Dimanche 22 Octobre 2017

Dans le monde

(AFP)

La Centrafrique, où se rend mardi le secrétaire général de l'ONU, est un pays pauvre enclavé en Afrique centrale, marqué par une instabilité chronique et en proie depuis 2013 à un violent conflit malgré la présence de forces de maintien de la paix.

- Putschs, mutineries, rébellions -

(AFP)

Arrivé au pouvoir il y a trois ans dans un pays déliquescent, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a surpris les sceptiques en regonflant le moral des troupes, reprenant aux jihadistes de larges pans du pays et aux Kurdes des régions disputées.

Aujourd'hui, en tenue militaire ou en costume croisé, il annonce régulièrement des victoires et est même célébré comme l'homme providentiel sur les réseaux sociaux, longtemps ironiques à son encontre.

(AFP)

La Centrafrique, où le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, fera mardi sa première visite d'une opération de maintien de la paix, détient le record des interventions internationales sur son sol.

En raison d'une histoire marquée par une instabilité politique chronique, le pays a connu une dizaine d'interventions internationales, sous le drapeau de l'ONU, de l'Union européenne, de l'Union africaine ou d'organisations régionales africaines, mais aussi de la France, ex-puissance coloniale.

- Missions de l'ONU -

(AFP)

Les Slovènes votent ce dimanche pour élire leur président, au rôle essentiellement protocolaire, un scrutin pour lequel le chef de l'Etat sortant de centre gauche Borut Pahor est donné très largement favori.

Quelque 1,7 million d'électeurs sont appelés aux urnes pour cette élection, dont les premiers résultats seront connus après la fermeture des bureaux de vote à 19H00 (17H00 GMT).

(AFP)

Les lumières s'éteignent, le projecteur se met en marche et des Saoudiens assoiffés de culture et de divertissement s'abandonnent avec délectation dans des fauteuils moelleux pour vivre une expérience dont ils ont été privés pendant des décennies: une sortie au cinéma.

Cette rare projection d'un film cette semaine à Ryad donne un avant-goût de l'enthousiasme que susciterait la levée de l'interdiction du cinéma, considéré comme un péché par les religieux les plus conservateurs du pays.

(AFP)

Ils sont plus de 1,1 milliard dans le monde sans existence officielle faute de preuve d'identité. Privés de services de santé et d'éducation, les plus jeunes sont aussi victimes des pires violences, déplorent les organisations internationales.

Parmi ces "personnes invisibles" qui vivent essentiellement en Afrique et en Asie, plus d'un tiers sont des enfants dont la naissance n'a pas été enregistrée, a récemment déploré la Banque mondiale dans le cadre de son programme baptisé "ID4D" (Identification for development).

(AFP)

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, est attendu mardi en Centrafrique, où les violences ont redoublé ces deniers mois dans les provinces, au moment où le mandat des 12.500 Casques bleus de la Minusca déployés dans le pays est sur le point d'être renouvelé.

"C'est un peu un geste de solidarité, pour être ce jour-là avec les forces de maintien de la paix dans un des environnements les plus dangereux", a-t-il expliqué dans un entretien à l'AFP et Radio France Internationale (RFI).

(AFP)

"Opérations spéciales des soldats du califat". Dans un "kiosque d'information" à Raqa, une brochure déchirée et tachée de sang laisse deviner la redoutable machine de propagande qui était orchestrée depuis l'ancien bastion du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Conquise par l'EI en 2014, la ville est rapidement devenue un laboratoire où les jihadistes ont mené les pires exactions et imposé leur loi par la terreur, le tout dans une mécanique médiatique bien huilée.

(AFP)

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson tente une nouvelle fois dimanche, à Ryad puis à Doha, de convaincre l'Arabie saoudite et le Qatar de reprendre le dialogue, mais avec peu d'espoir d'obtenir une réelle percée dans la grave crise que traverse le Golfe.

Sa visite dans la région doit également servir à mettre en musique les efforts américains pour endiguer l'influence jugée néfaste au Moyen-Orient de l'Iran, dont Donald Trump a fait l'une de ses bêtes noires depuis son arrivée à la Maison Blanche.

