Mercredi 21 Février 2018

Tous les communiqués

Pages

( )
Libération inconditionnelle et immédiate d’Abass Frédéric KABOUA, du Chef d’escadron Olivier Poko AMAH, et de tous les militants arbitrairement arrêtés et incarcérés dans l’affaire de l’incendie criminel des marchés au Togo

Le mercredi 29 mai 2013, Frédéric Abass KABOUA, président du Mouvement des républicains centristes (MRC), membre du Collectif « SAUVONS LE TOGO », était convoqué, à 8H au Palais de Justice de Lomé, pour une audition par le doyen des juges d’instruction.

( )
La Banque africaine de développement (BAD) a accordé une subvention d’un montant estimé à 1,185 millions d’Euros au Togo. Le protocole de subvention a été signé le 29 mai dernier à Marrakech lors des Assemblées annuelles de la BAD. La subvention est destinée à soutenir deux projets de toilettes par la valorisation des boues de vidange et le micro-crédit. Lire le communiqué ci-dessous.

La BAD soutient un projet d’installations sanitaires pour tous à Sokodé au Togo

Le projet va permettre aux populations de cette localité de bénéficier des toilettes

( )
La CDPA-BT estime que la solution aux problèmes togolais ne viendra pas d’une politique d’opposition qui a toujours tourné le regard du peuple togolais vers l’extérieur, notamment vers la « Communauté internationale ». Elle réaffirme au contraire que le salut réside plutôt dans la capacité des Togolais à se donner une politique d’opposition plus cohérente et à la faire porter par une organisation.

Au courant du mois d’avril 2013, les délégations du CST et de la Coalition l’Arc-en-ciel ont fait une tournée européenne pour informer « les partenaires au développement du Togo » de la situation socio politique togolaise, afin de les inviter à faire pression sur le régime de Faure Gnanssigbe, et l’amener à accepter « un dialogue franc et sincère » devant déboucher sur l’organisation d’élection

( )

Nous avons lu avec intérêt l'interview accordée par notre ex-président de l'Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly a un organe de presse lors de son séjour au Cameroun. L'intérêt que nous avons accordé à son intervention tient à quelques trois "vérités" enfin affirmées et avouées par le Sieur Honorable Koulibaly.

doc
27 Ko
( )
Le samedi 25 mai 2013 s’est tenu au siège du parti sis aux 1200 logements, le premier plénum de l’année 2013 du Bureau Politique National (BPN) de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS). Venus des 45 provinces et des structures spécialisées, les participants ont, 5 heures durant, échangé autour de l’ordre du jour.

1. Bilan critique de la participation du parti aux élections couplées du 2 décembre 2012 ;

2. Divers.

( )

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 29 mai 2013 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Diango CISSOKO. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté des projets de textes ; entendu une communication et procédé à des nominations.

( )

Le Conseil des Ministres s’est réuni en séance extraordinaire le mardi 28 mai 2013 sous la présidence effective du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement.

( )
Le conseil des ministres s’est tenu le mardi 28 mai 2013 en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13H 05 mn sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

( )
La Coopératives d'Epargne et de Crédit (Coopec/Novissi) à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé) a tenu le week-end dernier, son Assemblée générale (Ag) ordinaire pour l'exercice 2012, a constaté le correspondant de l'Agence Savoir News.

C'est l'Evêché d’Atakpamé qui a servi de cadre à cette Ag en présence du président de la délégation spéciale de la commune Kassegnè Adjonou, du président du conseil d’administration Agognon Agnovi, et du directeur général Adjoint de la Faîtière des Unités Coopératives d'Epargne et de Crédit du Togo (Fucec) Messan Fioklou.

( )
Le lundi 27 mai 2013, le Chef d’escadron Olivier Poko AMAH, ancien officier supérieur de la Gendarmerie nationale, président de l’Association des victimes de la Torture au Togo (ASVITTO), membre du Collectif « SAUVONS LE TOGO », arbitrairement arrêté et torturé dans les geôles de l’Agence nationale de renseignements (ANR) dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat impliquant Kpatcha GNASSINGBE et co-accusés, fervent démocrate, a été convoqué, à 8H, pour une audition par le Service de renseignement et d’investigation de la Gendarmerie nationale (SRI).

Auditionné à la Gendarmerie nationale jusqu’aux environs de 17H, il a ensuite été conduit devant le juge d’instruction du 2ème Cabinet qui, après l’avoir auditionné, l’a inculpé et a décerné contre lui un mandat de dépôt qui fut exécuté séance tenante.

