Lundi 23 Avril 2018
(MondAfrique 27/03/18)
Alors que les élection sénatoriales ont lieu le dimanche 25 mars, le président Paul Biya (85 ans) se prépare pour l’élection présidentielle qui devrait avoir lieu en octobre 2018. Encouragé par son épouse, le deuxième chef de l’Etat depuis l’indépendance, en 1960, met en place méthodiquement les préparatifs de sa très probable candidature. Pratiquant avec talent la gouvernance à distance, depuis le 6 novembre 1982, le chef de l’État camerounais est passé maître dans la gestion politique de ses adversaires mais aussi des dignitaires du régime qui subissent, à tour de rôle et parfois durement, la disgrâce du Prince. Une gouvernance autocratique qui ne peut s’interrompre Fait exceptionnel au Cameroun, le président de la République...
(RFI 27/03/18)
Une audience atypique se tenait ce lundi 26 mars au tribunal de commerce de Paris : elle oppose le groupe Bolloré à France Télévisions. L'entreprise avait saisi la justice après la diffusion d'un reportage consacré, entre autres, à ses activités en Afrique (et qui a reçu le prix Albert Londres l'année dernière). D'ailleurs, Bolloré a également porté plainte pour diffamation au Cameroun, l'affaire est toujours en cours. Deux autres procédures ont été lancées en France, une pour diffamation, et une autre donc devant le tribunal de commerce. Bolloré dénonce un dénigrement et une concurrence déloyale. Bolloré réclame 50 millions d'euros à la télévision publique française à cause d'un reportage de « Complément d'enquête » diffusé en 2016. On voyait notamment...
(RFI 26/03/18)
« En toute sérénité » titre le Cameroon Tribune, qui regarde déjà en direction du Conseil Constitutionnel appelé à proclamer les résultats d’ici quinze jours. Mais il y aurait très peu de suspens selon le Journal du Cameroun soulignant « des tendances en faveur du RDPC à l’issue du scrutin ». Selon le site d’information en ligne, le parti au pouvoir obtiendrait des scores proches de 100% dans 9 des 10 régions du pays. Et « la transparence du scrutin est irréfutable » selon le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, cité par ...
(RFI 23/03/18)
Pékin déroule le tapis rouge pour Paul Biya : pendant trois jours, le président camerounais effectue une visite d’Etat en Chine, avec à la clé plusieurs accords qui ont déjà été signé jeudi soir, à l’issue de sa rencontre avec le numéro 1 chinois. Xi Jinping a accueilli son homologue avec tout le faste dont la Chine est capable. Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt L’hymne national du Cameroun résonne sous les lustres du Palais du Peuple lorsque Paul Biya passe en revue les troupes aux côtés du président Xi Jinping, le tout retransmis par la télévision d’Etat.
(Jeune Afrique 23/03/18)
L’activité est intense, ces derniers jours, autour du Tribunal criminel spécial et de la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé. L’ancien ministre Basile Atangana Kouna a finalement été arrêté au Nigeria ce 22 mars, et il n’est pas le seul. Au Cameroun, l'opération anti-corruption Épervier déploie à nouveau ses serres... Si l’épervier est un volatile qui se nourrit généralement de rongeurs ou de lézards de petite taille, son cousin camerounais, qui a donné son nom à une opération emblématique en...
(La Tribune 23/03/18)
Mise en place en 2006 par le gouvernement camerounais, l'opération judiciaire « Eperviers » de lutte contre la corruption ajoute des têtes à son tableau de chasse. Cette semaine, trois personnalités dont un ancien collaborateur de Paul Biya ont été interpellées par la justice et placées en détention provisoire. Il leur est reproché des malversations financières. Le dispositif anti-corruption camerounais a encore frappé. Selon une source judiciaire citée par l'AFP ce jeudi, trois personnalités camerounaises ont été écrouées pour malversations...
