| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(La Tribune 29/04/17)
Officiellement installée ce jeudi 27 avril, la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme scelle peut-être le retour définitif à la paix dans les régions anglophones du Cameroun. Après le rétablissement d’Internet, Paul Biya abat une carte maîtresse pour contenir les tensions qui ont émaillé le nord-est et le sud-est du pays. Certains y voient un appel du pied du pouvoir pour calmer la tension dans les régions rebelles. D'autres l'interprètent comme une manœuvre du pouvoir pour enrayer la dynamique de protestation. Cérémonie solennelle, installation tardive Une cérémonie solennelle tenue, ce jeudi 27 avril au Palais des congrès de Yaoundé, a officiellement permis d'installer dans leurs fonctions, les 15 membres de la...
(Le Monde 28/04/17)
Les militants risquent la peine de mort pour avoir contesté le traitement d’« inégalité » réservé à la minorité anglophone par Yaoundé. La crise dure depuis cinq mois. La défense de l’avocat Félix Nkongho Agbor, du professeur Fontem Neba et de l’animateur radio Mancho Bibixy, alias BBC, avait déposé une demande de mise en liberté provisoire qui devait être examinée jeudi 27 avril. Mais les juges du tribunal militaire de Yaoundé, où se tient le procès de ces trois leaders de la crise qui secoue le Nord-Ouest et Sud-Ouest, les deux régions anglophones du Cameroun depuis le 21 novembre 2016, ne se sont pas prononcés et ont renvoyé l’affaire au 24 mai. Ces trois militants sont poursuivis entre autres, avec...
(AFP 28/04/17)
Le procès de 27 personnes dont trois leaders camerounais de la contestation anglophone accusés d'"actes de terrorisme" a été renvoyé au 24 mai après que la défense a demandé jeudi la mise en liberté provisoire des accusés. Les juges du tribunal militaire de Yaoundé ont reporté au jeudi 24 mai le procès de ces 27 personnes, dont trois leaders anglophones du Cameroon Anglophone Civil Society consortium (CACSC), interdit en janvier par les autorités après un appel à la grève dans...
(RFI 28/04/17)
Nouvelle audience au Cameroun pour les leaders de la contestation anglophone. Ils avaient été arrêtés mi-janvier après d'importantes mobilisations de la population anglophone de l'Ouest qui s'estime délaissée par les autorités de Yaoundé. Ces trois personnalités sont jugées par un tribunal militaire pour terrorisme, incitation à la violence et à la sécession. L'audience a commencé avec trois heures de retard. Sur le banc des accusés, les trois leaders de la contestation anglophone : l'avocat Agbor Balla, l'enseignant Fontem Neba et...
(Xinhua 28/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Créée par le chef de l'Etat en janvier en réponse à des troubles survenus deux mois auparavant dans les régions anglophones, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme au Cameroun est opérationnelle depuis jeudi, suite à l'entrée en fonction de ses premiers dirigeants nommés en mars. Le Cameroun a été secoué au cours des derniers mois par une vague de tensions provoquées par un mouvement d'humeur survenu fin...
(Xinhua 27/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Près des trois quarts des réfugiés nigérians au Cameroun se disent favorables à regagner leur pays face à l'amélioration de la situation sécuritaire au Nigeria, selon une enquête de l'autorité de l'ONU des réfugiés. "On a déjà fait une enquête d'intention de retour il y a quelques mois et 70% des réfugiés avaient exprimé leur intérêt de rentrer", a indiqué mercredi à Xinhua Gert von Casteele, du bureau du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés...
(Xinhua 26/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- A un an de la tenue de cinq scrutins majeurs dont l'élection présidentielle au Cameroun en 2018, l'ex-gouverneur de région Enow Abrams Egbe a été nommé nouveau président du Conseil électoral d'Elections Cameroon (Elecam), l'organe en charge de l'organisation et de la gestion des élections, selon un décret présidentiel publié mardi soir. L'administrateur civil remplace à ce poste Samuel Fonkam Azu'u, ancien magistrat, après près de huit ans comme premier dirigeant de cet organe électoral créé par...
(Afrique sur 7 26/04/17)
Ce sont bientôt les élections présidentielles au Cameroun. Conscient des enjeux politiques actuels dans un pays comme le Cameroun en proie à une crise des manifestants anglophones, le Président Paul Biya a procédé à une nomination suspecte dont on peut dire qu’il prépare « ses » élections… Depuis le 30 décembre 2016 dernier, le Cameroun devait être en train de réfléchir à l’organisation de nouvelles élections présidentielles, d’autant plus que le mandat du Président Paul Biya est arrivé à expiration...
(Xinhua 26/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Les services de la présidence camerounaise s'activent discrètement à peaufiner les préparatifs d'une visite au Vietnam du chef de l'Etat Paul Biya, qui a fait de la diversification des partenariats un élément central de sa diplomatie afin d'élargir les possibilités de financement de l'économie nationale. M. Biya a été invité par son homologue vietnamien Tran Dai Quang, révèlent des sources proches de la présidence. Les dates sont tenues secrètes. Cette visite sera l'occasion pour les deux pays...
(RFI 24/04/17)
Au Cameroun, le gouvernement a décidé de rétablir les réseaux internet dans les régions anglophones du pays. La population avait organisé un mouvement de protestation pour obtenir plus de reconnaissance de la part du gouvernement. Considéré comme un outil subversif, internet avait été coupé le 17 janvier dans les deux régions anglophones du Cameroun. Aujourd'hui, la société civile réclame toujours le dialogue avec le gouvernement, comme l'explique Tasi Ntang Lucas, leader des enseignants anglophones : « C'est un soulagement de...
