Jeudi 23 Novembre 2017
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud...
(RFI 11/10/17)
Dans l'Océan indien, les secteurs privés mauricien et comorien se sont rencontrés à Moroni durant trois « journées d'affaires » fin septembre, pour étudier les pistes d'un partenariat commercial et industriel. Des accords de coopération ont été signés en avril dernier entre les Comores et l'île Maurice. La partie comorienne cherche à bénéficier d'un marché dynamique en réduisant sa facture de fret et d'approvisionnement ou d'écoulement. Plus de 150 opérateurs économiques comoriens ont participé à l'événement dont ils espéraient de...
(RFI 04/10/17)
Le doute plane sur l'adoption ou non de la loi de finances rectificative de 2017 par l'Assemblée nationale des Comores, alors qu’à la sortie de l'hémicycle ce mardi 3 octobre, douze députés sur 33 ont signé une déclaration contredisant le procès-verbal dressé par le président de l'Assemblée. Ce dernier affirme quant à lui avoir obtenu les vingt-deux voix nécessaires sur 33 pour faire passer la loi. Décryptage. Trente-trois députés dont deux procurations, une dans chaque camp, ont voté à main...
(Al-Watwan 28/09/17)
Le ministre des Finances s’est prêté aux questions de la commission des finances après la présentation de la loi des finances rectificative 2017. Parmi les craintes des parlementaires, le doute sur la capacité du gouvernement à atteindre l’objectif de 64 milliards fixé a été soulevé. Mais avant de pouvoir apprécier ou non cet objectif, les parlementaires ont exigé les détails sur les recettes et des dépenses de janvier 2017 à fin août soit mis à leur disposition pour pouvoir mieux...
(Al-Watwan 28/09/17)
Suite à l’annonce du projet de loi de Finances rectificative qui projette une réduction de 17 milliards de francs dans les recettes intérieures, le patron de la nouvelle Opaco a tenu à réagir et à apporter des précisions. Nous avons posé des questions sur la loi de Finances initiale mais elles sont restées vaines bien que nous ayons été séduits par l’optimisme qui primait. Nous ne croyons pas à cette nouvelle loi rectificative qui annonce 64 milliards sur la base...
(Al-Watwan 27/09/17)
La loi de finances soumise à examen et adoption aux parlementaires prévoit des recettes internes de 64,063 milliards au lieu des 81,64 milliards prévus dans la loi de finances initiale. Soit 17 milliards de moins. Pour les recettes externes, elles sont passées de 45 à 48 milliards de francs comoriens. Une amélioration de trois milliards. Ce qui donne un budget global pour l’exercice 2017 de 112 milliards au lieu des 126 milliards prévus dans la loi de finances 2017. A deux semaines de l’ouverture de la session ordinaire d’octobre, le chef de l’Etat, Azali Assoumani, a convoqué par décret N°17-120/PR, les députés en session extraordinaire pour examen...
(Al-Watwan 26/09/17)
La Banque centrale des Comores, l’Union régionale des Sanduk de Ndzuani et l’Agence française de développement viennent de signer deux conventions de financement au profit du secteur productif qui regroupe entre autres l’agriculture, la pêche, le tourisme et l’artisanat. Cette convention portant sur 4 millions d’euros soit presque 2 milliards de francs devrait permettre aux institutions financières bénéficiaires de financer quelques 2000 petits projets dont la moitié portée par des femmes.
(Al-Watwan 25/09/17)
Suite à un échange houleux entre le directeur général de l’opérateur privé en télécommunications Telco Sa, Stéphane Teyssedre et Daoud Halifa patron de la société Daoud&génération à l’hôtel Itsandra sur fond de business, les deux parties se retrouveront devant les juridictions cette semaine. Toutefois, en dehors de la bataille juridique, un témoin de la dispute a tenu à dénoncer des propos “insultants et déshonorants pour notre justice et notre pays” qu’il attribue au directeur général de Telco Sa. Ce dernier...
(Financial Afrik 22/09/17)
L’archipel a paraphé le 12 septembre dernier l’accord concernant son adhésion en tant que 46ème Etat participant Afreximbank et engageant les Iles Comores à prendre toutes les mesures nécessaires pour la ratification dudit accord. En effet , selon les termes de l’Accord sur la création de la Banque africaine d’exportation et d’importation, qui a été signé par les États participants à Abidjan le 8 mai 1993, les pays qui n’ont pas signé avant leur entrée en vigueur sont tenus de...
