Vendredi 26 Mai 2017
(Xinhua 03/10/16)
PRAIA, (Xinhua) -- Le constitutionnaliste Jorge Carlos Fonseca est réélu ce dimanche président de la République du Cap-Vert dans le premier tour, avec 74 % des suffrages, suivi par Albertino Graca (22,6 %) et Joaquim Monteiro (3,4 %). Selon les données provisoires officielles, l'élection présidentielle de dimanche au Cap-Vert ont enregistré un taux d'abstention de 63,6 %, le plus élevé au niveau de toutes les élections (élections présidentielles, législatives et locales) effectué dans le pays. Lors de cette élection, Jorge Carlos Fonseca a axé son message politique dans son parcours d'indépendance et d'autonomie, notant chaque étape qu' il y a une vingtaine d'années qui n' appartient à aucun parti. Dans un scénario où le MpD contrôle le gouvernement, le Parlement...
(AFP 02/10/16)
Les électeurs ont commencé à voter dimanche au Cap-Vert à l'élection présidentielle, un scrutin pour lequel le président sortant, Joaquim Carlos Fonseca, opposé à deux candidats indépendants, est donné grand favori. Au total, 314.000 résidents de l'archipel et 47.000 Cap-Verdiens vivant à l'étranger sont inscrits sur les listes électorales. A Praia, la capitale, dans un bureau de vote près du centre-ville, les électeurs ont commencé à voter dans le calme à 08H00 (09H00 GMT), selon une journaliste de l'AFP. La clôture du scrutin est prévue à 19H00. M. Fonseca, 66 ans, candidat du Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral, au pouvoir), est face à deux candidats indépendants, Joaquim Monteiro, 76 ans, qui avait remporté 2,1% des voix en 2011, et...
(BBC 01/10/16)
Le président sortant Jorge Carlos Fonseca, qui brigue un second mandat, a la faveur des pronostics face à deux autres candidats indépendants pour l'élection présidentielle de dimanche. La campagne électorale, qui s'est achevée vendredi, s'est déroulée sans incident et avec un faible engouement. Le candidat du Mouvement pour la Démocratie (MPD, au pouvoir) a appelé les électeurs à aller voter massivement. M. Fonseca, 66 ans, a tenu un meeting à Praia, la capitale, à son retour de l'île de Sao Vicente, d'où il est originaire. Le président Fonseca, élu en août 2011, sera face à deux adversaires : Joaquim Monteiro, 75 ans...
(Xinhua 01/10/16)
COTONOU, (Xinhua) -- La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) compte déployer une mission d'observation électorale de 50 membres au Cap-Vert, indique un communiqué de la CEDEAO parvenu vendredi à Xinhua à Cotonou. La CEDEAO a également lancé un appel aux candidats cap-verdiens de l'élection présidentielle, aux leaders des partis politiques ainsi qu'à leurs militants et sympathisants pour que ce scrutin présidentiel se déroule dans la paix, la quiétude, la sérénité et la cohésion nationale, note le communiqué. Selon cette même source, trois candidats sont en lice pour cette élection présidentielle prévue le 2 octobre prochain.
(AFP 30/09/16)
La campagne pour l'élection présidentielle du 2 octobre au Cap-Vert s'achevait vendredi sans incident ni grande effervescence, le sortant Jorge Carlos Fonseca étant donné grand favori face à deux candidats indépendants. Après avoir sillonné l'archipel, notamment ces derniers jours les îles de Santo Antao et Sao Vicente, la deuxième en importance, dont il est originaire, M. Fonseca, du Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral, au pouvoir), était de retour vendredi à Praia, la capitale, pour son dernier meeting de campagne dans la soirée. Avec pour slogan "un président toujours avec la population", il a appelé les électeurs à se rendre massivement aux urnes "pour dire oui à la liberté, à la justice et au Cap-Vert".
(AFP 30/09/16)
Le Cap-Vert, où une élection présidentielle doit se dérouler dimanche, est un archipel lusophone d'Afrique de l'Ouest réputé pour sa stabilité politique et sa bonne gouvernance. - 'Modèle de démocratie' - Le Cap-Vert est doté d'un régime semi-présidentiel dans lequel l'exécutif est dominé par le Premier ministre, le chef de l'Etat jouant davantage un rôle d'arbitre. Celui-ci désigne le Premier ministre en fonction du résultat des législatives et représente le pays à l'étranger. Jorge Carlos Fonseca, du Mouvement pour la démocratie (MPD, libéral), a été élu au second tour de la présidentielle en août 2011 avec plus de 54% des voix. Candidat à sa propre succession, il est donné grand favori.
