| Africatime
Jeudi 23 Février 2017
(Al-Watwan 26/01/17)
La diva du twarabu comorien, Zaza Ali Mohamed Djawad, est de retour dans son pays natal depuis le milieu de la semaine dernière, neuf ans après avoir quitté les Comores pour la France où elle vit et travaille. Al-watwan s’était rendu à sa rencontre chez elle, à Djumwashongo-ya-Hambu. Elle nous a reçus vers 10 heures alors qu’elle venait juste de quitter son sommeil. Très fatiguée, la chanteuse nous indiquera l’objectif de cette visite au pays. «Je suis venue rencontrer mes fans, car ils me manquaient énormément. A Paris on m’a rapporté le succès que j’ai auprès d’eux, alors j’ai décidé de venir les voir de mes propres yeux. En attendant, je leur rends hommage et...
(Al-Watwan 26/01/17)
Selon le concepteur de l’exposition, le vulcanologue Hamidou Soulé, une «certaine inconscience semble s’être installée au sein de la population» vis-à-vis des dangers que présente la présence d’un volcan en activité et qui se manifeste, notamment, par les actes de vandalisme dont fait l’objet l’équipement du dispositif d’observation. Dans le cadre de la célébration des trente-huit ans du Centre national de documentation et de recherches scientifiques (Cndrs), une exposition intitulée «Le Karthala, un volcan en activité» est visible, depuis lundi dernier. Selon son concepteur, Hamidou Soulé – qui rappelle que tout le monde est concerné – l’objectif principal de cette exposition est de sensibiliser la population sur les dangers relatifs au volcan. «Nous cherchons à vulgariser les connaissances sur le...
(Al-Watwan 25/01/17)
Le délégué de l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (Isesco) aux Comores, Mchangama Saif Eddine Ibrahim, a remis avant-hier un don d’équipements au quotidien Al-watwan. Ce don est composé, entre autres, de deux ordinateurs fixes et d’un appareil photo, destinés à améliorer le travail du quotidien. Estimée à 3000 dollars, cette aide entre dans le cadre de la nouvelle feuille de route de l’Isesco qui cherche à s’impliquer davantage dans le développement de la science, l’environnement ou...
(Al-Watwan 24/01/17)
La localité de Mde a invité, vendredi sur le plateau sportif du village, le gouvernement pour lui «présenter les trophées nationaux» reportés par Ngaya club. Près de mille personnes ont pris part à la cérémonie, qui a été honorée de la présence du ministre des Sports, celui des Finances et le secrétaire général du gouvernement, entre autres. La formation de Mde a remporté quatre trophées en 2016, deux de niveau national, à savoir le championnat et la coupe de la...
(Al-Watwan 19/12/16)
La présentation de la politique du journal dans le domaine du multimédia a beaucoup retenu l’attention des administrateurs de l’établissement public. Le projet d’Al-watwan porte essentiellement sur une refonte du site par une amélioration de l’aspect technique et ergonomique. Le Conseil d’administration de l’établissement public Al-watwan presse édition a tenu, samedi à l’hôtel Itsandra, sa session ordinaire annuelle. Cinq principaux points étaient soumis aux administrateurs pour examen et approbation : le bilan de l’exercice 2015 ; l’exécution partielle du budget...
(Al-Watwan 08/12/16)
«Quiconque publie par voie de presse en ligne, toute information ou document comportant un secret militaire, hors les cas où la loi l’oblige à révéler ce secret, est puni d’une amende de un million à cinq million de francs. Est puni d’une amende de cinq millions à dix millions de francs, quiconque porte volontairement atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui en publiant par voie de presse en ligne toute information ou renseignement le concernant », peut-on lire dans...
