Samedi 16 Décembre 2017
(RFI 16/12/17)
De nouveaux affrontements ont éclaté entre des militaires et des assaillants présentés comme des séparatistes ce jeudi 14 décembre dans la ville de Manfé, au Cameroun anglophone. Aucun bilan officiel n'a été communiqué, mais les combats auraient fait plusieurs morts. L'armée a annoncé avoir repris le contrôle de cette localité où les séparatistes ont réalisé plusieurs assauts souvent meurtriers ces dernières semaines. Le bilan de ces affrontements serait lourd, mais à dessein l'armée aurait décidé de ne plus communiquer les chiffres, selon un haut gradé militaire contacté par RFI.
(APA 16/12/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La secrétaire générale du Commonwealth, Patricia Scotland, est arrivée vendredi soir à Yaoundé, pour une visite de travail de 5 jours au Cameroun, principalement axée sur la crise anglophone qui s’amplifie depuis plus d’un an dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Son agenda prévoit des rencontrera avec le président Paul Biya et le Premier ministre Philemon Yang, mais aussi des membres du gouvernement, des dirigeants de partis d'opposition et des représentants de la société civile. Peu avant de fouler le sol du Cameroun, membre du Commonwealth depuis 1995, Patricia Scotland a dit son «impatience» d’être au Cameroun...
(AFP 15/12/17)
L'écrivain d'origine camerounaise Patrice Nganang poursuivi notamment pour "apologie de crime" et "menaces" a plaidé vendredi non coupable lors de la première audience de son procès à Yaoundé, a déclaré son avocat. Patrice Naganang "a plaidé non coupable" lors de l'audience qui "a duré à peine 2 minutes, le temps qu'on lui présente ce qu'on lui reproche", a affirmé Me Emmanuel Simh, rencontré par l'AFP à l'issue du procès. "Le ministère public a sollicité (et obtenu mardi) un renvoi au...
(AFP 15/12/17)
L'armée camerounaise a mené une opération contre des séparatistes présumés dans une localité du sud-ouest anglophone, faisant des "morts" chez les assaillants, ont affirmé vendredi à l'AFP des sources sécuritaires. "Un groupe de sécessionnistes a attaqué la localité de Dadi" jeudi, dans la zone de Mamfé, épicentre de la crise anglophone", a déclaré un responsable sécuritaire. "L'armée a repoussé l'attaque", faisant "des morts chez les assaillants", a-t-il ajouté, sans plus de précision. Une autre source militaire a confirmé ses propos. Aucun bilan officiel ni de revendication des groupes séparatistes n'étaient disponibles vendredi.
(AFP 15/12/17)
L'écrivain d'origine camerounaise Patrice Nganang a été écroué à la prison centrale de Yaoundé et comparaîtra vendredi pour "apologie de crime et menaces", a appris l'AFP auprès de son avocat. En garde à vue depuis le 6 décembre, Nganang a été envoyé "en prison" dans la nuit de jeudi à vendredi, a affirmé Me Emmanuel Simh. Il comparaîtra vendredi devant le tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif, a-t-il ajouté. "Je n'ai pas eu accès à son dossier. Mais il...
(RFI 15/12/17)
Patrice Nganang devrait être présenté à un juge ce matin. Contre lui, trois chefs d'inculpation dont « menace de mort à l'égard du président ». Un procès qui s'annonce déjà houleux et couru, si l'on en juge par le débat qui agite l'opinion publique camerounaise depuis l'interpellation de l'écrivain il y a une dizaine de jours à Douala. Son audition terminée, Patrice Nganang a aussitôt été placé en détention à la prison centrale de Yaoundé. Contre lui, trois chefs d’accusations...
(Jeune Afrique 15/12/17)
L'écrivain et activiste camerounais, arrêté à l'aéroport de Douala le 6 décembre, a été placé en détention dans l'attente de son procès, prévu ce vendredi 15 décembre sous le régime de la comparution immédiate. Il est accusé d'« outrage » et d'« incitation à la violence ». Sa garde à vue ayant pris fin, Patrice Nganang a passé sa première nuit à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, où il a été transféré le 13 décembre au soir. La...
(Le Monde 15/12/17)
Le notaire camerounais, qui a passé plus de trois ans en prison, revient sur sa condamnation pour « non-dénonciation de tentative de putsch ». Propos recueillis par Laureline Savoye Libéré le dimanche 12 novembre après plus de trois ans de détention, Abdoulaye Harissou était l’invité du Monde Afrique, à Paris. Le notaire, soupçonné de déstabilisation de l’Etat camerounais, a été arrêté en 2014, avant que la justice ne requalifie le chef d’accucation en « non-dénonciation de tentative de putsch »...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Je viens d’apprendre la nouvelle de l’arrestation de Patrice Nganang et je tiens à lui apporter mon soutien et formule le vœu qu’il retrouve très vite les siens et ses activités tant pédagogiques que littéraires. Tribune. Que lui reproche-t-on ? De s’être exprimé de manière outrageante ? Il ne faudrait pas confondre, dans le désormais monde hyperconnecté et ultrasensible qui est le nôtre, ce qui relève de la conversation poussée à ses extrêmes verbaux, à la caricature comme à l’invective...
(AFP 14/12/17)
Le secrétaire général du Front démocratique social (SDF), principal parti d'opposition au Cameroun, Jean Tsomelou, a fustigé jeudi la "forte militarisation" des régions anglophones du pays où le gouvernement a déployé des "milliers" d'hommes pour y combattre les séparatistes. "Les régions du nord-ouest et du sud-ouest sont fortement militarisées", a affirmé M. Tsomelou dans un entretien à l'AFP, estimant que la situation est "inquiétante". "Nous voyons toutes les exactions commises sur les populations", a-t-il affirmé. "Nous avons observé des mouvements...