(Al-Watwan 21/09/17)
Pour Me Saïd Larifou, le poste publié sur la page Facebook d’un certain “Abu Malha”, Daoud Halifa et la société Daoud & Génération ne sont aucunement responsables. D’autant plus que sur ce poste, la société Telco Sa n’est pas mentionnée, mais plutôt Telma. “Il reste à soulever des interrogations sur le nom de la société basée aux Comores. S’agit-il de Telco Sa ou de Telma”, s’interroge-t-il ? L’avocat de Daoud &Génération appelle les responsables de la société Telco Sa à...
(Al-Watwan 20/09/17)
La douane comorienne et l’Administration générale des impôts et des domaines ont décidé de travailler main dans la main. Un protocole d’accord a été signé entre les deux institutions samedi dernier à l’hôtel Le Retaj et le document vise à consolider la coopération des deux directions. Il s’agit dans cette nouvelle politique de créer un cadre afin de rentabiliser l’action commune à travers une étroite collaboration et partages des responsabilités le tout sur fond de transparence. L’impact de cette collaboration...
(Al-Watwan 20/09/17)
Selon le directeur des travaux routiers, Mohamed Soilih, suivant les ordres de service du contrat, la société Sgc a promis de lancer les travaux de réhabilitation à partir du 1er octobre prochain. Quant à la durée d’exécution, il a fait savoir qu’au niveau de Ngazidja, il est question de quatorze mois et de seize mois pour Ndzuani. Effectivement, les drapeaux qui flottent entre l’Aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim (Aimpsi) et le village de Domwambwani annoncent le début des travaux...
(Al-Watwan 19/09/17)
L’agriculture, le tourisme, le transport, la santé et l’énergie tels sont les secteurs clefs que la Banque mondiale prévoit d’investir pour participer au développement des Comores. Un diagnostique systématique du pays est en cours pour déterminer les besoins les plus immédiats sachant que les investissements devraient atteindre 80 millions de dollars américains pendant les quatre prochaines années. Hier, au ministère des Finances, Rasit Pertev a expliqué qu’ils sont à la recherche de tous les détails possibles pour obtenir l’approbation de...
(Agence Ecofin 16/09/17)
Les abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile Telma, opérant sous la marque Telco SA, expérimentent une très mauvaise connexion Internet depuis plusieurs jours. Le débit proposé par l’entreprise a brusquement chuté le 9 septembre 2017. La raison de cette situation, c’est la perte par Telma de sa capacité data sur le câble sous-marin de fibre optique EAssy. L’accès de Telco SA a été suspendu par Comores Câbles. Le gestionnaire d’infrastructures nationales de connectivité réclame à l’opérateur mobile des factures impayées. Au cours d’un point de presse organisé le 12 septembre dernier, Ali Karani Ahamada (photo), le directeur général de Comores Câbles, a déclaré que l’entreprise publique supporte des...
(Al-Watwan 14/09/17)
Durant quelques jours, les abonnés de l’opérateur Telco Sa ont galéré pour bénéficier d’une connexion à la hauteur de ce qu’ils avaient l’habitude d’avoir. Cette mésaventure était due à la décision de Comores câbles de désactiver la capacité de l’opérateur sur le câble eassy. Depuis, s’en étaient suivies des déclarations par presse interposée entre Comores câbles et l’Anrtic. Avant-hier, une sortie de crise a été trouvée et la capacité de l’opérateur a été réactivée. Après quatre jours de déclarations par...
(Al-Watwan 14/09/17)
Exécutée avec une année de retard, Exim Bank s’est finalement pliée à la décision de justice qui ordonnait à la société nationale de télécommunication de payer 63 millions de francs comoriens à Itn. Le déblocage de cet argent, qui a suscité un soulagement chez Itn, pourrait être le début d’une mini-saga judiciaire car l’avocat de Itn compte engager des poursuites contre la banque pour demander des dommages et intérêts. Après une forte résistance, Exim Bank a finalement exécuté la décision...
(Al-Watwan 12/09/17)
La capacité de Telco Sa sur le câble Eassy a été coupée avant-hier par Comores câbles et la qualité de la connexion a été impactée puisque le second opérateur a dû basculer dans le «backup» qui est juste une solution de secours. Il s’agit d’un différend qui porte sur des factures mensuelles impayées qui porteraient sur 180 millions de francs. Comores câbles a pris cette décision parce que l’opérateur privé ne reconnaitrait pas l’existence de la société nationale. «Telco Sa...

Pages