Samedi 18 Novembre 2017
(La Gazette des Comores 05/09/13)
L’excès de puissance semble être un des facteurs qui ont provoqué le retour des délestages de l’électricité à Ngazidja. C’est ce que laissent entendre les techniciens de la société Ma-Mwé, pris au dépourvu par une augmentation subite de la consommation d’énergie à la sortie du mois de ramadan. A la direction technique de l’entreprise publique, on reste par ailleurs optimiste quant à un retour probable à la normale dans une semaine. La société d’eau et d’électricité semble renouer avec ses vieux démons des délestages intempestifs à Ngazidja. Une situation certes loin des précédents qui ont vu des régions entières de l’ile plongées dans l’obscurité durant des mois. Il n’empêche que ces coupures de courant ont frappé de plein fouet les...
(Comores-Actualités 05/09/13)
Le directeur général de Comores Telecom Abiamri Mahamoud a effectué, ce lundi 02 septembre, une visite de courtoisie auprès du gouverneur de l’île autonome de Ndzuwani, son Excellence Anissi Chamsidine. Cette rencontre intervient au terme d’une tournée de travail de quatre jours à travers l’île. A l’issu de son entretien avec le gouverneur, s’adressant à la presse, le D G a souligné que son entretien avec le gouverneur était axé sur le compte rendu de sa visite. « qui a consisté de voir l’état de leurs équipements placés dans différents coins de l’île mais aussi de recueillir la réaction de la population par rapport au fonctionnement de la société », puis présenter les projets de Comores Telecom. Ainsi le gouverneur...
(Al-Watwan 05/09/13)
Près de quarante-six pays africains ont été représentés aux assises régionales sur le plaidoyer des médias pour la Conférence internationale pour la population et le développement (Cipd), qui se sont tenues du 2 au 4 septembre à Johannesburg, en Afrique du sud. Des représentants de médias et des responsables de communication du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa) ont débattu, pendant trois jours, sur les stratégies à mettre en oeuvre pour faire en sorte que les médias abordent les questions de population et développement en les plaçant au premier plan. La directrice régionale par intérim de l’Unfpa pour l’Afrique australe et orientale, Lina Mousa, qui a ouvert la rencontre, a émis le souhait de voir se conclure les...
(Al-Watwan 05/09/13)
«A l’arrivée des bateaux, tout s’est très bien passé. Mais pour la classification, dans la pratique, les armateurs disposent d’une période de trois à six mois, cela n’a pas été le cas», a d’emblée annoncé Hassan Mohamed, directeur général de Sea star services Sa. «On nous a donné pour un premier temps deux mois et ensuite deux semaines et la procédure de classification est longue», a-t-il précisé. Joint au téléphone, le directeur du transport maritime est plus incisif. «Au lieu que Hassan Mohamed manipule les députés, pourquoi ne fournit-il pas les documents comme on le lui demande? D’ailleurs, pourquoi a-t-il continué à vendre des billets sachant que sa dérogation arrivait à sa fin?», se demandait Abdoul-Had Mouhoussoune. Surtout qu’il «a...
(La Gazette des Comores 05/09/13)
La campagne de sensibilisation contre le travail des enfants s’intensifie. Le bureau international du travail et la commission des droits de l’homme ont réuni les oulémas et chefs religieux à un atelier mardi. Les oulémas, les chefs religieux et enseignants des écoles coraniques ont pris part à un atelier de sensibilisation sur la lutte contre le travail des enfants, mardi. Initié par la commission nationale des droits de l’homme, financé par le Bureau International de travail (BIT) l’atelier. « Les travaux à confier à nos enfants ne doivent pas nuire à leur éducation, leur santé et à leur épanouissement », a insisté Mohamed Allaoui, président de la commission des droits de l’homme. « Des assises sur le travail des enfants...
(RFI 05/09/13)
C’est le fruit de dix ans de travail. Chef de projet et auteur multimédia, basée depuis dix ans à Dakar, Karen Dermineur a dressé un état des lieux des différentes pratiques de la création numérique en Afrique. En tant que rédactrice en chef invitée d’une édition spéciale de mcd, elle a établi la première cartographie de l’Afrique digitale affichant toutes les tendances artistiques dans ce domaine : installations, art vidéo, photographie numérique, NetArt, art sonore jusqu’aux festivals, plateformes, blogs, FabLabs… Entretien. Comment caractérisiez-vous aujourd’hui l’état de lieu de la création numérique en Afrique ? J’ai été assez agréablement surprise de découvrir beaucoup plus de profils, d’activités, d’initiatives que j’aurais imaginé à trouver. Je peux dire qu’il existe aujourd’hui un panel...
(Al-Watwan 05/09/13)
Le comité de pilotage du Projet d’alimentation en eau potable et d’assainissement (Paepa) s’est réuni hier, dans la salle de conférence de la direction de l’Energie, en présence notamment des représentants de la Banque africaine de développement (Bad), et de l’Agence française de développement (Afd). L’objectif était de faire un bilan de l’exécution dudit projet. D’une valeur de 5,751 milliards de francs comoriens, ce projet consiste à participer à l’amélioration des conditions de vie socioéconomiques et sanitaires des populations, en garantissant en permanence l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement. Moroni, Washili et Mbeni à Ngazidja, Mutsamudu et Wani à Ndzuwani et Fomboni à Mwali sont les localités et régions bénéficiaires de ce projet. Néanmoins, prévu pour durer trois...
