| Africatime
Jeudi 23 Février 2017
(RFI 20/02/17)
Drôle de nom que celui du « Cap-Vert » ! D’abord cet archipel, au large de la Mauritanie et du Sénégal, n’est pas un Cap ! Quant à la verdure, elle a bien disparu depuis longtemps ! Mais, ces îles ont en commun d’avoir toujours fait rêver et fasciner de lointains étrangers, des rois rêveurs d’empires, des écrivains en mal d’exotismes, des visiteurs inattendus et, bien sûr, des conquérants. Mélangés aux Africains emmenés de force depuis le continent, cela donne un formidable creuset et un peuple singulier : un peuple d’émigrants de très longue date, des femmes et des hommes à la nostalgie légendaire et, en même temps, si sûrs de soi.
(Xinhua 27/01/17)
PRAIA, (Xinhua) -- L'Association d'amitié Cap-Vert - Chine (AMICACHI) va promouvoir jeudi jusqu'à 28 février plusieurs activités pour marquer l'entrée de la nouvelle année chinoise, qui cette année est célébrée sur le signe du Coq. Le président de l'AMICACHI, José Correia, a expliqué à la presse que ces initiatives s'insèrent dans l'Année de l'amitié et des échanges Cap-Vert-Chine, qui a débuté en février 2016 et se terminera le 25 avril prochain. Elles visent à contribuer à la promotion de la culture chinoise dans l'archipel et l'échange avec la culture du Cap-Vert. Pour ce jeudi, un spectacle de danse commémorative du Nouvel An chinois est prévu, avec la participation des groupes de Praia. José Correia a ajouté que le programme prévoit...
(Financial Afrik 24/10/16)
Premier ministre du Cap Vert de 2001 à 2016, José Maria Neves a changé structurellement le pays. Né en 1960, celui qui a décidé de ne plus se recandidater malgré une popularité incontestable pour «faire place aux nouvelles générations», est un «cabraliste» membre du parti du PAICV dont il a présidé les destinées ces 15 dernières années. Sous ses trois mandats, l’archipel, situé à 650 km au large de Dakar, a accédé au rang de pays à revenu intermédiaire. Comment...
(Xinhua 22/10/16)
PRAIA, (Xinhua) -- Jorge Carlos Fonseca, réélu président de République du Cap Vert, a prêté serment jeudi pour un second mandat de cinq ans. Devant 1.500 invités nationaux et internationaux, Jorge Carlos Fonseca a défendu la nécessité d'investir sérieusement dans la sécurité interne. Il a fait valoir que la lutte contre la criminalité "exige beaucoup plus" d'efforts de l'ensemble du pays. "Le problème de la sécurité est au cœur de nos priorités, car si son contrôle n'est pas efficace, tous...
(AFP 21/10/16)
Le président cap-verdien Jorge Carlos Fonseca réélu le 2 octobre pour un second mandat de cinq ans, a prêté serment jeudi à Praia en présence de trois chefs d'Etat d'Afrique de l'Ouest, a rapporté une correspondante de l'AFP. M. Fonseca, 67 ans, réélu dès le premier tour avec 74% des voix, a promis de "tout faire pour créer un environnement propice à l'approfondissement du débat démocratique au Cap-Vert et à la recherche de consensus sur les problèmes de base" du pays. Une croissance économique durable doit être une préoccupation...
(Xinhua 18/10/16)
PRAIA, (Xinhua) -- Le Parti africain de l'indépendance du Cap-Vert (PAICV, ancien parti au pouvoir) tiendra des élections directes anticipées le 29 janvier et un congrès extraordinaire en février, a annoncé lundi son porte-parole lors d'une conférence de presse. Cette décision a été prise par le Conseil National (CN) à l'issue d'une réunion cette fin de semaine pour discuter de l'avenir du parti après ses défaites aux élections législatives et locales de mars et septembre derniers. Selon la porte-parole, Filomena Martins, le CN du PAICV a adopté à l'unanimité une résolution soutenant la présidente Janira Hopffer Almada...
