Samedi 22 Juillet 2017

Tourisme : le groupe Armada reprend Galawa

Tourisme : le groupe Armada reprend Galawa
(Al-Watwan 17/07/17)

Un contrat pour la reprise du projet de reconstruction du prestigieux site Galawa et Maloudja a été conclu vendredi dernier entre les Comores et le groupe Armada représenté par son directeur général, Dr M.R.Hakmi. Les négociations, qui ont démarré depuis six mois déjà, aux Emirats ont finalement abouti par la conclusion de cet accord de reprise. Armada Holdings /Groupe armada, est considéré comme l’un des groupes leaders aux Émirats arabes unis. Il regroupe près de dix sept entreprises dans divers domaines dont les soins de santé, l’hôtellerie, l’immobilier, et la construction en général.

Le groupe Armada représenté par son directeur général, Dr M.R.Hakmi, a signé avec le vice-président de l’Union en charge de l’Economie et du Tourisme, Ahmed Jaffar Saïd, le vendredi 14 juillet, à l’hôtel Itsandra, un contrat pour la reprise du projet de reconstruction du prestigieux site Galawa et Maloudja.

Le groupe projette de reprendre le site pour construire un complexe hôtelier de cent cinquante lits et s’engage à construire trois hôtels pour un total de mille lits. Le montant du projet est évalué à 50 millions de dollars.

Le vice-président de l’Union s’engage de son côté à fournir toutes les autorisations et documents légaux, dans un délai de trente jours pour permettre l’exécution dans moins de trois mois, au mois de novembre précisément, le démarrage des travaux.

Le groupe, qui avait initialement demandé l’autorisation d’ouvrir une banque, se dirige désormais vers le rachat des parts de la Banque nationale de France (Bnp) auprès de la Banque pour l’Industrie et le Commerce-Comores. La Bnp a, en effet, émis le souhait de se retirer de la banque comorienne.

Redonner l’espoir

Armada Holdings /Groupe armada, le nouveau repreneur est considéré comme l’un des groupes leaders aux Émirats Arabes Unis, qui regroupe près de dix sept entreprises dans divers domaines comme les soins de santé, l’hôtellerie, l’immobilier, et la construction en général.

Les négociations, qui ont démarré depuis six mois déjà, aux Emirats ont finalement abouti par la conclusion de cet accord de reprise.

C’est la troisième reprise par un groupe mondialement connu depuis la destruction du site par Dubai World.
Dubaï World était le premier groupe qui avait conclu un accord de partenariat avec le gouvernement comorien pour le réaménagement et la réhabilitation de Galawa Beach resort and Spa d’une capacité de cent cinquante chambres.

Dubai World avait promis de réaménager les 25,5 hectares de la façade de la plage qui jouxte l’hôtel avec cent nouvelles villas résidentielles et des maisons en mitoyenneté, d’une station thermale, de restaurants, d’une plage et de clubs pour enfants.

En guise de bonne volonté et d’engagement ferme, Dubai Word avait débloqué près de 2,5 millions de dollars pour la réfection de la route Hahaya- Mitsamihuli et a engagé pour un montant de 200 millions de francs comoriens l’entreprise Cbe pour le terrassement du site et la construction d’une clôture de protection, en attendant le démarrage des travaux.

Dubai World abandonnera le projet frappé par la crise financière qui a secoué le monde et il sera par la suite repris par “le Qatar national Hotels Compagny”.

Les retards pris par la partie comorienne et le litige en suspens du prêt de la banque de développement sud-africaine ont été plusieurs fois cités comme la raison du blocage du démarrage des travaux par le groupe Qatari.

Le Qatar national Hotels Compagny, (devenu depuis Katara Hospitality), avait pourtant annoncé que les appels d’offres internationaux allaient être lancés pour solliciter les entreprises intéressées par la construction du complexe hôtelier.

Et depuis plus rien. La station balnéaire Galawa fut la propriété de Sun International. Il a été construit par Sol Kerzner. Cette reprise par un groupe assez solide redonne l’espoir.

Commentaires facebook