suspects impliqués dans cette tentative de...
(Jeune Afrique 07/05/13)
Une quinzaine de personnes suspectées de tentative de putsch ont été arrêtées. Mercenaires, militaires, hommes d'affaires... Sur l'archipel, le scénario n'est que trop connu. Le 19 avril, les forces de sécurité comoriennes ont déjoué ce qu'elles appellent « une tentative de déstabilisation » et qui a toutes les apparences d'un putsch. On y trouve tous les ingrédients d'un cocktail typique de l'histoire des Comores : des mercenaires étrangers, quelques éléments de l'armée nationale et des hommes d'affaires, dont le fils d'un ancien président... Les premières arrestations ont eu lieu dans la soirée du 19 avril près de Moroni. Joris Nkombe et Alamine Moustapha sont cueillis alors qu'ils tentaient depuis le début de la semaine de se procurer des armes de...
(Linfo.re 03/05/13)
La France, par l’intermédiaire de son ambassadeur à Moroni, a signé hier une convention pour financer un projet d’appui au secteur santé aux Comores, évalué à plus de 8 millions d’euros. La cérémonie de signature de la convention a eu lieu jeudi 2 mai entre l’ambassadeur français Philippe Lacoste et la ministre comorienne de la Santé, Moinafouraha Ahmed, en présence du directeur de l’Agence française de développement (Afd), Jean-François Vavasseur. Au total 8 millions d’euros, soit environ 3,9 milliards de francs comoriens seront octroyés par la France afin de financer le deuxième volet du Programme d’appui au secteur de la santé aux Comores (Pasco II), révèle le quotidien d’Etat Alwatwan. Ce projet, piloté par l’AFD, a pour but de consolider...
(Malango Actualité 03/05/13)
Après quatre jours de silence total, le président de l'Union des Comores, Ikililou Dhoinine est sorti de son mutisme dans une allocution diffusée en différé sur la chaîne nationale mercredi soir. Le silence de quatre jours du gouvernement, depuis la tentative de coup d'état du 20 avril, commençait à inquiéter la population qui se perdait en conjectures. La très attendue intervention du Président Ikililou Dhoinine n'a cependant apporté que très peu d'éclaircissements sur les circonstances et les motivations exactes qui ont animé les auteurs de cette tentative de putch. Il annonce cependant qu'il a «donné des instructions claires au Garde des Sceaux, Ministre de la justice, d’ouvrir une enquête pour élucider cette affaire grave et définir les responsabilités de chacun...
(RFI 25/04/13)
On en sait un peu plus sur la tentative de déstabilisation annoncée par les autorités comoriennes samedi dernier. Une quinzaine de personnes dont des mercenaires congolais et tchadiens ainsi qu'un leader politique, Mahmoud Ahmed Abdallah, ont été arrêtés et interrogés. Selon les autorités, ces personnes projetaient de renverser le président et de mettre fin à la présidence tournante entre les trois îles. Le directeur de cabinet du président Ikililou Dhoinine a convoqué mercredi 24 avril les chefs de partis politiques pour leur donner des explications sur la mystérieuse tentative de déstabilisation déjouée samedi dernier. D'après ces explications, une quinzaine de personnes ont d'ores et déjà été arrêtées, dont sept mercenaires étrangers parmi lesquels figure un colonel de l'armée congolaise. Au...
(Afrik.com 24/04/13)
Une tentative de coup d’Etat contre le président Ikililou Dhoinine a secoué dans la nuit du 20 au 21 avril les Comores. Les autorités ont intercepté une dizaine de personnes, dont le fils de l’ancien président Ahmad Abdallah Abderemane. Les autorités comoriennes ont déjoué une tentative de coup d’Etat contre le président Ikililou Dhoinine mené dans la nuit du 20 au 21 avril. Pour l’instant, les commanditaires restent toujours introuvable. Mais une dizaine de personnes parmi lesquelles d’anciens militaires de l’armée comorienne ainsi que des mercenaires congolais et tchadiens ont été arrêtés dans un village situé à une quinzaine de kilomètre au Nord de Moroni, capitale de l’Union des Comores. « Ce sont des aventuriers nostalgiques qui ont tenté de...
(Xinhua 23/04/13)
MORONI, (Xinhua) -- Une tentative de coup d'Etat contre le régime du président Ikililou Dhoinine a été déjouée ce week-end par les autorités comoriennes, a annoncé lundi à Moroni le ministre comorien de l'Intérieur Hamada Abdallah. Les arrestations des personnes impliquées dans le coup ont débuté dans la matinée de samedi sans qu'aucune information ne fuse ni des rangs du gouvernement ni des autorités militaires. Plusieurs officiers de l'armée comorienne ainsi que des militaires congolais et tchadiens ont été arrêtés, depuis samedi dans un village situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Moroni, a fait savoir le ministre comorien. Ils ont été placés en garde à vue au principal camp militaire de Kandani, quartier général de l'Etat-major de...
