Vendredi 15 Décembre 2017

Renforcement de partenariat entre Moroni et Ankara : la délégation turque découvre les potentiels axes de collaboration

Renforcement de partenariat entre Moroni et Ankara : la délégation turque découvre les potentiels axes de collaboration
(Al-Watwan 08/08/17)

«Nous allons tout d’abord travailler sur un accord bilatéral sur l’agriculture. Après la signature de ce dernier, il n’y aura pas de contraintes pour la concrétisation des travaux. Nous avons prévu que dans les mois qui viennent nous allons signer cet accord pour la coopération bilatérale dans le secteur de l’agriculture et de la pêche», a précisé le chef de département au ministère de l’Alimentation, l’Agriculture et l’Elevage de la République de Turquie, Ramazan Koçak.

Une séance de travail a eu lieu hier, lundi 7 août, à la vice-présidence en charge du ministère de l’Agriculture et la Pêche entre la délégation turque et le secrétariat général de ladite vice-présidence en présence des membres de cabinet et chefs de départements et directeurs généraux. Il s’agit d’échanges qui ont permis à la délégation turque, qui séjourne pendant quatre jours à Moroni, de découvrir les besoins du pays dans différents secteurs.

L’arrivée de cette délégation, conduite par le chef de département du ministère turc de l’Alimentation et de l’Agriculture, Ramazan Koçak, était une occasion pour le secrétaire général de la vice-présidence, Youssouf Hamadi, de préciser que le gouvernement comorien est particulièrement intéressé par leur appui. «Nous sommes intéressés de tout ce que peut nous fournir la Turquie pour accompagner le développement de la pêche, de l’élevage et de l’agriculture».

Youssouf Hamadi a, en effet, déclaré que l’Union des Comores pourrait solliciter l’appui de la Turquie sur cinq axes de collaboration, à savoir stimuler la production alimentaire nationale, rétablir un cadre institutionnel propice à l’amélioration de la productivité, appuyer le développement durable des élevages. Aussi améliorer et appuyer le secteur de la pêche, soutenir la recherche de développement pour l’agriculture, la pêche et l’élevage, figurent parmi les cinq axes de collaboration sollicités par l’Union des Comores auprès de la Turquie.

«Cette coopération Comores / Turquie est en lien avec la conférence de la Turquie avec l’Afrique. Chaque pays a des besoins spécifiques et la Turquie a envoyé une délégation à Moroni pour rencontrer les autorités en vue de dégager les pistes possibles d’actions dans le secteur de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche avec la Turquie», a expliqué Youssouf Hamadi.

Vieillissement de la main-d’œuvre agricole

Devant la presse suite à la rencontre, le secrétaire général de la vice-présidence a mis en évidence les contraintes qui font que l’agriculture n’arrive pas à nourrir à un degré satisfaisant la population locale. Selon lui, les principales contraintes agricoles sont nombreuses, notamment le vieillissement de la main-d’œuvre agricole, le travail manuel, l’enclavement de grandes zones de production agricole.

De son côté, le chef de la délégation a affirmé que ses compatriotes prennent notes des besoins de la partie comorienne et espèrent que ce séjour va permettre de tout identifier. Il a, par ailleurs, constaté que les autorités comoriennes sont très enthousiastes à travailler avec la Turquie et espère que cette coopération aura des conséquences fructueuses au niveau des Comores.

«Nous allons tout d’abord travailler sur un accord bilatéral sur l’agriculture. Après la signature de ce dernier, il n’y aura pas de contraintes pour la concrétisation des travaux. Nous avons prévu que dans les mois qui viennent nous allons signer cet accord pour la coopération bilatérale dans le secteur de l’agriculture et de la pêche», a précisé Ramazan Koçak.

Commentaires facebook