(Xinhua 05/09/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Les experts ont appelé mercredi les gouvernements africains à investir plus de ressources pour booster l'agriculture afin d'atteindre la sécurité alimentaire et sortir des millions de personnes de la pauvreté. Les experts de l'Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) ont déclaré que consacrer plus de ressources et d'efforts à l'agriculture aura un grand impact sur la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté sur le continent. « Si nous voulons obtenir une Révolution Verte en Afrique, nous devons enregistrer et comprendre dans quels domaines nous faisons des progrès, mais également dans lesquels nous sommes à la traîne », a déclaré mercredi le vice-président de l'AGRA, Strive Masiyiwa. M. Masiyiwa, qui s'est exprimé lors du...
(Xinhua 05/09/13)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Les conditions sanitaires de la femme en Afrique demeurent insuffisantes dont les raisons sont dues à la pauvreté, la discrimination, les inégalités, les pratiques culturelles néfastes et l'analphabétisme dans la région. Ce constat a été fait mercredi à Brazzaville, au Congo, par les participants à la 63ème session annuelle du Comité régional de l'OMS/Afrique, examinant un document intitulé "Relever le défi en matière de santé de la femme en Afrique : Rapport de la Commission sur la Santé de la femme dans la région africaine". Selon les ministres africains de la Santé, les femmes africaines continuent à subir du lourd tribut de la morbidité et la mortalité prématurée qui émanent du manque d'accès aux services de santé...
(Xinhua 05/09/13)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- La Région africaine de l'Organisation mondiale de la santé (OMS/Afro) a enregistré en 2012 une forte régression de 81 % des cas des poliovirus sauvage notifiés, selon un rapport présenté mercredi à la 63ème session du comité régional qui se tient au siège de l'OMS/Afro à Brazzaville, en République du Congo. « Les cas de poliovirus sauvage notifiés dans la région africaine ont régressé de 81 %, passant de 691 cas notifiés en 2009 à 128 cas notifiés en 2012 », précise le rapport, soulignant qu' « en juin 2013, le Nigéria était le seul pays d'endémie de poliomyélite dans la région. Aucun cas n'a été notifié dans les trois pays (Angola, Tchad, République Démocratique du Congo)...
(Xinhua 05/09/13)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- La 63ème session du comité régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l' Afrique (OMS/Afro) a encouragé mercredi à la capitale congolaise Brazzaville, les 47 Etats membres africains, à promouvoir la cybersanté, pour améliorer les résultats en matière de santé des populations. « Les pays et les populations de notre région doivent embrasser, promouvoir et intensifier l'utilisation de la cybersanté », a plaidé le responsable de l'Observatoire africain de la Santé (OAS) et de l'Unité de gestion du Savoir à l'OMS/Afro, le Dr Derege Kebede. Selon l'OMS/Afro, au cours des dernières années, le domaine de la cybersanté qui est définit comme « l'utilisation rentable et sécurisée des technologies de l'information et la communication, pour la santé...
(Al-Watwan 04/09/13)
Sur la question syrienne, les Comores semblent aller dans "le sens de la paix" si l'on encroit le ministre des Relations extérieures et de la coopération. "Nous éprouvons une affliction certaine au vu des souffrances éprouvées par la population de ce pays", a confié El-Anrif Saïd Hassane. La communauté internationale reste divisée. Entre la France qui semble avoir pris les devants des partisans de la "punition du régime" tout en excluant d’agir seule, l’Angleterre qui s’est soumise au vote négatif de son parlement, l’Allemagne qui n’interviendra pas et le président des Usa, Barack Obama, qui va devoir, nécessairement, batailler dure pour convaincre son Congrès tenu par ses opposants et, jusqu' hier encore, majoritairement hostile à toute intervention ou encore à...
(La Gazette des Comores 04/09/13)
Suite aux réactions sur la question des fonds de la citoyenneté économique, Said Larifou, leader du parti RIDJA exprime son opinion. Il reste convaincu que la création d’une commission paritaire n’est pas la bonne solution. Question : L’ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi a déclaré qu’il avait laissé 11 milliards dans les caisses de l’Etat. Depuis, les réactions ne cessent de tomber. Quelle est votre opinion sur cette question ? Said Larifou : Ces déclarations ne sont que des aveux primaires, je pense que les enquêtes qui vont être diligentées permettront de connaitre davantage à la fois les sommes provenant réellement de la citoyenneté économique et le mode de perception des redevances issues de celle-ci ainsi que l’utilisation de cet...
