Samedi 19 Août 2017

Mariana Ramos, l'âme et la voix du Cap Vert

Mariana Ramos, l'âme et la voix du Cap Vert
(La Dépêche 02/03/17)

Cesaria Evora a donné l'élan et les femmes capverdiennes se sont mises à chanter. Le Cap Vert peut maintenant compter sur l'irradiante Mariana Ramos pour poursuivre, avec élégance et générosité, le chemin tracé par la diva aux pieds nus. La franco-capverdienne est en concert, le samedi 11 mars à 21 heures, Espace Canal des 2 Mers. Voix et musique s'unissent et swinguent avec la vie pour nous proposer un voyage musical d'une extrême douceur… Rencontre.

On vous désigne, à juste titre, comme la digne fille spirituelle de Cesaria Evora. Quels sont vos liens avec la reine de la Morna ?

Je l'ai côtoyée et elle m'a même encouragée à continuer dans cette direction. Plus tard nous avons partagé des scènes ensemble. Nous étions de la même île, Sao Vicente. Elle m'a invitée chez elle avec ma famille. Sa porte était toujours grande ouverte pour les voisins mais aussi pour les touristes qui rentraient chez elle. J'ai même vu des fans se jeter à ses pieds. C'était surprenant mais également la façon de vivre de Cesaria qui n'avait pas la grosse tête. Elle était très généreuse.

En recevant votre prix au Cabo Verde Music Awards 2016, vous êtes profondément émue. Quelles sont vos pensées à cet instant précis ?

Pour moi, c'est la plus belle des catégories car la Morna, c'est vraiment notre identité musicale et culturelle à travers le monde. Mon propre pays reconnaît que je sais la chanter, c'est une belle reconnaissance !

Les treize chansons de votre opus «Quinta» nous transportent du début jusqu'à la fin… C'est un des plus beaux albums qui m'ait été donné d'entendre !

Cela me fait très plaisir d'entendre cela. C'est marrant mais Toy Vieira, qui est le directeur musical, m'a envoyé dernièrement un SMS pour me dire qu'il aimait «Quinta» deux ans après l'avoir réalisé. Je ne m'y attendais pas du tout, ce n'est pas son style de faire des compliments ! Lui qui a travaillé avec Cesaria, m'a fait un très beau cadeau. Il a cru en moi. On a travaillé trois semaines dans un bonheur total au Cap Vert. L'album a été enregistré avec des musiciens qui étaient sur place. Je n'ai jamais eu autant de satisfaction à enregistrer un album. C'est un moment inoubliable !
Recueilli par Laurence Desmoulin

Commentaires facebook