Dimanche 19 Novembre 2017
(Xinhua 12/07/13)
LIBREVILLE -- Les directeurs régionaux des centres nationaux de transfusion sanguine (CNTS) de 21 pays d'Afrique participent jeudi à Libreville aux travaux de renforcement des capacités organisés par l'Organisaiton mondiale de la Santé (OMS). Ces travaux organisés par l'OMS vise à contribuer à l'amélioration de la couverture et de la qualité du sang et des produits sanguins en vue de réduire la mortalité maternelle et infantile liée aux pénuries de sang, et de lutter contre la transmission du VIH et des autres infections transmissibles par la transfusion sanguine de 2014 à 2018. "Les pénuries de sang dans les hôpitaux ont un retentissement particulier sur l'augmentation de la morbidité et la mortalité notamment chez les femmes et les enfants qui constituent...
(Afriquinfos 12/07/13)
WHASHINGTON - De nombreuses entreprises africaines jusque là bien planquées dans des paradis fiscaux ont été découvertes ces deniers jours. L’information a été révélée au monde par l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ). Créée en 2001, cette organisation est composée de 86 journalistes d’investigation répartis aux quatre coins du globe. Grâce à l’efficacité de ses journalistes, elle a pu récupérer 260 gigabits de données, ce qui est de loin, une des plus grandes fuites de l’histoire. Ce contenu baptisé Offshore Leaks a été fourni par d'anciens salariés de Portcullis TrustNet et Commonwealth Trust Limited, deux entreprises de services financiers offshore qui ont aidé à la création de centaines de milliers de sociétés, de la fin des années 1990 aux années...
(Afrik.com 12/07/13)
Peut-on raisonnablement espérer qu’après l’échec des despotismes et des Etats mobilisateurs à réaliser l’émancipation socio-économique des populations, la démocratie électorale-représentative puisse réussir à relever la gageure du développement en Afrique ? N’assiste-t-on pas de nouveau, à un artificialisme porteur de désillusions qui consiste à confondre le libéralisme politique avec l’affirmation de l’économie de marché et à considérer la démocratie comme l’accompagnement politique du développement économique lui-même assimilé à la croissance ? Il faut en effet se souvenir que l’économie de marché n’est pas en Afrique une nouveauté qui naît aujourd’hui avec la démocratie. Les Etats dirigistes africains proclamaient leur libéralisme économique sans toutefois pouvoir transformer leur économie de marché en développement. A contrario, récemment, certains régimes démocratiques africains, oubliant les...
(Zinfos974 11/07/13)
C'est un coup de tonnerre qui a secoué la vie politique comorienne. Le président de l'Union, Ikililou Dhoinine, a dissous hier son gouvernement à l'issue du traditionnel conseil des ministres, au palais présidentiel de Beït-Salam. Ikililou Dhoinine a félicité ses ministres avant de les congédier, un acte qui trouve son origine dans la popularité croissante depuis plusieurs mois de son prédécesseur à la tête de l'Union, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, alors que ce dernier se positionne à nouveau sur l'échiquier politique pour les élections de 2016. Issu de la même mouvance que ce dernier, Ikililou Dhoinine lui a succédé le 26 décembre 2010, après avoir été longtemps dans l'ombre du président Sambi. Mais depuis, les deux amis sont devenus des...
(Comores-Actualités 11/07/13)
En visite à Mayotte, la ministre de la Décentralisation Marylise Lebranchu a précisé les grands chantiers qui attendent l’île aux parfums. Au programme : poursuite de la réforme des collectivités locales et de la fonction publique, entrée dans l’Union européenne, mais aussi développement social et économique. La visite est passée inaperçue, et pourtant, elle a marqué une étape importante pour beaucoup de dossiers locaux. Dimanche et lundi, Marylise Lebranchu était en visite à Mayotte. La ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique a fait le point sur la situation de l’île, qui est depuis 2011 le 101ème département de France. Elle a donné les grandes directions à suivre sur de nombreux chantiers. Pour...