(Jeune Afrique 23/03/18)
Présent dans 35 pays africains, le groupe italien Piccini, qui réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires sur le continent, mise sur la forte demande en béton préfabriqué. Dans un coin de la cuvette boueuse qui dessine déjà les contours de la pelouse et de la piste d’athlétisme, une grue s’apprête à installer les premiers gradins du stade Paul-Biya d’Olembe, qui accueillera, avec ses 60 000 places, les rencontres de la CAN 2019. Parallèlement, les fondations de l’hôtel, du...
(RFI 22/03/18)
Paul Biya va passer deux jours à Pékin. L'occasion pour le président camerounais de rencontrer pour la première fois son homologue chinois Xi Jinping et de parler affaires. Les dernières visites diplomatiques entre la Chine et le Cameroun se sont soldées par la signature de gros contrats ou accords de prêts et celle-ci ne devrait pas faire exception à la règle. Le président camerounais arrive à Pékin accompagné de six ministres, dont les ministres de l'Economie, de l'Eau ou encore des Travaux publics, ainsi que de représentants des patrons camerounais et de la chambre de commerce. La Chine est déjà, et de loin, le principal soutien financier du Cameroun.
(Jeune Afrique 22/03/18)
Avec son association Women Voters and Sons, Alice Nkom compte parcourir Douala pour appeler les femmes et les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales, en vue de la présidentielle d’octobre. À 73 ans, l’avocate, première femme admise au barreau du Cameroun en 1969, donne de la voix : elle prévoit dans les prochaines semaines de parcourir les différentes circonscriptions de la capitale économique camerounaise, Douala, pour appeler les femmes et les jeunes à se mobiliser et à s’inscrire sur...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Le président Paul Biya effectue une visite en Chine les 22 et 23 mars avec, en point d'orgue, une rencontre avec son homologue chinois Xi Jinping. Un forum d'affaires était également prévu, avec une centaine d'entrepreneurs camerounais présents, mais celui-ci a été annulé. Paul Biya a quitté Yaoundé pour Pékin le 18 mars en compagnie de la Première dame Chantal Biya et d’une délégation comprenant Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures, Samuel Mvondo Ayolo, directeur du cabinet civil de...
(La Tribune 21/03/18)
La Banque d'Export-Import chinoise, Eximbank China, a accordé un prêt de 53,4 milliards de francs CFA au Cameroun pour le financement de la seconde phase du Projet d'alimentation en eau potable dans neuf villes du pays. La banque chinoise d'import-export, Eximbank China, vient d'octroyer au Cameroun un prêt de 53,4 milliards de francs CFA. D'après le Journal officiel camerounais, c'est le chef de l'Etat, Paul Biya, qui a autorisé le ministre de l'Economie, de la planification et de l'aménagement du...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Le Vatican ne relâche pas la pression sur les autorités camerounaises pour faire aboutir l’enquête sur la mort suspecte de Mgr Jean-Marie Benoît Bala, l’évêque de Bafia (Centre). Signe de la dégradation des relations bilatérales, le Saint-Siège a refusé de nommer un nonce apostolique à Yaoundé en remplacement de Mgr Piero Pioppo, muté le 8 septembre 2017 en Indonésie. Depuis six mois, la représentation diplomatique est assurée par un chargé d’affaires, Cosma Ambrosini. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/543225/politique/cameroun-qui-a-tue-mgr-...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Si les entrepreneurs africains commencent à être séduits par le secteur des banques pour diversifier leurs activités c'est parce qu'elle apparaissent comme des valeurs solides. Ce n'est pas forcement le cas au Cameroun où des grands noms du secteur bancaire ont connu des échecs marquants. Il y a certes la réussite d’Afriland First Group de Paul Kammogne Fokam, présent dans sept pays. Mais l’histoire bancaire du Cameroun traîne deux échecs retentissants. Le plus connu est celui du groupe Commercial Bank...
