Mardi 24 Octobre 2017

Cap-Vert : le gouvernement et les partenaires sociaux signent un accord qu'ils considèrent comme "historique"

Cap-Vert : le gouvernement et les partenaires sociaux signent un accord qu'ils considèrent comme "historique"
(Xinhua 13/07/17)

PRAIA, (Xinhua) -- Le gouvernement capverdien et les partenaires sociaux ont signé mardi, à Praia, un nouvel accord de coopération, ce qu'ils considèrent comme "historique", a-t-on appris de source officielle.

L'accord qui couvre la période 2017-2021, prévoit, entre autres, l'entrée en vigueur de l'allocation de chômage et l'augmentation graduelle du salaire minimum.

Approuvé en juin lors d'une réunion du Conseil de concertation social en juin, il a été ratifié ce mardi par le Premier ministre, Ulisses Correia e Silva, et par les représentants des centrales syndicales des travailleurs et des employeurs.

L'accord prévoit, entre autres, une augmentation graduelle du salaire minimum jusqu'à 15 000 escudos (136 euros) à l'horizon 2021, à la fin de l'actuelle législature, alors que le salaire minimum au Cap-Vert est actuellement de 11 000 escudos (environ 100 euros).

Le document, dont le ministre des Finances, Olavo Correia, a souligné la "forte dimension sociale", prévoit également des mesures pour la réduction de la pauvreté, la croissance économique, l'amélioration de l'environnement commercial et du climat des investissements.

Pour le président de la Confédération capverdiennes des syndicats libres, José Manuel Vaz, la signature de l'accord représente "un jalon très important", étant donné que les mesures dépassent de loin les attentes et les demandes des travailleurs.

Promettant d'honorer et de respecter les engagements, le dirigeant syndical a garanti qui va contribuer à la paix sociale, à la tranquillité, à une relation saine et de travail entre le gouvernement, les employeurs et les travailleurs capverdiens.

La secrétaire de l'Union nationale des travailleurs capverdiens, Joaquina Almeida, a promis de "tout faire" pour soutenir la mise en œuvre de l'accord et a auguré la paix et la stabilité sociale sur l'archipel.

Le président du Conseil supérieur des chambres de Commerce, Belarmino Lucas, a souligné le "caractère historique et transcendant" de l'accord qui constitue un "pacte de confiance" sur l'avenir du pays.

Le représentant des employeurs a déclaré qu'il s'agit d'un "arrangement particulier" en termes de contenu, portée, objectifs et fixation des objectifs spécifiques à la croissance de l'archipel.

Dans son discours, le Premier ministre du Cap-Vert a déclaré que la ratification de l'accord est un "acte de fort engagement" avec les générations actuelles et futures.

Le chef du gouvernement a mis en évidence le fait que tous les partenaires se sont mis d'accord sur la nécessité de créer des emplois, d'atteindre des taux de croissance de plus en plus élevés, un environnement favorable pour la croissance et la réduction de la pauvreté, au lieu de revendications. Fin

Commentaires facebook