(Al-Watwan 07/12/16)
La huitième édition du Festival Mitsaka qui a eu lieu à Madagascar la semaine dernière a pris fin dimanche dernier. Présente à cet événement, parmi les vingt compagnies locales et étrangères invitées, la compagnie comorienne de danse contemporaine, Uni’son, avait présenté son spectacle «Dur d’y croire». Selon le chorégraphe de la troupe comorienne, Akeem Ibrahim alias Washko, le festivals c’était déroulé dans de bonnes conditions. «Nous avons présenté à deux reprises notre spectacle Dur d’y Croire et, à chaque fois,...
(La Gazette de Madagascar 30/11/16)
Gagnante de la Webcup international 2016, l’équipe Proud geek de Madagascar remporte une fois de plus ce grand concours qui réunit des jeunes férus du numérique de l’océan Indien. Le concours qui en était à sa 4ème édition et tenu à Moroni pour l’édition 2016 a consisté à créer en 24 heures chrono un site web à bord d’une station spatiale internationale. L’objectif est de donner aux médecins la possibilité de diagnostiquer les cosmonautes malades et de leur prescrire des...
(Al-Watwan 24/11/16)
Les mutations technologiques qui ont fortement impacté la profession de journaliste sont elles un atout ou un handicap ? Les mutations technologiques ont fortement modifié la profession. Tout ce qu’il y a en terme d’innovation ne peut que se présenter comme un atout. Je dis que c’est un atout parce qu’avec l’arrivée de nouvelles technologies, la presse traditionnelle qui a forcément suivi la mutation est aujourd’hui plus fluide, la présentation est plus agréable, intuitive surtout pour les cibles que l’on...
(Le Parisien 11/11/16)
Une dizaine de jeunes se rendront aujourd'hui dans l'Oise pour un hommage à ces soldats oubliés de la Première Guerre mondiale. La Grande guerre recèle encore des histoires peu connues. « Notre association a pour objectif de faire parler des tirailleurs comoriens », explique ainsi Fatima Tabibou, présidente de l'Amicale pour la mémoire des tirailleurs comoriens (AMTC). Aujourd'hui, à l'occasion de la commémoration de l'armistice de la Première Guerre mondiale, l'association se rendra à Cuts et à Ourscamp (Oise) avec...
(Al-Watwan 07/11/16)
A la clôture du festival, son directeur artistique a exprimé sa joie pour la réussite de l’événement qui a su déplacer un maximum de gens venu assister aussi bien aux spectacles in, aux spectacles off, ou encore aux cyphers. «Depuis deux ans nous avons réfléchi à ce festival. Il s’agit d’un événement qui renforce nos objectifs, à savoir, les formations, les créations et les spectacles. Désormais, depuis le mercredi 2 novembre dernier, les Comores ont leur festival de danses contemporaines...
(RFI 27/10/16)
L'invité culture aujourd'hui est l'écrivain comorien Ali Zamir. A 27 ans il est l'une des révélations littéraires de cette rentrée avec son roman intitulé Anguille sous roche aux éditions Le Tripode, récemment récompensé par le Prix Senghor du premier roman francophone. Le récit poignant d'une jeune adolescente nommée Anguille et qui dans un long monologue, constitué d'une seule phrase de plus de 300 pages, raconte sa courte vie alors qu'elle est en train de se noyer en mer entre les...
(Al-Watwan 19/10/16)
La déclaration est du directeur artistique du Facc, Denis Bacthazar qui estime que même si le chemin était long, le festival était en train de «bousculer des choses». Selon le doyen des festivaliers, l’écrivain Aboubacar Saïd Salim, cette troisième édition s’est distinguée par la présence massive de jeunes. Pendant ce temps, le chef du departement de communication de la présidence, Mohamed Mbechezi s’engageait à faire tout ce qui est en son pouvoir pour que le quatrième rendez-vous, prévu en 2018,...
