Mercredi 18 Octobre 2017

Intégration des Maldives et 650.000 euros de budget pour les Îles Vanilles

Intégration des Maldives et 650.000 euros de budget pour les Îles Vanilles
(Zinfos974 10/09/13)

l'occasion de la Conférence mondiale du tourisme qui se tient cette année à la Réunion, le secrétaire général de l'OMT (Organisation mondiale du tourisme), Taleb Rifaï, le président des Îles Vanilles et ministre du tourisme des Seychelles, Alain Saint-Ange, le président de la Région Réunion, Didier Robert, ainsi que les représentants de l'Île Maurice et des Comores se sont retrouvés autour d'une table ce mardi pour la réunion des Îles Vanilles. L'objectif: dévoiler un budget de 650.000 euros, marquer l'intégration des Maldives parmi les Îles Vanilles et présenter les nouvelles résolutions de développement du tourisme dans la zone.
Dans un premier temps, la somme de 650.000 euros pour la promotion des Îles Vanilles dans le monde peut paraître insuffisante. "Il va falloir dépenser cet argent de manière intelligente", affirme Alain Saint-Ange, président des Îles Vanilles. L'Europe en crise et la participation financière équitable de chaque île: voilà la justification de ce budget. "La banque mondiale est en négociations avec les îles et il y a également une part importante de participation non-financière", rassure Pascal Viroleau, directeur de l'IRT et du siège des Îles Vanilles à la Réunion. Deuxième annonce d'Alain Saint-Ange: l'intégration officielle des Maldives au sein des Îles Vanilles, qui comptent maintenant sept îles. Leur absence était due à un retard lié à leur vol. Ironique, étant donné que le réseau de transport aérien est une des activités principales à améliorer, selon le ministre du tourisme des Seychelles. Prendre exemple sur Maurice, qui accueille un A380 en décembre, pourrait-être une option. "Afin d'ouvrir l'accès à cette zone, nous avons, entre autres, offert un voyage Maurice-Réunion (hors taxes) aux touristes venant à Maurice de l'étranger", explique Mikael Sik Yuen, ministre du tourisme à Maurice. "Je vais négocier un système d'exceptions spéciales de visas pour les habitants de la zone"
"Une des contraintes majeures pour la Réunion, ce sont les visas français. Le territoire est difficile d'accès", explique Alain Saint-Ange. Taleb Rifaï, secrétaire général de l'OMT, compte trouver des solutions à cette limite: "En octobre je vais négocier un système d'exceptions spéciales de visas pour les habitants de la zone". Parmi les neuf résolutions de l'OMT pour les Îles Vanilles on notera: "encourager les ministres du transport pour ouvrir l'accès aux îles, notamment grâce à des packages des compagnies aériennes", "finaliser le logo de la zone", "développer le monde des croisières", "prévoir un plan d'action de 3 ans avec la direction des Îles Vanilles à la Réunion" et "intégrer les Îles Vanilles en tant que membre de l'OMT"."Il n'est pas question de remplacer les offices du tourisme de chaque pays, surtout pas, mais plutôt de les accompagner dans ce changement", précise Taleb Rifaï.
Les représentants des Îles Vanilles se préparent pour le 27 septembre, journée mondiale du tourisme. Taleb Rafaï termine: "Quelque chose de nouveau est en train de naître. Nous devons informer le monde entier de ce nouvel acteur touristique dans l'Océan Indien".

Commentaires facebook