(Afriquinfos 08/10/16)
Praia (Afriquinfos) – De l’élection présidentielle cap-verdienne du dimanche 2 octobre 2016, Jorge Carlos Fonseca, est sorti vainqueur. En effet, il a été réélu dès le premier tour avec près de 73% des voix. Président sortant, Jorge Carlos Fonseca s’est présenté à cette élection sous la bannière du Mouvement pour la démocratie (MPD, libéral). A 66 ans, il vient d’être ainsi plébiscité par l’électorat cap-verdien. Ses challengers Albertino Graça et Joaquim Monteiro ont respectivement obtenu 23% et un peu plus...
(Afriquinfos 07/10/16)
De l’élection présidentielle cap-verdienne du dimanche 2 octobre 2016, Jorge Carlos Fonseca, est sorti vainqueur. En effet, il a été réélu dès le premier tour avec près de 73 % des voix. Président sortant, Jorge Carlos Fonseca s’est présenté à cette élection sous la bannière du Mouvement pour la démocratie (MPD, libéral). A 66 ans, il vient d’être ainsi plébiscité par l’électorat cap-verdien. Ses challengers Albertino Graça et Joaquim Monteiro ont respectivement obtenu 23 % et un peu plus de...
(Xinhua 05/10/16)
PRAIA, (Xinhua) -- Les observateurs internationaux ont considéré que l'élection présidentielle dimanche au Cap-Vert, a été "libre et transparente", mais conseillent l'adoption de réformes visant à encourager une plus grande participation des citoyens. A l'issue de cette élection, qui s'est déroulée sans incident, le président sortant Jorge Carlos Fonseca, a été réélu au premier tour avec 92.055 voix (74%) avec un taux de participation de seulement 35,7% des 361.206 électeurs, selon les données provisoires. Le suffrage a été supervisé par des missions d'observation de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'Union africaine.
(Agence Ecofin 04/10/16)
(Agence Ecofin) - Le président sortant du Cap-Vert Joaquim Carlos Fonseca a été réélu dès premier tour à l'issue d'un scrutin marqué par une forte abstention selon des résultats partiels provisoires. M. Fonseca, 66 ans, qui défendait les couleurs du Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral, au pouvoir), a obtenu plus de 73% des suffrages exprimés contre 23% pour Albertino Graça, 57 ans, et un peu plus de 3% pour Joaquim Monteiro, 76 ans, selon ces résultats qui concernent plus...
(AFP 03/10/16)
Le président cap-verdien Jorge Carlos Fonseca, réélu dimanche avec plus de 70% des voix, s'est félicité d'avoir remporté "une victoire historique" en gagnant dans la totalité des circonscriptions. M. Fonseca a remporté 74% des voix, selon les derniers résultats officiels, portant sur 93,5% des bureaux de vote, publiés lundi, au cours d'un scrutin marqué par une très forte abstention, de plus de 64%. "C'est une victoire historique du point de vue des résultats", a affirmé M. Fonseca, 66 ans, candidat...
(AFP 03/10/16)
Le président sortant du Cap-Vert Joaquim Carlos Fonseca a été réélu comme prévu dimanche au premier tour avec plus de 70% des voix à l'issue d'un scrutin marqué par une abstention de plus de 60%, selon des chiffres officiels partiels. M. Fonseca, 66 ans, candidat du Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral, au pouvoir), était crédité de plus de 73% des suffrages contre 23% pour Albertino Graça, 57 ans, et plus de 3% pour Joaquim Monteiro, 76 ans, selon ces...
(Xinhua 03/10/16)
APA-Praia (Cap-Vert) – Le président sortant du Cap-Vert, Joaquim Carlos, a été réélu pour un second mandat de cinq ans, a-t-on appris dimanche de source officielle, au terme du premier tour de la présidentielle dans cet archipel situé dans l’Océan Atlantique au large des côtes du Sénégal. Elu en 2011, à l’issue du second tour, avec un score de 54 pour cent, Joaquim Carlos, 66 ans, a cette fois-ci gagné nettement avec plus de 73 pour cent des suffrages contre...
(RFI 03/10/16)
Au Cap-Vert, sans surprise, le président sortant Jorge Carlos Fonseca a été élu à sa propre succession dimanche 2 octobre. D'après des résultats officiels partiels, il aurait obtenu plus de 73% des voix. Ses deux rivaux, un indépendant et un universitaire, n'ont pas fait mieux que 23 et 3%. Une victoire écrasante, donc, et très attendue dans cette présidentielle qui aura surtout été marquée par un fort taux d'abstention : moins de 40% des électeurs se sont déplacés. Deux facteurs...