(Jeune Afrique 14/12/17)
La primaire du parti d’opposition, le Social Democratic Front (SDF, opposition) se tiendra en octobre 2018. Tout se jouera entre deux candidats : Joshua Osih et John Fru Ndi. À moins d’un an de la présidentielle d’octobre 2018, le Social Democratic Front (SDF, opposition) se cherche un candidat, qu’il devrait choisir lors de son congrès en février. Deux prétendants s’affrontent : Joshua Osih, qui s’est laissé convaincre par la jeune garde du parti, et John Fru Ndi, l’inamovible patron du mouvement...
(AFP 13/12/17)
L'écrivain d'origine camerounaise Patrice Nganang était toujours détenu ce mardi, près d'une semaine après son interpellation, sa garde à vue ayant été prolongée de 48 heures lundi, a annoncé son avocat. L'écrivain se préparait mardi soir à passer sa sixième nuit en détention à la police judiciaire de la capitale camerounaise, Yaoundé. "Son bon de garde à vue a été renouvelé (lundi) de 48 heures par le procureur de la République", a déclaré à l'AFP son avocat, Me Emmanuel Simh...
(Jeune Afrique 13/12/17)
Maître Emmanuel Simh, l’avocat de Patrice Nganang, fait le point sur la procédure visant l’écrivain arrêté le 6 décembre dernier à l’aéroport de Douala, alors qu’il s’apprêtait à prendre un avion pour Harare, au Zimbabwe. Le 3 décembre, l'écrivain avait posté sur Facebook un texte dans lequel il menaçait "de donner une balle exactement dans le front de Paul Biya". Patrice Nganang a « disparu » le 6 décembre dernier à l’aéroport de Douala, alors qu’il s’apprêtait à prendre un...
(BBC 13/12/17)
L'écrivain d'origine camerounaise Patrice Nganang est toujours détenu ce mercredi, près d'une semaine après son interpellation. Selon son avocat, la garde à vue de son client a été prolongée de 48 heures lundi. L'écrivain camerounais, qui dispose aussi d'un passeport américain, a passé sa sixième nuit en détention dans les locaux de la police judiciaire de la capitale camerounaise, Yaoundé. L'avocat estime que cette garde à vue est "illégale", étant donné que celle-ci ne lui a pas été notifiée après...
(AFP 13/12/17)
"La libre circulation, on ne la sent pas encore ici": aux confins de la Guinée équatoriale, du Gabon et du Cameroun, la libre circulation des personnes, officiellement ratifiée fin octobre par ces pays, souffre des innombrables tracasseries et inévitables "petits billets" à glisser aux policiers. "C'est encore comme un rêve. Parce qu'en gros, aujourd'hui on continue à payer pour passer d'un côté comme de l'autre", résume à l'AFP Valérie Oyana, une commerçante gabonaise rencontrée sur le marché de Kye-Ossi, au Cameroun voisin. Valérie achète ici des régimes de bananes pour aller les revendre à Libreville, la capitale gabonaise. "Nous payons 3.000 FCFA (environ 5 euros) pour traverser au poste de contrôle de police...
(APA 12/12/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La représentation du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a, au 4 décembre dernier, enregistré 5277 demandeurs d'asile venant de la partie anglophone du Cameroun et arrivés dans l'État nigérian de Cross River. Selon une note interne, à laquelle APA a pu accéder, cette population, qui fuit les représailles de l’armée contre les activistes sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, représente 1455 femmes, 1378 filles, 1166 garçons, 947 hommes, 219 femmes âgées...
(APA 12/12/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a signé lundi un décret nommant Okie Johnson Ndoh à la direction générale de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH). La cinquantaine assumée, cetinspecteur d’État passé par les ministères des Relations extérieures, de la Fonction publique et du Contrôle supérieur de l’État remplace à ce poste Elung Paul Che, nommé le 26 avril 2013 et qui, depuis le 2 octobre 2015, cumulait avec les fonctions de ministredélégué...
(AFP 11/12/17)
Sept personnes, dont un gendarme et six "assaillants" ont été tuées, et sept autres blessées, lors d'une "violente attaque" de séparatistes présumés contre une brigade de gendarmerie dans le sud-ouest anglophone, a appris vendredi l'AFP de sources sécuritaires. La brigade de gendarmerie de Mamfe (sud-ouest) a été la cible d'"une violente attaque de sécessionnistes" dans la nuit de jeudi à vendredi, a affirmé un responsable sécuritaire joint au téléphone depuis Douala. "Un gendarme a été tué et sept autres blessés.
(BBC 11/12/17)
Des assaillants présumés sécessionnistes ont lancé des assauts dans la ville de Kumba, chef-lieu du département de la Meme, dans la nuit de samedi à dimanche. Selon des sources concordantes, des assaillants armés ont attaqué deux convois des forces de défense et de sécurité dans la ville. Bilan : 3 morts côté assaillants et de nombreux blessés dans les rangs des forces de l'ordre. Des assauts qui interviennent après une série d’actes similaires à Mamfe (sud-ouest) et dans d’autres localités du département de la Manyu. Avec cette recrudescence d’attaques contre les forces de l’ordre, les autorités ont renforcé la présence des forces de sécurité dans les régions anglophones.
(RFI 11/12/17)
Au Cameroun, c'est ce lundi 11 décembre que le procureur devrait décider du sort de Patrice Nganang. L'écrivain est en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Yaoundé depuis mercredi soir, accusé notamment d'offense au chef de l'Etat et de menaces de mort. En cause : un texte que l'auteur de «Temps de chien» avait publié le 3 décembre dernier sur sa page Facebook. Son avocat, Maître Emmanuel Simh, va déposer ce lundi une demande de...

Pages