Mardi 19 Septembre 2017

Equipe nationale de football : la situation du coach Amiredine Abdou sera discutée «les prochains jours»

Equipe nationale de football : la situation du coach Amiredine Abdou sera discutée «les prochains jours»
(Al-Watwan 19/04/17)
Amiredine Abdou, sélectionneur des cœlacanthes.

Depuis le 30 octobre, le sélectionneur n’est plus, officiellement, en fonction auprès des Cœlacanthes mais avait assuré «vu l’urgence» les préparatifs» des rencontres avec Maurice. Toutefois, cette situation pourrait être examinée, selon une responsable de la fédération de football, «très prochainement».

Le coach de la sélection masculine senior de football est mis en «mode pause» par son employeur, la Fédération de football des Comores. Depuis le 30 octobre, Amiredine Abdou n’est plus, officiellement, en fonction au poste de sélectionneur des Cœlacanthes. Mais vu l’urgence qu’il y avait à préparer les rencontres entre les Comores et Maurice, il s’était trouvé contraint de diriger l’équipe.

Selon toute vraisemblable, donc, le fin technicien n’est plus légalement en fonction à moins de deux mois du match contre le Malawi comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 et pourrait ne pas se trouver sur le banc des Verts à Lilongwe.

La secrétaire générale de la fédération a confirmé cette situation du coach, mais Mariata Abdou Chacour a assuré que cette situation allait être «en discussion les jours à venir». Pour elle, cette étape de la qualification pour Cameroun 2019 est «plus qu’importante pour le peuple comorien et notre fédération».

Pour sa part, le concerné n’a pas souhaité faire de commentaires. Amir avait évolué sur la base d’un contrat tacite de six mois qui a pris fin le 30 octobre 2016. Toutefois, il a affiché sa bonne volonté et son ambition de rester toujours aux commandes des Cœlacanthes. «J’ai une mission à accomplir. Je ne suis pas monté sur le navire Cœlacanthes pour le quitter aussitôt», déclarait-il, il y a quelques temps, à Al-watwan.

Pendant ce temps, Les Flammes malawites préparent activement, dans l’ombre, leur confrontation avec les Comores, notamment en engageant un nouveau patron en la personne de Gerard Phiri, qui a signé un contrat d’une année. Ce dernier travaillera, selon Africatopsports, avec Deklerk Msakakuona, Peter Mponda, Phillip Nyasulu et Levi Mwale, respectivement, coach adjoint, team manager, entraineur des gardiens et médecin de l’équipe.

Du côté comorien, il ne semble pas qu’on ait encore débuté les préparatifs, notamment techniques, en vue de cette première journée des éliminatoires de la Can 2019. Il faut espérer que la Fédération comorienne de football saura prendre le taureau par les cornes, en temps utile. A commencer par le règlement de cette question de son principal coach.

Commentaires facebook