| Africatime
Lundi 23 Janvier 2017
(Al-Watwan 23/01/17)
Un jeune qui se réveille le matin, dans un environnement des affaires peu incitatif, pour conduire une activité commerciale, même de petite taille, représente une chance énorme pour le pays. Je refuse d’entrer dans le débat stérile sur les trottoirs occupés par les commerçants, parce que l’exploitation éhontée sur l’origine insulaire des occupants a noyé le problème de fond. Ce n’est pas l’opération de désengorgement des trottoirs de la ville qui heurte les esprits, c’est plutôt l’absence de réponse donnée à l’avenir de ces centaines de personnes, qui se retrouvent, du jour au lendemain, leurs baluchons de marchandises en main, sans un endroit pour les poser. Cette approche scandalise les victimes et offusque l’opinion. Le...
(Al-Watwan 23/01/17)
Le directeur de cabinet du ministère des Finances nous a reçus dans son bureau vendredi pour balayer l’actualité et expliquer le bienfondé de la série de mesures entreprises par le gouvernement en général et son ministère en particulier. Des reformes importantes ont été engagées au niveau des douanes et ont produit des résultats satisfaisants, triplant même les recettes. Parlez nous de ces réformes ? Les réformes consistent particulièrement à la modernisation de ce secteur. Cette modernisation consistait notamment à normaliser le secteur des commissionnaires en douane. Aujourd’hui, en mettant cela en pratique, nous savons qu’il y a des commissionnaires en douane agrées et c’est avec eux que nous travaillons. C’est un aspect fondamental. Et grâce aux commissionnaires en douane et...
(Al-Watwan 20/01/17)
«Les pourparlers entre les opérateurs relèvent d’une négociation contractuelle s’inscrivant dans un contrat de droit privé sur l’interconnexion. Anrtic oeuvre pour une résolution apaisée et nous ne ménageons aucun effort pour discuter avec l’un et l’autre. Nous restons confiants quant à l’avenir puisque l’intérêt commun, la volonté de continuer à servir les citoyens, à satisfaire leurs besoins et ceux du pays préoccupent les opérateurs. Nous n’excluons pas, cependant, au terme de ces discussions, de publier une décision d’encadrement des tarifs...
(Al-Watwan 20/01/17)
Le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bacar Dossar, et l’ambassadeur de la République populaire de Chine aux Comores, Xiao Ming, ont procédé hier, jeudi 19 janvier, à la signature de trois conventions portant sur l’annulation partielle de la dette des Comores vis-à-vis de Beijing, la réhabilitation du Palais du peuple et la neuvième phase d’assistance technique à l’Office de radio et de télévision des Comores (Ortc). «Nous espérons que la nouvelle année sera celle des réformes, du changement et de...
(Al-Watwan 20/01/17)
Objectif : mettre en place un cadre légal pour réguler plus efficacement les nouveaux services financiers qui s’installent dans le sillage du développement du commerce électronique. «Les transactions commerciales se font de plus en plus par voie électronique, sur des réseaux informatisés. Il est, donc, indispensable d’instaurer un cadre juridique qui définit les conditions et les modalités d’exercice du commerce électronique», soutient le député Dhoihir Dhoulkamal, auteur d’une proposition de loi déposée à l’assemblée nationale pour la session ordinaire d’avril...
(Al-Watwan 19/01/17)
La Fédération comorienne des consommateurs (Fcc) a tenu avant-hier, mardi en fin d’après midi, sa première réunion d’évaluation sur l’offre des services des deux opérateurs nationaux de télécommunications, Telma et Comores Telecom. Après avoir milité pour la libéralisation du secteur afin de ‘‘permettre à la population de pouvoir bénéficier de meilleurs services’’, elle en a donc dressé un premier bilan. Pour le président de la Fcc, Mohamed Saïd Abdallah Mchangama, l’objectif de la réunion n’était ni de ‘‘décrédibiliser ni de...
