Samedi 21 Octobre 2017

Transport aérien : Ab-Aviation pourrait bénéficier d’une autorisation provisoire pour reprendre ses activités

Transport aérien : Ab-Aviation pourrait bénéficier d’une autorisation provisoire pour reprendre ses activités
(Al-Watwan 10/08/17)

Après Int’Air iles, Ab Aviation pourrait bien recouvrer ses activités. La nouvelle est annoncée par le président de la nouvelle Opaco, Mahamoud Mohamed. Ce dernier explique que cette décision fait suite à une doléance de la nouvelle Organisation patronale des Comores (nouvelle Opaco) auprès du directeur de cabinet du président de la République, d’accorder à Ab-Aviation, des autorisations provisoires permettant à la compagnie de reprendre ses activités, en attendant que l’Anacm instruise le dossier devant aboutir à la délivrance du Permis d’exploitation aérien (Pea).

Sept mois après l’arrêt de ses activités, la compagnie aérienne Ab-Aviation pourrait reprendre service dès la semaine prochaine. C’est ce qu’a laissé croire le président de la nouvelle Opaco (Organisation patronale des Comores), Mahamoud Mohamed.

Selon lui, cette décision a été prise suite à une rencontre qui a eu lieu, le 31 juillet dernier au palais présidentiel de Beït-Salam, entre le secteur privé et le chef de l’Etat.

Après cette rencontre, le chef de l’Etat avait fait part de sa volonté et de sa détermination à appuyer le secteur privé,

affirme le patron de la nouvelle Opaco. Au cours d’une autre rencontre élargie, tenue à la présidence de l’Union avec toutes les parties concernées, les organisations patronales avaient sollicité l’accompagnement du gouvernement envers les compagnies aériennes, en difficultés ces derniers temps.

Une doléance qui a eu un avis favorable auprès des autorités et qui a permis la reprise d’Int’Air îles. Pour ce qui est de la compagnie aérienne Ab-aviation, la décision a été prise à l’issue d’une rencontre entre la nouvelle Opaco et le directeur du cabinet du président. Au cours de ladite rencontre, le patron de Cbe, a sollicité le gouvernement

d’accorder à Ab-Aviation des autorisations provisoires de trois à quatre mois devant lui permettre de reprendre ses activités en attendant l’inspection du document de la compagnie par l’Anacm.

A en croire Mahamoud Mohamed Ali, cette inspection du document devrait aboutir à la délivrance du Permis d’exploitation aérien (Pea) par l’Anacm. Toujours selon le président de la nouvelle Opaco, cette doléance a eu “l’accord de principe du premier collaborateur du président, qui a sollicité le secteur privé de lui donner du temps pour réunir les conditions nécessaires, qui devront permettre la délivrance de ces autorisations provisoires”.

Rappelons que dans un entretien publié dans nos colonnes, le mercredi 2 août dernier, le directeur général d’Ab-Aviation, Ayad Bourhane avait déclaré que suite à la volonté du président de la République et de son gouvernement d’appuyer le secteur privé, plus particulièrement le domaine du transport aérien “Ab Aviation est disposé à reprendre service avec deux appareils de types Embrayer 120 de 30 places chacun, quatre jours après la délivrance des autorisations”.

Commentaires facebook