(AFP)

"An Seanduine Dóite" dit la chanson. Chaque semaine, ils sont une douzaine à venir fredonner en gaélique dans une école située en plein coeur d'un quartier unioniste de Belfast, où cette langue celte est souvent considérée comme celle de l'ennemi nationaliste.

"Le vieil homme fané" est un texte traditionnel irlandais, la complainte "d'une jeune femme malheureuse d'avoir été mariée à un vieil homme", explique l'enseignante Caoimhe Ní Chathail, 31 ans, yeux clairs et rire sonore.

(AFP)

Une mystérieuse série d'attaques supposées contre une centaine de femmes qui racontent qu'on leur a coupé les cheveux sème la panique et la violence au Cachemire indien.

La véracité des agressions n'est pas confirmée par les autorités et certains parlent d'inventions et de psychose. Mais vraies ou pas, les conséquences n'en sont que trop réelles.

Un homme de 70 ans a été tué par un groupe d'autodéfense depuis le début de l'affaire il y a un mois. Les médias évoquent quasi quotidiennement des bandes qui s'en prennent aux "coupeurs de tresses" supposés.

(AFP)

Le Canada a réclamé samedi l'annulation de la nomination du président Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), que le Premier ministre Justin Trudeau a jugée "ridicule" et "absolument inacceptable".

"Quand j'ai entendu parler de la nomination de Robert Mugabe par l'OMS, franchement j'ai cru à un mauvais poisson d'avril", a déclaré le Premier ministre canadien lors d'un point de presse à Edmonton dans l'Alberta (ouest).

(AFP)

Le président argentin Mauricio Macri, auteur de réformes économiques impopulaires mais acceptées, aborde dimanche en position de force les législatives de mi-mandat, un scrutin qui sera marqué par l'élection comme sénatrice de l'ex-présidente Cristina Kirchner.

Depuis son élection voici deux ans, Mauricio Macri a transformé la troisième économie d'Amérique latine en la libéralisant, une politique de choc qui a dans un premier temps eu des effets négatifs, avant que la croissance reparte: 1,6% au premier semestre 2017 et un pronostic de +3% cette année.

(AFP)

L'assassinat de la journaliste et blogueuse anticorruption Daphne Caruana Galizia a provoqué à Malte un profond désir d'unité, qui doit s'exprimer dimanche par une grande manifestation dans un pays marqué par des fractures partisanes ancestrales.

Fortement marqués par l'attentat ciblé à la voiture piégée lundi, les Maltais sont attendus en masse à partir de 16H00 (14H00 GMT) dans les rues de La Valette, la capitale de l'archipel méditerranéen qui compte tout juste 430.000 habitants.

(AFP)

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a annoncé dimanche avoir été libéré après 20 jours en prison pour l'organisation de manifestations non autorisées contre le président Vladimir Poutine qu'il espère affronter à la présidentielle de mars prochain.

"Salut ! Je suis sorti" du centre de détention, a écrit sur Instagram l'avocat et blogueur anticorruption de 41 ans, avec une photo le montrant dans une rue.

(AFP)

La Lombardie et la Vénitie organisent dimanche un référendum pour réclamer davantage d'autonomie à Rome: longtemps passé inaperçu, ce scrutin prend une teinte particulière après le vote d'autodétermination de la Catalogne.

Souhaitez-vous que votre région dispose de "formes supplémentaires et conditions particulières d'autonomie"? C'est à cette question que les électeurs lombards et vénitiens sont appelés à répondre de 07H00 à 23H00 (05H00 à 21H00 GMT).

Les sondages donnent une nette avance au oui, mais la vraie inconnue reste la participation.

(AFP)

Dans une rare démonstration d'unité, les cinq derniers présidents des Etats-Unis sont montés côte à côte samedi sur scène au Texas pour un concert destiné à lever des fonds pour les victimes des ouragans qui ont ravagé le sud du pays et les Caraïbes.

Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton, George H.W. Bush et Jimmy Carter ont chanté ensemble l'hymne national avant de s'asseoir au premier rang pour écouter le concert, intitulé "Du fond du coeur: l'appel d'une Amérique unie".