(Xinhua 30/09/16)
PRAIA, (Xinhua) -- Plus de 80 observateurs internationaux et de représentants des Commissions nationales des élections de différents pays sont arrivés au Cap-Vert pour superviser l'élection présidentielle du dimanche 2 octobre, a-t-on appris jeudi de sources officielles. Trois candidats sont en lice, dont l'actuel chef de l'Etat, Jorge Carlos Fonseca qui est le grand favori de la présidentielle, selon des analystes politiques. Il est soutenu par le Mouvement pour la Démocratie (MpD) qui vient de remporter les législatives et les municipales. Juriste et constitutionnaliste, Jorge Carlos Fonseca est en concurrence avec l'actuel recteur de l'Université de Mindelo, Albertino Graça qui ne bénéficie du soutien officiel d'aucun parti. Le troisième candidat est Jaime Joaquim Monteiro, ancien combattant de la liberté de...
(Xinhua 28/09/16)
COTONOU, (Xinhua) -- L'ancien président béninois Boni Yayi vient d'être désigné par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), pour coordonner la mission d'observation de l'élection présidentielle du 2 octobre prochain, au Cap-Vert. Selon un communiqué de la CEDEAO publié mardi à Cotonou, cette mission composée de 40 observateurs, qui proviendront des institutions de la CEDEAO (représentants des ambassades accréditées près de la CEDEAO, membres du parlement et de la Cour de Justice de la CEDEAO...), des organes de gestion des élections (des membres des Commissions électorales nationales), des organisations de la société civile, des médias, des institutions académiques et des experts de la région. Quelques 361.206 électeurs Cap-verdiens seront aux urnes le 2 octobre prochain pour...
(Xinhua 26/09/16)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), a approuvé le déploiement d'une mission d'observation des élections présidentielles au Cap-Vert prévues le 2 octobre prochain, a annoncé vendredi l'UA dans un communiqué. Les observateurs sont attendus à Praia, Cap-Vert, le 24 septembre et resteront dans le pays jusqu'au 6 octobre, selon le communiqué. Composée de 20 observateurs, la mission de l'UA sera dirigée par Manuel Serifo Nhamadjo, ancien président de Guinée-Bissau. Les observateurs proviennent des institutions de l'Union africaine, des organes de gestion des élections, des organisations de la société civile, des think tanks, des médias et des institutions académiques.
(Jeune Afrique 26/09/16)
Longtemps été condamnée au silence, le funaná revient en force, notamment grâce au label Analog Africa. Jusqu’à l’indépendance du Cap-Vert, en 1975, le colonisateur portugais interdisait le funaná, un genre traditionnel issu des campagnes, très rythmé, et associé à un petit accordéon diatonique. Motif de la censure ? Ces chansons étaient considérées comme un peu trop subversives au goût de l’occupant.
(Xinhua 21/09/16)
PRAIA, (Xinhua) -- L'Université de Cap-Vert va célébrer samedi prochain la journée de l'Institut Confucius, à travers son institut du même nom, a annoncé mardi une source universaitaire. Dans un communiqué, l'université a indiqué que la célébration de la journée s'inscrit dans le cadre d'autres activités qui ont démarré lundi à Praia. Selon le texte, l'Institut Confucius de l'Université du Cap-Vert a débuté la célébration avec la semaine du cinéma chinois, avec la projection de films, de documentaires et d'animation. Le point culminant des activités sera le 24 septembre, un karaoké avec de la musique chinoise, en présence notamment de la rectrice et de l'ambassadeur de Chine, Du Xiaocong. L'institut Confucius est une institution éducative basée sur le principe de...
(AFP 17/09/16)
La campagne pour l'élection présidentielle du 2 octobre au Cap-Vert a été suspendue vendredi au lendemain de son lancement, alors que le sortant Jorge Carlos Fonseca est donné grand favori, en raison du décès de l'ancien chef de l'Etat Antonio Mascarenhas Monteiro. L'ambiance de cette campagne s'annonce calme, en l'absence de l'habituelle confrontation entre le Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral), au pouvoir, et le Parti africain de l'indépendance du Cap-Vert (PAICV, socialiste, ex-parti unique), qui n'a pas désigné de candidat, après sa défaite aux élections législatives du 20 mars puis aux municipales du 5 septembre. La campagne a été endeuillée par la disparition vendredi de l'ancien président (1991-2001)...
(AFP 16/09/16)
La campagne pour l'élection présidentielle du 2 octobre au Cap-Vert est ouverte, avec le sortant Jorge Carlos Fonseca donné grand favori face à deux candidats indépendants, le principal parti d'opposition ayant renoncé à présenter un candidat. L'ambiance de cette campagne s'annonce calme, en l'absence de l'habituelle confrontation entre le Mouvement pour la Démocratie (MPD, libéral), au pouvoir, et le Parti africain de l'indépendance du Cap-Vert (PAICV, socialiste, ex-parti unique), qui n'a pas désigné de candidat, après sa défaite aux élections législatives du 20 mars puis aux municipales du 5 septembre.