(Linfo.re 12/01/17)
Aux Comores, les compagnies aériennes AB Aviation et Int’Air Iles ont été lâchées par les pouvoirs publics. L’incertitude règne actuellement sur le sort d’AB Aviation et d’Int’air Iles. Après que les autorités locales aient décidé de lâcher les deux compagnies aériennes, elles peinent à se redresser. Int’air Iles n’a toujours pas obtenu des autorités françaises la validation de ses programmes de vols pour la Réunion et Mayotte. Des risques de "menaces terroristes" sont en effet évoqués. Faisant ainsi face à...
(AFP 07/01/17)
Une manifestation contre le franc CFA, une monnaie commune à 15 pays francophones d'Afrique de l'ouest et du centre, est prévue samedi à travers plusieurs capitales du continent et d'Europe, ont annoncé vendredi les organisateurs dans un communiqué. "Les panafricains organisent pour la première fois, de Paris à Dakar en passant par Abidjan, Ouidah, Londres et Bruxelles, une journée internationale de mobilisation sur le thème du franc CFA et la nécessité de se défaire de cette monnaie postcoloniale", selon le communiqué transmis à l'AFP à Abidjan. Les organisateurs qualifient l'événement de "mobilisation inédite et historique" et expliquent aussi que le "front contre le franc des Colonies...
(Linfo.re 03/01/17)
Face aux blocages que rencontre la compagnie aérienne comorienne Int’Air Iles, les dirigeants du pays comptent cesser le contrat de location de l’Airbus A320 qui devait desservir La Réunion et Mayotte. Fin de litiges entre la compagnie aérienne réunionnaise Air Austral et celle des Comores Int’Air Iles ? En tout cas, c’est ce que laisse présager la dernière entrevue vendredi entre l’ambassadeur de France aux Comores et le ministre des affaires étrangères comorien. La compagnie comorienne pourrait abandonner la location de l’A320. Int’Air Iles interdite de vols commerciaux La compagnie aérienne Int’Air Iles n’a pu desservir La Réunion avec son A320 qu’elle vient d’acquérir il y a près d’un mois.
(Clicanoo.re 29/12/16)
Comme le souligne le Journal de Mayotte dans sa dernière édition qui traite du contentieux aérien franco-comorien, la DGAC a notamment fondé son refus d'accorder une licence d'exploitation à l'Airbus A 320 d' Int'Air Îles du fait d'un “contexte mondial de menace terroriste élevé” et proposé ujne mission d’évaluation» des mesures de sûreté en vigueur à Moroni Prince Said Ibrahim, anciennement Hahaya. Un euphémisme qui cache une réalité connue de tout le petit monde de l'aviation civile dans l'océan Indien...
(RFI 28/12/16)
Le trafic aérien est suspendu à compter de ce mercredi 28 décembre entre les Comores et les départements français de l'océan indien pour la compagnie aérienne Air Austral et sa filiale Ewa. A l'origine de cette décision du ministère comorien des Transports, les échanges en vue d'un accord entre les aviations civiles des deux pays, afin de permettre à la compagnie aérienne comorienne Inter'îles de desservir La Réunion. Ce qui devait être un accord purement administratif entre les compagnies aériennes françaises et comorienne et leurs directions d'aviation civile a pris une tournure sécuritaire, contraignant le ministère des Transports à suspendre les vols concernés.
(Zinfos974 27/12/16)
La compagnie Air Austral et sa filiale Ewa ont reçu l’interdiction de desservir les Comores à partir d'aujourd'hui 27 décembre. D’après Comores info, le gouvernement Azali veut dénoncer le non respect de la réciprocité en matière de trafic commercial aérien entre les départements français de l’océan Indien et les Comores. La direction générale de l’Aviation civile française vient de recevoir notification de cette décision du gouvernement comorien. Ce dernier semble plus que jamais décidé à protéger les intérêts de la compagnie comorienne Int’Air Iles et son Airbus A320 acquis au début de décembre mais toujours pas autorisé à se poser à Pierrefonds. Le journal comorien prévient que des perturbations sont à prévoir du côté des voyageurs...
(Al-Watwan 15/12/16)
«C’est la première fois que des députés issus du pouvoir votent contre la loi de Finances qui émane de leur gouvernement. Comment comprendre que les suppléants du ministre des Affaires étrangères et du ministre de la Justice, pire encore le secrétaire du parti au pouvoir, aient rejeté cette loi ?», s’interroge le vice-président de l’Assemblée nationale. C’est une première dans l’histoire du pays : la loi de Finances 2017 a été rejetée hier à l’Assemblée nationale par les députés proches...
