Samedi 22 Juillet 2017
(Al-Watwan 18/07/17)
Séances d’animations autour du livre, des cours de français pour les enfants dès 5 ans, une troupe de jeunes comédiens qui cartonnent, et probablement un accès à Culturethèque dès la rentrée prochaine, l’Alliance française de Mutsamudu s’ouvre des horizons, au bénéfice de «la langue française et l’ensemble des cultures qui lui sont associées». Entretien avec Nicolas Poiteau, le directeur. L’Alliance française poursuit son objectif de faire rayonner la culture et la langue françaises à travers le monde. Vous dirigez depuis quelque mois l’Af de Ndzuani. Cette mission vous semble-t-elle aisée ici ? Précisons avant tout que l’Alliance française a pour mission de promouvoir la langue française et l’ensemble des cultures qui lui sont associées, pas...
(Al-Watwan 14/07/17)
Il est la référence nationale en matière de musique. Il a écrit l’Histoire de sa passion au niveau national et marqué des générations de Comoriens et même d’étrangers. Il fête aujourd’hui ses trente ans de carrière. TRENTE ans. Trois décennies à parcourir le pays, à pondre des tubes et à s’inviter dans le cœur et le quotidien de tous les Comoriens. Il, c’est Salim Ali Amir artiste complet au répertoire impressionnant. Il a su s’imposer tout en restant le même “humble et modeste car au final nous sommes avant tout des hommes”. Al-watwan s’est entretenu avec cet artiste d’exception qui a su, envers et contre tout, réaliser son rêve. Comme un symbole, demain samedi, Salim Ali Amir fête ses cinquante...
(Al-Watwan 13/07/17)
Ce vendredi une conférence est prévue sous le thème “Mbae Trambwe et l’oralité dans le patrimoine national immatériel”. Dimanche, les participants auront droit à une veillée poétique. La clôture de la journée dédiée au fils de la princesse Mmadjamu binti Msafumu ibn Mahame alias Madjamu wa Mdombozi, est programmée pour le jeudi 20 avec la cérémonie officielle à 15 h 30 à la Place Shangani-trengwe. Comme chaque année, depuis maintenant dix-sept ans, le pays va célébrer la “Journée nationale Mbae...
(Al-Watwan 12/07/17)
Au moins seize pays, dont Madagascar, Djibouti et Algérie, seront représentés à ce grand rendez-vous artistique prévu dans le cadre de l’Exposition internationale qui regroupera au moins cent pays dans la capitale de ce pays d’Asie centrale. Bourguiba qui sera, cette fois-ci, accompagné de son groupe, le “Bourguibande”, n’est pas à sa première production devant un public étranger hors des frontières comoriennes. Le chanteur comorien, Bourguiba est invité à l’Expo-Astana 2017 au Kazakhstan le dimanche prochain, 16 juillet. Son groupe,...
(Al-Watwan 10/07/17)
Initié par la direction générale de l’artisanat il y a déjà quatre ans, le projet portant sur la création d’un Salon national de l’artisanat a enfin vu le jour. Cette nouvelle plateforme devra aider tous les comoriens travaillant dans les différents secteurs liés à l’artisanat à mieux s’organiser pour que ce domaine puisse retrouver ses marques. Le vice-président chargé de l’Artisanat, Djaffar Said Ahmed, a procédé au lancement officiel, vendredi dernier dans l’après-midi, du salon national de l’artisanat. Organisé au...
(Al-Watwan 10/07/17)
Dans le cadre des activités du Premier salon national de l’artisanat, la direction générale de l’artisanat a organisé, samedi dernier au Cnac de Bandamadji, une exposition dédiée à la diaspora. C’est le travail du bois, des produits du cocotier et du bananier transformés en pots de fleurs, en récipients, en ustensiles, en cendriers ou encore en sacs. Ce sont des bijoux faits par une femme, des habits traditionnels comoriens, des robes de marque cousues avec du tissu traditionnel, c’est la...