(Afriquinfos 19/04/13)
Le président des Comores Ikililou Dhoinine a remis jeudi sa déclaration de patrimoine à la Commission nationale de prévention et de lutte contre la corruption (Cnplc). Il s'agit pour le chef de l'Etat comorien de réaffirmer sa conviction personnelle sur la transparence dans la gestion des finances publiques, pour "sensibiliser, informer et éduquer pour l' assainissement des affaires de l'Etat" et "faire de l'année 2013, l'année de la bonne gouvernance", a-t-on indiqué. Dans le cadre de la lutte contre la corruption, les Comores ont adopté une loi relative à la transparence des activités publiques selon laquelle tous les hauts responsables de l'Etat exposés à la corruption doivent faire une déclaration de son patrimoine. La loi prévoit des sanctions financières et...
(Afriquinfos 19/04/13)
MORONI (Xinhua) - L'Union des Comores se prépare à organiser un forum des investisseurs à Moroni, c'est ce qui ressort de la première réunion du comité de pilotage coordonné par l'Agence nationale pour la promotion de l'investissement (Anpi), jeudi. Prévu de se tenir entre septembre et novembre prochains, le forum se déroulera en ateliers thématiques qui réuniront, le secteur privé national, un groupe d'investisseurs des pays du Golfe, des bailleurs de fonds et des partenaires techniques et ce pendant trois jours dans la capitale comorienne. Il y a trois ans, une conférence pour l'investissement et le développement des Comores a été organisée à Doha, mais la concrétisation des investissements, chiffrés à près de 700 millions de dollars, promis dans la...
(Rue89 18/04/13)
Ahmed envoie tous les mois de l’argent à ses proches. Un « contrat moral » qui ne l’empêche pas de bien vivre. Il ouvre son porte-monnaie à Rue89. A bientôt 30 ans, Ahmed – le prénom a été changé – reverse tous les mois 450 euros à sa famille. A sa mère surtout, mais aussi à son père et à sa petite sœur, récemment arrivée à Paris pour ses études, comme il l’a fait douze ans plus tôt : « Comme je dis souvent à mes copains, je paye deux fois l’impôt : une fois à ma famille, une fois à l’Etat. » Aujourd’hui employé dans une grande entreprise d’assurance, ce Franco-Comorien mène une vie simple mais confortable. Il habite...
(Afriquechos.ch 16/04/13)
Drapé dans les trois couleurs de l’emblème de son pays*, guitare en bandoulière, Olivier Tshimanga, en troubadour des temps modernes, sillonne, depuis le 8 avril les Comores, portant au loin le cri des femmes violées de la RDC et des enfants de rue. À Moroni et ailleurs aux Comores où il doit se produire pendant un mois dans les Alliances françaises, cet artiste parisien promène sa musique engagée : « Partout où je passerai, je ne cesserai de défendre ce pays en proie à la guerre depuis 1997 et dont la partie Est est devenue une boucherie, où l’on tue impunément et où les viols des femmes sont devenues une redoutable arme de guerre pour déstabiliser le pays. Un pays...
(Africultures 12/04/13)
Ecrire en pays de lune, l'autre nom attribué aux Comores par les marins arabes des Mille et une nuits, pose une question de légitimité, depuis que l'imaginaire de ces iles s'est invité dans la langue française. Lire y demeure aussi un acte singulier, dont nous parle Isabelle Mohamed. Elle est libraire et membre de Djando la Waandzishi. Lire en pays de Lune ? Mais pourquoi ? Pourquoi lire quand l'histoire s'offre, se crée à l'ombre du badamier, dans l'intimité de la cuisine, au fond des boutiques ou sur le banc de la mosquée ? Pourquoi lire quand la saveur des mots, la magie de l'imaginaire, recomposé et participatif, se déploient naturellement, à la faveur de la rencontre, au sein du...
(Comores-Actualités 11/04/13)
Nous sommes vraiment devenus les dignes fils d’une certaine France et nous la battons même en matière d’Affaires . Il est vrai qu’au pays des Sarko , Chirac et compagnie il existe une opinion publique qui fait prendre des gants et des détours, aux détourneurs de fonds publics. Là-bas on n’emporte pas la caisse comme ici. Il est vrai que là-bas on se fait un hara kiri politique en démissionnant ou en se faisant démissionner par le président quand on a commis une « gaffe ». A la différence de là-bas ici nos champions de la corruptions et du détournement de biens et deniers publics prennent du galon en se faisant nommer plus haut , en roulant en 4×4 de...
(La Gazette des Comores 11/04/13)
Les jeunes magistrats du tribunal de première instance de Moroni avaient décidé de reprendre le travail. Mais depuis, leurs bureaux sont restés fermés et ils se demandent pourquoi. Après une médiation du parlement, les dix magistrats frondeurs avaient décidé de reprendre le travail. Mais la tension continue toujours. Les dix magistrats ont écrit aux chefs de juridictions de la justice de leur intention de reprendre le travail mais jusqu’aujourd’hui ils n’ont pas eu de réponse. « Ils nous ont demandé de leur écrire officiellement qu’on reprend le travail et on a attendu une réponse, mais en vain. Jusqu’à maintenant nos bureaux restent fermés », déclare un de ces magistrats. Face à cette situation, ces jeunes magistrats se demandent pourquoi cette...

Pages