(Al-Watwan 15/12/16)
Selon Abderemane Mohamed, directeur de l’eau à Ma-Mwe, la difficulté d’accès à l’eau potable que connaissent actuellement Moroni et ses environs est dû à un problème de pompe au niveau de la station principale Tp5. Cette station fonctionne, en effet, avec trois pompes en alternance et les deux sont défectueuses. Devant les bornes-fontaines de Moroni, la file des jerrycans d’eau s’étirait hier à vue d’œil. On jouait des coudes pour être aux premières loges et pouvoir repartir avec le précieux...
(Al-Watwan 15/12/16)
Le directeur de cabinet du chef de l’Etat a fait savoir que le coût financier couvrant toutes les charges de ce projet énergétique s’élèverait à près de douze millions d’euros, soit 6 milliards de fc. Le gouvernement comorien a réceptionné mardi un lot d’équipements de 130 tonnes destinés au raccordement des nouveaux groupes électrogènes. Ces accessoires, fournis par la société française Ateliers Mécaniques de Pertuis, sont arrivés à bord du Saudi Cargo et accueillis à l’aéroport par le directeur de...
(Agence Ecofin 13/12/16)
Depuis le 09 décembre 2016, le réseau télécoms de l’opérateur de téléphonie mobile Telma est opérationnel. La société qui opère sous le nom commercial de Telco (Telecom Comores) explique qu’elle a déjà déployé cinquante sites télécoms, à travers le pays. Ces infrastructures apportent déjà les services télécoms voix et data à 60% des populations. Comme annoncé par Patrick Pisal-Hamida, le président-directeur général de Telco, le réseau télécoms de la société fonctionne bel et bien sous la technologie 4G. Pour les...
(Al-Watwan 13/12/16)
Dans sa conférence de presse, vendredi, Telma Comores a dévoilé les détails de son offre. Son directeur général a d’abord annoncé «une couverture de 60 à 70% du territoire national, des tarifications à la seconde, sans oublier des services assurés 24h/24 avec plusieurs solutions en énergies pour alimenter les infrastructures afin d’assurer l’accessibilité du réseau à toute heure.» L’offre de lancement Karibu comprend «une puce à 4 000 fc, 60 minutes d’appels locaux ou internationaux, mais également 1 Go de...
(RFI 12/12/16)
Aux Comores, un second opérateur téléphonique a débuté son activité ce week-end. Depuis trois jours, les Comoriens expérimentent Telma, la concurrence de l'opérateur historique, Comores Telecom. Ce lancement intervient au terme d'un processus de tractations de six ans. Les utilisateurs ont répondu à l'appel même si certains désaccords subsistent entre les deux opérateurs. La relation entre Telma et Comores Telecom a surtout démarré avec des ratés de la mutualisation des infrastructures à l'interconnexion au net. Les travaux ne sont pas terminés pour le nouvel opérateur mais cela n'arrête pas les clients.
(Al-Watwan 08/12/16)
Ce qui saute aux yeux dans l’exercice budgétaire 2015, c’est la hausse exceptionnelle des recettes extérieures. C’est-à-dire les dons multi et bilatéraux. Prévues à hauteur de 18 milliards, elles ont atteint les 39 milliards de francs, soit un taux d’exécution de l’ordre de 206%. La gestion du budget en cours d’année ne tient pas compte de la vision de la loi des finances.» C’est l’une des observations de la Cour des comptes qui vient de rendre public le rapport sur...
(Al-Watwan 06/12/16)
Sept mois après le démarrage de la couverture totale de la Télévision numérique terrestre (Tnt) à Mwali, le lancement officiel de ce segment de la Tnt a eu lieu en direction de l’île depuis la maison mère. Hier au siège de l’Office de la radio et télévision des Comores (Ortc) a été organisé une cérémonie marquant la fin des travaux de la couverture totale de la Télévision numérique terrestres (Tnt) à Mwali et le lancement officiel de la Tnt dans...

Pages