(Al-Watwan 08/06/17)
L’élection du rédacteur en chef s’est tenue ce matin au siège de votre journal, à partir de 9 heures, comme convenu. Faïza Soulé Youssouf a été élue par 14 voix (73,68%) et Abouhariat Said Abdallah a obtenu 5 voix (26,32%). Faïza Soulé est la nouvelle rédactrice en chef d’Al-watwan. Le dépouillement s’est déroulé publiquement devant tous les employés du journal. Sur 22 inscrits, 21 ont voté, un absent et 2 nuls. Le président Mohamed Taoufiki
(Al-Watwan 30/05/17)
Elle avait été prévue au Centre hospitalier national El-Maarouf, mais suite à un calendrier très chargé des responsables du centre qui devaient superviser l’opération, elle n’a pu y être menée. Elle fait partie des actions menées, selon son tout nouveau commissaire général, Ibrahim Mohamed Taki, “pour relancer les activités du Mouvement scout aux Comores”. Sous la direction du nouveau Commissaire général du mouvement scout des Comores, Ibrahim Mohamed Taki, plus d’une dizaine de scouts comoriens, en particulier de Ngazidja, se...
(Al-Watwan 26/05/17)
Saindou Kamal’Eddine a, entre autres sujets, évoqué le problème du budget de l’institution. A l’en croire, le Cnpa dispose d’un budget limité, qui ne prend en compte que les conseillers, alors que des équipes techniques devront être mises en place. Pour la première fois, et à sa demande, le Conseil national de la presse et de l’audiovisuel (Cnpa) a été reçu hier, jeudi 25 mai, en début de matinée, à l’Assemblée nationale par la commission des lois. Selon le conseiller...
(Al-Watwan 18/05/17)
Hamza est arrivé dans le monde de la musique par les percussions. Il est arrivé à la chanson poussé par une envie de dire ce qu’il pense par rapport aux thèmes qu’il aime aborder et qui sont l’environnement, la société, la jeunesse, entre autres». «Je voulais devenir leader d’opinion, donc j’ai opté pour devenir chanteur d’opinion», aime-t-il à dire. Hamza Anoir, alias Papa Loté, donne un concert aujourd’hui, jeudi 18 mai, à Moroni-Djomani. Selon son manager, Djamaldine Toybou, ce spectacle...
(Al-Watwan 02/05/17)
La boutique, «Hazi ya Komori», a ouvert officiellement samedi dernier à Moroni-Magudju, le long de la route de la Corniche. Il s’agit d’un espace de vente pour les produits comoriens «made in Comores» destiné aux Comoriens qui cherchent à consommer les produits locaux et aux touristes. Cet espace regroupe les entreprises «Madjane création» d’Amina Mze et Siti Thoybat Tadjiddine qui fabrique des sacs avec des tissus ethniques, «Mavuna mema ya Komori» de Sittina Farate qui fabrique des huiles essentielles d’ylang,...
(Al-Watwan 26/04/17)
Rendre hommage à Salim Hatubou n’est pas faire preuve de sentimentalisme : «Salim Hatubou, l’homme et l’auteur, fait partie du patrimoine comorien. Pour le Centre de documentation et de recherche scientifique, tenir cet événement, c’est honorer notre patrimoine et son écriture mise au service de l’oralité». Le Centre national de documentation et de recherche scientifique (Cndrs) organise une semaine d’activités pour célébrer, comme tous les ans, la journée mondiale du livre. Cette semaine, qui court du lundi 24 au vendredi...
(Al-Watwan 20/04/17)
La résidence internationale de l’association «pARTtage» s’est tenue à Flic-en-Flac, à Maurice, du 1er au 15 avril dernier. Plus de trente artistes internationaux et de la sous-région issus de dix-neuf pays, dont le Comorien Zain El Abidine Mohamed Ali alias Picasso, ont participé, deux semaines durant, à des activités d’échanges qui ont abouti à une exposition, à l’Institut français Charles Baudelaire de Maurice, de tous les artistes invités. Cette exposition se déroulait autour des trois thèmes que sont «identité», «migration»...