(Alwihda 04/09/13)
United Bank for Africa Plc (UBA) ( http://ubagroup.com/ ), la banque panafricaine présente dans 19 pays d'Afrique ainsi qu'à New York, Londres et Paris, annonce le lancement de Project Alpha – la prochaine étape de transformation stratégique du groupe. Depuis [8] ans, UBA exécute une stratégie dédiée d'expansion locale, régionale et mondiale, dont la mise en œuvre a permis au groupe de se transformer d'un acteur national en une institution de renommée internationale. Project Alpha est une feuille de route de 3 ans décrivant des initiatives de transformation clés, conçues pour consolider le positionnement stratégique du groupe et saisir pleinement les opportunités découlant de la renaissance économique de l'Afrique et de l'unique plateforme du groupe. Project Alpha se concentre sur...
(Comores-Actualités 04/09/13)
Les femmes Comoriennes sont absentes dans la vie politique aux Comores. Fort est de constater que les éventuels candidats à la présidentielle de 2016 aucune femme n’est candidate comme si elles ne sont pas éligibles. Pourquoi les partis politiques n’ont-elles pas la volonté politique de présenter des femmes candidates ? Le simple fait d’être une femme aux Comores leur expose à tant de discriminations et à tant d’humiliations alors qu’elles apportent une pierre importante d’édifice social, culturel et économique dans notre pays. Si la culture se transmet et se perpétue par les femmes, elles sont porteuses d’espoir, elles peuvent apporter de douceur dans un monde de brute, elles peuvent être capable de gérer un pays. Beaucoup des femmes participent activement...
(Al-Watwan 04/09/13)
Après deux jours de sit-in au palais de justice de Moroni de certains proches des prévenus dans l’affaire d’Ikoni, les forces de l’ordre ont intervenu en milieu de la journée d’hier afin de disperser les manifestantes, composées que de femmes. Cette intervention a été entreprise dans le but d’assurer la sérénité des travaux du tribunal, à savoir la tenue des audiences. Suite à cela, les manifestantes ont évacué l’entrée de la salle d’audience pour s’installer du côté ouest du palais de justice, derrière la station-service Filling. Elles ont déjà passé la nuit du lundi à mardi au palais de justice et se montrent prêtes à passer encore plusieurs nuits dans les locaux du tribunal. Au premier jour du sit-in, le...
(Al-Watwan 04/09/13)
Bahiat Massoundi a entrepris une série de visites des divers départements placés sous la tutelle de son ministère. La tout nouvelle ministre des Transports a visité, hier matin, l’Aéroport international Moroni prince Said Ibrahim (Aimpsi) et l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), accompagnée des patrons de l’Anacm, de la Snpsf et de l’Anrtic, entre autres. Le directeur général de l’Aimpsi Omar Mohamed, et le représentant de l’Asecna aux Comores, Yahaya Ben Amadi, ont servi de guide à la ministre au cours d’une visite de près d’une heure. L’objectif était de rencontrer le personnel à l’aéroport afin de connaître l’état des lieux et apporter en conséquence des solutions au besoin pour que l’aéroport...
(Xinhua 04/09/13)
L'Afrique devrait selon les prévisions connaître un grand essor de son activité hôtelière dans les prochaines années, car des grands noms de ce secteur rivalisent actuellement pour établir des bases sur ce continent et saisir une part du marché que représente sa classe moyenne en pleine expansion. Selon une étude publiée mardi par le Groupe W. Hospitality, un membre de l'organisation Hotel Partners Africa (HPA), quelque 40 000 chambres d'hôtels sont en plan de construction sur le continent africain entre maintenant et 2017. Lagos au Nigeria devrait accueillir le plus grand nombre de ces chambres d'hôtel, avec un total de 4 080, suivi par les deux villes égyptiennes du Caire (2 843 chambres) et d'Hurghada (2 221 chambres). Les autres...
(Al-Watwan 03/09/13)
Le vice-président de l’assemblée donne son point de vue sur divers sujets qui feront l’actualité les jours et les mois à venir. Des législatives au dossier pétrolier, en passant par la transparence dans la gestion de l’argent public, Djaé Ahamada Chanfi avance ici quelques pistes. Aussi, à quelques jours de l’ouverture de l'Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies, le député de Washili-Dimani n’a pas manqué d’interpeller la France à revenir sur les "bases légales du droit international" et sur les "vingt résolutions onusiennes" condamnant l’occupation de l’île comorienne de Mayotte par l’ancienne puissance coloniale. En 2014 s’achève la législature en cours alors que certains dires font déjà état d’intentions de prolongement de mandat. Est-ce vrai? En tant que démocrate,...
(La Gazette des Comores 03/09/13)
Le parti « Djawabu » appelle à son tour à un débat public sur les 11 milliards des fonds de la citoyenneté économique supposés laissés aux nouvelles autorités par l’ancien président Sambi avant de quitte Beit-Salam. Dr Chacour Amed porte parole de ce parti des qui prône les idées de l’ancien président Ali Soilihi pense que ce pays n’est pas une propriété privée d’un groupe des personnes. Le porte-parole du parti Djawubu appelle à son tour à un débat public sur la gestion des fonds provenant de la vente de la citoyenneté économique. Dr Chacour Amed pense que le « gouvernement a intérêt à fournir des clarifications sur la gestion de ce programme ». Ce gynécologue de son Etat se...

Pages