(Xinhua 16/09/16)
PRAIA, (Xinhua) -- La campagne pour l'élection présidentielle du 2 octobre au Cap-Vert s'ouvre ce jeudi pour les trois candidats en lice, dont l'actuel président Jorge Carlos Fonseca. Le président Fonseca, qui brigue un second mandat, est le grand favori de la présidentielle, selon les analystes politiques. Il est soutenu par le Mouvement pour la Démocratie (MpD) qui a remporté cette année deux victoires électorales significatives (les législatives et les locales). Juriste et constitutionnaliste, Jorge Carlos Fonseca est en concurrence avec l'actuel recteur de l'Université de Mindelo, Albertino Graça.
(Xinhua 16/09/16)
ABIDJAN, (Xinhua) -- La Banque africaine de développement (BAD) a fait deux dons d'un million de dollar chacun pour le Cap Vert et la Guinée-Bissau, deux pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie du virus Zika, en vue de les aider à mettre en oeuvre des plans nationaux de préparation et d'intervention contre la pandémie. Les dons ont été approuvés lors d'une réunion du conseil d'administration de la BAD tenue le 8 septembre à Abidjan, selon une note officielle de la banque panafricaine publiée jeudi. Ce soutien viendra renforcer les systèmes de santé des deux pays et devrait jouer "un rôle catalyseur...
(AFP 15/09/16)
Le président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) Christian Adovelande estime à 20 mille milliards de F CFA (30 milliards d'euros) les investissements nécessaires pour "régler le problème" du grand manque d'énergie en Afrique de l'Ouest. "L'objectif est de pouvoir régler à moyen terme les questions énergétiques dans notre sous-région, donc il est prévu des financements de l'ordre de 20. 000 milliards F CFA", a affirmé mercredi soir à l'AFP le président béninois de la Banque. "Nous allons définir...
(APA 15/09/16)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, vendredi dernier à Abidjan, deux dons d’un million de dollars chacun, en faveur du Cap-Vert et de la Guinée- Bissau au titre d’une assistance dans la lutte contre l’épidémie du virus Zika, informe un communiqué de l’institution bancaire reçu jeudi à APA. Selon le communiqué, l’approbation unanime du Conseil démontre l’engagement continu de la BAD à aider dans la préparation de la lutte contre les pandémies et à renforcer la résilience des communautés et des systèmes de santé sur le continent. «Ce soutien, explique le communiqué, viendra compléter...
(APA 14/09/16)
APA-Dakar (Sénégal) – Le sélectionneur national du Cap-Vert, Beto Cardoso, a rendu le tablier à la suite de l’échec de sa tentative de qualifier la sélection nationale en phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football prévue du 21 janvier au 12 février 2017 au Gabon. L’information a été donnée en exclusivité, le week-end, par la radio nationale et reprise par le site dtudo1pouco. Nommé en janvier dernier à la suite du départ de Rui Aguas, Cardoso a, en quatre matches à la tête des «Requins bleus», remporté une victoire et concédé trois défaites. La dernière subie, le 3 septembre dernier, à domicile devant la Libye (0-1), a privé les Cap-Verdiens d’une présence à «Gabon 2017». Une...
(APA 14/09/16)
Officiellement mis en oeuvre depuis le 1er janvier 2015 pour l'ensemble des pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao), à ce jour, seuls 10 pays observent les directives de cet espace commercial (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Nigéria et Ghana), peut-on lire dans Apa news. Aux pays défaitistes pour diverses raisons que sont (Le Libéria, la Sierra Léone, la Guinée, la Gambie, et le Cap Vert), M. Gbenga Obideyi, directeur du commerce de la Cedeao dira : «Ces Etats membres ont cinq ans pour appliquer définitivement le Tarif extérieur commun (Tec Cedeao)», a-t-il rappelé. «Le Tec est entré en vigueur en janvier 2015, ce qui signifie donc que tous nos...
(AFP 06/09/16)
Le parti libéral Mouvement pour la Démocratie (MPD), au pouvoir au Cap-Vert, a remporté 19 des 22 municipalités de l'archipel, selon des résultats officiels publiés lundi. A l'annonce de ces résultats, portant sur plus de 99% des suffrages, Janira Hopffer Almadala, la dirigeante du principal parti d'opposition au Cap-Vert, le PAICV, a présenté sa démission. Cette nouvelle victoire du MPD, arrivé au pouvoir à l'issue des législatives du 20 mars en battant le Parti Africain pour l'Indépendance du Cap-Vert (PAICV), pourrait préfigurer sa victoire lors de l'élection présidentielle du 2 octobre. Ce scrutin verra le président sortant Jorge Carlos Fonseca, du MPD, affronter deux candidats indépendants. Les analystes politiques ont qualifié les résultats de "catastrophe politique" pour le PAICV, dont...

Pages