Mardi 24 Octobre 2017
(AFP 01/06/13)
YOKOHAMA (Japon) (AFP) - Le Japon a annoncé samedi une aide publique de 10,6 milliards d'euros sur cinq ans pour l'Afrique, à l'ouverture d'une conférence dédiée à ce continent où la Chine, avide de matières premières, accroît considérablement sa présence. Le Premier ministre Shinzo Abe a promis ces fonds dans le cadre d'une enveloppe plus globale d'"aides publiques et privées" équivalente à 24,2 milliards d'euros pour "soutenir la croissance africaine". M. Abe a détaillé ce plan d'assistance devant une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement africains réunis à Yokohama (région de Tokyo) pour la cinquième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l'Afrique (Ticad). Avec un peu plus de 2 milliards d'euros par an, l'APD du Japon à...
(CRI 01/06/13)
Joao Duarte, maire de São Miguel ( municipalité de l'intérieur de l'île de Santiago), participera du 4 au 17 juin prochains à Macao à un colloque sur le tourisme et l' industrie pour les pays lusophones, a-t-on appris de source officielle à Praia. Selon le maire, ce colloque sera un espace de formation où il pourra échanger des expériences et des idées qui peuvent l'aider à la mise en oeuvre des actions pour le développement du tourisme dans la municipalité de São Miguel. La visite, a-t-il a ajouté, sera également l'occasion d'établir des contacts au niveau de la coopération avec les pays de langue portugaise. Ce colloque vise à promouvoir la position de Macao comme un centre mondial du tourisme...
(Les Echos 31/05/13)
LE CERCLE. L'Afrique devient de plus en plus attractive pour les investisseurs qui y constatent un environnement d'affaires plus favorable. Une opportunité que nos entreprises doivent savoir saisir : ce continent affiche une croissance moyenne de 6% en 2012, et les dépenses générales en consommation vont dépasser cette année les 1000 milliards de dollars, selon les analystes du McKinsey Global Institute. Même l’actuel «déficit d’Etat» africain que l’on pointe souvent du doigt pourrait finalement se révéler un atout pour bâtir un espace de gouvernance plus grand et plus intégré que l’Europe. L’évolution positive des Etats africains aujourd’hui plus démocrates et moins corrompus est indéniable et leur fierté retrouvée depuis les promesses de développement économique favorisent, en effet, l’émergence d’une nouvelle...
(CRI 30/05/13)
Le président de la République du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, sera reçu le 3 juin au Vatican par le pape François, a annoncé mercredi à la presse le chef de l'Etat. Le chef de l'Etat capverdien a estimé que c'est un "privilège " pour lui en tant que dirigeant d'un pays majoritairement catholique, de rencontrer le pape. Il a indiqué que son entretien avec le souverain pontife portera sur les questions comme l'instabilité dans la sous-région de l'Afrique, la "crise des valeurs", ainsi que le rôle qu'il juge "important" que l'Eglise catholique joue au Cap-Vert. Le président Fonseca a révélé qu'il invitera le pape à se rendre en visite au Cap-Vert. M. Fonseca a également indiqué que le Cap-Vert signera...
(Angola Press 29/05/13)
La redynamisation de la commission mixte de coopération Angola/Cap-Vert a constitué dimanche dernier, à Addis Abeba, capitale éthiopienne, le thème de conversation entre le vice- président de la République, Manuel Vicente, et le Chef de l'État capverdien, Jorge Carlos Fonseca. Les deux dirigeants se sont réunis en marge de la 21ème session ordinaire de l'Assemblée de l'Union Africaine (UA), dont les travaux débutés dimanche s'achèvent ce lundi. Dans une déclaration à la presse à l'issue de la rencontre, le Président capverdien a indiqué que les relations de coopération étaient bonnes mais il y a nécessité de mieux faire pour renforcer l'entente politique, historique et culturelle entre les deux pays qui durent il y a plusieurs années. Jorge Fonseca a souligné...
