Mardi 21 Novembre 2017

Travaux d’entretien courant des routes : le chantier peine à avancer sur le tronçon Hahaya-Mitsamihuli depuis des mois

Travaux d’entretien courant des routes : le chantier peine à avancer sur le tronçon Hahaya-Mitsamihuli depuis des mois
(Al-Watwan 19/04/17)

Le directeur des travaux routiers, Mohamed Soilihi, a affirmé qu’actuellement l’entreprise «Sntp» est mise en demeure, il y a presque quinze jours pour faute d’avancement des travaux. Mais étant entendu que cet itinéraire fait partie des axes qui seront réhabilités par le Fonds saoudien de développement, la Sntp sera délocalisée sur un autre tronçon dans les mois à venir.

Depuis des mois, les travaux d’entretien courant du tronçon de route reliant l’aéroport de Moroni-Hahaya à la ville de Mitsamihuli piétinent aux environs de la localité de Domoni-ya-mbwani, au Nord-ouest de Ngazidja. Dans le cadre de la campagne d’entretien routier courant de 2016, une société a été recrutée et chargée de boucher les nids-de-poules et recharger les accotements de la chaussée.

Les usagers de l’axe routier restent dubitatifs quant à l’aboutissement de ce chantier.Interrogé à ce sujet, le directeur des travaux routiers, Mohamed Soilihi, a fait savoir que c’est suite à un appel d’offres qu’une entreprise locale dénommée «Sntp» a été chargée des travaux d’entretien courant du lot Moroni-Mitsamihuli.

Mais compte tenu du retard des travaux, à en croire le patron des travaux des routes, la Sntp est actuellement mise en demeure et cela depuis presque quinze jours. «Certes, toutes les quatre entreprises auxquelles ont été confiés les quatre lots de Ngazidja accumulent des retards, mais, la Sntp exagère», fait savoir Mohamed Soilihi.

«Après cette mise en demeure, si rien ne change, on procèdera à un avertissement avant de rompre le contrat. Cette société, comme tant d’autres locales ont des soucis d’équipements et de personnels», a-t-il expliqué.

Délocalisation de la Sntp

Le directeur des travaux routiers tient, toutefois, à rassurer qu’aucun rond n’a jusqu’à présent été versé dans les comptes de l’entreprise. «Notre souci reste l’état d’avancement du travail. Un bureau d’étude et de contrôle de Luxembourg, 22 Sarl, a un œil sur le travail parce que l’Etat ne fait que superviser», a-t-il indiqué.

Mais, étant entendu que ce tronçon Hahaya-Mitsamihuli de la RN1fait partie des axes routiers qui seront réhabilités par le Fonds saoudien de développement (Fsd) à hauteur de 11 milliards de francs, il est envisagé de délocaliser la Sntp dans les mois à venir.

Le directeur des travaux routiers avise que «au lieu d’allouer le fonds d’entretien des routes (Fer) à un axe qui pourrait être réhabilité dans les meilleurs délais, nous envisageons la délocalisation de la Sntp». Il s’avérerait que le projet financé par le Fsd démarrera plus tard au mois de juillet prochain.

A rappeler que la campagne d’entretien routier courant en cours est celui démarré en août 2016 concernant quatre lots d’axes routiers à Ngazidja, deux à Ndzuani et un seul à Mwali. Un programme financé à 100% par le gouvernement à travers le Fonds d’entretien routier (Fer) jusqu’à août 2017.

A croire le directeur des travaux routiers, le même programme avait été financé à 100% par l’Union européenne en 2013-2014, soit une enveloppe financière d’un milliards de francs comoriens. Pendant que la campagne de 2014-2015 a bénéficié d’un financement à hauteur de 70% de l’Union européenne et à 30% de l’Union des Comores puisés dans le Fer.

Commentaires facebook