Lundi 18 Décembre 2017

Conflit de la CRC: Emergence d’une troisième voie

Conflit de la CRC: Emergence d’une troisième voie
(La Gazette des Comores 10/09/13)

Une troisième voie émerge sous les cendres au lendemain d’un incendie allumé qui risque d’emporter au passage la convention pour le renouveau des Comores (CRC). Un courant qui prône une position centriste et conciliatrice vis-à-vis de la bipolarisation qui prend forme et qui menace à jamais l’unité de ce parti d’opposition. Face à la polarisation qui se cristallise au lendemain de la décision polémique prise par le conseil national de la CRC pour écarter Houmedi Msaidié du secrétariat général de ce parti, une troisième voie surgit et prône une position conciliable entre les deux pôles. En tête de ce courant, Ali Hassani Mbambaouma, membre de ce conseil qui regrette la décision à l’origine de la polémique et aussi certains manquements observés chez le secrétaire général destitué.

« Je reconnais les charges formulées par tous contre le secrétaire général dont certaines sont des fautes graves. En même temps, je conteste aussi bien dans la forme et dans le fond la décision prise par le conseil national », martèle cet ancien élu de la région de Hamanvu. Ce cadre de première heure de la CRC pense que la décision prise par l’organe sensé assuré la stabilité du parti contribue au contraire à provoquer son éclatement. « J’avoue que la rencontre du dimanche dernier, au lieu de chercher une solution durable, a contribué à mettre de l’huile sur le feu. Nous avons accentué la crise », a-t-il reconnu.

Il propose par ailleurs comme solution la tenue rapide d’un congrès extraordinaire, seul moyen selon lui d’éviter la mort assurée de ce parti politique, « si la volonté des uns et des autres n’est pas la dislocation du parti », a-t-il poursuivi. Ce membre du conseil national refuse de croire à une fin annoncée de cette formation. Il reste optimiste quant à un sursaut des uns et des autres pour le maintien de l’unité du parti. « J’ose croire que ces dirigeants vont considérer l’intérêt général au détriment des ambitions personnelles », a-t-il conclu.

Maoulida Mbaé

Commentaires facebook