(Le Patriote 28/05/13)
La question de l’électricité de la sous région a été passée au peigne fin, la semaine dernière, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. Le vendredi 24 mai dernier, les ministres de l’Energie des Etats membres de la CEDEAO, après avoir entériné les travaux des experts, ont adopté plusieurs résolutions pour résoudre les problèmes auxquels le secteur de l’énergie est confronté. A ce titre, la réunion des ministres a adopté une résolution relative à la mise en ?uvre d’un programme d’urgence d’alimentation en énergie électrique au profit de la Gambie, du Mali et de la Sierra Leone, et une autre, portant sur la mise en place d’un fonds de solidarité pour les mesures d’urgence dans le secteur de l’énergie. Les...
(Le Pays 28/05/13)
Lors du sommet de l’UA (Union africaine) qui s’est achevé hier à Addis-Abeba, le président français, François Hollande, a invité ses homologues africains à un sommet sur la paix et la sécurité en Afrique. Un sommet que Hollande entend organiser à Paris en décembre prochain. Mais cette invitation est très critiquée par certains dirigeants africains qui la récusent dans sa forme. Ils estiment que la décision de Hollande est unilatérale et heurte par là- même la souveraineté du continent. Il est vrai que l’on peut trouver à redire sur la forme de cette invitation de Hollande. Car, Hollande aurait pu, en l’espèce, procéder autrement. Dans la discrétion, le président français aurait pu émettre l’idée de ce sommet auprès des instances...
(L'Observateur Paalga 27/05/13)
25 mai 1963-25 mai 2013. L'OUA, devenue l'UA, a un demi-siècle d'existence. Samedi dernier à Addis Abeba, en ce jour anniversaire, dans l'immense cuvette en verre (nouveau siège de l'institution), les chefs d'Etat et de gouvernement ont marqué cet événement d'une pierre blanche. Même si la plupart des discours, à l'exception de quelques-uns, paraissaient éculés tant ils ressemblaient à ceux des pères fondateurs de l'OUA. Au lieu d'égrener les chantiers de l'Afrique qui gagne, on a encore vitupérer contre un continent dont les aiguilles retardent sur tous les plans. Seule embellie dans ce tableau noir: il faut œuvrer, ont-ils concédé, pour qu'en 2063, soit dans 5O ans, les générations futures ne souffrent plus des mêmes problèmes quasi rédhibitoires. 50 années...
(L'Express 25/05/13)
Les célébrations du Cinquantenaire de la naissance de l'OUA, ancêtre de l'UA, ont commencé ce samedi matin. C'est dans ce contexte qu'un réquisitoire anonyme étrille la gestion de la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission. C'est un document qui ne circule que sous le boubou ou sous le costard et, dès lors, ne devrait pas perturber outre mesure le bel ordonnancement des célébrations, ce week-end, du 50e anniversaire de la création de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), devenue depuis lors Union africaine (UA). Lire la suite sur: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/du-rififi-dans-les-coulis...
(RTBF 24/05/13)
Et si les ancêtres de l'homme n'étaient pas devenus bipèdes lorsque le climat les a forcés à descendre de leur arbre mais plutôt parce qu'ils aimaient arpenter les roches escarpées d'Afrique et que c'était beaucoup plus facile debout sur deux jambes? C'est la nouvelle hypothèse émise par des archéologues de l'Université britannique de York, qui a selon eux le mérite d'expliquer comment les premiers homininés (membres de la lignée humaine) ont survécu aux nombreux prédateurs de la savane africaine une fois au sol, mais aussi pourquoi ils ont évolué de la sorte vers le bipédisme. Les théories les plus courantes suggèrent que nos lointains ancêtres ont été forcés de quitter les arbres dans lesquels ils vivaient lorsque le climat a...
