Samedi 25 Novembre 2017
(Agence Ecofin 16/11/17)
La Banque africaine d'importation (Afreximbank) va accorder une ligne de crédit d'environ 55 milliards d'escudos (582 millions de dollars $), pour le financement des entreprises et investisseurs cap-verdiens, a déclaré le Premier ministre, Ulisses Correia e Silva (photo), relayé par Macauhub. Selon le chef de la primature cap-verdienne, ce financement va créer l’environnement nécessaire pour l'investissement privé, en élargissant l'accès au crédit que le marché domestique ne peut fournir. « Nous parlons de 25% du PIB du Cap-Vert, ce qui signifie que les conditions sont réunies pour que les entreprises et les entrepreneurs cap-verdiens investissent dans des secteurs structurants, tels que le tourisme, l'agroalimentaire et les transports, surmontant les limitations de financements du marché domestique.»,...
(Agence Ecofin 06/11/17)
Selon Melissa Rousset, une spécialiste de la finance digitale, on verra se développer dans les prochaines années, en Afrique de l'ouest francophone, le crédit scoring, une technique qui consiste à évaluer la capacité de remboursement d’un demandeur de prêts, grâce à l'analyse des données le concernant. Le crédit scoring, très développé en Afrique de l'est, a permis d'y améliorer l'inclusion financière. Jusqu'à présent, la décision de donner ou non une suite favorable à un demandeur de crédit, repose encore largement sur des outils d'évaluation préconçues et peu flexibles. Par exemple, plusieurs consommateurs de crédit de communication téléphonique ne s'en rendent pas toujours compte, mais derrière le service de prolongation du temps ou du volume des appels, se cache un service...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a espéré que le projet de monnaie unique de la CEDEAO, l’Eco, se mette en place rapidement, à l’occasion du sommet des chefs d’Etat de cette sous-région, qui s’y est récemment tenu à Niamey. Volontariste, le chef de l’Etat nigérien a proposé la mise en circulation de l’Eco à partir de 2020 au sein des pays qui sont « techniquement prêts », suivant processus européen qui a conduit à l'Euro. L'adhésion des autres Etats...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Il y a quelques semaines, le Commonwealth Development Corporation, le fonds britannique de financement du développement, annonçait son intérêt particulier pour l’Afrique de l'Ouest, notamment la Côte d'Ivoire et le Sénégal, qui sont les moteurs de l'écononomie dans la zone UEMOA. L'annonce, cette fois, vient du Norfund, le fonds norvégien de financement du développement via des investissements directs non-boursiers. Selon des propos rapportés par Reuters, citant le directeur général de l'institution, qui intervenait en marge d'une conférence, le Norfund envisage...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui...
(APA 25/10/17)
APA-Niamey (Niger) - Les chefs d’Etat de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont recommandé une approche graduelle privilégiant le démarrage de la monnaie unique avec les pays qui respectent les critères de convergence. Cette recommandation a été été faite à l’issue de la 4ème réunion de la Task Force présidentielle sur le Programme de la monnaie unique de la CEDEAO(15 Etats membres), réunie mardi à Niamey. Dans son exposé à la réunion, le président de la...
(Agence Ecofin 21/10/17)
Au Cap-Vert, le conseil des ministres a adopté un budget d'environ 550 millions d'euros (650 millions $) pour le compte de l’année 2018, a-t-on appris, ce jeudi. Ce budget est en augmentation de plus de 8% par rapport aux dépenses publiques de l’exercice 2017. L’une des mesures phares de la loi de finances de l’année prochaine, sera surtout l’allègement fiscal pour plus de 80% des contribuables individuels cap-verdiens. Le projet de budget prévoit, entre autres, une baisse de 1% de...
(Xinhua 20/10/17)
Le Cap-Vert disposera d'un budget d'environ 550 millions d'euros en 2018 et prévoit une croissance de 5,5% du PIB, a-t-on appris jeudi de source officielle. Le projet de budget, dévoilé à l'issue du Conseil des ministres, prévoit une réduction de 1% de l'impôt sur le revenu pour les revenus jusqu'à 725 euros, le maintien de la dette publique à 132% du produit intérieur brut (PIB) et un déficit de 3,1%. Le budget 2018 est en augmentation par rapport au budget...
(La Tribune 19/10/17)
Le Fonds britannique de développement (CDC Group) vient d’annoncer un nouvel investissement massif en Afrique de l’Ouest. Sur les 2 600 milliards de Fcfa que le gouvernement du Royaume-Uni vient de mettre à la disposition du Fonds, 60% du montant seront réservés à Afrique de l’Ouest où le groupe est encore peu présent. Pays prioritaires de cette sous-région : le Sénégal et la Côte d’Ivoire où le fonds compte investir dans des secteurs stratégiques. Le Commonwealth development group (CDC-Group), le...