(Comores-Actualités 11/07/13)
De l’écran de fumée, des palinodies, des doubles langages, des gesticulations … rien ne manque ce 6 juillet 2013, dans ce « storytelling » victimaire du président Ikililou, qui n’est rien d’autre, qu’un numéro d’enfumage, annonciateur d’ un constat d’échec (fait de mépris, d’humiliations, de pressions, de chantages, de violations de droits humanitaires, de la part des autorités françaises… ), toujours et encore, sous forme de diversions au service de la puissance occupante de l’île comorienne de Mayotte. Dans son intervention, le président Ikililou passe allègrement de la dénonciation à la victimisation, en passant par la capitulation…bref, une posture plus près de la collaboration avec l’occupant français, que du patriotisme prôné à satiété. UN OEIL SUR LES COMORES
(Le Potentiel Online 11/07/13)
Monsieur Aigboje AIG-IMOUKHUEDE, Directeur Général du Groupe Access Bank, a émergé comme le gagnant de l’édition 2013 du prix de «Banquier africain de l’Année». Cette annonce a été faite lors de la cérémonie de remise des prix organisée par « African Banker Awards », l’éditeur du magazine « African Banker », IC Events et événementiels « Business in Africa » durant les assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement (BAD) tenues le mercredi 29 mai 2013 à Marrakech, au Royaume du Maroc. Déjà arrivée en sa 7ème édition, la cérémonie de remise des prix d’excellence par « African Banker Awards» est devenue l’un des plus grands événements annuels qui reconnaissent et célèbrent les réalisations du secteur bancaire et financier...
(Agence Ecofin 11/07/13)
(Agence Ecofin) - Werner Hoyer, le président de la Banque européenne d’investissement (BEI), a profité de la visite annuelle des ambassadeurs des pays Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) au siège de la banque à Luxembourg, pour annoncer, d’ici 2020, une augmentation prévue de 25% des prêts à la région en coopération avec la Facilité d'investissement ACP. Il a réaffirmé l'engagement de l'institution européenne à soutenir les projets d'infrastructure, le secteur privé et les initiatives d'intégration régionale dans les pays ACP. « Nous sommes la seule institution financière internationale engagée à la fois à travers l'Europe et dans la zone ACP et nous nous réjouissons de renforcer encore nos activités au cours des années à venir, que ce soit sous la...
(Le Pays 11/07/13)
C’est un véritable tremblement de terre que vient de connaître le monde de la finance avec la révélation ces derniers jours de millions d’informations balancées au compte-gouttes sur des sociétés basées dans les paradis fiscaux, une révélation faite à partir de millions de courriers, de centaines de milliers de sociétés, et de milliers de noms, reliés à des paradis fiscaux. L’information a été récupérée et diffusée par une poignée de médias sélectionnés à travers le monde par l’International Consortium of Investigative. Cette organisation, créée en 2011 et composée de 86 journalistes d’investigation répartis un peu partout sur la planète, a ainsi récupéré il y a plus d’une année ce qui semble être la plus grande fuite de l’histoire, soit 260...
(La Gazette des Comores 10/07/13)
Pour le renforcement des capacités de l’Armée Nationale de Développement (AND), l’Union Africaine a remis à celle-ci un lot de matériel militaire. L’Union Africaine a procédé, hier, à une remise de matériel militaire à l’Armée Nationale de Développement (AND). Cette cérémonie s’est déroulée en présence du directeur de cabinet en charge de la défense, du chef d’Etat-major de l’AND, du commandant de la gendarmerie et de certains hauts gradés de l’AND. « Cette contribution va permettre de renforcer les capacités de l’Etat-major. On aurait aimé donner plus », a déclaré Mourad Taiati, ambassadeur de l’Union Africaine en Union des Comores. Ce matériel militaire est composé d’émetteurs-récepteurs, d’uniformes, de gilets pour ne citer que cela. Dans son intervention, l’ambassadeur de l’Union...