Il fut donc immédiatement conduit à la Prison civile de Lomé où il a été incarcéré.

( )
A la suite des informations pour le moins malveillantes publiées par le journal «Le Glaive», le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération se sent en devoir de publier la mise au point suivante, en guise de droit de réponse au journal «Le Glaive». Voici, en effet, la vérité des faits et de la procédure

1- Passeport diplomatique établi au nom d’une jeune fille arrêtée à Maya-Maya et qui a avoué avoir corrompu deux (2) agents du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, en l’occurrence Madame OKONDZA et Monsieur MOUKILAT

( )
Le Togo traverse une grave crise politique et sociale dont les récents développements font craindre le pire au regard de la résurgence de la violence politique. La mise sous mandat de dépôt ce jour à la prison civile de Lomé du Commandant Olivier AMAH, Président d’ASVITO et membre du Collectif Sauvons le Togo, après présentation au juge et inculpation pour incitation à la violence politique et militaire à la suite de sa convocation au Service de renseignement et d’investigation (SRI) de la gendarmerie nationale de Lomé de même que l’audition au SRI de l’animatrice vedette de l’émission « Dounegno », Angèle KOUKPAKI allongent la longue liste de l’arbitraire au Togo.

A ces intimidations politiques s’ajoute celle d’Abass KABOUA, Président du MRC, membre du CST, également convoqué ce jour auprès du juge d’instruction où il lui fut réitéré, l’interdiction arbitraire de s’exprimer sur le dossier des incendies des grands marchés de Kara et de Lomé.

( )
Le Ministre de l’éducation nationale a pris la décision d’exclure aux épreuves du BAC 2013 près de 2500 candidats à un mois des examens. Cette décision s’appuie sous le prétexte que certains candidats ne méritent pas le passage en classe de terminale, d’autres ont falsifié les bulletins de notes, quelques uns sont issus des établissements privés et n’ont pas le droit de présenter des candidats aux examens officiels.

En d’autres termes, le Ministre reproche à ces élèves d’avoir fraudé. Si tel est le cas, l’UPG n’approuve pas les fraudes de quelque nature que ce soit dont un certain nombre d’élèves se sont rendus coupables. Toutefois pour l’UPG, la décision du Ministre de l’éducation nationale est en porte-à-faux avec les textes nationaux et internationaux en vigueur.

( )

Considérant la Charte de l’Union Africaine du 11 Juillet 2000 (Art. 4 Alinéas 6 et 7) faisant interdiction de recourir ou de menacer, de recourir à la force entre les Etats membres de l’Union, la non-ingérence d’un Etat membre dans les affaires intérieures d’un autre Etat membre.

( )
Dans le cadre du programme « Mali + : le patrimoine pour le développement », l’ambassade de France au Bénin, en partenariat avec les ambassades de France au Mali et au Togo, l’Ecole du patrimoine africain (EPA) et PlaNet Finance organisent un atelier consacré aux banques culturelles du Mali, du Togo et du Bénin.

Cet atelier se tiendra les 28 et 29 mai 2013 à Porto Novo et permettra de mener avec différents partenaires institutionnels et privés de la région, une réflexion sur le rôle du microcrédit dans la stratégie de développement et de consolidation des banques culturelles.

( )
La Mauritanie est confrontée aujourd’hui à des dangers d’une gravité inédite puisqu’elle se trouve suspectée, inopinément, d’être devenue un narco-Etat et même une plaque-tournante du narcotrafic dans la région sahélo-saharienne. Elle semble surtout, de plus en plus, un recours ultime pour les plus grands parrains de ce marché aussi juteux qu’abominable.

Des indices multiples et des révélations des plus scabreuses indexent tous le régime actuel d’être trempé jusqu’à l’os dans une connivence avec ces milieux mafieux. Nu n’ignore plus, hélas, l’ampleur des défis que cette situation induit pour la souveraineté, la stabilité et la pérennité même de l’Etat mauritanien.

( )

Dans un communiqué radio, le ministre en charge des Forêts a tenu à préciser qu’il n’a pas demandé à l’investisseur américain d’arrêter ses investissements.

( )
«Le Conseil des ministres s'est réuni, hier, mercredi 22 mai 2013, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.

Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes:

AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
Le Conseil des ministres a examiné et adopté le Projet de décret déterminant le traitement de base, les primes, les indemnités et les autres avantages à allouer aux responsables et agents du Haut Commissariat à l'Initiative 3N (HC3N).

Pages