(Jeune Afrique 20/03/18)
À sept mois de la présidentielle, le chef de l’État camerounais, Paul Biya, réorganise ses troupes. Et tout laisse à penser qu’il va briguer un septième mandat. Hospitalisé dans une clinique helvétique, Martin Belinga Eboutou devait rentrer au Cameroun le 1er mars. Mais ce jour-là de fortes chutes de neige ont contraint l’aéroport de Genève à fermer, obligeant le directeur de cabinet du président Paul Biya à reporter son voyage au lendemain. C’est peu après son arrivée à Yaoundé qu’il...
(RFI 19/03/18)
Au Cameroun, un cadre de l'administration et une trentaine de personnes ont été enlevées ce samedi 17 mars par des séparatistes camerounais dans le sud-ouest anglophone. Quatre personnes ont également été blessées dans l'attaque du cortège d'un ministre délégué en visite. C'est en fin de matinée que les attaques ont eu lieu. Le directeur de l'Office anglophone des examens, Ivo Leke Tambo, était en route vers une localité voisine lorsqu'il a été enlevé. Il se rendait à une célébration en...
(La Tribune 19/03/18)
Le gouvernement camerounais a encore prorogé de 6 mois sa licence sur le projet minier de Mbalam-Nabeba, gisement de fer d'un potentiel de 40 millions de tonnes. Par ce geste, il soutient les négociations entre le Chinois Tidfore Heavy Equipment Group Ltd et la compagnie minière australienne Sundance Resources, qui ont conclu un protocole d'entente, il y a deux mois. La compagnie australienne Sundance a éprouvé d'énormes difficultés à nouer des partenariats pour le développement de ce projet minier, afin...
(La Tribune 19/03/18)
La Suisse vient de signer une convention de donation avec l'Etat camerounais, a-t-on appris de source officielle, ce jeudi 15 mars. Portant sur une enveloppe de 3,4 milliards de francs CFA, les fonds sont destinés à financer le programme de développement et de promotion des énergies renouvelables au Cameroun, en particulier l'énergie solaire. La Suisse vient d'octroyer un don de 3,4 milliards de francs CFA à l'Etat camerounais pour financer le programme de développement et de promotion des énergies renouvelables...
(Jeune Afrique 17/03/18)
L'allocution de Paul Biya était l'unique point à l’ordre du jour du Conseil des ministres camerounais qui s'est tenu jeudi matin. Mais la « communication spéciale du chef de l’État » s'est avérée décevante. Beaucoup de bruit pour rien ? Ce jeudi 15 mars était une date à marquer d’une pierre blanche. Le gouvernement camerounais tenait son tout premier Conseil des ministres depuis plus de deux ans. Le premier, également, depuis le récent remaniement ministériel du 2 mars dernier. La...
(Jeune Afrique 17/03/18)
À quelques jours des sénatoriales prévues ce 25 mars, les partis politiques affûtent leurs armes. Sauf surprise, le RDPC, parti au pouvoir, devrait remporter la majorité des sièges. Mais plus que jamais, la crise anglophone se trouve au cœur des débats de la campagne, lancée le 10 mars dernier. La deuxième élection sénatoriale de l’histoire du Cameroun se tient le 25 mars prochain. Depuis le 10 mars et jusqu’au 24 mars, les neuf partis politiques en lice sont officiellement en...
(Jeune Afrique 17/03/18)
Alors que leur maison mère a évoqué, dans son rapport annuel, une révision prochaine de son portefeuille pouvant conduire à la cession de certaines de ses filiales, les directions de MTN Cameroun et MTN Bénin s’efforcent de rassurer leur clientèle respective. Le 8 mars, l’opérateur sud-africain MTN publiait ses résultats annuels. Dans le rapport accompagnant ces chiffres, « des changements » étaient ainsi mentionnés, pouvant être menés à moyen terme dans le portefeuille du groupe, en fonction de la démographie,...

Pages