Dimanche 23 Juillet 2017

Électrification rurale : le Congo lance le projet de miniréseaux à base de centrales hydroélectriques

Électrification rurale : le Congo lance le projet de miniréseaux à base de centrales hydroélectriques
(Agence d'information d'afrique centrale 27/06/14)

Le nouveau projet visant à accroître le taux d’accès des populations rurales à l’électricité jusqu’à 50% à l’horizon 2015 a été lancé le 26 juin à Brazzaville, par le gouvernement, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) pour un montant de 65 000 dollars.

Financé entièrement par le FEM, ce projet s’inscrit dans le cadre de la promotion, la production et de la distribution des énergies renouvelables en milieu rural, conformément aux objectifs du gouvernement contenus dans le Plan national de développement (PND) exercices 2012-2016.

Il vise à promouvoir de façon durable l’électrification en milieu rural, à travers la construction sur l’ensemble du territoire national, de miniréseaux à base de petites centrales hydroélectriques. L’objectif fondamental étant d’accroître, à l’horizon 2015, le taux d’accès des populations rurales congolaises à l’électricité, passant de 5,6 à 50%.

Pour la mise en œuvre effective de ce projet qui s’étendra sur quatre ans, dix-sept sites ont été déjà répertoriés dont trois devront démarrer incessamment. « C’est quelque chose qui est imminent et qui va donner lieu à la satisfaction de beaucoup d’attentes dans certaines localités. Avec l’engagement du gouvernement, l’appui des partenaires financiers publics et privés, nous sommes persuadés que dans un bref avenir, l’objectif d’améliorer l’accessibilité à cette source d’énergie sera effectif », a souligné le représentant-résident adjoint du Pnud au Congo, Eloi Kouadio IV.

À terme, ce projet conçu aussi pour réduire tant soit peu les émissions des gaz à effet de serre pourra contribuer de manière directe à la réduction de la pauvreté en milieu rural, par la création de très petites entreprises, très petites industries ainsi que de petites et moyennes entreprises, génératrices de revenus. Les trois prochains mois seront consacrés à l’élaboration des textes du projet, articulé autour de quatre composantes, à savoir la mise en place d’un cadre institutionnel, légal et politique pour le développement de la micro-hydroélectricité.

Il s’agira également durant cette période préparatoire de développer la chaîne de valeurs de la technologie, prouver la viabilité économique et technologique par le déploiement de quelques miniréseaux pilotes, mais aussi d’accroître la confiance et la sensibilisation des investisseurs dans la micro-hydroélectricité.

Le projet est exécuté par le ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique en collaboration avec les ministères de l’Aménagement du territoire et de la délégation générale aux Grands Travaux, de l’Économie forestière et du Développement ainsi que ceux de l’Environnement, de l’Intérieur et des Finances.
Firmin Oyé

Commentaires facebook