| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
( 07/03/13)
La nature de la cybercriminalité évolue. Ce n’est plus la préoccupation des entreprises, organisations et gouvernements majeurs uniquement; toutes les entreprises représentent désormais une cible potentielle. Aujourd’hui, les cybercriminels disposent de plus en plus d’outils prêts à l’emploi et bon marché, et les entreprises de toutes tailles sont ciblées pour diverses raisons, parmi lesquelles bien évidemment le gain financier, mais aussi, l’obtention d’un avantage concurrentiel, et même, le défi pur. Les attaques très ciblées sont désormais monnaie courante et ont entrainé un changement fondamental dans la façon dont la guerre contre la cybercriminalité est menée. Les Menaces Avancées Persistantes ou APT (Advanced Persistent Threats en anglais) qui s’appuient sur des méthodes d’attaques subtiles et très intelligentes ont entrainé un changement...
(Jeune Afrique 06/03/13)
Les représentants des pays créanciers du Club de Paris et de l’Union des Comores se sont réunis le 28 février 2013 et ont convenu d’une annulation de dette suite à l’atteinte par le pays du point d’achèvement de l’initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés. Afin de contribuer à restaurer la soutenabilité de la dette de l’Union des Comores, les créanciers du Club de Paris réaliseront une annulation totale de 8,06 millions de dollars, remplissant ainsi tous leurs engagements dans le cadre de l’initiative pays pauvres très endettés (PPTE) renforcée. Au total, l’effort réalisé par les créanciers du Club représente une annulation en valeur actuelle nette de 85,5% du stock de dette à la date d’entrée de l’Union...
(Atlas Info.fr 06/03/13)
MORONI - L'Union des Comores vient d'obtenir d'Eximbank Indien un crédit de 41 millions de dollars pour la construction d'une centrale électrique au fuel lourd d'une puissance de 18 mégawatts, apprend-on d'une source auprès du ministère comorien de l'Energie mardi. Un accord à cet effet a été signé le 22 février à New Delhi entre le vice-président et ministre comorien des Finances, Mohamed Ali Soilihi, et la partie indienne. Le prêt consenti à l'Union des Comores par le gouvernement indien a un taux d'intérêt réduit à 1%, d'une durée de remboursement de 23 ans et assortie d'une période de grâce de onze ans. Les Comores commenceront à rembourser ce prêt à partir de la douzième année. En négociation depuis 2010,...
(22 Septembre 01/03/13)
(Agence Ecofin) - Premier pays exportateur de textile de la planète, la Chine investit de plus en plus directement sur le sol africain et tend à y maîtriser l'ensemble de la filière, rapporte Le Monde citant une étude menée par la Fédération française de la maille et de la lingerie et rendue publique hier au Salon Zoom by Fatex à Paris. Les Chinois interviennent à travers l'achat de champs de coton pour sécuriser les approvisionnements ou la création de filatures et d'usines de confection. « Les ventes des entreprises chinoises fléchissant aux Etats-Unis et en Europe, l'Afrique offre de nouvelles opportunités », selon Anne-Laure Linget, Ulyana Sukach et Louis-François Bacou, auteurs de cette étude. Entre janvier et août 2012, les...
(22 Septembre 28/02/13)
MORONI (Xihnua) - L'Union des Comores vient d'obtenir d'Eximbank Indien un crédit de 41 millions de dollars pour la construction d'une centrale électrique au fuel lourd d'une puissance de 18 mégawatts, apprend-on d'une source auprès du ministère comorien de l'Energie mardi. Un accord à cet effet a été signé le 22 février à New Delhi entre le vice-président et ministre comorien des Finances, Mohamed Ali Soilihi, et la partie indienne. Le prêt consenti à l'Union des Comores par le gouvernement indien a un taux d'intérêt réduit à 1%, d'une durée de remboursement de 23 ans et assortie d'une période de grâce de onze ans. Les Comores commenceront à rembourser ce prêt à partir de la douzième année. En négociation depuis...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...
(22 Septembre 19/02/13)
En annonçant son intention de se présenter à la présidentielle de l’Union des Comores en 2016, Hakim Ali Said inscrit de fait, l’hypothèse d’une tournante mahoraise dans le champ du débat politique tout en jaugeant les réactions des opinions. C’ est ce qu’on appelle jeter un pavé dans le lagon. Inciter Mayotte à assumer la présidence de l’Union des Comores en 2016 selon le principe de la tournante comme le prévoit la Constitution de l’Etat comorien, c’est ni plus ni moins ce que propose Hakim Ali Said. La star de « Mayotte 1ère » fait fort ! Même, Youssouf Moussa, l’icône du Front démocratique qui guerroie depuis des décennies pour faire valoir la souveraineté comorienne sur la quatrième île de...
(22 Septembre 19/02/13)
Souhaitant se replacer sur l'échiquier politique comorien pour les prochaines élections présidentielles, l'ancien chef de l'Etat comorien, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, a fait une annonce plutôt surprenante. En guerre ouverte avec son ancien protégé Ikililou Doihnine, actuel président des Comores, il a affirmé lors d'une réunion avec ses partisans que selon des études sismiques réalisées en 2011, l'archipel des Comores serait riche en ressources pétrolières. Les forages réalisés dans les eaux comoriennes ont montré que le stock en or noir seraient même supérieur à celui du Qatar en terme de barils de pétrole brut. Il a également indiqué que les réserves de gaz seraient aussi à un niveau élevé en ressources.
(22 Septembre 19/02/13)
MORONI - L'ex-président des Comores, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, a indiqué samedi que les études sismiques menées en 2011 laissaient entrevoir des réserves en pétrole et gaz supérieures à celles du Qatar. Les premières conclusions sont prometteuses, a déclaré l'ex-président. Les Comores disposeraient d'énormes réserves en gaz et pétrole, probablement supérieures à celles du Qatar, au point que des majors du pétrole, Shell, BP, se sont portés acquéreurs, ce qui constitue un bon signe, a-t-il ajouté en substance. Même Elf-Total en a acheté, a-t-il ajouté sur un ton ironique, en rappelant qu'en 2006, la société française lui avait répondu par lettre que d'après ses études, la zone est malheureusement caractérisée par l'absence de potentiel pétrolier, étant affectée par un volcanisme...
(22 Septembre 19/02/13)
Un bras de mer de 70 km sépare l'île comorienne d'Anjouan du département français de Mayotte dans l'océan Indien. Il est connu pour ses centaines de candidats migrants noyés et ses plus de 20000 expulsions chaque année, pour une population mahoraise de 210000 habitants. Plus original: les refoulements d'un débarcadère de la ligne maritime Mayotte-Anjouan-Mayotte à l'autre. Mardi 15 janvier. ''La Citadelle'', un des bateaux de la SGTM, la société des transports maritimes assurant la ligne Anjouan/Mayotte, est prête à appareiller du port de Mutsamudu. A l’entrée de la nouvelle gare maritime, l’habituel tohu-bohu. Les passagers règlent les dernières formalités et s’informent sur l’état de la mer. Le ciel est clément, le voyage s’annonce donc moins houleux. Juste avant de...

Pages