(Le Pays 23/05/13)
Contrairement aux idées reçues, le continent noir est l’une des régions du monde à la plus forte croissance économique. Il n’y a pas si longtemps, le monde entier pleurait son continent brisé, l’Afrique. « L’Afrique est comme une cicatrice sur la conscience mondiale. » déclarait en 2001 Tony Blair, alors Premier ministre de la Grande-Bretagne. Thème récurrent s’il en est ; guerres civiles, stagnation économique ainsi qu’une importante charge de morbidité ont toujours paru irréversibles, condamnant la région à la pauvreté éternelle. Pourtant, dix ans plus tard, l’Afrique a réussi à sortir la tête de l’eau. Loin du continent dévasté par la misère si souvent dépeint, l’Afrique est aujourd’hui bien vivante avec de plus en plus de centres urbains, un...
(Le Parisien 22/05/13)
Le cinéma africain "a besoin" du festival de Cannes pour "banaliser" sa présence et lutter contre son "invisibilité" à l'étranger, a affirmé mercredi le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun, en compétition officielle avec son film "Grigris", renvoyant aussi les cinéastes de son continent à leur "responsabilité". "Je pense que c'est important que l'Afrique soit présente à Cannes. Et il faut que l'on se batte pour faire des films importants, qui soient présents dans les grands rendez-vous cinématographiques. Le cinéma a besoin d'Afrique, et l'Afrique a besoin de ces rendez-vous importants comme Cannes. Il faut que notre présence soit vraiment banalisée", a indiqué le réalisateur. "J'estime que ces festivals là sont importants, parce que nos films sont déjà invisibles. Il n'y a...
( 21/05/13)
Barack Obama va effectuer sa première grande tournée africaine depuis son arrivée au pouvoir, a annoncé la Maison Blanche. Le président américain se rendra au Sénégal, en Afrique du Sud et en Tanzanie, du 26 juin au 3 juillet. Il n’ira en revanche pas au Kenya, la terre natale de son père. Lors de son unique visite précédente en Afrique subsaharienne en tant que président, Barack Obama avait passé moins d’un jour au Ghana en 2009. Lors de ce voyage, “le président insistera sur l’importance que les Etats-Unis accordent à nos liens en plein développement avec les pays d’Afrique subsaharienne, au travers notamment de la croissance économique, l’investissement et le commerce, de renforcer les institutions démocratiques et d’investir dans une...
(Le Griot 17/05/13)
Le gouvernement capverdien signera, dans les prochaines semaines, un accord avec l’Allemagne en vue d’une transition des énergies fossiles au renouvelable. L’archipel entend y arriver d’ici 2020. Leader incontesté dans le secteur de l’énergie renouvelable en Europe, l’Allemagne semble avoir convaincu d’autres Etats. Parmi ceux-là, le Cap-Vert figure : très prochaine, son Premier Ministre, José Maria Neves, se rendra chez son partenaire européen pour sceller une convention sur le projet « Cap-Vert, 100 % d’énergie renouvelable ». Il s’agira pour l’Etat ouest-africain de sortir complètement des énergies fossiles, autrement dit, les hydrocarbures. Face à une telle ambition, quoi de plus normal que de s’entourer d’experts en la matière. Ainsi, le Cap-Vert a la chance de bénéficier de la main forte...
(Le Pays 17/05/13)
Le ministère de l’Economie et des finances (MEF) a, à travers l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF), organisé un colloque international sur la fiscalisation du secteur agricole dans les pays francophones. Cela s’est déroulé les 14 et 15 mai 2013 à Ouagadougou. Ont pris part à cette rencontre, des experts venus du Sénégal, du Mali et de la Centrafrique. La cérémonie de clôture a été présidée par le secrétaire général du ministre délégué chargé du budget, Tibila Kaboré. Le secteur agricole occupe plus de 80% de la population active au Burkina Faso. Il constitue également un poids important dans le Produit intérieur brut (PIB). C’est fort de ce constat que les services techniques des impôts et de l’agriculture ont éprouvé...