(Al-Watwan 18/10/16)
Les rideaux de la troisième édition du festival d’arts contemporains des Comores (Facc) qui avait ouvert ses portes samedi dernier au Palais du peuple, sont tombés hier. La cérémonie inaugurale avait vu la présence du chef de l’Etat et d’autres éminentes personnalités locales et du corps diplomatique accrédité aux Comores. A cette occasion, le directeur du Centre national de documentations et de recherches scientifiques (Cndrs), Nourdine Abdallah, a eu, tout d’abord, à présenter les thèmes de l’événement, à savoir, la...
(L'Express de Madagascar 15/10/16)
Les compétences malgaches s’exportent. Des artisans malgaches feront un déplacement aux Comores durant la foire régionale de Badjini du 17 novembre au 5 décembre. À en croire les explications des organisateurs de cet évènement, leur séjour en terre comorienne ne sera pas de tout repos. « Dans un premier temps, ils dispenseront une formation aux jeunes Comoriens pendant quelques jours. Cela se terminera par une exposition des artisanats « made in Mada­gascar » à Foumbouni, la ville qui accueille cette...
(Le Défi Média 13/10/16)
Si tout se passe pour le mieux, les acteurs, âgés de 13 à 16 ans, joueront cette pièce à Madagascar et aux Comores à la fin de l’année. Le sexe et l’addiction aux nouvelles technologies font notamment partie de la réalité de nombre de jeunes. Toutefois, il y a encore ceux qui sont responsables et qui ont des valeurs. C’est d’ailleurs pour cette raison que Raj Gokhool, le directeur de la Comédie Mauricienne, a monté La jeunesse d’aujourd’hui, qui a...
(Al-Watwan 13/10/16)
Plusieurs ateliers, expositions et conférences sont prévus. On peut citer l’exposition du Sénégalais, Cheikh M’backé Diop, le fils de Cheikh Anta Diop, les conférences de Kersone Zoubert Ousseni, l’archéologue Martial Pauly, Rosa Amelia Plumelle-Uribe (une avocate et essayiste colombienne vivant en France), entre autres. Dimanche plusieurs performances et spectacles artistiques sont prévus à la place Badjanani à Moroni et dans la soirée une cérémonie d’ukumbi sera tenue au foyer de femmes de Moroni. Le troisième festival d’arts contemporains des Comores...
(Le Monde 06/10/16)
L’éditeur nous avait prévenus qu’Ali Zamir était « quelqu’un d’extrêmement humble ». Pourtant, nous étions sûrs qu’après le grand bruit causé par ses tracasseries administratives cet été, le romancier de 29 ans afficherait une certaine assurance. Mais non, l’auteur d’Anguille sous roche, rencontré à Paris début septembre, s’excuse presque d’avoir provoqué un tel emballement médiatique. Cette folle journée du 16 août où les éditions Le Tripode, apprenant que la France refusait de délivrer un visa au jeune écrivain comorien, lançaient une pétition qui fit le tour des réseaux sociaux. Très vite, des journalistes, lecteurs précoces et ardents défenseurs du roman, montaient...
(Le Défi Média 01/10/16)
L’Amical Maurice/Comores en sera à sa troisième participation au Salon du Prêt-à-Partir, qui se tiendra du 7 au 9 octobre au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC), à Pailles. Swaley Dinally, le président de l’association, invite les Mauriciens à découvrir l’archipel des Comores dans toute son authenticité. Composé de quatre îles, dont Mayotte, l’archipel des Comores est d’origine volcanique. Situées dans l’océan Indien, ces îles attirent chaque année une poignée de visiteurs en quête de dépaysement dans une nature luxuriante...
(Al-Watwan 27/09/16)
Le spectacle des plus jeunes relate le parcours de Mtoulou, ce personnage de la mythologie comorienne qui vivrait sur la cinquième île de l’archipel des Comores «qui a disparu de la surface de la terre depuis des millénaires». Un jeune guerrier pacifique parti à la cherche d’un mystérieux trésor. Dans son voyage, il rencontre des cultures, des êtres, des bonnes et des mauvaises surprises, des monstres et des sages et va devoir vaincre ses peurs, faire preuve de sagesse et...

Pages