Dimanche 19 Novembre 2017

Transport aérien inter-îles : BlueSky bientôt dans le ciel comorien

Transport aérien inter-îles : BlueSky bientôt dans le ciel comorien
(Al-Watwan 17/07/17)

Pour le secrétaire général à la vice-présidence chargée du ministère des transports, l’arrivée de la compagnie kenyane ne signifie pas la mort de la seule compagnie comorienne (encore en activité). Cela répond à l’urgence de faciliter la circulation entre les îles. Une délégation comorienne se trouve depuis samedi à Nairobi pour finaliser les discussions et signer le contrat avec les responsables de la compagnie. Ce n’est pas l’avis du président directeur général d’Int’Air Iles, seule compagnie qui assure la rotation entre les îles.

Depuis des mois, le besoin d’une autre compagnie aérienne se ressent dans le secteur du transport inter-îles. Suite à l’arrêt soudain de la compagnie Ab-Aviation, le déplacement entre les îles de l’archipel est devenu très, très compliqué. En effet, seule une compagnie assure la rotation.

Et il faut bien admettre que l’offre est bien inférieure à la demande. De ce fait, il y a quelque mois, le gouvernement est entré en négociation avec la compagnie aérienne Blue Sky dont le siège se trouve au Kenya.

Selon le secrétaire général à la vice-présidence chargée du ministère des transports, Saïd Salim Dahalani, une délégation comorienne se trouve depuis samedi dernier à Nairobi, pour finaliser le dossier et procéder à la signature du contrat avec les responsables de la compagnie.

Il a tenu à souligner que l’arrivée de cette compagnie kenyane dans le secteur du transport inter-île ne signifiait pas la mort de la compagnie comorienne encore en activité mais elle répond à l’impérieuse nécessité d’alléger les difficultés pour les personnes qui désirent circuler sur le territoire national.

Il s’agit aussi de “libéraliser le secteur du transport aérien” national pour permettre aux Comoriens de bénéficier des bienfaits de la concurrence.

Désormais, avec l’arrivée d’une nouvelle compagnie aérienne, il y aura plus de possibilité de choisir entre deux prestataires de services, pour voir lequel propose le meilleur service et le tarif le plus compétitif,

a précisé le secrétaire général.

Ab-Aviation prêt à revoler

Pour le président directeur général d’Int’Air Iles, Seffoudine Inzoudine, seule compagnie qui assure la rotation entre les îles, Blue Sky n’est pas une compagnie aérienne qui peut répondre aux besoins des Comoriens. Selon lui, c’est une agence qui vend des produits.

Autoriser une telle agence c’est de l’intox et laisse penser qu’il y a quelqu’un derrière cette information destinée à tromper les esprits, qui souhaite s’investir dans le secteur.

Notre interlocuteur n’en dira pas plus. Quant au directeur général de la compagnie Ab-Aviation, Ayad Bourhane, dont les appareils sont cloués au sol depuis des mois, il “espère toujours et a foi aux autorités comoriennes”.

Il a fait savoir qu’Ab-Aviation dispose actuellement, avec ses partenaires, de deux avions disponibles ainsi que d’un “plan de redressement convaincant qui permettra le redressement de la compagnie”.

Commentaires facebook