Samedi 18 Novembre 2017

Ma-mwe : dix agents licenciés et poursuivis pour ‘‘faux et usage de faux’

Ma-mwe : dix agents licenciés et poursuivis pour ‘‘faux et usage de faux’
(Al-Watwan 17/03/17)

Il s’agit de quatre agents accusés de détournements de fonds ; les six autres se servaient de leurs quotas pour se livrer à des opérations pas très nettes.

Le directeur du comité provisoire de Ma-mwe, Abdou Saïd Mdahoma, vient de licencier dix agents pour ‘‘faux et usage de faux, détournements de fonds et branchements illicites’’. Quatre sont accusés de détournements de fonds au cours d’opérations de branchements de trente-neuf clients de la société, au sud de Ngazidja. Selon toujours le directeur du comité provisoire, ces clients, qui auraient du bénéficier d’un abattement de 50%, ont payé la totalité de leurs factures.

Mais, ils ont été plus malins en ayant exigé une décharge. «Ils se sont dit qu’un jour, on allait leur demander des comptes bien qu’il soit de leur droit de bénéficier de cette réduction», explique-t-il. A en croire Abdou Saïd Mdahoma, «les factures en question ont été payées à Moroni sans que l’argent ait été versé dans nos caisses. Et certaines factures n’ont même pas été signées par un responsable de la société».

Leur propre Ma-mwe

Quant aux six autres agents, le comité provisoire a fait savoir qu’il s’agit de ‘‘branchements illicites’’ effectués par des agents du distributeur public de l’électricité. Certains agents qui se servaient de leurs quotas et disposaient de leurs propres clients. «Ces agents avaient une autre Ma-mwe parallèle, rien n’était versé dans nos caisses.

Tous les agents doivent changer de comportement ; le gouvernement acquis cette nouvelle centrale et c’est aux agents de la société de la protéger et défendre les intérêts de la société pour l’intérêt général», estime le patron du comité provisoire.

Commentaires facebook