(Atlantico 15/05/13)
Atlantico : Antoinette Sayeh, directrice du département Afrique du FMI, a récemment affirmé à Yaoundé (Cameroun) que l’Afrique subsaharienne « devrait devenir une des régions les plus dynamiques du monde, immédiatement après les pays en développement d’Asie. » Cette région est-elle effectivement le prochain eldorado économique ? Quand cela pourrait-il se produire, et à quelles conditions ? Claude Leblanc : l'Afrique est désormais une zone de forte croissance avec des taux qui dépassent dans certains pays les 6%. Une croissance très au-dessus de l'Amérique du Nord (2,2%) et de l'Europe (1,1%). En 2013, parmi les 30 principales économies qui croîtront le plus, 16 seront africaines. Bref, l'Afrique tire la croissance du monde. L'exportation de ressources naturelles explique en grande partie...
(CRI 15/05/13)
La Chine a offert mardi à l'armée du Cap-Vert plusieurs équipements militaires dont deux patrouilleurs, d'un montant total de 50 millions de dollars, a-t-on appris de sources officielles. L'accord en ce sens a été signé à Praia par le ministre capverdien de la Défense, Jorge Tolentino, et l'ambassadeur de Chine à Praia, Su Jian. Selon Jorge Tolentino, l'accord concerne la fourniture de deux patrouilleurs de la Garde côtière, la construction d'une unité de production d'uniformes pour les militaires, la création de gymnases modernes dans toutes les régions militaires et l'octroi de matériel informatique et électronique. "Les deux patrouilleurs, totalement nouveaux et modernes,(qui arriveront dans les six mois) vont servir à soutenir la Garde côtière dans sa supervision et de surveillance...
(Le Monde 13/05/13)
Claude Fauquet n'en est toujours pas revenu. "En quarante ans de recherches sur le manioc en Afrique, c'est la première fois que je vois une telle progression", affirme le virologue français, cheville ouvrière de la réunion consacrée à la maladie de la striure brune du manioc qui s'est achevée le 9 mai à Bellagio (Italie), sur les rives du lac de Côme. Le phénomène évoqué par l'expert n'est pas tant la progression de la striure brune, qui sévit aujourd'hui dans une dizaine de pays de l'est et du centre de l'Afrique, que "l'explosion de la population des mouches blanches" (Bemisia tabaci ou aleurode du tabac), vecteurs du virus. "On peut en trouver des centaines, voire des milliers sur une plante,...
(Direct Gestion 13/05/13)
Malgré un contexte réglementaire et économique difficile, Cap Vert Energie poursuit sa croissance en mettant en service huit centrales photovoltaïques de 100 kWc chacune dans la Région Aquitaine. Ces centrales en toiture sur des bâtiments agricoles s’inscrivent dans un programme réalisé avec Inéo Aquitaine et conçus avec la coopérative Maïsadour pour répondre aux besoins de ses adhérents. Cette opération aura nécessité au groupe d’effectuer une levée de fonds de deux millions d’euros auprès d’investisseurs privés. Ce programme permet aux différents acteurs de bénéficier à coût nul ou très réduit d’un bâtiment fonctionnel de 800 m², qui s’inscrit dans la logique de leur exploitation : stabulation, stockage de matériel agricole, engraissement de volailles… Chaque bâtiment accueille 600m² de panneaux photovoltaïques. Les...
(Agence Ecofin 13/05/13)
Le Cap-vert ambitionne d’augmenter la part des énergies renouvelables, actuellement de 30%, dans sa production globale d’électricité, au travers un projet de 1,2 milliard d’euros pour lequel il recherche des partenaires extérieurs, a rapporté macauhub.com. L’Allemagne est intéressée par le projet et y travaille depuis déjà un an selon Michel Knaus, le directeur du Bureau international de l’Institut allemand de management et des recherches. « Nous en avons parlé avec des sociétés allemandes et elles sont intéressée de pénétrer le marché cap-verdien. C’est également le cas avec des sociétés chinoises qui ont pris connaissance du projet », a expliqué M. Knaus qui souligne que le projet, s’il réussissait, serait dupliqué dans la sous-région subsaharienne. Le Cap-Vert dépense annuellement environ 13...

Pages