Dimanche 25 Juin 2017

Le Cap-Vert un an après l'élection d'Ulisses Correia e Silva

Le Cap-Vert un an après l'élection d'Ulisses Correia e Silva
(RFI 11/04/17)
Le Premier ministre cap verdien, le libéral Ulisses Correia e Silva

Il y a tout juste un an, le nouveau Premier ministre, le libéral Ulisses Correia e Silva, prenait ses fonctions dans l’archipel du Cap-Vert. Sa victoire aux législatives mettait fin à 15 ans de règne des socialistes et éveillait d’énormes attentes au sein de la population. Quel bilan un an après ?

Au marché central de Praia, les étals sont bien achalandés, mais les clients peu nombreux. Malgré la volonté de dynamiser l’économie, le chômage est toujours important,

Josaine, 35 ans, est fâchée contre le gouvernement. Selon elle, « il n’a rien fait. Il n’y a pas de travail.» « A la télévision ils ont dit "on va faire ça et ça", mais ils n’ont rien fait », lâche-t-elle.

Il y a un an, Sara a voté pour le changement, un an après, déçue, elle rêve comme beaucoup de quitter le Cap-Vert. « C’est très triste pour le Cap-Vert. Je rêvais que mon pays allait devenir un pays comme la France ou l’Amérique », dit-elle.

Commentaires facebook