(Xinhua 03/10/16)
PRAIA, (Xinhua) -- Le constitutionnaliste Jorge Carlos Fonseca est réélu ce dimanche président de la République du Cap-Vert dans le premier tour, avec 74 % des suffrages, suivi par Albertino Graca (22,6 %) et Joaquim Monteiro (3,4 %). Selon les données provisoires officielles, l'élection présidentielle de dimanche au Cap-Vert ont enregistré un taux d'abstention de 63,6 %, le plus élevé au niveau de toutes les élections (élections présidentielles, législatives et locales) effectué dans le pays. Lors de cette élection, Jorge...
(AFP 02/10/16)
Les électeurs ont commencé à voter dimanche au Cap-Vert à l'élection présidentielle, un scrutin pour lequel le président sortant, Joaquim Carlos Fonseca, opposé à deux candidats indépendants, est donné grand favori. Au total, 314.000 résidents de l'archipel et 47.000 Cap-Verdiens vivant à l'étranger sont inscrits sur les listes électorales. A Praia, la capitale, dans un bureau de vote près du centre-ville, les électeurs ont commencé à voter dans le calme à 08H00 (09H00 GMT), selon une journaliste de l'AFP. La...
(BBC 01/10/16)
Le président sortant Jorge Carlos Fonseca, qui brigue un second mandat, a la faveur des pronostics face à deux autres candidats indépendants pour l'élection présidentielle de dimanche. La campagne électorale, qui s'est achevée vendredi, s'est déroulée sans incident et avec un faible engouement. Le candidat du Mouvement pour la Démocratie (MPD, au pouvoir) a appelé les électeurs à aller voter massivement. M. Fonseca, 66 ans, a tenu un meeting à Praia, la capitale, à son retour de l'île de Sao Vicente, d'où il est originaire. Le président Fonseca, élu en août 2011, sera face à deux adversaires : Joaquim Monteiro, 75 ans...
(Xinhua 01/10/16)
COTONOU, (Xinhua) -- La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) compte déployer une mission d'observation électorale de 50 membres au Cap-Vert, indique un communiqué de la CEDEAO parvenu vendredi à Xinhua à Cotonou. La CEDEAO a également lancé un appel aux candidats cap-verdiens de l'élection présidentielle, aux leaders des partis politiques ainsi qu'à leurs militants et sympathisants pour que ce scrutin présidentiel se déroule dans la paix, la quiétude, la sérénité et la cohésion nationale, note le communiqué. Selon cette même source, trois candidats sont en lice pour cette élection présidentielle prévue le 2 octobre prochain.
(AFP 30/09/16)
La campagne pour l'élection présidentielle du 2 octobre au Cap-Vert s'achevait vendredi sans incident ni grande effervescence, le sortant Jorge Carlos Fonseca étant donné grand favori face à deux candidats indépendants. Après avoir sillonné l'archipel, notamment ces derniers jours les îles de Santo Antao et Sao Vicente, la deuxième en importance, dont il est originaire, M. Fonseca, du Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral, au pouvoir), était de retour vendredi à Praia, la capitale, pour son dernier meeting de campagne dans la soirée. Avec pour slogan "un président toujours avec la population", il a appelé les électeurs à se rendre massivement aux urnes "pour dire oui à la liberté, à la justice et au Cap-Vert".
(AFP 30/09/16)
Le Cap-Vert, où une élection présidentielle doit se dérouler dimanche, est un archipel lusophone d'Afrique de l'Ouest réputé pour sa stabilité politique et sa bonne gouvernance. - 'Modèle de démocratie' - Le Cap-Vert est doté d'un régime semi-présidentiel dans lequel l'exécutif est dominé par le Premier ministre, le chef de l'Etat jouant davantage un rôle d'arbitre. Celui-ci désigne le Premier ministre en fonction du résultat des législatives et représente le pays à l'étranger. Jorge Carlos Fonseca, du Mouvement pour la démocratie (MPD, libéral), a été élu au second tour de la présidentielle en août 2011 avec plus de 54% des voix. Candidat à sa propre succession, il est donné grand favori.

Pages