(La Gazette des Comores 10/07/13)
Le président du parti Ridja, Said Larifou, a déposé hier une requête demandant aux membres de la Cour Constitutionnelle de l’Union des Comores de faire sommation à l’exécutif de l’Union des Comores et aux instances chargées de l’organisation des élections de fixer les dates des prochaines élections législatives, des Conseillers des Îles et des Présidentielles de l’Union des Comores. « À ce jour, les autorités compétentes n’ont pas fixé les dates des élections portant renouvellement des mandats de nos représentants. C’est pourquoi, le requérant est fondé à saisir la Cour Constitutionnelle aux fins de voir fixer ces dates », explique le président Said Larifou dans sa requête. Le Ridja appelle aussi la Cour Constitutionnelle à « interpeller les autorités pour...
(Comores-Actualités 10/07/13)
Des échanges instaurés sur le net, via Facebook notamment, il ressort que des questions fondamentales de base reviennent de façon récurrente. Je me propose de donner succinctement mon avis. Les Iles Comores n’ont pas existé en tant qu’Etat avant que la France les réunisse. Les états-nations ont émergé suivant des processus historiques complexes. Au 19ème siècle, les français ont trouvé quatre îles qui avaient tissé des liens multiples sans bien évidement avoir créé un état moderne. La nation comorienne était en tout cas déjà là, elle est toujours là et elle est incontestable : unité ethnique, unité culturelle, une civilisation originale surgie autour d’un islam sunnite tolérant. La France a conquis Maore en premier lieu, il fallait qu’elle commence quelque...
(Comores-Actualités 10/07/13)
Le 14 mai 2013, le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a reçu un renvoi « de l’Union des Comores (Etat partie au Statut de Rome) relatif au raid israélien opéré le 31 mai 2010 sur une flottille humanitaire qui se dirigeait vers la bande de Gaza » (voir article précédent). Le renvoi faisait notamment référence à l’article 12(2)(a) du Statut de Rome, qui permet à la CPI d’exercer sa compétence à l’égard de crimes commis à bord d’un navire, si l’Etat du pavillon est un Etat partie au Statut de Rome. Les Comores, la Grèce et le Cambodge sont des Etats parties au Statut de Rome. Selon la procédure en vigueur devant la Cour pénale internationale lorsqu’une situation...
(Sud Quotidien 10/07/13)
La dette odieuse de l’Afrique est un ouvrage d’avant-garde qui devrait être lu par tous les hommes soucieux de connaître les causes du sous-développement de l’Afrique. D’une manière magistrale, mais facilement compréhensible et professionnellement approfondie, les auteurs démolissent le mythe selon lequel les pays africains ont reçu d’importants flux nets de capitaux étrangers… Ce livre devrait modifier radicalement la pensée et la politique. C’est probablement le livre le plus important sur l’Afrique de ces dernières années, une lecture capitale pour quiconque a un intérêt dans les affaires africaines … Enrageant, éclairant et encourageant dans une égale mesure, ce livre conjugue passion et excellence en recherche : un réel tourde force. C’est l’opinion de John Christensen, Directeur, Tax Justice Network, Etats-Unis...
(L'Express 10/07/13)
L'ONG Transparency International présente ce mardi son Baromètre Mondial de la Corruption 2013. Pour Chantal Uwimana, directrice du département Afrique, l'ampleur du phénomène est inquiétante. Plus d'une personne sur deux dans le monde estime que la corruption s'aggrave. C'est le constat de l'ONG Transparency International qui dévoile ce mardi son 8e Baromètre Mondial de la Corruption. L'enquête de cette année est la plus importante jamais réalisée, couvrant 114 000 personnes dans 107 pays. Si les institutions sont désignées comme premières responsables, les citoyens participent pleinement à l'accroissement du phénomène. Chantal Uwimana, directrice du département Afrique de Transparency International, dresse un tableau alarmant. Plus d'une personne sur quatre (27% des interrogés) affirme avoir dû verser un pot de vin pour accéder...