(Agence Ecofin 17/10/17)
Invité du journaliste Alain Foka sur le plateau de l’émission « Media d’Afrique », le Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné a tenté de donner la réplique aux critiques toujours plus nombreuses sur la question du Franc CFA. Expliquant le bien-fondé actuel de cette monnaie pour le niveau des économies des pays l’utilisant, Tiémoko Meyliet Koné s’est appesanti sur le grief formulé par les pourfendeurs du FCFA en ce qui concerne...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud...
(La Tribune 12/10/17)
Après des années de politique budgétaire contracyclique, les indicateurs de croissance du Cap-Vert s'améliorent et l'archipel intensifie sa diplomatie économique, à quelques mois d'occuper la présidence de la CEDEAO. Entretien exclusif avec Luis Felipe Lopes Tavares, le ministre cap-verdien des Affaires étrangères et des Communautés. LTA : Avec une croissance estimée à 4% pour 2017, le Cap-Vert a-t-il durablement surmonté la crise ? Luis Felipe Lopes Tavares : Effectivement, nous devrions enregistrer un taux de croissance supérieur à 4% cette année et nous ambitionnons d'approcher les 7% de croissance en 2021, à la fin de notre législature. Nous sommes aujourd'hui classés à la 129e position du Doing Business...
(Xinhua 12/10/17)
L'économiste en chef de la Banque mondiale pour l'Afrique, Albert Zeufack, a invité mercredi les pays africains à freiner leurs niveaux d'endettement pour pouvoir assurer le service de la dette. Albert Zeufack s'exprimait en vidéo conférence face aux journalistes de six pays d'Afrique francophone, lors de la publication de la dernière édition d'Africa's Pulse, un rapport semestriel de son institution qui analyse l'état des économies africaines. Depuis 2014, a indiqué l'économiste, de nombreux pays africains ont multiplié leurs dettes par...
(Agence Ecofin 26/09/17)
(Agence Ecofin) - Au Cap-Vert, le gouvernement vient de signer un décret actant son ambition de privatiser la compagnie aérienne nationale. Selon ce texte, 51% du capital de l’entreprise sera réservé à un partenaire stratégique tandis que 39% ira aux investisseurs institutionnels. Emigrants et travailleurs de la compagnie pourront disposer de 10% de ce capital. Les dirigeants expliquent que «cette décision résulte du besoin de renouveler le modèle économique de la Transportes Aéreos de Cabo Verde (TACV) afin de mieux...
(Agence Ecofin 07/09/17)
Au premier semestre 2017, les échanges commerciaux entre la République populaire de Chine et les pays ayant en commun la langue portugaise ont augmenté de 37,58% par rapport à la même période l'année dernière, pour s’établir à 57,36 milliards $, selon les chiffres officiels chinois. Dans le détail, au cours des six premiers mois de l'année, les exportations chinoises vers les huit pays lusophones ont atteint 16,59 milliards $ (+ 28,2%) tandis que les importations en provenance de ces derniers...
(Financial Afrik 29/08/17)
La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a invité les professionnels africains des secteurs financier, bancaire, et du commerce international à l’édition 2017 de son séminaire/atelier annuel sur le financement du commerce structuré qui se tiendra du 6 au 9 novembre à Sal, au Cap-Vert. L’événement d’une durée de quatre jours est organisé en collaboration avec le ministère des finances du Cap-Vert et devrait attirer environ 200 participants provenant des banques et d’autres institutions financières en Afrique, avec pour objectif de renforcer la capacité des parties prenantes d’Afreximbank afin de comprendre le commerce international et les questions liées au financement de projets sur le commerce.
(Agence Ecofin 29/08/17)
(Agence Ecofin) - Afrexim Bank, l'institution multilatérale africaine de financement de l'import -export annonce en novembre une rencontre de 4 jours au Cap-vert, au cours de laquelle elle échangera avec les experts de la finance africaine, sur l'appui au commerce structuré dans la région. « Le séminaire de cette année qui est le 17ème du genre, fait partie des efforts d'Afreximbank pour préparer les banques et institutions financières africaines à répondre aux besoins de financement du commerce du continent », apprend-on de l'institution, dans un communiqué. Il sera aussi question de voir comment soutenir «le financement des créances et des dettes» sur des activités liées au commerce.
(Agence Ecofin 23/08/17)
(Agence Ecofin) - Endetté à plus de 116% de son PIB en 2017, selon la World factbook de la Central Intelligence Agency (CIA), le Cap-Vert travaille à rétablir la confiance, en particulier avec le système bancaire du pays. C’est ce qui ressort des propos du ministre des Finances, Olavo Correia qui s’exprimait à l’issue de la signature d’un contrat avec la Caixa Economica, une caisse d'épargne publique pour le paiement d’arriérés de dettes. Ce contrat avec la banque commerciale fait suite à celui signé avec Banco Comercial do Atlântico (BCA) du groupe financier portugais Caixa Geral de Depósitos.

Pages