(Reunion 1ère 06/04/17)
 
00:00
La tension entre les Comores et Mayotte ne se limite plus aux seuls jeux des îles. Des oulémas comoriens viennent d’éditer une fatwa contre : « yoro yiremwa » chanson du groupe mahorais Moro Squad. « Yoro yiremwa » du groupe Moro Squad fait un véritable carton à Mayotte, mais également sur l’archipel des Comores. En Mars dernier explique le site Mayotte-Hebdo, après la victoire de l’équipe des coelacanthes sur l’ Île Maurice, le public a défilé sur l’air du...
(Al-Watwan 04/04/17)
La chanson ‘‘Yiyo yiremwa’’, devenue aujourd’hui un véritable succès populaire, ne passe pas chez les ulémas. Ils viennent de demander la censure de ce tube sur toutes les ondes nationales pour ‘‘atteinte aux bonnes mœurs.’’ Dans un point de presse, hier à l’hôtel Retaj-Moroni, les ulémas comoriens ont vivement dénoncé la diffusion de la chanson ‘‘Yiyo Yiremwa’’, jugée attentatoire aux bonnes mœurs et contraire aux préceptes de l’islam. Ce tube de l’artiste mahorais Ali Combo fait aujourd’hui le buzz sur...
(Al-Watwan 30/03/17)
Ce soir l'évènement tournera autour de la sortie du livre Hors-série d'Africultures et du travail mené au sein de Muzdalifa House. Samedi et dimanche on assistera à une exposition-spectacle et une campagne de mise en valeur du patrimoine national avec, notamment, une opération de nettoyage de la baie de Kalaweni "en partenariat avec l'Office du tourisme". La deuxième édition du programme culturel «Badja Place», initié par Washko Ink, une structure de production culturelle et d’action citoyenne, en partenariat avec le...
(Al-Watwan 29/03/17)
La troisième édition de la «Fête cœlacanthe» a eu lieu samedi dernier, 25 mars au centre Paris Anim dans le 19ème arrondissement de la capitale française. A cette occasion, la toute nouvelle directrice des Editions Cœlacanthes depuis janvier 2017, Aminat Boina, a tenu à exprimer sa satisfaction pour la «réussite» de cet événement. «Nous avons commencé cette aventure avec notre frère Salim Hatubou qui nous a quittés il ya deux ans. Nous avons souhaité rapprocher le plus possible la date...
(Al-Watwan 23/03/17)
Réalisé par le cinéaste et artiste comorien, le court-métrage de Zainou El-Abidine Mohamed Ali alias Picasso, «Bilal», sera disponible d’ici fin avril. C’est du moins ce que vient d’annoncer son auteur. De retour d’Egypte où il a passé un mois pour tourner ce film, Zainou s’est confié à Al-watwan, hier, pour exprimer sa satisfaction après avoir eu à faire à un «véritable parcours du combattant» pour le réaliser. «Dieu m’a aidé et enfin le film sera prêt d’ici fin avril»,...
(Al-Watwan 20/03/17)
Il a dirigé des maisons d’édition, réalisé de nombreuses traductions, dont celle du «Médecin malgré lui» du Français, Molière. Le cas global d’études du Réunionnais Carpanin Mourimoutou, est les études postcoloniales, plus précisément la littérature française. Ce chercheur qui «s’intéresse au «spectre colonial» dans la littérature française des dix-huitième et dix-neuvième siècles, parle du Premier salon du Livre Comores Océan indien. Il y a relevé des petits couacs «ici et là» qui, selon lui, avaient été résolus progressivement. Jean-Claude Carpanin...
(Al-Watwan 17/03/17)
Marie Flora a focalisé son exposé sur l’importance de la langue maternelle dans l’enseignement. La question selon laquelle la langue maternelle serait un atout ou un inconvénient pour la scolarité des enfants a bien été abordée. La huitième table ronde entrant dans le cadre du premier Salon du livre Comores Océan indien a eu lieu dans l’après-midi d’hier, jeudi 16 mars, au Retaj, à Moroni. Le débat, axé sur «le livre et la langue dans l’enseignement», a été animée par...

Pages