(La Gazette des Comores 10/07/13)
Le chanteur compositeur comorien Souleiman Mzé Cheick est attendu le 27 juillet prochain après plusieurs années passées en France. Une série de concerts serait programmée à Ngazidja dans la région de Bambao, à Mbadjini et Hamahamet. C’est ce qui ressort d’une conférence de presse tenue par son producteur, lundi dans le village natal du chanteur. Soulaiman Mzé Cheik est attendu pour le 27 juillet prochain. Dès son arrivée, ce chanteur-compositeur va tenir une série des concerts à Ngazidja dont un est d’ores et déjà programmé au deuxième jour de la fête de l’Ide. Toutefois, son principal producteur sur place laisse entendre que l’auteur-compositeur de « Comoro’s, mwezi et espoir » restera disponible pour tout, surtout pour les cérémonies de mariage...
(CRI 10/07/13)
La prémière reunion ordinaire du bureau de la conférence des ministres de l'Union africaine en charge de la jeunesse (COMY IV), s'ouvre jeudi prochain à Brazzaville, capitale de la république du Congo. La conférence des ministres de l'Union africaine en charge de la jeunesse avait été instituée au cours de la 17ème session ordinaire de la conférence des chefs d'Etats et de gouvernements de l'UA tenu en juillet 2011 à Malabo en Guinée Equatoriale, en vue de matérialiser la récommandation des chefs d'Etats sur l' accélération de l'autonomisation des jeunes pour le devéloppement de l'Afrique. Au cours de cette prémière session ordinaire qui se tient une année après la mise en place de ce bureau, en septembre dernier à Addis...
(La Gazette des Comores 09/07/13)
Le gouvernement de l’Union a mis à la disposition des jeunes promoteurs une somme de 500 millions. Un appel à projet a été lancé et 151 projets ont été sélectionnés pour un examen approfondi. Pour la promotion des jeunes, le gouvernement de l’Union a mis à la disposition des jeunes entrepreneurs une somme de 500 millions. Cette initiative du gouvernement est appuyée par le fonds koweitien à travers une enveloppe de 2 millions de dollars. Un appel à projets a été lancé pour les jeunes de 18 à 45 ans et une campagne de sensibilisation et d’information a été lancée depuis 3 mois. Au départ, 267 projets dans divers secteurs d’activité à savoir la pêche, l’agriculture, l’élevage, l’hôtellerie et les...
(La Gazette des Comores 09/07/13)
L’ancien président Ahmed Abdallah Sambi est accueilli en héro ce lundi à l’occasion de l’inauguration de la mosquée du marché de volo-volo à Moroni. Un événement savamment préparé par ses proches fidèles qui ne laissent pas l’ombre d’un doute sur les intentions de l’ancien homme fort du pays pour la reconquête du palais de Beit-Salam. L’inauguration de la mosquée du marché de volo-volo sonne-t-elle le début de la marche vers le palais de Beit-Salam pour l’ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi ? A voir les préparatifs de cet évènement on serait tenté de songer à un come back de ce très charismatique homme politico-religieux du pays. Un pari réussi pour ses proches fidèles qui sont arrivés à transformer cette simple...
(Afrik.com 09/07/13)
Les Comores ont fêté samedi 6 juillet les 38 ans de son indépendance. Pour son discours de "vœux à la nation", depuis la palais présidentiel de Beït-Salam, le président Ikililou a ravivé certains dossiers chauds, notamment celui de Mayotte. Dans son allocution, le Président a déclaré d’un ton ferme, selon le quotidien Al-watwan : « au nom de quoi et pour quels intérêts la France continue-t-elle d’ignorer le droit international et la volonté d’un Peuple qui ne demande qu’à vivre comme tous les autres Peuples du monde ? » Ovationné par l’assistance, Ikililou a continué en accusant la France d’être responsable de la fraction de l’île de Mayotte avec les trois autres îles sœurs (Grande-Comore, Anjouan et Mohéli). Rappelant que...

Pages