(AFP)

La nomination du président zimbabwéen Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) "contredit les idéaux de l'ONU", ont dénoncé samedi les Etats-Unis, se joignant aux nombreuses critiques dans le monde.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a autorisé samedi la publication prochaine de milliers de nouveaux documents sur l'assassinat de John F. Kennedy, dont le maintien sous scellés pendant plus de 50 ans a alimenté de nombreuses théories du complot.

"Sous réserve de la réception de nouvelles informations, je vais autoriser, en tant que président, que les DOSSIERS JFK longtemps bloqués et classés top secret soient ouverts", a tweeté Donald Trump.

(AFP)

Sous un portrait de Karl Marx accroché au mur, l'ex-militant d'extrême gauche Cesare Battisti avoue que "la tension est forte" à quelques jours d'une décision de la justice brésilienne sur son éventuelle extradition vers l'Italie, dans un entretien à l'AFP.

(AFP)

Le jeune leader conservateur Sebastian Kurz, appelé à devenir le prochain chancelier autrichien après sa victoire aux législatives, a annoncé avoir eu samedi une discussion "des plus positives" avec le patron du parti d'extrême droite FPÖ, confortant le scénario d'une alliance avec cette formation.

"Nous avons eu une discussion des plus positives", a déclaré M. Kurz à la sortie d'un premier rendez-vous officiel avec le chef du FPÖ Heinz-Christian Strache, vingt-quatre heures après avoir été formellement chargé de former un gouvernement par le président de la République.

(AFP)

Les Grands-Mères de la place de Mai soufflent dimanche leur 40e bougie et ne baissent pas la garde, après avoir identifié 124 bébés volés de la dictature argentine, dont Ignacio Montoya Carlotto, un des symboles de leur lutte.

"Elles ont été victimes d’une violence énorme durant la dictature (1976-1983). Cela a été terrible, tellement sordide. Emprisonner les opposants, et offrir leurs enfants, les faire adopter illégalement. Sans leur combat pour la vérité, nous n’aurions jamais su", salue le 114e petit-fils "récupéré".

(AFP)

Le gouvernement maltais a promis samedi une récompense d'un million d'euros à quiconque apporterait des informations permettant d'aboutir à l'identification des responsables de l'assassinat à la voiture piégée de la journaliste et blogueuse anti-corruption Daphne Caruana Galizia.

"C'est un cas d'une extraordinaire importance qui requiert des mesures extraordinaires, et justice doit être rendue quoi qu'il en coûte", souligne le gouvernement dans un communiqué.

(AFP)

Des centaines de milliers d'indépendantistes catalans, le leader séparatiste Carles Puigdemont en tête, ont envahi le centre de Barcelone samedi pour réclamer l'indépendance après que le gouvernement central a demandé la destitution de l'exécutif catalan.

"Il est temps de déclarer l'indépendance", lançait Jordi Balta, 28 ans, employé dans une papeterie, jugeant que l'heure n'était plus au dialogue.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a prédit samedi l'ouverture d'une ère de transition vers la paix en Syrie, avec l'implication diplomatique des Etats-Unis, la reprise de la ville de Raqa annonçant selon lui "la fin du califat de l'Etat islamique".

"Avec la libération de la capitale de l'Etat islamique, ainsi que de la vaste majorité de son territoire, la fin du califat de l'Etat islamique est en vue", a estimé M. Trump dans un communiqué transmis par la Maison Blanche.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a autorisé samedi la publication prochaine de milliers de nouveaux documents sur l'assassinat de John F. Kennedy gardés secrets pendant plusieurs décennies, entretenant le mystère autour de sa mort.

"Sous réserve de la réception de nouvelles informations, je vais autoriser, en tant que président, que les DOSSIERS JFK longtemps bloqués et classés top secret soient ouverts", a tweeté Donald Trump en début de matinée.

(AFP)

L'Organisation mondiale de la santé a invoqué samedi les efforts du Zimbabwe contre le tabac et contre les maladies non transmissibles pour justifier la nomination du président Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'OMS, qui fait de plus en plus scandale dans le monde.