(RFI 22/04/17)
Internet est officiellement de retour dans les zones anglophones du Cameroun après trois mois de coupure totale. Depuis le 17 janvier, la Toile n’était plus accessible. Une mesure inédite, la plus longue jamais enregistrée en Afrique, mise ne place suite à la contestation dans deux régions où la minorité anglophone se sent marginalisée par le pouvoir central. Pour le gouvernement, le climat social semble plus détendu. Internet paraît du coup, ne plus être « une menace », selon les mots...
(Xinhua 21/04/17)
Le Cameroun annonce son intention de s'associer avec le Tchad et la République centrafricaine (RCA), deux pays voisins avec lesquels il partage des frontières autour desquelles s'activent des bandes armées, pour la création d'un mécanisme commun en vue d'endiguer cette menace et les trafics illicites en tous genres qu'elle engendre. Recevant son homologue centrafricain Joseph Yakété mardi à Yaoundé pour des discussions visant la formalisation de la coopération militaire bilatérale souhaitée par les autorités de Bangui, le ministre délégué à...
(Jeune Afrique 20/04/17)
Depuis trois mois, les deux régions anglophones du pays n’ont plus d’accès à internet. Une décision gouvernementale prise au nom de « l’ordre public » alors que la zone est en proie à des manifestations. Le 17 avril, cela fera quatre-vingt-dix jours que les deux régions occidentales du Cameroun sont privées d’accès à internet. Une situation aussi pénible pour les ménages – qui représentent 22 % de la population du pays – que pour les entreprises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Par cette coupure, les autorités entendent endiguer la propagation des velléités sécessionnistes des régions...
(AFP 19/04/17)
Un collectif d'avocats a demandé mardi aux autorités de libérer les personnes détenues dans le cadre de la contestation menée par la minorité anglophone du Cameroun, à neuf jours du procès des principaux accusés. Le collectif a appelé mardi dans un communiqué les autorités à "libérer les avocats et toutes les autres personnes détenues (...) dans le souci de la dissipation progressive et durable de la crise" anglophone, alors que le procès des leaders de la contestation se tiendra le...
(RFI 19/04/17)
Les avocats des leaders de la contestation anglophone au Cameroun ont organisé une conférence de presse ce mardi 18 avril. L'avocat Agbor Balla, le professeur Fontem Neba, l'animateur de radio Mancho Bibixi sont jugés avec 25 autres personnes pour terrorisme. Mais, selon leurs avocats, ils sont prêts à discuter avec le gouvernement. Prêts aussi à apaiser la situation dans les deux régions anglophones de l'ouest du pays, où écoles et tribunaux sont à l'arrêt depuis six mois.
(Jeune Afrique 18/04/17)
Lundi 10 avril, le bâtonnier de l'Ordre des avocats au barreau du Cameroun a appelé à une levée de la grève des avocats anglophones. Une invitation qui n'a pas fait l'unanimité. Ce mouvement de protestation, lancé en octobre, est à l'origine de la crise que traversent actuellement les régions anglophones du pays. Le 10 avril, Maître Jackson Ngnie Kamga, bâtonnier de l’Ordre des avocats au barreau du Cameroun, a annoncé l’arrêt de la grève des avocats anglophones et la reprise des activités pour le 2 mai. Cette déclaration survient quelques semaines après l’annonce de mesures prises par le gouvernement, fin mars, en vue de satisfaire les grévistes.
(Le Monde 18/04/17)
Pour notre chroniqueur, l’enjeu crucial qui se joue depuis six mois est la construction de l’unité de la nation, que fragiliserait une fédéralisation. Six mois que les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, dites anglophones, sont paralysées, et que le bras de fer dure entre le gouvernement et diverses organisations représentant les avocats, les enseignants, les élèves, et plus largement la société civile de ces régions. Peut-être est-il temps de tirer un premier bilan de ce qu’il est convenu d’appeler la crise anglophone ? Issa Tchiroma Bakary, propagandiste en chef du régime camerounais...
(APA 18/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Cameroun et la Centrafrique ont décidé de renforcer leur coopération militaire en vue de faire face plus efficacement aux défis sécuritaires lancés par des bandes armées centrafricaines à l’Est du Cameroun, a appris lundi APA auprès du ministère de la Défense. Dans cette perspective, le ministre centrafricain de la Défense Joseph Yakete a entamé ce lundi, une visite officielle au Cameroun, « sur hautes instructions des deux chefs d’Etat » les présidents Paul Biya...
(Xinhua 14/04/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique centrale, François Louncény Fall, a exhorté jeudi les autorités camerounaises à examiner avec diligence les difficultés des populations et des entrepreneurs des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui sont privés d'Internet depuis mi-janvier 2017, selon un communiqué publié jeudi par l'ONU sur son site. "C'est une situation déplorable. Mais je suis persuadé que cet important outil de développement, de communication et d'épanouissement collectif sera progressivement...
(Xinhua 13/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une délégation de sénateurs et de députés du Social Democratic Front (SDF), le principal parti d'opposition au Cameroun, a rencontré le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique centrale, François Louncény Fall, mercredi à Yaoundé pour lui faire part de leur revendication d'un Etat fédéral. Formation créée en 1990 par l'ancien cadre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) John Fru Ndi, après la restauration du multipartisme suspendu deux décennies auparavant, le...

Pages