(AFP)

Un comité de l'ONU pour la prévention de la torture a annoncé avoir suspendu sa visite au Rwanda en raison d'obstacles dressés par les autorités et de crainte que des personnes interrogées puissent être victimes de représailles.

"Nous avons été empêchés d'achever notre travail dans certains lieux et de graves limitations nous ont été imposées pour accéder à d’autres lieux de détention", a déclaré Arman Danielyan, le chef de la délégation du sous-comité.

(AFP)

Quinze jeunes recrues de l'armée afghane ont été tuées samedi à Kaboul dans un attentat suicide contre leur minibus, a rapporté le ministère de la Défense.

"Alors que le minibus des cadets sortait de l'académie militaire, il a été visé par un kamikaze qui s'aprochait à pied et a tué quinze d'entre eux et blessé quatre" autres, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère, le général Daulat Waziri .

(AFP)

La crise politique entre Madrid et les dirigeants séparatistes catalans s'approfondit de jour en jour, forçant la société catalane à prendre position, parfois à se déchirer.

Partis politiques, clubs de foot, entreprises et organisations civiques se sont prooncé pour ou contre l'indépendance, pour ou contre un référendum. Chacun émet son point de vue et exerce des pressions sur le président séparatiste de la région Carles Puigdemont.

Les clubs de foot

(AFP)

La police quadrillait samedi matin certaines rues de la ville de Douala (sud), capitale économique du Cameroun, pour y empêcher la tenue d'une manifestation interdite de soutien aux populations des régions anglophones, a constaté un journaliste de l'AFP.

Policiers et gendarmes armés, ainsi que des camions anti-émeutes, étaient déployés dans plusieurs rues de l'arrondissement de "Douala premier", où la manifestation était prévue.

(AFP)

Quand la terre a tremblé au Mexique le 19 septembre, des milliers d'habitants sont sortis en courant dans la rue. Pas David Arellano: ce docteur qui opérait alors un nouveau-né à coeur ouvert a simplement redoublé de concentration.

"Le mouvement a été très brutal, très intense, on a dû tenir le matériel de la salle d'opération", raconte à l'AFP le chirurgien de 57 ans, un mois après le violent séisme qui a tué 369 personnes.

Déjà le 7 septembre, un précédent tremblement de terre l'avait surpris en pleine opération à coeur ouvert sur une fillette de neuf ans.

(AFP)

Des milliardaires qui s'enrichissent en Bourse et des dirigeants corrompus: entre les gratte-ciel de Pékin et Shanghai, Marx ne reconnaîtrait peut-être pas ses héritiers. Mais le Parti communiste chinois (PCC) continue d'attirer des membres, motivés par la foi... ou l'intérêt.

"Quand j'étais petit, dans les années 1960-1970, on nous expliquait à l'école qu'être au Parti, c'était être quelqu'un de bien. A l'époque, tu entrais pour défendre le socialisme", raconte à l'AFP Liu Shimin, 53 ans, ex-ouvrier d'une entreprise d'Etat et adhérent depuis 25 ans.

(AFP)

Wydad Casablanca (Maroc), USM Alger (Algérie), Al Ahly (Egypte) et Etoile sportive du Sahel (Tunisie): les clubs du nord du continent monopolisent les demi-finales de la Ligue des champions d'Afrique. Conjoncturel ou structurel? Gros plan avant les matches retour samedi et dimanche.

Pour ce qui est du palmarès des clubs en Ligue des champions en tout cas, le Tout Puissant Mazembe (RD Congo), avec ses 5 titres, est le seul sub-saharien à troubler la quiétude d'un podium occupé par Al-Ahly (8 titres, record) et Zamalek, l'autre géant égyptien (5 titres).

(AFP)

Un homme a blessé légèrement 8 personnes à coups de couteau samedi à Munich en Allemagne en les attaquant au hasard dans la rue avant d'être interpellé, a indiqué la police, qui exclut toute piste terroriste.

L'auteur présumé, âgé de 33 ans et déjà connu des forces de l'ordre pour des faits de violence et de vol, semble souffrir de "troubles psychiques", a indiqué lors d'une conférence de presse le directeur de la police de Munich, Hubertus Andrä, ajoutant que tout danger était désormais écarté.